Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


L'Abbaye de Gâtines.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Les Édifices religieux en Touraine.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 671
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 27 Mar - 06:16 (2014)    Sujet du message: L'Abbaye de Gâtines. Répondre en citant

L'Abbaye de Gâtines.
Villdômer.


Ce lieu avait été habité pendant assez longtemps, par des ermites qui, en 1137, prièrent Hugues, archevêque de Tours, d’y ériger une abbaye. Gastines se trouvant alors dans le fief appartenant au Chapitre de la cathédrale, l’archevêque ne pouvait, de sa propre autorité, accueillir favorablement cette requête. Les chanoines, qu’il consulta à ce sujet, donnèrent leur consentement, mais à condition que tous ceux d’entre eux qui voudraient aller passer quelques jours à l’abbaye soient hébergés sans frais. De son côté, l’archevêque ne voulu donner son approbation qu’autant que les religieux génovéfains adopteraient la rêgle de saint Augustin. Ces conditions ayant été acceptées, le monastère fut fondé en 1138. A la fin du XIIème siècle, l’église et les bâtiments claustraux furent détruits par un incendie. Thibault VI de Champagne, comte de Blois et de Chartres, les fit rebâtir et Geoffroy VI du Lude, archevêque de Tours, consacra la nouvelle église le 29 avril 1207. Thibault VI accorde alors une rente d’une demi somme d’huile et de 500 harengs à donner chaque année aux moines dans la première semaine du carême.


Mutilée par les protestants en 1562 et réparée en 1564, elle connut d’autres travaux de restauration au XVIIème et au XVIIIème siècle. Il ne reste plus aujourd’hui que quelques ruines : la muraille méridionale des trois premières travées de la nef, avec trois baies en plein cintre, deux chapiteaux historiés et quelques vestiges de peintures ; les pieds droits du portail, très mutilés ; à l’est, une faible portion du chevet qui était plat. Mais les bâtiments conventuels construits au XVIIIème siècle sont encore debout : le plus important, orienté est-ouest présente encore à sa façade sud une fenêtre en tiers-point, l’autre qui lui est perpendiculaire est en plus mauvais état.

En 1737 ces bâtiments tombaient déjà en vétusté, et les religieux construisirent l’édifice que l’on voit au sud et à l’est duquel s’étendait un jardin étagé de trois terrasses réunies par deux élégants escaliers. Aux angles des murs de soutènement on remarque des colonnes avec chapiteaux ayant sans doute appartenu à une église. Le cloître qui fut achevé en 1738 a disparu.
En 1789, le revenu de l’abbaye était évalué à 7.400 livres et il n’y avait plus alors que cinq chanoines. L’église et la maison conventuelle furent vendus nationalement, le 11 juillet 1791, pour 32.000 livres.


Etang de l’Archevêque.
Plan d’eau de 12 hectares crée en 1786 par les moines de l’abbaye de Gatines. Les digues furent renforcées par les moines par le biais de larges blocs pierreux taillés sur mesure pour former un damier parfait. D’une profondeur moyenne de 2 mètres pour une maximale de 3,5 mètres. Le lac de l’Archevêque comporte des fonds totalement réguliers, sans cassure.
___________________
Référence Mérimée : PA00098290
Abbaye fondée en 1137 par Hugues, archevêque de Tours, dont les religieux suivaient la règle de Saint-Augustin. Détruits par un incendie à la fin du 12e siècle, les bâtiments furent reconstruits par Thibault de Champagne, comte de Blois. La nouvelle église fut consacrée en 1207. Pillé par les Protestants, le monastère est restauré en 1564. Devenu vétuste au milieu du 18e siècle, les religieux reconstruisent en 1737 un nouveau logis pour eux et un pavillon plus petit pour le logement de l'abbé. En 1791, l'abbaye est vendue comme bien national.
De l'ancien monastère subsistent les ruines de l'église, à savoir le mur goutterot des trois travées du collatéral sud, en maçonnerie du 12e siècle. A été conservée également l'aile du 12e siècle, bâtiment qui limitait le cloître à l'ouest. Elle est prolongée au nord par la grange. Un bâtiment de servitude du 13e siècle, remanié au 15e, le bâtiment monastique de 1737, ainsi que le logis de l'abbé subsistent encore. Protection MH 1948/06/01 : inscrit MH : Abbaye de Gastines (à l'exception du bâtiment monastique) : inscription par arrêté du 1er juin 1948

- Chronologie de l'abbaye Sainte-Marie de Gastines à Villedômer près Château-Renault par M. Pierre LEVEEL - SAT T.XLIII 1993 Page 181.
- L'abbaye N.-D. de Gâtines (Villedomer) durant son premier siècle d'existence, Dom Guy-Marie OURY - SAT T.XLIX 2003 Page 115.

Abbaye-Notre-Dame-de-Gâtines. Cne de Villedômer. Abbas et prior de Gastineta, Turonensis dyocesis, février 1127 (A.D. 61-H 2170) ; Ecclesia de Gastineta, Beata Maria de Gastinis, abbatia deGastinetis, seu de Gastinella, XIIe, XIIIe s. ; Abbas et conventus Beate Marie de Gastineta, Turonensis dyocesis, 1er mars 1310 (Cartulaire de Beaugency, charte 173, p. 202) ; De Gastineta, Turonensis Diocesis, 22 février 1320 (Cartulaire de l’archevêché de Tours) ; Abbacia de Gastineta, vers 1330 (Pouillé de Tours, p. 30) ; Abbatia de Gastineta, XIVe s. (Pouillé de Tours, p. 386) ; Abbati de Gastina, fin XIVe s. (Pouillé de Tours, p. 42) ; L’Abbaye de Gastines, 2 janvier 1736 (A.D. 37-2 B, Bailliage de Tours, civil) ; Réparations à faire à la maison abbatiale de Gastines et aux bâtimens en dépendans, 10 mars 1768 (acte Chereau-Tours) ; Fulmination par Louis Pierre Audebert, official de l’Église de Tours, et commissaire de Notre Saint Père le Pape pour cette partie, des bulles de l’abbaye de Gâtines obtenues par Pierre Posteyrou, titulaire de lad. abbaye de Gâtines, 2 juin 1773 (A.D. 37-2 C, Tours, t. 197, fol. 122 v°, case 4, 2 juin 1773) ; Abbaye de Gâtine, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; La maison conventuelle de la ci devant abbaye de Gastines, 16 février 1791 (A.D. 37-Q 38, P.V. 5, n° 1. Biens Nationaux) ; Gâtines, 1835 (Cadastre) ; Gâtines, 1935 (Cadastre). Abbaye de chanoines réguliers de l’ordre de Saint-Augustin, fondée dans la forêt de Gastines avant 1138 par les comtes de Blois et de Vendôme, et par Hugues, archevêque de Tours, qui l’érigea en abbaye en 1138 ; Congrégation de France en 1668. A.D. 37-H 130-147.

Localisation.






_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 27 Mar - 06:16 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Les Édifices religieux en Touraine. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com