Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Château de Beugny.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 710
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 4 Mar - 17:17 (2017)    Sujet du message: Le Château de Beugny. Répondre en citant

Le Château de Beugny.
Saint Benoît la Forêt.


Saint-Benoît, situé à quarante kilomètres au sud-ouest de Tours, forme une sorte de clairière dans la forêt de Chinon, en bordure des landes du Ruchard. Beugny est une ancienne châtellenie relevant de Cravant.


Ce château de Beugny qui semble fort peu connu, même des Chinonais ? A la fin du XVe siècle, Beugny (l'ancien « Begnarii » signalé par les chartes de Turpenay depuis 1108) n'était encore qu'un simple manoir en briques et pierres, simple mais élégant comme il s'en construisit tant à cette époque dans notre Touraine. Un grand corps de logis encadré par deux ailes en retour vers le Midi en constituait l'essentiel. Plus tard, au temps des Rochechouart semble-t-il vers 1720, on l'agrandit d'une aile vers le Nord-Ouest. La génération suivante des Puységur devait y apporter d'importants changements. Vers 1828 ils crurent bon d'y ajouter six pavillons. En même temps on enroba la façade Sud d'un portique à colonnes cannelées, l'autre d'un avant-corps médian et l'on éleva un dôme à lanternon au centre. Ainsi complètement transformé, le nouveau Beugny était devenu apte à servir de cadre aux réceptions, visites, chasses et festins qui devaient s'y dérouler pendant plus de 30 ans. La chapelle du château est mentionnée comme étant en bon état en 1787.




La décadence vint cependant avec les embarras d'argent qui suivirent le décès de la femme du comte Jacques, fils d'Antoine, Pauline de Charitte, morte en 1867, et quand le petit-fils René mourut sans postérité à Saint-Benoît en 1895, les collatéraux ne crurent pas utile de conserver cette énorme bâtisse, déjà en fort mauvais état et qui ne constituait plus qu'une charge. Le régisseur, un nommé Rivolat (nom bien balzacien en ce siècle de Balzac !), fit l'acquisition du domaine et le revendit à plusieurs familles qui se partagèrent terres et bâtiments... Soixante-dix ans ont passé. Actuellement les deux ailes du XVe siècle ne sont plus que des tas de gravats et le principal corps de logis tombe en ruines. N'a-t-on pas vu, il y a quelques années, des vaches dans le grand salon et une plantation de poireaux dans la cour où tournaient les calèches ? Spectacle affligeant, dont il vaut mieux se détourner...


M. et Mme de Puységur, revenant d'émigration, ont d'abord habité Candé, commune de Monts, château qui leur avait été légué par M. Poujet de Monsoudun, mais qui ne fut pour eux qu'une résidence provisoire car ils cherchaient pour leur fils Jacques un domaine qui fut situé dans une région de chasse, la grande passion du jeune homme. Aussi, quand on leur proposa Beugny que les Aubéri voulaient vendre, ne furent-ils pas longtemps avant d'accepter. Leur installation s'y fit vraisemblablement à la fin de 1805. D'autre part il est avéré que M. de Puységur mourut à Paris le 20 janvier 1809.

Mme de Puységur mourut à Tours en 1832. C'est son fils Jacques, déjà nommé, qui agrandit Beugny. Il fit aussi rentrer dans la famille la terre de Puységur (Ariège), berceau du nom, depuis longtemps tombée en quenouille. Membre du Conseil Général d'Indre-et-Loire, il acquit une vraie célébrité dans l'art de la vénerie, ce qui ne d'avoir des l'empêchait pas goûts littéraires et politiques. Il s'occupa de la Gazette de France dont il était un des directeurs. Il mourut assez jeune, comme son père, à 58 ans, en 1844.

Au XXe siècle la destruction de la moitié du corps principal nord et des ailes sauf pavillons sud, les anciennes tours polygonales d'angle du logis et les pavillons carrés des extrémités des ailes témoignent encore de l'importance de la demeure au XIXe siècle. Le morcellement des vestiges et le découpage de l'espace en jardins individuels empêchent une lecture cohérente de l'architecture. Le château a été depuis était reconstruit. Le domaine est aujourd’hui un établissement proposant des chambres d’hôtes. Il reste le pigeonnier-chenil du XIXe siècle. Victime d’un incendie dans la nuit du jeudi ou vendredi 23 janvier 2016, 60 m² du château ont été endommagés par un « dégagement de fumée » sans gravité. Le sinistre est parti du salon de 50 m².

Près du domaine, un oratoire dédié à Notre-Dame-du-Sacré-Cœur érigé en 1871 par la châtelaine de l’époque, la comtesse de Puységur est encore visible. Oratoire en reconnaissance pour le fait que ni le château , ni la commune n'ont été pillés par les Prussiens. De nos jours l'édifice est très dégradé et la statue de la vierge a disparu.


Source : J. Maurice - Bull. Soc. Amis Vx Chinon - VII, 1, 19
_________________________
Base Mérimée : IA00011371
Historique. Manoir début 16e siècle ; englobé dans les remaniements et agrandissements vers 1830 ou 1840 pour la famille de Puységur ; au 20e siècle destruction de la moitié du corps principal nord et des ailes sauf pavillons sud ; chapelle détruite.

