Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


La Collégiale Saint Martin.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Les Édifices religieux en Touraine.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 17:50 (2014)    Sujet du message: La Collégiale Saint Martin. Répondre en citant

La Collégiale Saint Martin.
Tours.


La basilique construite sur le tombeau de saint Martin pour l'évêque saint Brice vers 437 fut somptueusement reconstruite, selon Saint-Grégoire de tours, par l'évêque Perpet et consacrée en 471 ; elle devint collégiale en 818 ; incendiée en 853, 905 et 994, elle fut totalement reconstruite après 1003 et consacrée en 1014 pour le trésorier Hervé ; selon Charles Lelong, on reconstruisit le chevet et le transept vers 1070, 1080 ; la nef, la façade et les tours du transept sont reconstruit vers 1080, 1100 (seule subsiste la tour Charlemagne) ; la tour de l'horloge fut presque entièrement reconstruite vers 1175, 1180 lors d'une reprise générale de l'édifice.

 

La Tour Charlemagne.
la Tour Charlemagne est un vestige de l'ancienne basilique Saint-Martin. Moellon sans chaîne en pierre de taille pour la partie reconstruite de la tour charlemagne ; dôme carré, voûte d'arêtes et voûte d'ogives. Ainsi est nommée car elle s'élève sur le tombeau de l'épouse de Charlemagne, Luitgarde, morte lors du séjour à Tours de l'Empereur à Tours, en 800. L’histoire de cette tour est bien complexe : vendue comme Bien National à la Révolution Française, elle fut utilisée comme fonderie de plombs de chasse et fut victime d’un incendie en 1826, on creusa par la suite un puits artésien à son pied et elle servit alors de château d’eau. Victime de tous ces mauvais traitements le coté sud s'effondra le 12 mars 1928, il a été sommairement restauré depuis.

 

La Tour de l’Horloge.
Escalier hors-oeuvre en vis et en maçonnerie pour la tour de l'horloge ; terrasse, voûte d'arêtes, cul-de-four, coupole sur pendentifs, voûte d'ogives, escalier dans-oeuvre en vis et en maçonnerie pour la tour charlemagne ; voûte en pendentifs pour la galerie est du cloître ; escalier dans-oeuvre, tournant et en charpente pour la maison du chapitre ; toit à longs pans pour la maison du chapitre et la buanderie. Appelée aussi Tour du Trésor car c’est là que pendant des siècles furent entreposés les dons des pèlerins. Elle avait jadis une flèche qui a été remplacée par un dôme au XIXème siècle et une horloge y a été installée, d'où son nouveau nom: Tour de l'Horloge.

 

La Collégiale Saint Martin (Ancienne)
La basilique construite sur le tombeau de saint Martin pour l'évêque saint Brice vers 437 fut somptueusement reconstruite, selon Saint-Grégoire de tours, par l'évêque Perpet et consacrée en 471 ; elle devint collégiale en 818 ; incendiée en 853, 905 et 994, elle fut totalement reconstruite après 1003 et consacrée en 1014 pour le trésorier Hervé ; selon Charles Lelong, on reconstruisit le chevet et le transept vers 1070, 1080 ; la nef, la façade et les tours du transept sont reconstruit vers 1080, 1100 (seule subsiste la tour Charlemagne) ; la tour de l'horloge fut presque entièrement reconstruite vers 1175, 1180 lors d'une reprise générale de l'édifice : voûtement d'ogives de la nef et du transept, reconstruction des tribunes, reprise des parties basses des bas-côtés ; remaniement de la façade ouest ; au cours du 2e quart du 13e siècle on reconstruisit le choeur ; entre 1340 et 1435 on ajouta 7 chapelles sur le flanc nord, et de 1463 à 1478 deux chapelles sur le flanc sud ; le cloître est reconstruit partiellement de 1509 à 1518 par Bastien François ; l'édifice est ravagé en 1562 par les protestants : la tour Charlemagne doit être en partie reprise ; en 1668, des tirants de fer sont posés, sur des plans de Vauban, pour soulager les voûtes ; en 1723 on construisit la maison du chapitre et la buanderie ; des projets de rénovation, notamment par Bernard Poyet en 1788 n'aboutissent pas, mais des travaux d'urgence sont réalisés dans l'église, devenue paroissiale en 1790 ; en 1795 on construisit le dôme de la tour de l'horloge ; en 1797 l'église est transformée en écurie, ses voûtes s'effondrent en 1797 et en 1798. Laissé à l'abandon pendant la révolution, les voûtes de cet édifice s'écroulèrent. Pour tracer la rue des Halles, la nef de la Basilique fut complètement rasée en 1802. elle est détruite à l'exception des tours Charlemagne et de l'horloge ; en 1874 Alphonse Baillarge projette une reconstruction in situ, mais c'est le projet de Victor Laloux qui sera réalisé en 1928, la tour Charlemagne s'effondra, une armature de béton fut coulée pour consolider ce qu'il en restait : ce n'est qu'en 1963 qu'elle fut restaurée et reconstruite par Bernard Vitry. Les vestiges de l'ancienne collégiale (la Tour Charlemagne, la Tour de l'Horloge et une galerie de cloître) avaient fait l’objet d’un classement au titre des Monument historique » en 1840, classement confirmé à l'Inventaire en 1858, puis 1862.

 

Le cloître jouxtait autrefois le transept sud de l’ancienne collégiale Saint-Martin. La galerie occidentale qui subsiste a été construite de 1508 à 1519 dans le nouveau style italien qui se développe au début du XVIe siècle en région. Le décor exceptionnel a été réalisé par Bastien François, neveu du célèbre sculpteur Michel Colombe. Deux parties subsistent aujourd’hui : la galerie est et une dépendance : la Chapelle Saint-Jean.

 

Une nouvelle basilique dans le style néo-byzantin par l'architecte Victor Laloux, fut construite en partie au même emplacement, et fut inaugurée en 1890. La construction de cette nouvelle église donna lieu à une guerre fratricide entre ultra-catholiques qui voulaient un bâtiment aussi grand que l’ancienne collégiale et catholiques modérés qui acceptaient les restrictions imposées par la municipalité ; ce furent ces derniers qui l’emportèrent... C'est un bâtiment en calcaire, granite et marbre, couvert d'ardoises. Pour les peintures murales, l'architecte s'adressa à Pierre Fritel, et les travaux de décoration furent exécutés avec l'aide de l'artiste-peintre et décorateur Adrien Lavieille, fils d'Eugène Lavieille. Une statue monumentale de saint Martin, en bronze2, destinée à orner le dôme, fut commandée au sculpteur Jean-Baptiste Hugues (prix de Rome en 1875). L'édifice a été consacré comme basilique le 4 juillet 1925.
___________________________
Mérimée Inventaire général - Références IA00071347
http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR24/IA00071347/inde…


01 - La Tour Charlemagne. 02 - La Tour de l’Horloge. - 03 Nouvelle basilique. 04 - Le cloître St Martin.

 

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 28 Jan - 17:50 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Les Édifices religieux en Touraine. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com