Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Château de Millet.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 950
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 28 Fév - 09:10 (2018)    Sujet du message: Le Château de Millet. Répondre en citant

Le Château de Millet.
Chaumussay.


Plus qu’une ferme fortifiée qu’un château, cet ancien fief dont l’accès ce fait par un chemin difficile et mal empierré, dévalant le coteau, conduit à Millet, au bord de la Claise, à environ quinze cents mètres en aval du bourg. Cette ferme à cour fermée fut jadis un fief, il appartenait au XVe siècle à la famille Boucicaut, qui y fonda une chapelle, comme le prouve cette mention du cartulaire de l'archevêché de Tours: De même la chapellenie à nouveau fondée dans l'oratoire de Millers dans la paroisse de Chaumussay, par défunt J. le Meingre, militaire, alias Boucicaut, à la présentation de ses héritiers seigneurs dudit lieu et à notre collation.


La maison d'habitation actuelle est aménagée dans un bâtiment fort ancien, si l'on en juge par son pignon triangulaire en moyen appareil. Un reste de parement subsiste sur une partie de la façade, mais toutes les ouvertures sont modernes et l'extérieur ne présente que peu d'intérêt. Comme ce logis est adossé au coteau, on peut, en le contournant, pénétrer de plain-pied dans le grenier qui devait être autrefois la grande salle, beaucoup plus élevée qu'aujourd'hui, chauffée par deux cheminées. De l'une à l'Est, il ne reste que les jambages, mais l'autre à l'opposé est pratiquement intacte. Seul son manteau pyramidal a dû être légèrement démoli à la partie supérieure lorsque l'on mit en place la nouvelle toiture. Orné d'une moulure ronde à la base, c'est une poutre de bois, reposant sur les consoles, qui le supporte.

On peut voir dans ce grenier, une statue décapitée en pierre, d'environ soixante-dix centimètres de hauteur sur quarante centimètres de large. Elle représente un personnage assis, vêtu d'une longue robe qui ne laisse voir que les pieds. Un manteau est agrafé sur sa poitrine. Un bras repose sur les genoux tandis que l'autre semble entourer la taille d'un enfant debout à ses côtés. Tout cela si rongé, si informe, que l'on ne peut guère formuler que des hypothèses: sainte Anne et la Vierge? C'est probablement le seul vestige de la chapelle qui existait en 1791. Carré de Busserolle indique que l'on y disait encore la messe à cette époque. Cependant, elle ne figure pas dans le registre de visite des chapelles du diocèse de Tours (1787). A la Révolution, la terre de Millet qui appartenait alors à Gilbert des Voisins, baron du Grand-Pressigny, fut vendue comme bien national le 22 messidor an IV.

Source : Chaumussay et ses vieux logis, par M. André MONTOUX
Bulletin de la Société archéologique de Touraine - T. XXXVII (1972)
________________________
Millet. Cne de Chaumussay. Le fief du Grand Milliers, paroisse de Chaumussay, 1639 (B.N.-Fonds Châtre de Cangé, n° 4835, Roolle des fiefz de Touraine, roolle de Preuilly, fol. 28) ; Milliers, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; La métairie de Millers, située dans la commune de Chaumussay, 23 messidor an 4 (A.D. 37-1 Q 445, P.V. 425. Biens Nationaux) ; Millet, 1811 (Cadastre) ; Millet, 1971 (Cadastre). Bien National. Milleriis est une latinisation de la forme romane. Chapelle. Fief.

La Chapelle-de-Millet. Cne de Chaumussay. Item, cappellania de novo fundata in oratorio de Milleriis, in parochia de Chaumucaio, per deffunctum J. Le Mengre, alias Bouciquaut,militem, ad presentationem suorum heredum dominorum dicti loci, et collationem nostram [archiepiscopus Turonensis] spectat, XIVe s. (Cartulaire de l’archevêché, t. I, charte 29, Capellanie archidiaconatus Transvigennensis, n° 33) ; In oratorio de Milleriis, in parrochia de Chaumuçaio, XVe s. (Pouillé de Tours, p. 48) ; La Chapelle de Milliers, 1648 (Pouillé de Tours, p. 65). Chapelle fondée par Jean Le Meingre, dit Boucicaut, Lettres patentes du roi Jean au sujet de cette fondation, données en mars 1360 (Dom Housseau, t. VIII, n° 3639), desservie au château de Millet.

Localisation.




Cadastre 1811.






_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 28 Fév - 09:10 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com