Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Château de Beaumont.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Insolites & Archéologie Région Centre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 977
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 25 Mar - 17:00 (2018)    Sujet du message: Le Château de Beaumont. Répondre en citant

Le Château de Beaumont.
Vouneuil-sur-Vienne - 86490 Beaumont.


La seigneurie de Beaumont, située au sud de a vicomté, attestée vers 1069 avec Philippus, dominus de Belli Montis puis en 1123 avec la mention d’un castrum, ne semble jamais avoir bénéficié de ce titre. Pourtant, ce site double à  motte et tour-maîtresse quadrangulaire à contreforts, avec son implantation favorable sur une colline surplombant la vallée du Clain à 150 mètres, bientôt accompagné de plusieurs sièges de seigneuries [à la tête d’une mouvance de plusieurs fiefs, constitue un verrou important doté de privilèges conséquents qui semblent précoces.Le fief tient le port neuf sur le Clain et jouit des droits de péage, sceau aux contrats, foires, plaids, justice haute, moyenne et basse, « mère, mixte et impère telles que les prédecesseurs ont acoustumé tenir, user et exercer »



La tour de Beaumont, que la mention de castrum en 1123 peut attester à moins qu’elle ne s’applique à la motte, et celle de Naintré (la Tour Levrault), inconnue avant le XVe siècle, apparaissent dénuées de tout contexte historique. Quant aux souterrains, isolés ou sous les mottes de Gironde, de Beaumont, de Guynement, de Prinçay ou sous la tour de Naintré, ils s’avèrent extrêmement fréquents dans le tuffeau tendre du Châtelleraudais. L’ancienne tour de Beaumont reçoit sur trois de ses angles des tourelles munies d’archères-canonnières courtes ainsi que, sur sa face côté vallée, une tour carrée d’escalier en vis avec, au-dessus de la porte, l’écusson d’Aimery de Brisay. Successivement capitaine de Vouillé (1441) maître d’hôtel du comte du Maine, écuyer d’écurie du roi (1442), gouverneur de Châtellerault, grand maître des eaux et forêts du roi (1453), il est panetier du roi en 1458 lorsque des lettres patentes de Charles VII lui permettent de tenir deux foires par an à Beaumont.


Les ruines dites de « La Tour de Beaumont » se situent quelques centaines de mètres du bourg de Beaumont, sur une hauteur, aujourd'hui au milieu des vignes, le château était un excellent poste d'observation dominant la vallée du Clain à plus de 140 m. Le château est en deux parties. D'abord : le donjon féodal carré à contreforts rectangulaires Xe siècle/XIIe siècle. L'épaisseur des murs et les massifs arrondis des angles les plus exposés aux attaques soulignent son rôle défensif. Puis au XVe siècle, une tour carré, abritant un escalier à vis est accolée au donjon primitif. Cette construction a pour but de transformer le château féodal en une demeure plus confortable. Toutefois, des tourelles de 5 m de diamètres ont aussi été construites à cette époque. Elles sont pourvues de canonnières. Toutefois, leur fonction défensive reste énigmatique dans le mesure où elles ne communiquent pas entre-elles, limitant ainsi les possibilités de déplacement des défenseurs. Le donjon a été détruit au XVIIe siècle. À une centaine de mètres devant la Tour de Beaumont se trouve une motte castrale avec un second donjon roman effondré et remblayé. Seul un angle de mur reste visible. En dessous de cet ensemble subsiste un souterrain aménagé auquel on peut accéder par la carrière de pierre qui l'a capturé au XIXe siècle.



La Tour de Beaumont par René Crozet (1964)

La rude forteresse de la Tour de Beaumont dresse ses pans de mur ruinés à quelques centaines de mètres du bourg juste au sommet du coteau où elle formait un excellent poste d'observation sur la vallée du CJain. En dépit de son délabrement définitif, on discerne au premier coup d'oeil trois étapes dans sa construction. La plus ancienne est constituée par un gros donjon presque carré mesurant environ 14 mètres sur les côtés nord et sud et 13 m. 50 sur les faces est et ouest. Les murs sont épais de près de deux mètres. Ils comportaient des contreforts rectangulaires peu saillants et, sur les angles sud-ouest et nord-ouest, des massifs arrondis amortissant les arêtes. Ils rappellent les contreforts semi cylindriques qui caractérisent les courtines du château d'Harcourt de Chauvigny, les remparts de cette ville ou les tours d'Angle-sur-l'Anglin. Dans les assises inférieures, dans le blocage et dans quelques parties des parements internes et externes, interviennent des assises régulières ou des moëllons de grès associés au calcaire tuffeau. Il ne subsiste aucune baie d'origine, porte ou fenêtres. Au rez-de-chaussée, on discerne des arrachements de voûtes en berceau. Elles avaient été visiblement ajoutées après coup. A l'étage il semble qu'il y ait eu un grand arc lancé du mur ouest au mur esl, partant de consoles moulurées. Il contribuait sans doute à porter le plafond; l'âtre d'une cheminée formait niche dans le mur nord. L'extérieur du mur ouest, le plus ruiné de tous, laisse apparaître quatre consoles saillantes dont l'usage est difficile à définir. A une époque indéterminée, des bâtiments réduits à l'état de monceaux de pierres avaient été accolés au mur nord. On se trouve ainsi en présence des restes d'un type de forteresse un peu comparable au donjon de Loudun, celui-ci beaucoup plus élevé, au donjon baronnial de Chauvigny, de bien plus grandes dimensions, ou au donjon dit de Gouzon, également à Chauvigny, avant les remaniements qui l'ont doublé de volume et de hauteur. Il s'agit sans doute du Castrum Belli Montis cité en 1123.

