Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Château de la Lizardière

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Insolites & Archéologie Région Centre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 782
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 2 Sep - 16:47 (2017)    Sujet du message: Le Château de la Lizardière Répondre en citant

Le Château de la Lizardière
Broc (49)


Le Manoir ou château de la Lizardière est une construction de la seconde moitié du XVIème siècle. Il se compose de deux corps de bâtisses reliées entre elles par une belle tour d'escalier ronde prolongée par une tourelle d'observation. La vocation défensive de cette tour à mâchicoulis et poivrière ne semble pas faire de doute, étant donné son origine médiévale. Le corps de logis, de forme rectangulaire est original de par des différences de hauteurs de toit et une tour d'angle semi-circulaire.


Le premier membre connu de la famille de Broc fut Guérin qui possédait la seigneurie au XIe siècle. Cet homme généreux et bienfaisant aurait fait édifier l'église Notre-Dame alors que Broc avait déjà une certaine importance et formait une paroisse. Le clocher ne fut jamais terminé : la légende raconte que saint Martin aurait doté l'église de Dissé de la flèche que les bûcherons destinaient à l'édifice. Le petit-fils de Guérin, Listard, bâtit le château qu'il nomma alors Listardière et qui s'est appelé depuis Lizardière. Les terres qui furent érigées en châtellenie par lettres patentes de Louis XIII en 1636, se transmirent dans la famille et restèrent dans la branche aînée de cette maison pendant plus de six cents ans, jusqu'à leur vente, en 1669, à Henri de Daillon, comte du Lude. Un siècle plus tard, la seigneurie passa aux mains de Belin de Langlotière, seigneur de Meaulne et perdit ainsi toute son importance. Le château de Lizardière négligé depuis de nombreuses années, souffrit cruellement de l'abandon de ses nouveaux suzerains. Les murs et les tours qui formaient son enceinte, d'une superficie de plus de dix hectares, furent rasés. Si le vieux castel a conservé son antique physionomie, sa décadence apparaît absolue à l'intérieur et ses vastes salons, nus et dépouillés, conservent à peine un air de dignité et de noblesse.

En 1636, érection en châtellenie; en 1669, vente aux Daillon, du Lude; et dès la fin du XVIIIs, réduction en simple domaine agricole. En 1896 : restauration et reconstruction des façades des logis.


_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 2 Sep - 16:47 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 782
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 2 Sep - 16:53 (2017)    Sujet du message: Le Château de la Lizardière Répondre en citant

Le Château de la Lizardière
Broc (49)


Description.
Le château de Lizardière bâti, selon la tradition, par Liotardou Listard, seigneur de Broc, qui lui donna son nom (1), devint depuis cette époque la résidence des seigneurs de Broc. On voit encore les restes de ce château féodal dont une haute tour en ruine, couronnée de lierre, est surmontée d'un beffroi. Un ouvrage relatif à l'histoire de Broc et de ses seigneurs en donne une description qui trouvera
place ici :

Tel qu'il est, son aspect est encore très imposant, et bien peu de manoirs annoncent mieux que celui-ciune grande et ancienne terre. Situé dans le creux d'un, vallon qui dominéles prairies de Meaulne, il présente, vu de la hauteur ou du fond de la vallée, un vif reflet de sa splendeur d'autrefois. La tour flanquée des anciennes demeurés, seigneuriales,convertiesen ferme, se détache nettement de son cadre rustique et semble encore protéger ces lieux de son ombre silencieuse. Construite dans un temps de conflits perpétuels entre les seigneurs (1160), elle a traversé, sans trop souffrir, les révolutions et les siècles,et gardé le cachet authentique du règne de la féodalité. Son élévation (25 mètres), sa forme, sa structure, l'épaisseur et la solidité de ses murs font penser aux sanglantes époques où chaque manoir était une forteresse et où chaque jour avait son danger. Mais en approchant de près, les illusions et les rêves s'évanouissent comme ces vapeurs de l'aurore sous les rayons du soleil, et le triste aspect des bâtiments suffit pour nous rappeler combien le moyen âge est loin de nous. La tour ébréchée, les bâtiments non entretenus, la chapelle dénudée (2) tombent par miettes. Il n'est resté intact que les immenses caves creusées dans le tuf et les vastes souterrains qui se prolongent au loin dans diverses directions. Le puits construit dans le mur des bâtiments de la cour donne entrée dans ces souterrains.

