Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Les Mutilations animales & Co
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos



Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670

MessagePosté le: Ven 5 Sep - 18:54 (2008)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Revue du message précédent :

Mutilation d’un porc à Victoria (Entre Rios)
Le 2 septembre 2008.

Synthèse & Traduction Mikerynos

L'animal a été trouvé avec la moitié de son visage mutilé. Il n'y a aucun signe de violence dans son enclos, ni aucune trace de sang. L'animal est vivant. Ce cas peut être ajouté aux cas de mutilation de vache découverts ce matin dans la ville d'Antelo. Le chercheur Silvia Perez Simondini analyse les événements.

 


La famille Enrique résidant à Avda (Esteban Lone, Barrio de la Abadia) a été surprise ce matin au réveille lorsqu’elle a retrouvé leur porc avec une partie de sa tête mutilé. L’animal était en bonne santé le soir vers 18h00 selon les membres de la famille. Cependant, ce matin vers 7h00 quand ils sont allés à nourrir les animaux, ils ont été effrayés par les caractéristiques de cette mutilation. L'animal, un porcelet de 6 mois, était enfermé à clef dans un petit enclos dans lequel aucune trace de lutte ou de sang n’a été retrouvé. L’animal ne s'est pas plaint, mais il lui manque la moitié de sa mâchoire mutilée découvrant ses dents, il lui manque aussi une oreille. A noter que dans l’enclos vivent d’autres porcs qui n’ont pas subi de dommage, que sur l’exploitation se trouvent sept chiens qui n’ont pas donné de signe de nervosité cette nuit là. Un vétérinaire va prendre part à l’enquête en vue d'établir un diagnostic, il est impératif de garder l'animal vivant, ce dernier nous dira si le processus vital est irréversible, ainsi que le sacrifice de l'animal pour lui éviter toute souffrance.

 


A priori, ont été fournis avec un antibiotique pour prévenir les processus infectieux et de lui fournir, sur la recommandation de M. Alberto Pariani (pathologiste à l'Université de General Pico, Pcia de La Pampa) des analgésiques pour la guérison qui, avec le Dr Daniel Belot vont suivre ce cas. Ce cas est à ajouter aux rapports impliquant les vaches mutilées récemment à Antelo.

Edit du 26 septembre 2008.
Le 24 Septembre 2008, La famille propriétaire de l'animal a demandé 500 pesos pour le livrer à l'Université de Santa Fe, 200 pesos furent proposé et non acceptés. Donc, l'animal à été tué le même jour. Quoi qu'il en soit, des échantillons ont été pris et seront analysés à la Faculté de médecine vétérinaire

________________________________________________________________________________________________________________________________________
Vache mutilée découverte à l'est de Santa Rosa
Le 25 Août 2008.

Par Raul Oscar Chaves

Une vache de race Red Heresford à été découvert mutilée à 45 Kilomètres à l’Est de Santa Rosa le 25 Août 2008, dans la proche localité d'Uriburu. Le propriétaire de l’animal indique que la vache était dans son dernier mois de grossesse. Sur la carcasse de cette dernière, il manquait toutes ses mamelles et la moitié du veau à naître qui était toujours à l'intérieur de celle-ci, sur lequel il manquait les oreilles. Il convient de noter que de nombreux incidents de mutilation se sont produits à cet endroit depuis 2002, ces nouveaux épisodes ont été une source de préoccupation de l’éleveur qui a demandé que son identité soit maintenue anonyme.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 5 Sep - 18:54 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 5 Sep - 18:59 (2008)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Villa Giardino, Province de Cordoba (Argentine) Le 29 Juillet 2008.
Mutilation d’un chien.

Voir un peu plus haut à la date du 04/08/08


Retour sur le chien mutilé à Cordoba
Par Pachi LaFata
Synthèse & Traduction Mikerynos


Le cas a été qualifié comme « singulier » et une curiosité par les premiers experts en matière de cas de mutilation de bétail, à cause de la netteté des incisions. C'est un cas qui s'est produit en juillet, mais qui est resté inconnu jusqu'ici, impliquant un chien de la localité de la villa Giardino à Cordoue. La carcasse de l'animal présente des marques étranges de griffe et des coupes chirurgicales. Cet événement mystérieux peut être lié à la douzaine de situations semblables enregistrées dans plusieurs provinces au cours des derniers mois, et ayant pour résultat un état permanent d'alerte au sein de la communauté.