La Chapelle-de-Beugny. Cne de Saint-Benoît-la-Forêt. Léonard de Monard, alias du Monard et du Mosnard, sieur de la Bussière, du diocèse de Limoges, avec damoiselle Françoise de Beauvau, mariés en la chapelle de Bugney, 24 septembre 1634 (A.C. de Saint-Benoit-la-Forêt, GG 1) ; Saint Benoist, au château de Beugny appartenant à M. d’Aubery, en bon état ; permission accordée le 29 mars 1786 avec pouvoir de confesser et communier, 1775 (A.D. 37-G 14, fol. 8 v°) ; Au château de Beugny appartenant à Mde d’Aubery, en bon état ; renouvellée jusqu’en 1790 avec permission de se confesser ; jusqu’en 1794, 1787 (A.D. 37-G 14, fol. 28 r°) ; Saint Benoît. Château de Beugny à monsieur le marquis de Puységur. Permission et prorogation avec solde aux 1er septembre 1840, 18 septembre 1844, 11 mai 1849, 9 septembre 1854, 24 janvier 1859 et 12 août 1863. Le 22 mai 1868, versement de 50 f. et prorogation à partir du 1er janvier 1868 ; idem à partir du 1er janvier 1872 et reçu 50 f. jusqu’au 25 décembre suivant. Renouvellement pour 4 ans jusqu’au 1er janvier 1880 ; dû 50 f. Prorogation pour 4 ans jusqu’au 1er janvier 1884 ; dû 50 f. (A. du Diocèse de Tours-3 C 1430, n° 57) ; Paroisse de Saint Benoît la Forêt, Chapelle domestique du Château de Beugny, M. le marquis de Puységur, abandonnée, 1er janvier 1880, 9 octobre 1892 (A. du Diocèse de Tours-3 C 1430, fol. 29). Chapelle domestique desservie au château de Beugny.


Ce domaine s'est appelé: Begnarii (1108), Bugné (1133, charte de Turpenay), Baignons, Begnos (1146), Buigné (1210), Beugne (1554), Beugné (1639, rôle des fiefs de Touraine, rôle de Chinon), Beugny (1748), Bugny (1750, acte), Beugny (XVIIIe siècle, carte de Cassini) ; Beugny (1813 et 1944, cadastre).
Cet ancien fief, sans justice, relevait de la châtellenie de Cravant à foi et hommage-lige. Le premier seigneur connu est Ribotel, seigneur de la Haye, qui figure dans une charte de l'abbaye de Turpenay, de décembre 1133. Après lui, on trouve:
- Geoffroy Leroux, seigneur de Cravant (1134).
- Foulques Faimau (1146) qui donna aux religieux de Turpenay tout ce qu'il possédait dans la circonscription de leur fief et la dîme de Beugny.
- Gaudin de Beugny (1183).
- Bernerin de Beugny (1210).
- N. de Guieffron (1554).
- Louise de Chambergeon, dame de Beugny, citée dans un acte du 5 mai 1577.
- Salomon de Guieffron, capitaine du château d'Ussé (1600).
- Louis de Beauvau, seigneur des Aulnaies, de Beugny et de Rivarennes (1601), fils de Gabriel de Beauvau, seigneur de la Bessière et du Rivau, et de Marguerite Foucault de la Salle, épousa Charlotte Brillouet, dont il eut: Louis, qui suit; Gabriel, évêque de Nantes, mort vers 1667; Anne, mariée à Antoine d'Appelvoisin, seigneur de la Châteigneraie; Antoinette, femme de Jacques d'Allemagne, seigneur de Nallières; Françoise, mariée à Léonard du Mesnard, seigneur de Vintenat, en Limousin.
- Louis, deuxième du nom, seigneur de Rivarennes et de Beugny, capitaine de chevau-légers, mourut à Turin le 6 janvier 1641. De son mariage avec Charlotte de Fergon, fille unique de Martin de Fergon, seigneur de la Mothe-d'Usseau, il eut: François, qui suit; Jean-Louis, prieur de Notre-Dame du Pré; Louis, seigneur de Courquois.
- François, marquis de Beauvau, seigneur de Rivarennes, né en 1624, épousa Louise de la Baume le Blanc, fille de Jean, seigneur de la Vallière, et de Françoise de Beauvau du Rivau. De ce mariage il eut six enfants, entre autres: Martin, tué à la bataille de Seneffe, le 11 août 1674; Gilles-Jean-François, évêque de Nantes, décédé le 7 septembre 1717; Gabriel-Henri, qui suit.
- Gabriel-Henri de Beauvau, marquis de Beauvau et de Montgoger, capitaine des gardes du corps de Philippe de France, duc d'Orléans, mourut à Paris le 12 juillet 1738.
- Louis Chenard, chevalier (1725).
- Louis-Paul de Rochechouard, prince de Tonnay-Charente, duc de Mortemart, pair de France, mort à Paris le 4 décembre 1731. Il avait épousé Marie-Anne-Élisabeth de Beauvau. Le 12 avril 1749, cette dernière vendit Beugny à Marguerite-Françoise de Vaillant d'Avignon, veuve de Jacques-Anne-Louis Aubéri du Maurier, écuyer, seigneur de la Fontaine d'Angé et de la Villaumaire.
- Jean-Louis-François Aubéri, écuyer, seigneur du Maurier, né le 25 octobre 1712, marié à Aimée-Marc-Marie-Françoise de Créquy.
- Charles-Marie-Jean-Baptiste Aubéri, chevalier (1785-1787), marié à Marie-Renée-Sophie Fournier de Boiserault.


Localisation.




Cadastre 1813.






_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 4 Mar - 17:17 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com