Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Château du Rouvre.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 18 Sep - 10:25 (2015)    Sujet du message: Le Château du Rouvre. Répondre en citant

Le Château du Rouvre.
Neuvy-le-Roi.


Traditionnellement la construction du château du Rouvre est attribuée au MoyenÂge, cependant les textes anciens ne parlent pas du château ; ils attestent seulement le nom du lieu par le nom du lignage. Ainsi, en 1226 une charte mentionne le chevalier Philippe de Robore (B.N.F., Paris, coll. Touraine-Anjou, DH vi 2639) et peu de temps après, son fils, Robert de Rouvre, fait une donation à l'abbaye de Marmoutier (a.d.i.l. H276).


Ancien fief de la prévôté d'Oé, le Rouvre est mentionné au 11e siècle sous l'appellation « Villa qui dicitur Rouvrum » et au 13e siècle « terra de Robore » Ce terme latin « robur » qui signifie bois peut faire allusion à un site boisé sur lequel fut édifié le château. Si le nom de Philippe de Rouvre apparaît dans une charte de 1226, où il fait don à l'abbaye de Fontaine-les-Blanches d'un setier de froment à prendre sur la dîme de son domaine, les possesseurs du fief sont connus à partir du 16e siècle : il s'agit de la famille de Castelnau, qui en conserve la propriété jusqu'au 17e siècle et qui possède également, sur l'actuelle commune de Neuvy, le fief de la Mauvissière.

L'autre grande famille propriétaire du Rouvre est la famille Pellerin de Gauville qui acquiert le fief en 1750, et subit en 1793 les réquisitions révolutionnaires dont l'inventaire des meubles apporte de précieux renseignements. Etienne Martel Marcheri, propriétaire en 1811 conserve la propriété peu de temps puisqu'il décède en 1812, son héritier la vend en 1813 à Etienne Anjubault, qui le revend en 1832 à M. et Mme de Saint Waast, qui le cèdent en 1849 à M.Lepingleux, ancien notaire à la Flèche. Ses héritiers en sont toujours propriétaires. Précisions : façade Nord et toitures du bâtiment 16ème siècle (le bâtiment 16e siècle est le bâtiment en rez-de-chaussée, désigné sous le nom de bâtiment 1, dans la notice) , escalier intérieur du bâtiment principal : inscrit MH
_______________________________________
Référence Mérimée : IA37000080

historique : Ancien fief de la prévôté d'Oé, le Rouvre est mentionné au 11e siècle sous l'appellation "villa qui dicitur Rouvrum" et au 13e siècle "terra de Robore". Ce terme latin "robur" qui signifie bois peut faire allusion à un site boisé sur lequel fut édifié le château. Si le nom de Philippe de Rouvre apparaît dans une charte de 1226, où il fait don à l'abbaye de Fontaine-les-Blanches d'un setier de froment à prendre sur la dîme de son domaine, les possesseurs du fief sont connus à partir du 16e siècle : il s'agit de la famille de Castelnau, qui en conserve la propriété jusqu'au 17e siècle et qui possède également, sur l'actuelle commune de Neuvy, le fief de la Mauvissière. L'autre grande famille propriétaire du Rouvre est la famille Pellerin de Gauville qui acquiert le fief en 1750, et subit en 1793 les réquisitions révolutionnaires dont l'inventaire des meubles apporte de précieux renseignements. Etienne Martel Marcheri, propriétaire en 1811 conserve la propriété peu de temps puisqu'il décède en 1812, son héritier la vend en 1813 à Etienne Anjubault, qui le revend en 1832 à M. et Mme de Saint Waast, qui le cèdent en 1849 à M.Lepingleux, ancien notaire à la Flèche. Ses héritiers en sont toujours propriétaires.