L'incident impliquant la mutilation du chien s'est fait connaître par le biais d'un rapport des résidents de la Villa Giardino qui ont eux même porter plainte auprès des autorités de la police locales à cause de la qualité exceptionnelle de la situation. Elle a été suivie par un tribunal qui a ordonné une enquête qui comprenait un examen approfondi par une équipe de vétérinaires. Andrea Pérez Simondini, un enquêteur respecté a rédigé un rapport détaillé :L'affaire a été transmise à la clinique vétérinaire du docteur Maria Del Rosario Ahumada. Selon Simondini « Les vétérinaires nous ont informés des événements et clarifier certains points sur la mort du chien, elle est de cause naturelle, le propriétaire de l’animal a été conscient de sa mort, la veille, mais il n'a pas été effectué incisions sur le corps. Le 29, l'animal a été retrouvé avec des incisions visibles » Concernant les précisions de l'autopsie, il précise que la carcasse présente une incision mesurant 16 centimètres de diamètre sur le côté droit de la cage thoracique sans prélèvement d'organes, l'expert estime que cela a été fait dans un acte unique provocant une rupture du diaphragme en la séparation de la cavité abdominale et du thorax, comme si un poinçon avait été employé, cette action a causé la rupture mentionnée ci-dessus. Le spécialiste indique aussi que le chien à subit une incision entre sa 6e et 9e côtes dont les extrémités apparaissent comme déposés. Il convient noter que les incisions sur les côtes ne se sont pas produites à leurs jointures. Le vétérinaire croit que l'absence de trois côtes sont due à l'utilisation d'une petite scie, avec une technique qu'il qualifie comme très bien exécuté.

Les incisions sont propres, mais lorsque l’on l’informe que des incisions crantée ont été observées dans d'autres cas, le vétérinaire estime qu'il pourrait identifier des incisions similaires chez le chien et qu’il fournira un rapport plus détaillé à ce sujet.
Au sujet des perforations décrites sur le corps, l'expert a expliqué que ce sont des gouttes, des taches de sang sur les poils. Aucunes perforations, aucuns hématomes, aucuns autres dommages n’ont été retrouvé sur le côté opposé à l’incision pricipale, aucune mutilation au niveau de la tête ou du museau de l’animal.

Concluant son rapport, Simondini indique que le vétérinaire n'a pas semblé avoir une opinion claire sur ce qui a causé ces préjudices à l'animal, ce dernier déclarant avec insistance qu'il n'était au courant d'aucun cas similaire, il a rejeté la possible participation des charognards de la région. Il a insisté sur l'utilisation d'un élément coupant qu'il ne pouvait pas définir, inconnu de lui.
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 15 Sep - 17:15 (2008)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Mutilations animales, Interview de Raul Oscar Chaves du « Ciufos La Pampa » par Scott Corrales.
Samedi 13 septembre 2008 Synthèse & Traduction Mikerynos

Les lecteurs du blog « Inexplica, the journal of Hispanic Ufology » sont régulièrement informés depuis des années sur les mutilations par les informations fournis de Raul Oscar Chaves, un des chercheurs argentins les plus actifs dans ce domaine. Il a pris quelques minutes de son temps pour répondre à quelques questions concernant la vague de mutilations qui se produit dans son pays actuellement.


 

De quand date la création du Ciufos La Pampa ?
Cette organisation à été créée par Rosa Ester Urban et Raul Oscar Chaves en 2002, juste après la vague de mutilation de bétail en Argentine, en particulier dans la pampa. Elle à jouer un rôle dans la recherche des premiers cas, au niveau provincial et dans la province de Buenos Aires. Sa raison d’être est la nécessité de connaître les détails du phénomène dans ses diverses manifestations. C'est-à-dire, ses implications et même ses conséquences du point de vue de la recherche.

Les mutilations animales sont fréquentes dans votre région ?

Elles sont fréquentes, même si elles ont diminué à l'heure actuelle, après avoir atteint leur apogée en 2002, lorsque plus de 1500 cas de mutilation de bovins ont été signalés. Des petites espèces ont également été mutilées, tels que les lapins, les poulets, les chats, les chiens, les porcs, des sangliers, des chevreuils, des renards, des moutons, etc.. Ces cas sont signalés aussi à cette époque, bien que le nombre de mutilations ne soit pas significatif dans cette province, elles impliquent principalement les bovins et les porcs. Il ya une certaine inquiétude chez les éleveurs notamment en ce qui concerne les caractéristiques particulières affichées par le phénomène durant cette période.