 

On se fait à peine une idée des contours et des fortifications que cette forteresse a dû avoir aux jours de sa gloire. Les murs et les tours qui formaient son enceinte, d'une superficie de plus de dix hectares, sont complètement rasés. La base seule de la partie méridionale se voit encore, à partir du château jusqu'à l'éminence, et donne une idée assez exacte de sa grandeur et de son importance... La cour avec tous les accessoires de la vie rustique jetés pêle-mêle dans un entassement confus, présente l'indescriptible chaos d'un monde eu évolution, mais n'altère en rien le plan primitif et grandiose de l'édifice.


L'intérieur seul ne conserve presque plus aucun vestige de sa première distribution, et la décadence apparaît complète, absolue. Ces vastes salons, nus et dépouillés, conservent à peine un air de dignité et de noblesse; ces immenses cheminées qui dévoraient des arbres entiers (3), laissent échapper une espèce de fumée vaporeuse comme l'haleine par un temps de froidure, comme ces brouillards qui s'élèvent de terre après une pluie d'été, ces sombres et interminables corridors, ces robustes escaliers en colimaçon, ces indestructibles charpentes, toutes ces choses enfin que comportaient les grandes existences d'autrefois,sont dans un état de délabrement qui inspire la mélancolie et attriste l'âme.

Le château de Lizardière est construit dans le plan de l’Est à l’Ouest sur une longueur de 95 mètres. Il est caractérisé par les ouvertures carrées, encadrées de cannelures et de moulurés croisées, creusées dans le tuf en forme de gorge, avec frontons armoriés. Les fenêtres sont surmontées de cordons perlés et de modifions représentant des fleurs. Une corniche à modillons simples couronne toute la façade et la circonférence de la tourelle ronde qui termine l'angle Nord-Ouest du bâtiment. La grande tour placée au centre mesure 25 mètres de haut sur 15 mètres de diamètre, et se termine par une plate-forme avec dôme, surmontée d'une lanterne à quatre baies. La plate-forme et le dôme sont couronnés de corniches à modifions simples. De chaque côté de la tour, deux portes à plein-cintre de 1 mètre de large sur 3 m de haut; sur celle de gauche, un pilier armorié, flanqué de deux rainures, pouvait servir de potence ou de pont-levis (4) A partir de 1767, la seigneurie de Broc et de la Lizardière se trouve confondue dans celle de Meaulne et perd toute son importance. Les fortifications du château de la Lizardière délaissées depuis un siècle s’écroulent insensiblement sous les sourds et incessants ravages du temps, et le soc tranchant du laboureur sillonne maintenant la place ou s’agitaient autrefois les nobles et fiers paladius…

Domaine privé, ouvert pour les journées du patrimoine.
_____________________
(1) Listardière, nom qui est devenu celui de Lizardière.
(2) Cette chapelle se trouve au-rez-de-chaussée dans la grande tour. On y voit, un écusson sculpté à la clef de voûte. D'autres écussons subsistent encore en divers endroits, au-dedans et au dehors, et ornent le manteau des cheminées. Mais les pièces en sont partout effacées.
(3) Une de ces cheminées, celle de l'ancienne cuisine, mesure 3 mètres d'ouverture. Deux énormes colonnes à chapiteau uni en supportent la table.
(4) Recherches historiques et statistiques sur la commune de Broc, par Joseph Marchal, pp. 58
_________________________
Base Mérimée : PA49000001
Protection MH 996/02/15 : inscrit MH
Ensemble des deux logis (articulés autour d'une tour flanquée de sa tour-guette d'escalier) , ainsi que l'ancien parterre clos de murs en ruines (cad. B 297, 299) : inscription par arrêté du 15 février 1996.
A l'Izardière, deux cavités maçonnées en bon état sont visibles (source : Service de l'inventaire du Patrimoine), elles ont été classées en aléa faible estimé

Localisation.




Cadastre 1837






_________________


Dernière édition par Mikerynos le Sam 2 Sep - 16:56 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 782
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 2 Sep - 16:55 (2017)    Sujet du message: Le Château de la Lizardière Répondre en citant






_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:59 (2017)    Sujet du message: Le Château de la Lizardière

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Insolites & Archéologie Région Centre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com