Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Manoir de La Chevrie.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 950
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 28 Fév - 08:59 (2018)    Sujet du message: Le Manoir de La Chevrie. Répondre en citant

Le Manoir de La Chevrie.
Chaumussay.


Ancien fief, le manoir présente un corps de logis à haut toit pyramidal et couvert de tuiles plates. Les différents niveaux de l’édifice sont desservis par une tour carrée d’escalier. La façade du bâtiment a gardé à l’étage, une fenêtre à croisée de Pierre. Ce vieux manoir, isolé d'une centaine de mètres de la route du Grand-Pressigny, s'élève sur un revers du coteau qui domine la Muanne, coulant à ses pieds. Il se compose essentiellement d'un corps de logis, présentant sa façade au soleil levant, coiffé d'un très haut toit pyramidal de tuiles plates. Une tour carrée, renfermant un escalier détruit au niveau du premier étage, le flanque au Sud-Est, tandis qu'à l'Ouest il est prolongé par une aile perpendiculaire, au pignon aigu. Un bâtiment plus récent l'agrandit vers le Nord. Toutes ces toitures imbriquées les unes dans les autres composent de loin un ensemble assez curieux.


Une fenêtre à meneaux intacte, avec sa banquette intérieure et ses volets de bois, éclaire la grande salle du premier étage, chauffée par une belle cheminée du Xve siècle. Son linteau est orné au centre d'un blason vierge, entouré d'un bandeau circulaire, que l'on retrouve également au-dessus de la porte d'escalier. Tout le poids de la charpente dans le grenier repose sur deux poinçons qui prennent appui sur le sol carrelé. La cheminée du rez-dechaussée, dont le conduit a été muré, présente sur son manteau, un écu étrange limité sur chaque côté par des lignes courbes, formant à la partie supérieure trois petites rosaces. La Chévrie était jadis un fief dont la dîme était partagée entre le curé de Chaumussay et le seigneur d'Etableaux. Pour sa part, la Chévrie était redevable tous les ans de soixante-dix boisseaux de blé.

Le domaine qui appartenait vers 1687 à Alexandre d'Anglerais, écuyer, passa au XVIIIe siècle aux différents membres de la famille d'Harambure à Yzeures. Le 20 février 1748, Anne-Marguerite, fille de Paul d'Harambure, seigneur de la Chévrie, épousa René-Antoine de Pierres, seigneur d'Epigny. Jean-Samuel d'Harambure, gouverneur de Poitiers, « seigneur de la Chévrie et de la Singeoirie », acquit le 12 juillet 1773 de Jean Royer, comte de Montbel, la terre fief, seigneurie et justice d'Yzeures dont il rendit aveu au roi en 1777. J.M. Rougé considérait la Chévrie « comme le type de ces logis rustiques d'autrefois qui, devenus fermes, n'en ont pas moins conservé un air de manoir seigneurial » (1) Aujourd'hui inhabitée, la Chévrie n'est plus qu'un corps sans âme. Souhaitons que ce ne soit pas là le prélude d'un abandon total.


Les archives municipales de la commune de Preuilly nous fournissent les noms suivants de quelques propriétaires du fief de la Chévrie: Alexandre d'Anglerais, écuyer (1687) Paul d'Harembure, chevalier, page de la duchesse de Bourgogne, mousquetaire du roi, né à PreuiUy, le 14 avril 1683, épousa, le 7 novembre 1715, Marie-Anne de Moussy : Jean- Samuel d'Harembure, gouverneur de Poitiers (1731)., marié à Jeanne Sorbière de Bezay ; Louis-François-Alexandre, baron d'Harembure, lieutenant-général des armées du roi, commandeur de l'ordre de Saint-Louis (1789).
___________
(1) J.M. Rougé, Vieilles Demeures Tourangelles, Tours, 1958, p. 81.

Source : Chaumussay et ses vieux logis, par M. André MONTOUX
Bulletin de la Société archéologique de Touraine - T. XXXVII (1972)
Mémoires de la Société archéologique de Touraine. Série in-8 (1842)Tome XIII (1860) P.212
_________________________
La Chévrie. Cne de Chaumussay. La Chévrie, 1687 (A.D. 37-C 602) ; La Chévrie, 1747 (A.D. 37-E 23, 104) ; Chevrie, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; La Chevrie, 1811 (Cadastre) ; La Chevrie, 1971 (Cadastre). Fief.

Localisation.




Cadastre 1811.






_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 28 Fév - 08:59 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com