Existe-t-il un lien entre les mutilations et les OVNI ?
Dans les cas qui ont été rapportés depuis 2002 la découverte de carcasses mutilées est invariablement suivie d'étranges apparitions de lumières, en particulier dans les zones rurales. Une des théories en cours et celle d’une intervention intelligence qui exploite spécifiquement certains secteurs ou domaines. Au cours de leurs travaux de recherche, les vétérinaires et les anciens membres de l'École de médecine vétérinaire de La Pampa n'ont pas été en mesure de trouver des réponses concernant ce phénomène :

A/- La précision et la netteté des incisions, à la fois par temps froid et chaud. Après avoir effectué des tests en laboratoire, en utilisant des scalpels électriques, par  Thermo cautérisation, sans être en mesure de faire ou même d’approcher les résultats similaires à ceux obtenus dans les cas de mutilations. Cela indique une technologie et une procédure inconnu des experts.
B/- L’absence presque totale de sang dans certains cas. La chair étant trouvée elle-même anémiée (1)
C/- L'absence de cornées, dans certains cas.
D/- L'absence de fœtus ou de nouveau-nés en cas de grossesse établi par palpation et dans les derniers mois de gestation, sans aucune détérioration du canal de naissance.
E/- Absence de la masse musculaire dans les organes non ouverts, avec de légères incisions (mineures seulement) attestant de Longinis dorsis dans une région de 40 cm avec des signes d'exposition à des rayonnements micro-ondes.
F/- La préservation de carcasses mutilées pour jusqu'à 20 jours sous conditions de la mort survenant dans les 24 heures.
G/- Des changements dans la coloration ou de l’uniformité des pâturages dans les secteurs adjacents à la carcasse de l'animal, attestant que même la microfaune à été touché. Détection de températures très élevées ou d’un certain type de rayonnement dans le sol sous forme de compactage et d’uniformité cohérente.
 H/- Détection de substances :
D’un élément cristallin, visqueux et gélatineux sur la carcasse de l’animal, qui a changé en l'état liquide, suivi de cristallisation, voir de disparition. Elément vraisemblablement d'origine exogène ou inconnue et qui joue un rôle dans la mutilation.
D’un élément pathogène de couleur bleu-vert dans les différentes parties du corps mutilé, dont l’origine n’est pas établie.

On à également établi que la chair d'un animal mutilé exposé à l'air libre est préservée pendant environ 40 jours, avec l'évidence d'une légère odeur fétide et seulement quelques mouches. Les travaux des experts ont été très important malgré l'absence de résultats d'un point de vue rationnel, malgré l'absence de technologies appropriées pour une recherche de cette nature.
 
Quel est l'avis de la population sur ce phénomène ?
Bien que l'étape la plus critique et la plus vive soit derrière nous (2002-2003), cela a laissé une forte impression sur l'opinion publique. L'incertitude est vécue par les éleveurs de bétail dans le milieu rural, en particulier ceux qui ont des pertes importantes, entre 12 et 15 animaux. Ces derniers tentent de glaner plus de détails et d’informations sur le phénomène qui les préoccupent.

Merci beaucoup Raul Oscar Chaves. Nous attendons avec intérêt plus de rapports sur ce phénomène inquiétant.


(1) L'anémie se caractérise par une diminution du taux d'hémoglobine dans le sang.
 
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 25 Oct - 13:35 (2008)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Le 12 Juillet 2008. Rosario del Tala, Entre Ríos (Argentine)
Mutilation de deux vaches.


Mutilation de deux vaches propriété de ASEBEL S.A. L’une de race Hereford (Pampa Negra) et l’autre de race Aberdeen Angus âgées approximativement de 2 ans et pesant environs 400 Kg L’anus, les organes génitaux, l'œil gauche, la langue, la mamelle et les tissus de la mâchoire ont été prélevées sur la carcasse de la vache de race Hereford, et sur celle de race Aberdeen Angus : La langue, les deux oreilles, les muscles et les tissus du cou. Des micro-perforations ou des petits trous pénétrant principalement concentrée dans les zones des blessures mineures et dispersées dans le reste du corps ont été observées.



