Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Château du Plessis-Barbe.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 671
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 4 Mar - 10:10 (2017)    Sujet du message: Le Château du Plessis-Barbe. Répondre en citant

Le Château du Plessis-Barbe.
Bueil-en-Touraine.




Historique.
On dispose de peu de renseignements sur le château du Plessis, ancienne châtellenie dépendant de la baronnie de Cinq-Mars. Carré de Busserolle cite les différents propriétaires. Le premier possesseur connu, vers 1200, est Barthélémy du Plessis. Il appartient ensuite à la famille de Bueil de 1251 à 1389, puis à la famille de Villeblanche jusqu'en 1557, à laquelle succède la famille du Bois jusqu'à la fin du 17e siècle. En 1716, Antoine-Pierre de Bueil, lieutenant général des armées du roi, en devient propriétaire et le vend, par acte du 2 novembre 1745 à Michel-Roland des Escotais. Celui-ci la réunit en 1755 aux fiefs de Thoriau, et d'Armilly, qui dépendaient autrefois du roi « à cause de son château de Tours » et à la Roche, dépendant jusqu'en 1754 de la Prévôté d'Oë. Le nouvel ensemble est érigé en comté par le roi Louis XV en remerciement des services rendus dans ses armées par la famille des Escotais. Un texte d'archive au 17e siècle décrit le château comme « bastiments, logis et appartenances tant pour le principal manoir que pour les autres logis de la basse cour sont enclos à fossés et murailles »

En 1789, le bail conclu entre Renée Bernadeau et Michel Barat cite « le château et domaine du Plessis Barbe situés paroisse de Bueil consistant en bâtiment, domaine, basse cour, prés, vigne, bois taillé, 2 étangs » Une chapelle seigneuriale est signalée comme démolie en 1846. Vers 1850, une statue désignée sour le nom de « Tombeau de Martine Turpin » provenant de cette chapelle est transporté dans la collégiale de Beuil. C’est dans cette chapelle que fut inhumée la seconde femme de Jean V de Beuil en 1480.


Les matrices cadastrales signalent deux augmentations de construction, l'une en 1853, vraisemblablement la partie centrale avec les 2 pavillons, l'autre en 1872, s'agit-il de la petite construction couverte d'un toit arrondi ?. Moulin banal du château du Plessis : deux corps de bâtiments aujourd'hui détruits figuraient sur le plan cadastral napoléonien de 1834, le registre des matrices précise qu'il s'agit d'un moulin à farine. Seulement un corps de bâtiment modifié est encore en élévation, section B3.


Devenue une exploitation agricole, en 1851, Monsieur Mergez propriétaire établi alors dans le domaine une fabrique de tuyaux de drainage Frankin, cette technique a été appliquée dès 1839 dans l’exploitation. En 1913, Mme Jeanne Léger reçoit le 2ème prix du concours départemental d’amélioration viticole de la société d’agriculture d’Indre et loire (Médaille d’argent)

Puis le domaine devient une Clinique de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) composée de 60 lits avec une extention de 10 lits supplémentaire en Décembre 2000, sous le nom de « Société Hospitalière du val de Loire » en 2001 (S.A. Société Hospitalière deTouraine) en Mars 2007 à la société Financière Saint-Martin devient propriétaire du domaine jusqu’en 2012. Le domaine est actuellement à l’abandon.


Jeanne Piégu-Léger (1857-1943)
Jeanne épouse en 1881 Paul Piégu, son cousin (né à Neuvy-le-Roi en 1843), co-directeur de 1879 à 1888 du journal Le Petit Parisien (qui deviendra l’actuel Parisien). De ce mariage naissent quatre enfants, dont André Piégu en1883, (qui deviendra maire de Bueil de 1908 à 1918) et dont la salle des fêtes porte son nom. Ils achètent au début de leur mariage le château du Plessis-Barbe et y résident à la belle saison. Après la mort prématurée de son mari Paul Piégu en 1888, Jeanne épouse en 1891 Louis-Ernest Léger (1842-1905), fils d’une demoiselle Moisant de Tours, ils auront un fils, Louis Léger (1893-1970). Elle fait également construire une orangerie au château du Plessis. Après la vente du château du Plessis en 1919, elle acquiert diverses propriétés près de Paris dont le château du Chesnay près de Versailles, elle donne à la ville plusieurs terrains le jouxtant. Elle se retire à Bueil dans sa propriété de La Grande Touche où elle décède le 3 octobre 1943.
_________________________
Base Mérimée : IA37000140
En 1999, l'ancien château du Plessis étant actuellement occupé par un centre hospitalier, il n'a pas été possible d'en effectuer la visite et l'étude architecturale.

Le Plessis ou Le Plessis-Barbe a porté les noms de Plessiacum et de Plesseium (XIIIe siècle). C'était une châtellenie relevant de la baronnie de Saint-Mars (Cinq-Mars). En 1755, elle fut réunie à celle de Thoriau, d'Armilly et de La Roche, et érigée en comté en faveur de Michel Rolland des Escotais de Chantilly, époux de Geneviève Pineau de Viennay.


Localisation.




Cadastre 1834.






_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 4 Mar - 10:10 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com