Description : Les bâtiments sont groupés autour de 2 cours fermées. La cour Sud est entourée de bâtiments de ferme. La cour Nord n'est encadré par les bâtiments que sur 3 côtés, au Sud, à l'Ouest et au Nord. Les 2 cours sont séparés par un mur percé d'une grande porte charretière et d'une porte piétonne, en arc en plein cintre. La partie Nord et Nord-Ouest de la cour Nord est occupé par le logis composé de 2 bâtiments de hauteur différente. Le bâtiment 1, en rez-de-chaussée, couvert d'un toit à longs pans, terminé par une croupe à l'Est, percé au Nord de 2 lucarnes en pierre surmontés d'un fronton triangulaire et d'une lucarne en bois et sur la façade Sud d'une lucarne en bois. Le bâtiment 2, à 1 étage, est accolé au mur de refend Ouest du bâtiment 1. Orienté Est-Ouest, il se prolonge au Sud par une aile en retour d'équerre, flanqué à l'Ouest d'un bâtiment carré, couvert d'un toit en pavillon et d'une tourelle cylindrique, coiffée d'un toit conique. Ses toitures diffèrent selon l'orientation, sur la façade Nord, la toiture à long pan et la toiture en pavillon sont percées de lucarne oculus, dans le comble, avec le premier étage percé de baies rectangulaires tandis que sur la façade Sud les lucarnes en pierre à fronton éclairent le premier étage du bâtiment couvert d'un toit à long pan brisé. Les encadrement des baies sont en pierre de taille.
Plan : plan rectangulaire régulier
Protection MH 1971/10/25 : inscrit MH



Ce domaine a porté les noms de: Villa quae dicitur Rouvrum (1080, charte de l’abbaye de Saint-Florent de Saumur), Terra de Robore (XIIIe siècle), Le Rouvre (XVIe et XVIIe siècles), Le Rouvre (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Château du Rouvre (1834, cadastre) et Le Rouvre (1938, cadastre). C'est un ancien fief relevant de la prévôté d'Oé. En 1085, Garin de Fontenelles donna à l'abbaye de Saint-Florent de Saumur ce qu'il possédait au Rouvre. En 1226, Philippe du Rouvre, premier seigneur connu de ce fief, donna à l'abbaye de Fontaines-les-Blanches un setier de froment de rente, à prendre sur la dîme de son domaine.

En 1514, le fief du Rouvre appartenait à Jean de Castelnau, écuyer; en 1540, à Pierre de Castelnau, maître d'hôtel de François de France, duc d'Anjou; en 1605, à N. Le Laytier, receveur général à Tours, sur lequel il fut saisi, le 26 novembre, et adjugé à Mathurin de Castelnau qui fut tué au siège de Montpellier, en 1622. Le corps de Mathurin de Castelnau fut rapporté à L'Encloître et inhumé dans l'église prieurale. Le fief du Rouvre passa ensuite à Louis de Castelnau, général des camps et armées du roi (1650), puis à Jacques III de Castelnau (1650-1666).

En 1751, Louis-Charles Le Pellerin de Gauville, capitaine au régiment de Bourbonnais, chevalier de Saint-Louis, était seigneur du Rouvre. Son successeur fut Marie-Antoine-Louis Le Pellerin de Gauville (1789). Étienne Martel Marcheri devint le propriétaire du Rouvre en 1811 mais il mourut en 1812. Son héritier vendit le domaine, en 1813, à Étienne Anjubault qui le revendit, en 1832, à M. et Mme de Saint Waast qui le cèdèrent, en 1849, à M. Lepingleux, ancien notaire à la Flèche. Du logis seigneurial dépendait une chapelle qui est mentionnée dans un titre de 1788. Ce château a été construit aux XVIe et XVIIe siècles mais il a été profondément remanié au XIXe siècle.

Localisation.




_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 18 Sep - 10:25 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 18 Sep - 10:26 (2015)    Sujet du message: Le Château du Rouvre. Répondre en citant

Cadastre 1834.






_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:17 (2017)    Sujet du message: Le Château du Rouvre.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com