Touraine Insolite Forum Index

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Manoir de Beaurépit.

 
Post new topic   Reply to topic    Touraine Insolite Forum Index -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus.
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Mikerynos
Administrateur

Offline

Joined: 26 Feb 2008
Posts: 5,193
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

PostPosted: Sun 15 Oct - 19:23 (2017)    Post subject: Le Manoir de Beaurépit. Reply with quote

Propriété de Beaurépit.
Saint Cyr sur Loire.



C’est l’architecte Marcel Rohard qui construit le bâtiment en 1902 à la demande de Léon Lhuillier (1857-1927) Ce « Castel Beaurépit » surplombe les quais de la Loire au No 19 du quai de Cyr sur Loire. Cette propriété a remplacé au début du siècle dernier « La Folie d’Embrun » une ancienne closerie déjà signalée au XVIe siècle. Ici vécut, de 1857 à 1927, l’érudit Léon Lhuillier, avocat à Tours, archéologue et secrétaire de la Société Archéologique de Touraine qui a écrit plusieurs travaux sur la commune de Saint Cyr sur Loire (1) Le jardin où Léon Lhuillier a reçu la Société tourangelle d'Horticulture en 1906 est de sa création.


Il comprend un jardin alpin avec des rochers, le « Pic de la Pergola » un chaos de blocs avec un petit pont sur le chemin d’accès, un kiosque, une porte médiévale dans une tour dans le style du XIVe siècle, et une étrange salle des fêtes au bord du fleuve de style gothique. Vue de la rive opposée, cette dernière avec sa porte gothique flamboyant, est un chef-d’œuvre architectural, conçue comme une pyramide à quatre étages adossée au coteau. Aux début du XXe siècle, Beaurépit est une propriété ou se déroulent de nombreuses fêtes et festivités communales dans son parc : Théatre, concerts ou processions religieuses. Au décès de Léon Lhuillier, l’execution du legs a donné lieu à un procès entre les usufruitières et l’acheteur de la propriété. En effet cette propriété avait été léguée à la Société Archéologique de Touraine, elle a été adjugée le 3 Mai 1930 à M. Van de Casteele pour la somme de 225 000 Francs. En 1932, Travaillant principalement pour une clientèle de riches propriétaires, c’est Gaston dit Emile Labadie (1878-1934), architecte DPLG, originaire de Bordeaux qui remanie la propriété à la demande de M. Van de Casteele et Mme Veuve Charles.




Pour lutter contre les dégradations, la porte et les baies ont cependant été fermées par des parpaings (Cadastre parcelles 389, 408 et 411)
________________________
(1) Histoire de mon village, Monographie de l’église, les domaines ruraux de Saint Cyr, Les premiers seigneurs de Saint-Cyr, ect…
La Folie-d’Embrun. Cne de Saint-Cyr-sur-Loire. La maison de la Folie d’Embrun, 1786 (A.D. 37-G 394).

Localisation.







Architecture.






_________________
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 15 Oct - 19:23 (2017)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Alcofribas
Nouveau Membre

Offline

Joined: 14 Oct 2019
Posts: 3
Localisation: Bourgogne
Masculin

PostPosted: Mon 21 Oct - 17:29 (2019)    Post subject: Le Manoir de Beaurépit. Reply with quote

Commençons par le commencement, c'est à dire LE fil qui m'a amené sur ce forum: le MANOIR DE BEAUREPIT

Ah, la "levée de la Loire", magnifique route sur la digue (bâtie du temps de Louis le XIVe, je crois, de mémoire), que nous empruntions mes parents et moi lorsque j'étais enfant (puis plus tard adolescent) et que nous nous rendions dans la petite bicoque en partie troglodyte de mes grands-parents, située sur la commune du Pont de Bresme.

Quelle aventure, pour rallier ce village, à l'époque quasiment mort, avec son unique auberge décrépite, son boulanger, son épicier itinérants et ses vastes champs inondables, entre la Bresme et la Loire. Quelques petites vieilles et trois anciens de "14/18", voilà bien tout ce qui restait de ce coin endormi. Oh, il suffit de lire la fiche WIKI du village pour réaliser que maintenant, au contraire, la population n'y a jamais été aussi importante, et ce depuis une bonne dizaine d'années. Mais à la fin des années 70, c'était une toute autre histoire.