Contre cette construction massive, mal éclairée et dépourvue d'escaliers de pierre, on a accolé, sur la face sud, une tour carrée contenant un grand escalier en vis et surmontée d'une galerie de mâchicoulis. Elle représente la seconde étape de travaux. On y pénètre, côté nord, par une élégante petite porte en accolade de style flamboyant. Un écusson inscrit dans le tympan présente les armoiries associées des Brisay et des La Lande. C'est un précieux élément de datation. En effet, on sait qu'Aimery de Brisay, capitaine de Châtellerault, avait épousé Louise de La Lande fille de Jean, seigneur de Beaumont aux environs de 1456. La construction de cette tour serait donc à peu près contemporaine des entreprises architecturales de Pierre de Combarel à l'église paroissiale. L'analyse révèle une exécution très soignée; la cage d'escalier inscrite dans le corps carré estoctogonale; les marches ont été systématiquement arrachées; elles étaient soulignées par de petits culs-de-lampe ornés de feuillages, d'un scorpion on d'une tête. L'éclairage est assumé par de petites baies rectangulaires ébrasées ouvertes dans les faces est et nord; dans les murs pleins, des niches carrées ont peutêtre été prévues pour des chandelles ou des torches. Deux portes superposées ouvraient sur les salles du donjon. A l'étage, celui ci a été doté, près de l'angle nord-est, d'une baie à meneaux.


Un peu plus tard, les angles de la tour primitive, à l'exception de celui du nord-est, ont été enveloppés par des sortes de bastions semi-circulaires ayant du fruit à la base. Ils représentent la troisième phase. Ces bastions très bien appareillés étaient dotés de meurtrières-arquebusières ; elles laissent supposer que leur adjonction au donjon a été motivée par la perspective d'avoir à employer des armes à feu pour la défense éventuelle de la forteresse au début du XVIe siècle, peut-être. On s'étonne cependant de ne voir aucune porte de liaison conduisant, de l'intérieur du donjon, à l'intérieur de chacun de ces bastions à moins que cette liaison ail été prévue par les parties hautes. Il ne paraît pas, au surplus, que ces organes défensifs aient été beaucoup plus hauts qu'ils ne sont aujourd'hui. On se représente assez mal la position de combattants ainsi coupés de possibilité de retraite vers l'intérieur de la forteresse. Ce petit mystère n'en rend que plus attachants les restes de la Tour de Beaumont...


____________________________
Sources : Gil Vincent. Réseau castral et hiérarchie féodale dans la vicomté de Châtellerault (Vienne), Xe-XVe siècles . In:Archéologie du Midi médiéval. Supplément n°4, 2006. Résidences aristocratiques, résidences du pouvoir entre Loire et Pyrénées, Xe-XVe siècles. Recherches archéologiques récentes, 1987-2002. pp. 139-150
Crozet R. 1964 : “ L’église et la tour de Beaumont ”, BSAO, 409-416.

Localisation.




Cadastre 1815.






_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 25 Mar - 17:00 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Guillaume Tessereau
Membre Régulier

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2017
Messages: 82
Localisation: Poitou-Charentes
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Sam 21 Avr - 20:07 (2018)    Sujet du message: Le Château de Beaumont. Répondre en citant

État actuel (au 21/04/2018) :















_________________
Site internet :
https://naturamagnifica.jimdo.com/

Chaîne youtube :
https://www.youtube.com/user/Guillaumepaganmind/videos
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 977
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 22 Avr - 12:40 (2018)    Sujet du message: Le Château de Beaumont. Répondre en citant

Merci pour les photos, super ! Wink
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:56 (2018)    Sujet du message: Le Château de Beaumont.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Insolites & Archéologie Région Centre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com