 


Lors de ce cas, il a été noté une détérioration des panneaux solaires utilisés par les guardaganado : Disparition d'étain portant sur les cellules du circuit du panneau solaire. Le cadre en aluminum à  été détérioré superficiellement, le verre n'a pas subi de dommages ou de fissures. La disparition ou la volatilisation de l'étain dans le panneau solaire ne trouve pas de réponse viable, sauf dans le cas d’une température élevée. L’étain commence sa fusion à environ 200 ° C., le verre entre 800 ° C et 900 ° C. Il y a donc eu une augmentation progressive de la chaleur provenant d’une source inconnue cette nuit là.

 


Le 16 Aout 2008. Région de Tala, Rosario (Argentine)
Mutilation de deux vaches.


Les deux vaches mutilées ont été découvertes dans la province de Tala, près de la gare le matin du dimanche 10 Aout, il y a 15 jours et un cas semblable à été découvert près de la ville d’Echagüe. Ces trois cas de mutilations sont les premiers qui déclaré cette année et rejoignent les 20 cas de l’an dernier à cette période de l’année (de Juillet à Septembre). Selon le vétérinaire locale, les vaches étaient en bonne santé au deuxième trimestre et ne peut pas préciser la cause de la mort. Les deux animaux étaient bien nourris. Contrairement aux animaux mutilés l’année dernière, ces dernières possédaient encore leurs viscères et étaient enceintes.



  


Selon le propriétaire du domaine, les animaux ont été tués le samedi soir. Le dimanche soir ce dernier rassemble comme d'habitude les bêtes de son troupeau, lorsqu’il a réalisé qu’il en manque deux. Après une recherche, les deux bêtes sont retrouvées au même endroit à 200 mètres de la maison, près d’une colline ou il y a un Cañadón (Reservoir). Les deux carcasses étaient distantes de 30 mètres l’une de l’autre : L’une avec la tête recourbée, une partie du cou et les oreilles manquantes, l’autre avec une grande quantité du cuir sur le ventre absent ainsi que les yeux.

  


La vache mutilé à Echagüe avait des coupes similaires à celles relevées l’année dernière, yeux et langue manquante. Les coupes ont étaient parfaites et aucunes vaches n’ont atteint la rigidité cadavérique, malgré une longue période. Quelque chose d’incroyable s'est produit lors de l’autopsie d’un veau dans le département nécroscopie de la police de Tala, un scalpel à été corrodé comme par de l’acide, lors de l’examen, et la corrosion a continué jusqu'à aujourd'hui. (Voir détail du cas message suivant)

Source: www.rosariotala.com.ar
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 29 Oct - 18:22 (2008)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Le 11 Aout 2007, « Establecimiento SAN PABLO » Mansillan, Rosario (Argentine)
Mutilation d’un veau.


Mutilation d’un veau (Propriétaire: Edgardo Forti) de race Hereford âgé d’une journée à Tala (Entre Ríos), les types de mutilations observées sont une éviscération complète et une absence des os, mutilation de la langue, et des deux oreilles, prélèvement des chairs du menton et de la mâchoire avec une lacération des muscles dans ce secteur. Plusieurs grands trous dans le dos et la région anale, absence totale de cuir sur l'abdomen et au niveau du thorax. L’examen à été fait par le vétérinaire Piccinali Ricardo et son assistant González Braulio qui ont remarqué une détérioration du scalpel (corrosion) lors de l’autopsie.


 

_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 16 Nov - 18:33 (2008)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Chaqueña, General Paz (Argentine) Le 7 Octobre 2008.
Mutilation d’une vache.

Synthèse & Traduction Mikerynos

Le décès étrange d’une vache de race Santa Gertrudis en exellente santé, a mis en alerte à la communauté d'élevage de la localité de chaqueña située dans la province de General Paz. Cette colonie se trouve à 20 kilomètres de Quitilipi.

L’animal à été retrouvé délesté de sa mamelle, de la langue et des yeux. Le propriétaire de l'animal, Mario Martina déclare que quelques corbeaux se sont approchés pour picorer, mais ils ont rapidement ont abandonné la carcasse, de même que les charognards et les insectes qui ont aussi délaissé cette dernière.
En outre le taureau qui est toujours à côté de sa mère habituellement, à été retrouvé à 600 mètres. On se sait que très peu de chose sur la cause qui a conduit à la mort l’animal. Le propriétaire possède environ un millier d'hectares, entièrement consacré à l'élevage du bétail.

