Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Souterrain de Champeigné.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Le Monde Souterrain
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 781
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 4 Fév - 12:30 (2017)    Sujet du message: Souterrain de Champeigné. Répondre en citant

Souterrain de Champeigné
Channay-sur-Lathan.


Le 18 mars 1969, M. Robert Vazeilles, président des Amis du Musée Préhistorique du Grand-Pressigny, me téléphonait qu'il avait été avisé de la découverte, à Channay-sur-Lathan, d'un souterrain mis au jour par un bulldozer travaillant dans une falunière. Comme il était fort occupé, il me demandait d'aller sur place afin de voir si la chose présentait quelque intérêt. Le 19, M. Pierre Leveel, M. René Bourgeais et moi-même nous sommes rendus à la falunière de Champeigné, au lieu-dit Les Mollets. Après un examen minutieux, il nous a paru que le souterrain en question, creusé dans le crouas, méritait une attention particulière ainsi qu'une étude détaillée. J'y suis retourné le 22, accompagné de M. Bourgeais et de M. Bernard Leveel qui voulait bien se charger de prendre des photographies. L'on voudra bien excuser ces détails qui pourraient être nécessaires dans l'avenir.


Description.
Orientation générale. — L'ensemble, couloir de descente et souterrain, est orienté N.-N.E. /S.-S.W. Couloir de descente et entrée. — Au point culminant du site (cote 83) et au ras des terres cultivées, s'amorce le couloir (largeur 2 m) qu'aucun indice ne signale à l'attention. Long d'environ 12 m, par une pente rapide laquelle, d'après les dires, aurait comporté des marches, il conduit à l'entrée du souterrain dont le seuil n'est qu'à 6 m de la surface environnante. Immédiatement avant l'entrée, chacune de ses parois est entaillée par une rainure verticale de 20 cm de profondeur. La porte a été taillée avec soin. Plus étroite que le couloir de descente (1,60 m), elle est relativement haute: 2,40 m du seuil au sommet de l'arc surbaissé.

Plan et description intérieure.
Le plan rappelle d'assez loin celui d'une église latine. Pour décrire l'intérieur, les termes faisant défaut, l'on ne peut que se servir de ceux appartenant à l'architecture religieuse. La nef mesure 4,35 m à l'ouest et 4,25 à l'est, alors que de l'entrée à la paroi de l'abside il faut compter respectivement 10,10 met 9,80 m. A 1 m de l'entrée, deux niches sont creusées qui se font face, celle de l'est étant la plus importante. La longueur totale du transept est de 8,10 m. A son amorce, la largeur de la nef qui était de 1,60 m à l'entrée passe à 3,30 m. Le bras ouest est plus long que le bras est— 2,80 m au lieu de 2 m — par contre sa largeur est moindre.— 2,30 m à la place de 2,80 m. Les extrémités des bras ne sont pas semi-circulaires et portent de très étroites banquettes. Quant à l'abside, qui s'élargit jusqu'à 5,27 m, pas plus que le transept, elle n'offre de lignes vraiment courbes. Son angle S.-E. porte lui aussi une très étroite banquette plus haute que les précédentes. Le pilier butant, rectangulaire à sa base, se situe à peu près dans l'axe des angles saillants formés par les bras du transept et le départ de l'abside. L'amorce de ses courbes est à 1,40 m du sol actuel, et sa face nord porte un énigmatique bossage triangulaire. La hauteur générale du sol à la voûte varie de 2,30 m à
2,80 m.


Hypothèses.
Est-ce un souterrain-refuge ? C'est la première hypothèse qui vienne à l'esprit. Mais les souterrains-refuges développent généralement des salles reliées entre elles par des corridors étroits présentant des angles propices à la surveillance et à la défense intérieures. Ici, rien de tout cela. Le couloir de descente est sensiblement dans l'axe général du souterrain dont les salles — abside et transept — forment un ensemble uni.

La seconde hypothèse conduit à envisager cet ouvrage comme étant à usage domestique. Etable? Comment les animaux auraient-ils pu emprunter la descente si vraiment il y avait des marches? S'ils avaient pu descendre comment aurait-on aéré et évacué facilement le fumier? Cave? Le terroir n'est pas propice à la culture de la vigne. Silo? Quelles racines mettre à l'abri de l'hiver? Etable, cave, silo semblent d'autant plus faciles à écarter qu'il n'existe aucune trace d'habitation sur le site même, et que les fermes les plus proches sont au moins à 300 m de là. Et l'on en arrive à une troisième hypothèse. A 40 m à l'est de l'excavation, la pelleteuse a bouleversé une nécropole à sarcophages et à sépultures ordinaires. Il en aurait été compté une quarantaine. S'il y avait une nécropole, pourquoi n'y aurait-il pas eu un sanctuaire, et s'il y avait un sanctuaire quelles raisons s'opposeraient à ce qu'il eût été souterrain ? Si l'on n'en trouve plus de cette sorte l'on sait pourtant qu'ils étaient encore nombreux au XIIIe siècle et que c'est seulement au XIVe que disparut cette tradition remontant aux premiers chrétiens. Il existe certainement d'autres hypothèses et l'une d'entre elles sera émise au cours de l'essai de datation.


Datation.
Le problème de la datation repose en partie sur la datation de la nécropole. Cette dernière que le bulldozer a retournée en broyant ce qu'elle contenait n'a livré aucun fossile directeur. L'usage des sarcophages a disparu vers la fin du XIIIe siècle. Comme il y aurait eu des sépultures ordinaires, l'on pourrait admettre qu'elle aurait été installée avant le XIIIe et qu'elle aurait connu des inhumations postérieures. Si l'on associe le souterrain à la nécropole, l'on est en présence de deux hypothèses selon que le souterrain est ou n'est pas considéré comme sanctuaire. Il ne l'est pas et l'on est autorisé à lui assigner, comme à la nécropole, une date antérieure au XIIIe. Il l'est et l'on est tenté de remonter beaucoup plus haut dans le temps, comme aussi bien l'on vieillirait d'autant la nécropole. En envisageant de dissocier absolument le souterrain de la nécropole, le problème est tout autre. L'une ne perd rien de son ancienneté qui reste à déterminer exactement. L'autre se rapproche de nous et prendrait sa place aussi bien au xve qu'au XVIe siècle et dans le cadre d'événements nationaux ou locaux. Ce serait alors et simplement un refuge soulerrain.

Conclusion.
Le dossier de la petite nécropole et du souterrain de Champeigné est ouvert. Pour le moment il ne contient qu'une description à une date donnée et des hypothèses. Puissent des éléments nouveaux y être incorporés qui confirmeraient l'une de ces hypothèses ou en apporteraient d'autres. C'est un voeu. Il est à souhaiter que ce ne soit pas un vœu pieux.
_____________________________________________
Source : Bulletin SAT 1969

Voir sur le forum:

Le souterrain Refuge de la Morfassière.
Channay-sur-Lathan.

Localisation.


_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 4 Fév - 12:30 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Le Monde Souterrain Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com