Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Les Edifices religieux.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Les Édifices religieux en Touraine.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 12 Fév - 15:22 (2014)    Sujet du message: Les Edifices religieux. Répondre en citant

Définition des édifices religieux Catholiques.

Un édifice religieux est un ouvrage bâti en travaux d'art de la construction et dans lequel est pratiqué un culte. Ils ont un caractère sacré aux yeux des croyants. Ils ont une architecture particulière, propre à chaque religion. Faute d'un entretien suffisant de la part des municipalités qui en ont la charge, plusieurs milliers d'églises sur les 45 000 que compte la France encourent un risque important d'être rasées dans les prochaines années. Il faut remarquer que les villages n'ont pas toujours les moyens financiers d'entretenir leur église, même si elle n'est pas très imposante. De même, certaines grandes villes qui comptent les dizaines de superbes édifices ne peuvent souvent assurer seules l'entretien et les travaux. La France est l'un des pays qui comptent le plus d'édifices religieux5, et c'est de façon globale que le coût de restauration est très élevé. Ce problème s'applique de la même façon aux très nombreux châteaux et manoirs.

L'abbaye.
L'abbaye est un monastère gouverné par un abbé (lat. abbas, du syriaque abba = père), peuplé de moines ou de chanoines réguliers. (Les abbayes de moniales sont gouvernées par une abbesse.) Parmi les premiers, les trois familles essentielles sont actuellement celles des bénédictins, des cisterciens et des chartreux – bien que ceux-ci n'aient ni abbaye ni abbé stricto sensu – auxquelles s'ajoutaient jadis celles des grandmontains et des fontevristes. Parmi les seconds dominent numériquement les chanoines de Saint-Augustin et ceux de Prémontré. Les ordres monastiques, les chapitres canoniaux (de chanoinesses surtout), les communautés de chanoines réguliers ont vocation à fonder des abbayes. L'abbaye n'est donc pas nécessairement un lieu de clôture monastique.

Le Prieuré.
Un prieuré est un monastère, le plus souvent subordonné à une abbaye plus importante ; il est placé sous l'autorité d'un prieur, lui-même dépendant d'un abbé plus important. On appelle également prieuré le bénéfice paroissial, c'est-à-dire le revenu d'une paroisse, principalement la dîme. Il est à noter que bon nombre de prieurés sont bien souvent de fondation seigneuriale. Ils attirent de ce fait une nouvelle population et confère au château près desquels ils sont implantés une importance supplémentaire.

Le Monastère, le couvant.
Maison d'une communauté religieuse d'hommes ou de femmes qui est dirigé par un supérieur et non par un abbé. Un monastère (du grec monos, « seul ») est un ensemble de bâtiments où habite une communauté religieuse de moines ou de moniales. On parle également d'abbaye s'il est dirigé par un abbé ou de prieuré s'il est dépendant ou de moindre importance. Souvent, le prieuré est dépendant d'une abbaye ou monastère. Les monastères des ordres militaires du Moyen Âge sont appelés commanderies. On parle de couvent pour les résidences de Franciscains et Dominicains, ainsi que d'autres ordres, tandis que les Bénédictins ou Prémontrés habitent des abbayes ou prieurés.

La collégiale.
Une collégiale ou église collégiale est une église qui a été confiée à un collège de clercs ou chapitre collégial, c'est-à-dire à une réunion de chanoines (de nombre variable selon les lieux) qui se tient ailleurs qu'au siège épiscopal. Le Chapitre canonial (composé uniquement d'hommes dans la majorité des cas, mais parfois aussi uniquement de chanoinesses) est la plupart du temps créé (fondation) par une famille seigneuriale, soucieuse de réparer une lourde faute ou de préparer son salut éternel (salut de l'âme) en s'assurant la prière quotidienne de personnes consacrées, soucieuse également de s'assurer d'un lieu de sépulture décent (à l'intérieur de l'église collégiale).


La Cathédrale.
Une cathédrale est, à l'origine, une église où se trouve le siège de l'évêque (la cathèdre) ayant en charge un diocèse. Toutefois, il existe aujourd'hui des cathédrales sans évêque, le terme « cathédrale » étant alors conservé même si le siège épiscopal est transféré ailleurs ou supprimé.

La Basilique.
Dans l'Église catholique romaine, une basilique est une église privilégiée. C'est un titre honorifique donné par le pape à une église où de nombreux fidèles viennent spécialement en pèlerinage pour honorer Jésus-Christ ou la Vierge Marie ou les reliques d'un saint particulièrement vénéré.

L’Eglise.
Une église est un édifice religieux dont le rôle principal est de faciliter le rassemblement d'une communauté chrétienne. C'est le principal édifice de ce type de la paroisse dans le christianisme. Les édifices qualifiés de chapelles sont généralement privés, comme la chapelle d'un château fort, ou réservés à une communauté religieuse. L'église consiste en un bâtiment consacré à la prière et aux pratiques cultuelles des chrétiens. Notamment, la messe.

La Chapelle.
Édifice religieux, généralement de dimensions restreintes, réservé au service particulier d'un souverain, d'un seigneur, d'un dignitaire de l'Église, ou bien au service d'un établissement hospitalier, éducatif ou pénitentiaire, desservi par un chapelain. Le terme de chapelle s'applique aussi à une partie d'église, dotée d'un autel, souvent distinguée par une disposition architecturale appropriée, et réservée à une fonction spéciale (baptême, mariage, funérailles), à une dévotion particulière (culte d'un saint, siège d'une confrérie) ou encore à une commémoration ou à une sépulture. On appelle enfin chapelle tous les édifices religieux très petits et servant irrégulièrement au culte. Ce n'est donc ni une forme ni une fonction précise qui définissent cet édifice.

L’Oratoire.
Un oratoire est un édifice qui appelle à la prière, pour invoquer la protection divine. Plus précisément, ce terme désigne un petit monument voué au culte d'un saint ou d'une sainte représenté par une statuette ou parfois tout simplement par une simple plaque à son image ou une croix. L'édifice peut être façonné dans un monolithe, ou de briques, ou de pierres du pays, suivant les régions de France. Il subsiste plus de douze mille oratoires inventoriés sur le territoire français. Leur devenir se maintiendra selon la volonté de leurs défenseurs à protéger un élément du patrimoine culturel national.

Autres bâtiments.


L’Évêché.
Bâtiment abritant la résidence de l'évêque et ses services ; il se trouve le plus souvent dans la même ville que la cathédrale du diocèse.
L’Archevêché.
Résidence habituelle d'un archevêque, située dans la ville de l'Archidiocèse Métropolitain.
Le Presbytère - Cure.
Habitation du curé dans une paroisse
Le Séminaire.
Établissement dans lequel les jeunes qui se préparent à devenir prêtre reçoivent une formation en conséquence.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 12 Fév - 15:22 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Les Édifices religieux en Touraine. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com