Et 30 minutes de route dans la 2CV (on dépassait rarement les 60 km/h, avec ces voitures), ça vous donnait l'impression de voyager au bout du monde.

Mais sur les quais de la Loire, il y avait tout d'abord cette station service troglodyte elle aussi, le "Relais Tours-La Baule", avec en face le "Turone", vieux bateau à aubes ayant coulé depuis et qui servait de restaurant, puis la petite église Sainte Julitte, à flanc de coteau elle aussi et annoncée par cet antique restaurant, le "Gué de Louis XI" et enfin, ce monumental porche néo gothique surmonté d'une tourelle de pierres et d'une sinistre maison perchée sur son surplomb rocheux...

Ce qu'elle a pu m'impressionner, avec ses volets toujours fermés et son air malveillant, telle une vieille dame méchante et haineuse d'être ainsi abandonnée...

Mais ces souvenirs d'enfance ont été, quelques années plus tard, confirmés par mes explorations de cette partie de St-Cyr. Le château de la Tour n'était pas accessible encore et, depuis l'école St-Joseph jusqu'à la mairie, ce n'étaient que ruelles étroites bordées de vieux murs parfois près de l'écroulement, de portes closes donnant sur d'immenses parcs et de magnifiques bâtisses.

Et si l'on poussait un peu plus loin, on arrivait à une petite ruelle encore plus étroite descendant abruptement (par endroit), vers les quais. Et dans cette rue de Beauvoir, hors du temps et du tumulte de la ville, on longeait un grand portail sur lequel il y avait une plaque de cuivre gravée d'un nom: "VAN DE CASTEELE".

Quel nom! De quoi enflamment n'importe quelle imagination juvénile, n'est-ce pas? DRACULA, ORLOK ou FRANKENSTEIN ne m'auraient guère plus impressionné.

Mais impossible de voir au travers de ce portail, et encore moins de l'escalader. Plus bas, on longeait une autre bâtisse assez folle (j'ai appris sur ce site qu'il s'agissait de l'Orangerie et du manoir originel), pleine de tourelles et de petites fenêtres. Autant la villa principale m'évoquait, je l'écrivais plus haut, une vieille dame malfaisante, autant celle-ci me donnait l'impression d'une vieille femme démente. Pas foncièrement mauvaise, mais dangereuse quand même.

Combien d'années ai-je rêvé devant ces deux manoirs? Beaucoup. D'autant qu'il fut un temps où j'habitais La Riche, dans les immeubles pile en face du coteau de St-Cyr et que de mon bureau, je les voyais chaque soir s'endormir dans le noir, mystérieuses et vides.

Faisons un saut au tout début des années 2000. Peut-être un peu avant. On payait encore en Francs, c'est tout ce dont je suis certain.

Un de mes amis avait loué une maison juste à coté de l'église Ste Julitte. On peut la voir sur Google: son toit est en tuiles brunes (ce qui n'est pas courant en Touraine) et son jardin est... attenant à celui de BEAUREPIT.

Un soir que je dinais chez lui avec un autre ami, je leur contais ma fascination pour cette étrange maison et sur son non moins mystérieux propriétaire.

C'était l'été, nous étions jeunes et quelque peu aventureux. Au fond du jardin, une grille fermée par une lourde chaine et un cadenas s'ouvrait sur la partie basse de celui du manoir.

Je peux l'avouer maintenant (il doit y avoir prescription, c'était il y a 20 ans), après un essai infructueux à l'aide d'une scie à métaux, nous avons débloqué le cadenas d'un coup de marteau. C'était finalement très facile.  Et nous voici à trois (l'épouse de mon ami ayant refusé de nous accompagner dans cette violation de propriété privée)...

