Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


La Maison des Templiers.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Les Templiers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 19 Mai - 13:16 (2016)    Sujet du message: La Maison des Templiers. Répondre en citant

La Maison des Templiers.
Chinon.


Y-avait-il un ou plusieurs établissements Templiers à Chinon ? Plusieurs immeubles sont considérés comme ayant appartenu à l'Ordre des Templiers. Un établissement de l'Ordre occupait deux maisons aux numéros 74 et 77 de la.grande rue (aujourd'hui rue Jean-Jacques-Rousseau). L'emplacement indiqué par Dumoustier correspond à celui qui sépare la rue de l'Ours du Puits des bancs.

Parmis d’autres pistes, celui de la rue Buffon, et un autre, dit « La chapelle Saint-Jean » se trouvant près de la route de Tours, à l'arrivée de Chinon. Le n° 36 rue J.-J. Rousseau, autrefois rue Haute-Saint-Etienne, recèle une pierre gravée dans le corps d'une cheminée de son grenier. C'est un réemploi, elle se trouve à l'envers. Deux cœurs encadrent les instruments de la passion. La maison de ville des commandeurs était en fait située sur l'emplacement qui sépare la rue de l'Ours de celle du Puits des Bans, ce qui correspond de nos jours à la distance séparant le n°30 du n°50 de la rue J-J Rousseau. Plus précisément, sous les n°36 et 38, se trouve un ensemble architectural formé de caves voûtées, petites, perpendiculaires, à 7 m de la rue, et d'une succession de deux nefs.


Le propriétaire du 65 de la rue Voltaire a dégagé en 1976 une porte en arcade caché par un panneau de bois cloué dans la muraille. C'était une fenêtre romane composée de deux baies géminées en plein cintre séparée par une élégante colonnette triple. Son tympan est percé d'un oculus festonné de 5 lobes. Il y avait là une salle de 3,50 m de hauteur, qui comportait en façade une porte et deux fenêtres à baies géminées. A l'ouest, existaient deux autres portes, dont celle au nord communiquait avec le cellier et l'escalier montant à l'étage et celle au sud ouvrait sur un appentis et vers un puits. Une charte de 1213 de Regnault d'Ussé déclare que Jean, orfèvre, et sa femme donnent « en perpétuelle aumône » aux chevaliers du Temple une « chambre, un appentis et un cellier près de sa tour » Le moulin de la chapelle St Léonard appartenait aux Templiers de Chinon.

Au No 7 rue de Saint-Jean, l’ancienne chapelle Saint-Jean datant du XIIe siècle, ancienne chapelle de la maladrerie de Saint-Jean-du-Désert, a été reconvertie en maison d’habitation. C’est un bâtiment rectangulaire épaulé par des contreforts, dont la plupart de ses ouvertures ont été refaites. Le mur du chevet était ajouré per une grande fenêtre percée au XIVe ou au XVe siècle et qui a demi condamnée.
Située au No 5 rue de la chapelle, un petite chapelle Saint-Jean datant du XVe siècle, a elle était transformée en garage.


Au 6 rue de Buffon, L’Hôtel de Chavigny (XVe-XVIIe) est aussi considéré comme ancienne « maison des Templiers » c’est ensemble fermé de plan carré, dont l'accès se fait par une porte fortifiée du 15e siècle. La courtine et le chemin de ronde qui dominent la porte se prolongent de part et d'autre et comportent des mâchicoulis et un crénelage décoratifs. A l'angle nord-est se trouve un bâtiment perpendiculaire dont le pignon est en prolongement de la courtine. Une tourelle d'angle semble appartenir au 19e siècle. Au nord du porche se trouve une petite tourelle polygonale d'escalier, surmontée d'une lucarne Renaissance à pilastres plats et fronton triangulaire. Les façades de la cour intérieure ont été remaniées au 18e siècle. Référence Mérimée : PA00097670 - MH


_____________________________________
Les Templiers à Chinon - Bulletin - Amis du vieux Chinon. 1934.

Localisation.


Cadastre 1837.




_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 19 Mai - 13:16 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 19 Mai - 20:23 (2016)    Sujet du message: La Maison des Templiers. Répondre en citant

La chapelle Saint-Jean.
Chinon.


