Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Manoir de La Roche-Ramé.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 617
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 26 Déc - 08:57 (2016)    Sujet du message: Le Manoir de La Roche-Ramé. Répondre en citant

Le Manoir de La Roche-Ramé.
Maillé.


Anciennement « hôtel et maison fort de la Roche-Ramé » comme il est dit dans un texte de 1557. Les bâtiments ont disparu à l’exception d’un pigeonnier carré du 16ème siècle, pourtant, on célébrait encore la messe dans la chapelle du château en 1787. Ce fief appartint de 1395 à 1525 à la famille de la Jaille, propriétaire également des seigneuries de Crissay, de Crouzilles et de La Tour Saint-Gelin ainsi que du château de la Motte à Marcilly. Sur la famille de la Jaille. Au 18ème siècle, il appartenait à la famille d’Argenson. La métairie de la Roche-Ramé du XVIe siècle a toujours son pigeonnier à plan carré. Par contre le Manoir dont elle dépendait à depuis disparu. La chapelle dédiée à Sainte Barbe n’existe plus, mais elle était encore présente en 1787 car signalée sans charpente, ni toit en 1817. Dans cet endroit, on a découvert de nombreux souterrains (Souterrains de Beauvais, commune de Draché à 500 mètres a l’Est)


La Roche-Ramé par André Montoux.
Un étroit chemin empierré aboutit à un beau portail en plein cintre à la clef et aux sommiers en saillie. Il est flanqué de deux portes piétonnes semblables, dont l'une a été murée. Deux contreforts en glacis épaulent le mur à l'intérieur. Dans la cour, le regard est tout de suite attiré par une haute tour quadrangulaire qui domine les bâtiments de la ferme. Sur sa face sud s'appuie un mur portant curieusement neuf corbeaux de mâchicoulis. Défendaient-ils le porche muré dont on aperçoit encore l'arcature ? La question peut se poser ! Sur la paroi nord, on retrouve l'ouverture correspondante qui prouve que cette tour constituait l'une des entrées primitives. Le premier étage était un colombier, dont les boulins soigneusement aménagés, en pierres de taille, sont intacts. La salle basse du logis d'habitation, rajeuni extérieurement, a conservé son caractère ancien, avec ses chevrons soutenus par une maîtresse poutre et sa grande cheminée, au manteau reposant sur des consoles portées par des jambages peu saillants.


Ces vestiges importants devaient constituer les dépendances de l'ancien « Hôtel et Maison Fort de la Roche Ramé », désigné ainsi dans un titre de 1557. Situé plus au nord de la ferme actuelle, comme le prouvent des fondations que les travaux agricoles découvrent parfois, le château a disparu entièrement à une date inconnue. Relevant de Nouâtre, la Roche-Ramé appartint pendant près de deux siècles à la famille de la Jaille qui compta parmi ses memrjres trois chevaliers croisés. Aymard de la Jaille, cité en 1398, est le premier seigneur indiqué par Carré de Busserolle. En 1527, Françoise de la Jaille et son mari, François d'Allemaigne, fondent une chapelle sous le vocable de Sainte-Barbe, en souvenir de ses parents et de Charles de la Jaille, mort en combattant en Lombardie en 1524. Elle existait encore en 1787, comme l'indique le registre ae visite des chapelles de cette année et on y célébrait la messe. Pour son entretien, ils font plusieurs donations dont : « la partie qui sur la rivière du dit Loches. Au cours des xvn" et XVIII"siècles, la Roche-Ramé appartint aux « du Raynier, Odart, puis aux Voyer d'Argenson ». Le 3° jour complémentaire de l'an II, le citoyen Voyer vendit pour 70 000 livres plusieurs maisons à Draché et à Maillé, dont la Roche-Ramé, au citoyen Vinet.

Lors du partage de la succession de ce dernier, le 22 juillet 1817, on indique que la chapelle est sans charpente ni couverture. A cette époque, la métairie, sans les terres, était estimée 4 500 F. A environ 1 km à vol d'oiseau au nord-ouest de la Roche-Ramé, on trouve, à peine éloignées l'une de l'autre de 500 m, les fermes de la
Chetallière et de Pessé.


_________________________
La Roche-Ramé. Cne de Maillé. La Roche, 1398 (Dom Housseau, t. XII, n° 4201, 4237, 4940, 4942, 5848, 6941, 7070 ; t. XIII, n° 8043, 8230, 8236, 8238, 8239, 8342) ; La Roche Ramé, 10 juillet 1483 (Dom Housseau, t. XIII, n° 8279) ; Houstel noble et maison forte dud. lieu de la Roche Ramé, situé et assis en la paroisse de Maillé, chastellenie de Noastre, diocèse de Tours, 13 juin 1527 (A.D. 86-D 172, acte notaire de Poitiers) ; Le fief de la Roche Rami, paroisse de Maillé Laillier, valant 34 l., 1639 (B.N.-Fonds Châtre de Cangé, n° 4835, Roolle des fiefz de Touraine, rolle de Chinon, fol. 97) ; Art. 7 Seigneurie de la Roche Rancé. La seigneurie de la Roche Ramé qui est située en paroisse de Maillé, province et coutume de Tourraine, qui a le droit de haute, moyenne et basse justice, relevant à foi et hommage simple de la baronie de Nouâtre dépendante du Duché de Monbazon, 31 décembre 1784 (A.D. 37-181 B 1) ; La Roche Rame, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; La Roche Ramée, 1827 (Cadastre) ; La Roche Ramée, 1957 (Cadastre). Chapelle Sainte-Barbe. Fief.

La Chapelle-Sainte-Barbe-de-la-Roche-Ramé. Cne de Maillé. Laquelle chapelle [de la Roche Ramé], ils [François d’Allemagne et Françoise de la Jaille, sa femme] ont fait bastir puys un an en ça aud. lieu de la Roche, 13 juin 1527 (A.D. 86-D 172, acte de fondation, notaire de Poitiers ; A.D. 37-G 870, Donation de François d’Allemaigne) ; Réparations de la Chapelle Sainte Barbe, paroisse de Maillé, 1er avril 1744 (A.C. de Maillé, GG, 1744) ; Maillé, au château de la Roche Ramée, chapelle ayant titulaire ; la patène à redorer ; le reste en bon état ; led. château appartenant à M. le marquis de Voyer ; bénéfice ; accordé en mettant en état, 1775, 1787 (A.D. 37-G 14, fol. 11 r°) ; Au château de la Roche Ramée appartenant à Mr le marquis de Voyer, en bon état, 1787 (A.D. 37-G 14, fol. 29 r°). Chapelle domestique fondée, desservie au château de la Roche Ramé.

_______________________________
Source : Bulletin - Amis du vieux Chinon. 1973.

Localisation.




Cadastre 1827.






_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 26 Déc - 08:57 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com