A suivre...
Back to top
Mikerynos
Administrateur

Offline

Joined: 26 Feb 2008
Posts: 5,193
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

PostPosted: Tue 22 Oct - 19:30 (2019)    Post subject: Le Manoir de Beaurépit. Reply with quote

Merci Alcofribas pour ce récit et toutes ces précisions...
_________________
Back to top
Alcofribas
Nouveau Membre

Offline

Joined: 14 Oct 2019
Posts: 3
Localisation: Bourgogne
Masculin

PostPosted: Wed 23 Oct - 13:30 (2019)    Post subject: Le Manoir de Beaurépit. Reply with quote

La nuit était tombée et nos trois explorateurs de l'inconnu avançaient dans les jardins de BEAUREPIT. Nous étions en contrebas de l'orangerie, et cette dernière ne nous apparaissait pas accessible aussi, nous avons suivi un chemin qui nous conduisit vers le manoir principal, empruntant un lacis de grottes, d'escaliers et de tonnelles. A la lueur de nos pauvres lampes de poche, nous n'en menions pas large. Déjà, la crainte de tomber nez à nez avec un chien de garde nous rendait nerveux mais le dédale dans lequel nous nous étions engagés était vraiment étrange. D'un coup, devant nous, s'ouvrait une grotte inondée. L'eau était cristalline et peu profonde et en face, une porte semblait mener plus profondément dans les entrailles du coteau. Mais elle n'était pas accessible, quoi qu'à demi ouverte, vu que l'eau la recouvrait en partie. Je crois me souvenir, mais sans pouvoir l'affirmer, qu'il y avait une statue de la Vierge dans une alcôve. Nous avons décidé de continuer de monter, passant par un étroit couloir surplombant la Loire, en direction du Manoir principal.

Il nous attendait. Sombre et imposant, il paraissait encore plus haut vu de près que de l'autre coté de la Loire.

La carte postale sur le premier post montre bien à quel point il était cerné d'arbres. Et à peine arrivés, le silence fut brisé par les corneilles qui y avaient élu domicile. Un vacarme aussi assourdissant qu'effrayant. Nous avions tous pensé au film d'Hitchcock et cela n'avait rien de rassurant. Pour autant, aucun oiseau ne nous a attaqué ce soir là, mais il me sembla presque entendre la voix croassante de la Maison nous souffler un dernier avertissement.

En vérité, notre nervosité était déjà à son paroxysme.

Sur une terrasse, je ramassais un bout de verre tombé d'une fenêtre afin de garder un souvenir tangible de cette expédition. Les volets étaient clos ainsi que la porte principale et sentir la masse du manoir nous toiser était assez perturbant. Aucune lumière spectrale, aucun bruit suspect ni aucun mouvement aux fenêtres, toutefois.

Explorant les abords de la maison, je montais sur le perron de l'entrée de service, qui ouvrait sur une cuisine vide. La porte était fermée à clé et il n'était pas dans nos projets d'y entrer de force, mais comme elle était vitrée et que quelques carreaux étaient cassés, je pus regarder à l'intérieur en éclairant avec ma torche. Il y avait, dans un couloir, une porte ouverte qui révélait un escalier descendant à la cave. C'était la fin de l'été et la température était clémente. La cave, elle, devait rester autour de 14° et le différentiel créait un léger courant d'air. Mon ami V. s'était approché et avait lui aussi jeté un oeil par l'ouverture. C'est là que nous avons vu ce nuage de brume remonter lentement l'escalier et venir dans notre direction.

Que les Van de Casteele me pardonnent mais en voyant ce simple phénomène de condensation se produire, j'oubliais toute rigueur scientifique et eut soudain la vision de leur aïeul se redressant, au plus profond de la cave, dans son cercueil, tel le Nosferatu de Murnau, afin de venir à notre rencontre. Mon ami V. n'a jamais été un grand cinéphile mais l'apparition de cette brume flottant sinistrement lui fit le même effet qu'à moi et, alors que les corbeaux étaient redevenus silencieux (comme s'ils savaient que leur Maître arrivait) nous partîmes en courant vers la maison, traversant de nouveau le dédale de corridors et de grottes pour retrouver la sécurité de son salon. Le troisième larron de la compagnie, bien que n'ayant pas assisté au phénomène, fut contaminé par le vent de panique et courut derrière nous sans vraiment savoir pourquoi.

Acheter un nouveau cadenas et verrouiller la porte du jardin fut fait le lendemain et jamais nous ne remîmes les pieds dans le parc de BEAUREPIT.

J'ai vu depuis que l'orangerie avait été restaurée (elle fut mise en vente il y a quelques années sur un site spécialisé) et que sur Google Map, il y a des voitures dans le parc, ce qui indique que même le manoir est de nouveau habité.

Ce n'était pas le cas il y a vingt ans...
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Touraine Insolite Forum Index -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus. All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group