Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Les Momies Egyptiennes de Rigny-Ussé.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Faits Insolites
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 673
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 19 Avr - 13:58 (2016)    Sujet du message: Les Momies Egyptiennes de Rigny-Ussé. Répondre en citant

Les Momies Egyptiennes de Rigny-Ussé.
Château de Rigny-Ussé.


On conservait autrefois au château d’Ussé deux caisses contenant une momie chacune, l’une de ces momies ou sarcophage était en basalte et l’autre en marbre blanc, elles ont été apportées de la Haute-Egypte vers 1631. Elles avaient appartenu successivement su surintendant Fouquet, au célèbre Lenôtre et enfin à Louis II de Valentinay. Plusieurs historiens tourangeaux signalent des antiquités égyptiennes autrefois à Ussé, comme étant jadis une des principales curiosités de ce château ; il s'agit de deux caisses de momies venues échouer là après de nombreuses pérégrinations, dont voici un résumé.

Après une succession de propriétaires, le château de Rigny-Ussé est acquis en 1659 par Thomas Bernin, marquis de Valentinay, secrétaire du Roi, et c'est en 1664 qu'il fait aménager les jardins d'après des dessins de Le Nôtre. En septembre 1700, la châtellenie d'Ussé est érigée en marquisat en faveur de Louis II Bernin de Valentinay, receveur général des finances à Tours.


Emplacement des deux momies.

L’Histoire.
Découvertes dans la Haute-Egypte, ces deux caisses de momies pesant chacune 400 kilos environ, avaient été transportées par des chameaux jusqu'au Caire et ensuite on les descendit sur le Nil jusqu'à Alexandrie. Chargées enfin sur un navire français, on les débarqua à Marseille en septembre 1632. Quelques années après, ces caisses de momies furent achetées par le richissime Fouquet, surintendant des finances. Les momies sont l'objet d'un intérêt qui leur vaut d'être ramenées en Europe pour orner « les cabinets de curiosités » C'est ainsi que le surintendant Nicolas Fouquet, en possedait deux avec leurs boites, dans son antichambre pour orner sa maison de campagne de Saint-Mandé près de Paris. En fait, c'est l'expédition d'Égypte de 1798 qui initie l'intérêt scientifique pour les momies. L'égyptologie était née. On lui avait vendues pour celles des Pharaons Chéops et Céphren (Les Rois Céphrim et Kiopès, selon Jean de la Fontaine)

Après la mort de ce dernier, en 1680, elles furent vendues au célèbre créateur des jardins de Versailles. André Le Nôtre avait accumulé une vaste collection de tableaux de maîtres, de porcelaines, de statues antiques, d'estampes et de médailles. Le médecin et géologue anglais Martin Lister témoigne en 1698 que son cabinet de curiosités « vaut la peine d'être vu » Peu après Lenôtre en fit don au seigneur d'Ussé, qui les plaça dans son château.


Château d'Ussé en 1699 - Les deux momies sont visibles.


Couvertes hiéroglyphes, ces deux caisses de momies (l'une en marbre blanc, l'autre en pierre de touche) étaient placées bien en vue dans les jardins du château. Elles occupaient une niche spacieuse creusée dans la terrasse dite de Vauban. Au pied de ces monuments s'étendait une large pelouse dont l'harmonieuse disposition fut sans doute inspirée par Lenôtre. Tout cela est représenté dans une aquarelle de Gaignières datée de 1699. Ces sarcophages couverts de hiéroglyphes, mirent en défaut le savoir de M. Court de Gibelin, qui avait tenté d’expliquer les inscriptions qu’elles portaient.


En 1793, le seigneur d'Ussé ayant émigré, ses biens furent confisqués. Pendant ce séquestre (1) momentané, l'administration fit transporter les deux précieuses caisses de momies à Paris, où elles restèrent plus d'un demi-siècle (2) dans une maison particulière (rue de la santé, faubourg St-Jacques). Enfin, en 1847, elles entrèrent au musée du Louvre, où exposées dans la section égyptienne (galerie Henri IV, aile sud-est de la cour du Louvre) elles portent les No D-5 et D-7.


Ayant enfin trouvé asile dans un établissement scientifique, ces antiquités égyptiennes ne sont plus exposées maintenant à de nouvelles pérégrinations. On prétend qu’elles sont encore abandonnées dans les combles du musée du Louvre.

Le domaine de Rigny-Ussé appartient aujourd’hui au marquis de Blacas, petit-fils du fondateur du musée égyptien au Louvre.
_________________________________________________
(1) Le domaine fut séquestré pour cause d’émigration, mais un fils légitime du Marquis de Chalabre, en obtint la restitution, acquis ensuite par M. le Duc de Duras les derniers mois de l’année 1813 et des trois premiers de 1814.

Sources : « Inventaire des dessins exécutés pour Roger de Gaignières et conservés aux départements des estampes et des manuscrits » Bouchot Henri, Paris, 1891, t. 2
Édition : , [1699] Dessinateur : Louis Boudan (dessinateur et graveur, 16..-17..)
Collectionneur : Roger de Gaignières (1642-1715) L'original de cette aquarelle est à Paris à la Bibliothèque nationale (n°5316 du catalogue Bouchot)
(2) Revue égyptologique, 2ème année, No 1.
Bulletin - Amis du vieux Chinon. 1913, P320 – Henry Grimaud.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 19 Avr - 13:58 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Faits Insolites Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com