Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Château de La Chatonnière.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Parcs & Jardins en Touraine.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 4 Juin - 14:40 (2014)    Sujet du message: Le Château de La Chatonnière. Répondre en citant

Le Château de La Chatonnière.
Azay le Rideau.


Dans la vallée de l'Indre, en amont d'Azay, le château de la Chatonnière, qui longe la route deLignières était un fief relevant de RivIère et de Colombiers. Il appartint aux familles Le Vacher de la Chaise, Ledoux de Melleville et Chesnon de Champmorin. Construit dans la seconde moitié du XVIe siècle, ce château comprend un corps de logis principal se développant entre deux pavillons inégaux. La façade nord a conservé ses percements dont les portes sont surmontées de frontons courbes ou triangulaires. Sur la façade sud, dont les percements ont été remaniés, fait saillie une tour polygonale d'escalier. A l'angle ouest de cette façade se dresse une grosse tour cylindrique, accostée dans l'angle rentrant d'une tourelle d'escalier également cylindrique. Le rez-de-chaussée du pavillon oriental est occupé pal' la chapelle voûtée d'ogives. Au Nord les communs du XVIe siècle sont accompagnés, à l'Ouest, d'une tour de défense. Une autre tour subsiste au levant du château, sur le versant du coteau. La chatonnière est surtout connu pour ses jardins d’une superficie 13ha.

L'ensemble forme un plan carré autour d'une cour. Deux tours rondes marquent les angles à l'ouest. Les restes de deux tours plus petites marquent les angles Est. Au sud, le manoir présente un plan en forme de H. Au centre, côté sud, se trouve une petite tour d'escalier polygonale. A l'aile ouest est accolée la tour d'angle, complétée en son angle rentrant par une petite tour ronde. Une autre tour circulaire à l'angle nord-ouest flanque le bâtiment des dépendances. Les tours d'angle et le pavillon des communs peuvent en partie remonter au 14e siècle. Protection MH 1976/02/04.

 

Plan de la visite.

(01) Le Potager de l'Abondance.
(02) Le Jardin de l’Intelligence.
(03) Le Jardin des Sciences botaniques.
(04) Le Jardin des Romances.
(05) L'Allée de la Chance.
(06) Jardin de La France.
(07) Le Croissant des Fragrances.
(08) Le Jardin du Silence.
(09) Le Jardin des Jouissances.
(10) Le Vallon de l’Élégance.
(11) Le Jardin de la Danse.
(12) Le Jardin des Sens.
(13) Le théâtre de l’impertinence.
(14) Parking

Les Jardins de la Chatonnière sont au nombre de 12 et ont été créés entre 1995 et 2007 par Béatrice Gonzalez de Andia y Elio, héritière en 2005 de son père, acquéreur et rénovateur du domaine en 1955. Les jardins ont été plantés et entretenus par le jardinier Ahmed Azéroual, ancien responsable de ceux de Villandry. Caché de toutes parts, protégé des vents du nord par un coteau de mille rosiers couleur safran, embaumé et secret, le Potager de l'Abondance (créé 2000) déploie généreusement ses plantes potagères entre des buis taillés. Au printemps, une mosaïque de salades, en été, fraises, poireaux, aubergines, basilic, ciboulette, persil, tomates, céleris, choux blancs et rouges, blettes rouges et poivrons rouges s’inscrivent dans une gracieuse feuille de rosier dont les nervures sont les allées. A l’aplomb, le Jardin de l’Intelligence (1998), encadré de pergolas couvertes de clématites bleues et de roses rouges, est chamarré de savantes arabesques insérées dans quatre carrés bleus et rouges.

 

Le Jardin des Sciences botaniques (2003), entouré d’arcades de glycines et d’osiers tressés vivants, est un damier embaumé, composé de 80 carreaux de 2 x 2 mètres, alternant le gazon et les plantes médicinales. Inspiré du Songe de Polyphile, le Jardin des Romances (2002) est constitué d’un collier de trente salles de verdure rondes. Empanachées de rosiers grimpants qui forment autant de dômes chatoyants, leurs parois fragiles sont en osier tressé vivant. Adossé au cloître de l’amour, s’enroule un labyrinthe dont le dessin provient des Vikings. Plus de 400 roses doubles aux parfums enivrants du fameux rosiériste britannique David Austin se déploient dans l'Allée de la Chance (2008) où tout est luxe, délicatesse et majesté.

Au cœur de la Touraine, sauvage et délicieuse, la conque parcourue de doux mamelons qui encadre la Chatonnière, nommée Jardin de La France (2001), se couvre en été d’un océan de bleuets, de marguerites et de coquelicots répandus sur six hectares. A flanc de falaise, derrière le château qu’il domine et qu’il nimbe, le Croissant des Fragrances (1999) est tapissé de pavots de Californie. Ses mille rosiers sont couronnés d’une treille où grimpent un feu d’artifice de roses d’or. Au cœur du château, dans un espace scandé de cyprès entourant des carrés de gazon et de buis ornés de vases, royaux, le Jardin du Silence (1997), avec son vieux puits et son colombier, est à la fois gracieux et sévère. A l’aplomb de caves troglodytes, le Jardin des Jouissances (2008), délicieux pour son parfum de lavande, jouit depuis les bancs en pierre blottis au creux de six alcôves de charme, d’une vue imprenable sur dix jardins de la Chatonnière. Au sud du castel, dans un salon de verdure surplombé de hauts tilleuls et d’ifs en cône, le Vallon de l’Élégance (1996) raffiné et montueux, orné de statues, de vases, de bosquets et de points de vue présente une glacière et des parterres où alternent selon les saisons : tulipes en avril, dahlias en été et deux millions de cyclamens à l’automne.

Jardin secret, jardin souterrain dix mois de l’année, jardin qui explose en mars et disparaît en mai sous un épais gazon, le Jardin de la Danse (2009) est un ballet de quarante mille narcisses dans quatre rameaux de la liberté. A l’ouest, au pied des tours médiévales, axé autour d’un bassin, le Jardin des Sens (1997) qui s’insère dans un dessin de buis, comble les cinq sens. Couverts de deux cents variétés de vivaces multicolores, ses massifs concentriques sont surmontés d’un nuage blanc de rosiers-tiges. Caché derrière de hautes charmilles, tel un petit Odéon antique, le théâtre de l’impertinence - seul théâtre de verdure de Touraine - marie le vert des gazons et le rouge des tomettes au blanc du Tuffeau de la vallée de l’Indre. Il peut accueillir quelques 200 personnes le temps d’une pièce de théâtre ou d’un concert.

_____________________
Référence Mérimée : PA00097547
Les façades et toitures du château et du bâtiment des communs, y compris les quatre tours rondes ; l'escalier de la tour Sud-Est ; l'ancienne chapelle, actuellement grand salon ; la cheminée de la salle à manger ; les murs de clôture avec leur porte (cad. AD 167) : inscription par arrêté du 4 février 1976

http://www.lachatonniere.fr/
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 4 Juin - 14:40 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 7 Juin - 08:48 (2014)    Sujet du message: Le Château de La Chatonnière. Répondre en citant



Localisation.


_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:18 (2017)    Sujet du message: Le Château de La Chatonnière.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Parcs & Jardins en Touraine. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com