Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Les Caves des Bedoits.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Le Monde Souterrain
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 7 Déc - 11:07 (2016)    Sujet du message: Les Caves des Bedoits. Répondre en citant

Les Caves des Bedoits (Chinon)
Par Jacques DRUET.



La cave à voûtes romanes des Bedoit, rue du Puits-des-Bancs à Chinon.
Dans un diverticule (servant d'entrée aux caves des Bedoît (1) rejoignant jadis l'ensemble des caves Vaslins) d'une ancienne ruelle faisant autrefois communiquer la rue du Puy-des-Bancs et la rue de l'Ours (mais une porte l'a transformée en une double impasse) s'ouvre l'entrée actuelle d'un ensemble de caves qui s'étend, et au-delà, sous la parcelle 93 du plan cadastral (sous la maison n° 18, ru du Puy-des Bancs, intitulée « Bon Accueil ») Il s'agit d'un couloir descendant, coudé rapidement presque à angle droit, menant actuellement à deux paliers successifs. Malheureusement les autres branches de cet ensemble se sont éboulées ou ont été murées. Le sol primitif est recouvert de débris tombés des plafonds plus ou moins anciennement. Le remblai, d'importance variable, est augmenté jusqu'en D de déchets divers projetés par l'entrée ; son épaisseur peut être estimée de 0,80 à 1 m en certains points. La pente du ciel, voûté jusqu'en F, rend hautement probable la présence d'un escalier de l'entrée jusqu'au palier I, peut-être un palier entre B et C ; voûtes, murs (et marches) datant de la construction. Plus bas, il n'y a pas de voûtes et les ouvertures de communication sont formées par des arcs clavés en ogive, en plein cintre, surbaissés ou bombés.


A l'entrée extérieure, percée dans un mur de 4 m environ de haut à cet endroit, commence la voûte en plein cintre de 2 m de diamètre du passage descendant. Postérieurement, une porte rectangulaire fut laissée dans un mur de 0,30 m d'épaisseur construit dans ce but. Des murets modernes maintiennent les terres sur la même largeur 0,85 m. La porte en bois, disparue, ouvrait vers l'intérieur. Elle était fermée par deux serrures. Deux gâches en fer, scellées, l'attestent et cette dualité s'explique mal.

La partie (b) est couverte d'une demie ogive s'appuyant sur B ; C et B sont en plein cintre. D et E forment l'ensemble le plus remarquable de ce souterrain. D est un doubleau de 10 claveaux irréguliers de 23 cm de haut et 50 de large reposant sur un tailloir saillant de 10 cm et haut de 20, lui-même soutenu par deux assises en retrait. E, à 0,85 m, est semblable mais le tailloir est plus bas de 15 cm à l'Est. Deux forts piliers en pierre de taille soutiennent le ciel au débouché de F sur le niveau I actuel. Ils ont probablement été établis à la suite d'un effondrement du plafond. Un muret en quart de cercle et des marches grossières très usées creusées dans les déblais pour rendre accessible la communication avec G sont-ils contemporains ? L'éboulement (z) muré, puis ouvert à nouveau, semble impénétrable. G est un arc bombé de 1,30 m de diamètre entre piédroits doublé par un arc également bombé de 1,45 m. Cette forme surbaissée (flèche) de 0,30) a probablement été choisie en raison de la faible hauteur sous plafond avant l'éboulement. Le mur primitif entre G et H a été démoli, sans doute pour récupérer les pierres.


H est un fort arc ogival de 2,40 m entre piédroits appuyé à l'Est sur le rocher, à l'Ouest sur un fort pilier de pierre presqu'isolé de la muraille. En face l'arc M, de mêmes dimensions mais beaucoup plus bas comme niveau, montre que la cave continuait en descendant mais elle a été murée. I (1,50 m) et K (2 m) sont en plein cintre. J et L (2,50 m) sont en ogivee; ce qui fait qu'à ce niveau tous les arcs orientés Nord-Sud sont en plein cintre ou bombés et les arcs, orientés Est-Ouest, sont en ogive. Ils sont tous bien appareillés. Ceci semble indiquer que, primitivement, à ce niveau, le souterrain, coudé de nouveau à angle droit, continuait Est-Ouest au moment de son établissement puis que plus tard, les ouvertures ogivales furent construites, peut-être pour établir une circulation Sud-Nord. La partie du souterrain autrefois en escalier est de style roman. Eu égard à sa situation dans la ville, elle aurait pu faire partie d'un vaste ensemble dépendant d'un établissement-templier situé juste au Sud, N° 36-38,R. J.-J. Rousseau (2)


Les murs encore existants ont révélé très peu d'inscriptions (peut-être en existe-t-il de cachées sous le remblayage mais cela semble peu probable ; il faudrait imaginer une hauteur de remblais excessive). Seulement 4 chiffres charbonnés à l'Ouest entre G et H à 60 cm du sol actuel forment une date, quelques lettres modernes : sur les claveaux de M et deux dates : 1837 et 1880 sur son piédroit Est.
_____________________________________
(1) Sur les Caves des Bedoit, voir l'étude d'E. Pépin, « Caves-carrières de Chinon, B.A.V.C, VIII, 1, 1977, pp. 76-77
(2) L'existence, possible mais non certaine, en ce lieu, d'un « couvent des Templiers » est rapportée par Dumoustier, Essais sur l'histoire de la ville de Chinon, 1809, p. 147; information reprise par G. de Cougny, Chinon et ses environs, 1898, p. 245 et G. Richault, Histoire de Chinon, 1926, p. 145


_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 7 Déc - 11:07 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Le Monde Souterrain Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com