Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Château de Boussay.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 641
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 28 Mar - 22:26 (2017)    Sujet du message: Le Château de Boussay. Répondre en citant

Le Château de Boussay.
Boussay.


Le château de Boussay, situé à la limite de l'Indre et Loire et de la Vienne, est inscrit à l'Inventaire des Monuments Historiques de même que ses communs et ses jardins du 18ème siècle. Il est à noter, ce qui est assez remarquable, qu'il est resté dans la même famille depuis le 11ème siècle.


Historique.
Il fut fondé en 1024 par les barons de Preuilly, premiers barons de Touraine (quelques vestiges du château des barons de Preuilly subsistent encore sur les hauteurs qui dominent la petite ville de ce nom. Ce château de Preuilly, énorme et que l'on disait inexpugnable, fut malgré tout pris par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans et détruit. Il n'en restait que des ruines et un château neuf fut construit sur son emplacement à la fin du 19ème siècle). Un peu plus tard, Isabelle de Preuilly apporta en dot le château de Boussay au chevalier Pean, fils de Barthémély Pean, l'un des chevaliers bannerets créés en 1213 par Philippe-Auguste pour la Touraine.

En 1338, Jeanne Pean épousa Nicolas III de Menou, cette famille, dont l'origine remonte elle aussi au 11ème siècle et dont les membres au cours des siècles suivants occupèrent des charges importantes (ambassadeurs, conseillers, chambellans auprès des rois Saint Louis, Charles VI, Louis XI, Charles VIII et jusque sous le règne de Louis XIV), restera à Boussay jusqu'au milieu du 19ème siècle. Le dernier MENOU n'ayant eu que des filles, son aînée par mariage fera passer la propriété dans la famille des propriétaires actuels qui descendent donc, par les femmes, des premiers fondateurs de Boussay.


Architecture.
Tout était conçu pour pouvoir vivre en circuit fermé : forge, chais, écuries pour les chevaux, remises pour les voitures, bûcher... Il ne reste évidemment que peu de choses de l'époque reculée du haut Moyen Age. Les douves, ouvrage de défense militaire, furent sans doute creusées dès cette époque. Les fondations en belle pierre dure qui ont parfaitement résisté à une immersion de neuf siècles sont aussi fort anciennes et l'on peut admirer qu'à une époque si lointaine on ait pu mener à bien des travaux de terrassement et de maçonnerie dans l'eau, travaux qu'il est encore difficile d'exécuter de nos jours avec les puissants moyens dont disposent les entreprises.


Le château était formé d'un quadrilatère de bâtiments ou de murs d'enceinte plongeant directement dans les douves et renfermant à l'intérieur une cour fermée. L'aile située à l'Est et qui forme actuellement la masse la plus importante du château n'était, au Moyen Age, haute que d'un seul étage ; sa largeur était aussi moins grande qu'à l'époque actuelle. Cette aile était terminée à l'angle par une forte tour carrée assez semblable à celle qui subsiste encore sur la façade Ouest. Les trois autres angles du quadrilatère étaient défendus par des tours rondes dont les fondations restent très visibles Au cours des 17ème et 18ème siècles principalement, les Menou mirent leur demeure au goût du jour, transformant le manoir féodal en un château plus commode et plus agréable à habiter. Aux 17ème et 18ème siècles, la grande aile située à l'Est fut reconstruite sur l'aile basse qui l'avait précédée. Les murs d'enceinte situés principalement sur les façades Nord et Sud furent abattus pour ouvrir la cour sur le parc.

Au 18ème siècle, a été dessiné et planté le parc à la française qui entoure le château et, en particulier, la grande cour entourée de tilleuls en forme de fer à cheval dont les proportions harmonieuses cadrent bien avec celles du château. Les bornes délimitant l'allée principale d'accès au château relèvent de l'anecdote suivante : au 18ème siècle, un sieur Menou épousa une demoiselle de Verneuil. Celle-ci était désolée de quitter la propriété familiale et de de pas retrouver de bornes à Boussay comme à Verneuil. A leur retour de voyage de noces, on lui avait fait installer des bornes devant le château de Boussay.


Ce n'est qu'au début du 19ème siècle que l'aile située à l'Ouest et qui menaçait ruine fut abattue. Plus tard, la tourelle qui forme l'angle Sud-Ouest fut victime d'un incendie. Elle contenait les archives et c'est ce qui explique que le château, témoin de tant de siècles, soit assez pauvre en documents anciens. Le château de Boussay a toujours été habité et a donc fait l'objet d'un entretien régulier.
_________________________
Base Mérimée : PA00097600.
Monuments historiques, date versement 1993/09/14
protection MH : 1957/10/19 : inscrit MH
Les façades et les toitures, la chapelle sise au rez-de-chaussée de l'aile Est et les salons décorés de boiseries de l'aile Nord ; les façades et toitures des communs ; les douves, y compris la digue qui les ferme, au Nord ; la grande allée bordée de tilleuls située au Sud (cad. AA) : inscription par arrêté du 19 octobre 1957


Historique. Châtellenie qui relevait de la baronnie de Preuilly. Le premier seigneur connu vivait en 1190. En 1533, le château se composait de quatre corps de logis entourant une cour centrale et entourés de douves franchies par un pont-levis. Au 17e siècle, l'aile nord fut abattue et reconstruite en respectant une tour cylindrique qui contenait un escalier et une tour carrée couronnée d'un chemin de ronde avec mâchicoulis. A la même époque, l'aile méridionale et une partie de l'aile occidentale furent supprimées. Il ne subsiste que la grosse tour d'angle carrée avec son chemin de ronde et ses mâchicoulis décorés d'une arcature tréflée. Le pont-levis fut remplacé par un pont dormant. Au 18e siècle, toute l'aile orientale fut abattue et remplacée par un grand corps de bâtiment. Un pavillon de même élévation le prolonge au sud. A l'est du château, une avant-cour est limitée par les communs, flanqués extérieurement de deux tours cylindriques.

Localisation.




Cadastre 1812.






_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 28 Mar - 22:26 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com