Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Château de Chesniers.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 529
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 18 Sep - 17:48 (2016)    Sujet du message: Le Château de Chesniers. Répondre en citant

Le Château de Chesniers.
Cheillé.


L'origine de Chénier ou Chigné remonte en 1314. A Chigné résidait un des quatre Sergent Fieffaillé de la Haute et Basse Foret. Il était chargé de prévenir et réprimer les vols de bois. Le Sergent était un haut fonctionnaire relevant directement du Grand Maitre des Forets et il était également vassal de l'Archevèque de Tours, propriétaire indivis avec le roi de la Haute Foret. Au temps de la cour de Chinon, les grands chiens blancs du roi avaient à Chénier leur chenil. On peut dater la construction du manoir vers 1530 pour le corps de logis et 1610 pour le pavillon. Parmi les propriétaires de Chénier, la famille Tardif conserva Chénier de 1575 jusqu'à la Révolution. L'édifice a été agrandi au XVIIe siècle d'un corps de bâtiment au nord, d'une chapelle et d'un pavillon d'entrée, les douves ont été comblées.


_________________________
Base Mérimée : PA00097647
Historique : Chéniers fut le siège d'une sergenterie fieffée. Fortifié et entouré de douves, le château fut construit au 16e siècle et agrandi au 17e. L'édifice comprend un corps de bâtiment d'habitation du 16e, au comble éclairé de lucarnes amorties par un gâble sculpté, et divisées par des croisées de pierre. Les percements des deux façades ont été modifiés au 17e siècle. Il fut agrandi à cette époque par un pavillon ajouté au nord, qui fait saillie sur la façade Est. Une tour cylindrique appartenait à l'enceinte du 16e siècle et est reliée au château par un bâtiment de servitude moderne. La porte d'entrée dans la cour, en plein cintre, est ouverte dans un pavillon carré accosté de petits bâtiments de servitudes, prolongés par des bâtiments modernes. A l'ouest de la cour est élevé un bâtiment de communs dont la porte en plein cintre est accostée de pilastres. Au sud-ouest se trouve un petit pavillon carré également du 17e siècle.
MH date versement : 1993/09/14
Les façades et toitures du château proprement dit ; la porte de la cour d'entrée (cad. D 714, 711) : inscription par arrêté du 20 juillet 1957 ; La chapelle ; la tour ronde ; les façades et toitures des communs et des bâtiments entourant la porte d'entrée (cad. AN 143, 144) : inscription par arrêté du 7 mars 1964

Ce domaine s'est appelé: Chiniacus (XIIe siècle, cartulaire de l'abbaye de Bourgueil), Le Petit Chéniers (1510), Le Petit Chiniers (1639, rôle des fiefs de Touraine, rôle de Chinon), Petit Chénier (1814, cadastre), Le Petit Chénier (1959, cadastre), Chesnier (carte IGN).
Dans le principe, La Grand-Chénier et Le Petit-Chénier ne furent que des maisons forestières où résidaient deux des gardes de la forêt de Chinon. Par la suite, ils devinrent des sergenteries fieffées, relevant, à foi et hommage-lige, de l'archevêché de Tours, à cause de la baronnie de Chinon. Les propriétaires de ces deux fiefs devaient, tous les ans, un dîner à l'archevêque de Tours et à sa suite; celui-ci était obligé de les avertir de son arrivée 21 jours à l'avance. Ils avaient le droit de dîme sur les fruits du clos de la Cour-au-Berruyer. Par acte du 25 novembre 1601, ce dernier droit fut commué en une rente de 70 sols tournois, payables le jour de la Toussaint. Les seigneurs de Chénier devait aussi foi et hommage aux religieuses de Relay.


Journée du Patrimoine 2016 - Photo Mikerynos


En 1314, Le Petit-Chénier appartenait à Étienne le Duc, qui pour successeurs: Guillaume de Bergnac, vers 1350; Guy de Brizay, vers 1382; Guillaume de Balan, en 1464-1474. Après ce dernier, nous trouvons: Louis Le Goux, écuyer (1528-1532); Claude Le Goux, écuyer, seigneur de Lours, près de Provins. Le 29 mai 1556, il afferma sa seigneurie de Chénier à Nicole Boyvin pour la somme de 210 livres.
Le 27 mai 1556, Claude Le Goux vendit Le Petit-Chénier, appelé aussi dans quelques titres Le Bas-Chénier, à Louis de Fontenay, écuyer, seigneur de Fontenay, qui posséda ce domaine pendant dix-neuf ans. Le fief revint alors, nous ne savons si ce fut par héritage ou par acquisition, dans la maison Le Goux. Par acte du 23 mars 1575, Catherine Le Goux, fille de Louis Le Goux et de Guillemette des Bonnets. vendit Le Petit-Chénier à Jehan Tardif, échevin de Tours, et qui fut maire de cette ville en 1599. Les descendants de Jehan Tardif ont possédé Chénier jusqu'à la Révolution. Le dernier seigneur fut Charles Tardif de Chéniers, écuyer, seigneur du Chatonnet, qui comparut à l'assemblée de la noblesse de Touraine, en 1789.

L'ancienne chapelle de Chesnier, dépendant du château, existait encore au XIXe siècle. Elle était interdite en 1787.

Localisation.




Cadastre 1814.






_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 18 Sep - 17:48 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com