La chapelle Saint-Jean est située dans l'ancienne ville forte, dans le bourg Saint Maurice, à l'est de l'église paroissiale du même nom. Elle est actuellement propriété municipale, désaffectée et fermée au public. Au XIXe siècle, la façade occidentale de l'édifice donnait sur la rue de la Chapelle de Chinon, actuelle rue de la Chapelle (cf. cadastre napoléonien). Cette rue était alors une impasse car elle était fennée au sud par une parcelle et/ou une construction privée. Actuellement cette rue est ouverte au sud et elle débouche sur le quai Charles VII (quai Saint-Maurice au XIXe siècle). Au XIXe siècle et encore aujourd'hui, le bâtiment est entouré sur trois côtés par des propriétés privées. Au nord, le mur gouttereau est longé par une petite venelle. Pourtant l'examen du plan cadastral permet d'envisager qu'à la place de cette impasse, il existait une véritable rue : le tronçon est-ouest de la rue de la Poterne était sans doute anciennement relié à la rue Jacques Coeur.A l'est et au sud, aucune trace de bâtiment accolé n'est visible sur les façades et la présence de fenêtre indique que tous les côtés de la chapelle étaient dégagés. Actuellement, les bâtiments situés dans les parcelles voisines sont récents et on ignore totalement la configuration du site au Moyen-Âge : une véritable étude de la formation et la transformation de l'îlot serait à envisager pour appréhender la chapelle dans environnement originel.



Cette vue de la chapelle, prise lors de l'exposition de 1905, montre l'état du bâtiment à cette époque, avec sa fenêtre dans le pignon ouest, au dessus d'une entrée déjà remaniée.

Historique.
D'après les sources écrites, la chapelle aurait été édifiée vers 1481 dans la paroisse Saint-Maurice par les hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Cette datation a été déduite d'un procès daté entre les religieux de Saint-Jean de Jérusalem et les chanoines de Saint-Mexme au sujet d'une chapelle que les religieux avaient commencé à faire bâtir en la Paroisse Saint- Maurice 1.Le bâtiment est aussi appelé « chapelle de Chinon » par Gustave de Cougny. L'établissement est sous la dépendance de la commanderie de l'Ile-Bouchard, ainsi qu'un logis dont la localisation dans la ville reste incertaine. DeCougny prétend qu'il était situé dans la rue Voltaire, près de l'église Saint-Maurice et donc de la chapelle, mais il ne cite pas sa source. D'après Dumoustier le logis en question était plutôt situé dans la paroisse Saint- Etienne. Mais Dumoustier s'est aussi trompé sur la datation de la chapelle, qui repose sur un argumentaire extrêmement fantaisiste

La chapelle est toujours utilisée en 1677, date à laquelle un mariage y est célébré (acte enregistré sur les registres de la paroisse de Chinon en date du 6 février 1677, GRIMAUD1909, p. 200 : « le mariage eut lieu en la chapelle de Chinon dépendante de la commanderie de l'île Bouchard »). On sait par une ordonnance de Monseigneur de Fleury, archevêque de Tours, que la chapelle est très abîmée en 1754 : « Ordonnons ...3° que le titulaire de la chapelle de Chinon sera averti du mauvais état où est ladite chapelle ; et faute après six mois de la présente ordonnance... Donné à Chinon, au cours de nos visites, le 25 août 1754. » De Cougny prétend qu'elle a été détruite par un incendie et reconstruite au début du XVIIe siècle, ce qui paraît paradoxal par rapport à sa situation de ruine au XVIIIesiècle. En 1898, elle sert encore de magasin de dépôt…

Le bâti
Le bâtiment présente un plan simple : quatre murs rectilignes forment un rectangle de 8,60 m par 5,50 m de côté hors oeuvre. Le bâtiment est orienté dans le sens est-ouest, afin que la façade sur rue, ainsi que le chevet correspondent à un mur pignon. Depuis la rue, l'enduit de béton donne à l'aspect extérieur de la construction un visage assez commun. L'unique entrée du bâtiment est récente, elle est couverte par une poutre métallique qui renforce cet a priori. Au-delà de cette porte s'ouvre le rez-dechaussée du bâtiment qui correspond à un volume unique d'environ 32 m2.Plusieurs coups de sabre sont visibles dans les murs et les maçonneries sont très hétérogènes. L'analyse de la stratigraphie est en cours ; à terme elle permettra de proposer des hypothèses sur les transformations architecturales du bâtiment. Plusieurs niches sont visibles dans les murs. Deux sont particulièrement remarquables : l'une est située dans la partie orientale du mur sud, elle présente un linteau finement sculpté d'une accolade et de pinacles. L'autre se situe au centre du mur septentrional : il s'agit d'un placard à trumeau couvert par on arc surbaissé.

_______________________________
Bulletin - Amis du vieux Chinon. 2009.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:20 (2017)    Sujet du message: La Maison des Templiers.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Les Templiers Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com