Lors d’une interview à la presse locale Norte, ce dernier explique que l'animal a été paralysé, ou est mort immédiatement parce qu’il n’y avait aucune trace de mouvements de pédalage des pattes sur les lieux. Il s’agit du septième animales que le producteur perd dans des circonstances similaires au cours des dernières années. L’année dernière, une vache qui est morte dans les mêmes circonstances, était dans un bon état de conservation, sans odeur nauséabonde, après plusieurs jours. Sur la carcasse il manquait les yeux et la langue, il y avait un trou parfaitement circulaire au niveau de la gorge, étaient conservé tous les os et la peau, mais à l'intérieur était vide. Il manquait aussi la mamelle et un gros morceau de l'arrière train.

Une plainte à été déposé par le propriétaire, la police locale et un vétérinaire se sont rendu sur place afin d’effectuer des analyses sur la carcasse afin de determiné la véritable cause de la mort.

Source: http://blogs.clarin.com/usuarios/andrea-simondini
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 5 Déc - 10:10 (2008)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Las Breñas, La Pampa (Argentine), le 30 Octobre 2008.
Mutilation d’une vache

Synthèse & Traduction Mikerynos

Comme pour le mois de Novembre 2004 et quatre ans après, la région rurale de Las Breñas subit le phénomène des mutilations de bovins, dans un domaine situé à 17 kilomètres au Nord de cette ville, dans le canton de la Pampa, le long du chemin vicinal no 60. Selon les témoignages de la population locale, une vache de 400 Kg à été retrouvé dans les premières heures du dimanche 30 Octobre sur laquelle un œil avait été extrait, une oreille, la langue, ainsi que l’anus et  les organes génitaux. Des coupes nettes et franches, aucune trace de sang ni de de lutte indiquant une quelconque résistance de l’animale. Sur la carcasse une marque circulaire qui n’a pas été retrouvé dans les précédents cas de 2004, est profonde de 20 centimètres.

Un autre signe particulier, les vautours à proximités dans les arbres, se sont maintenu à distance de la carcasse les trois premiers jours et ont commencé le besogne quant les chiens du domaine ont commencé à manger de la viande du bovin mutilé le mercredi. Un mystère de plus, aucun des éleveurs de la localité n’ont identifié l’animal comme étant le sien, ce qui contribua à renforcer l'énigme de cette affaire.


  

Les deux affaires de mutilations précédentes ont eu lieu le 4 Novembre 2004 dans le même canton de la Pampa, à onze kilomètres de Las Breñas, dans le domaine de Alejandro Makaruk : L’un de ses bœufs mutilé avait le Corps. Intacte mais sans sa mâchoire, dépouillé comme soumis à un bain de soude caustique. Le second cas à été enregistré le 13 Novembre dans la parcelle 27 (section 15) de la colonie de Juan Larrea, à 25 kilomètres au Sud-Ouest, dans la propriété de Juan Francisco Rodríguez. Une vache sur laquelle il manquait les yeux, la langue et qui présentait les mêmes caractéristiques des mutilations classiques. La carcasse est restée intacts plusieurs jours avant d’entrer dans un état de décomposition, et cela sans que les vautours ne viennent se nourrir dessus. Pour ce cas, il y a un témoignage, celui de Sergio Adrián Schlegel, âgé de 13 ans, qui est le petit fil de Juan Francisco. Il déclare que cette nuit là, le ciel était clair et qu’a environ 700 mètres ou se trouvait l’animal, il a vu en direction du Sud-Ouest, un éclair bleu qui a éclairé toute la maison et les arbres au alentour. Francisco Schlegel, gendre de Rodríguez et de père de Sergio, déclare qu’il avait pratiqué une coupe dans la chair de l’animal et que celle-ci avait une consistance de fraicheur. Ce dernier déclare aussi qu’en 2003, un an avant les faits et dans le même champ, un jeune taureau avait été retrouvé mort dont il ne manquait que les cornes, mais que les charognards locaux avaient délaissé la carcasse.

Malgré le rapport et les conclusions peu convaincantes de la SENASA en 2002, les cas de mutilations se produisent régulièrement et la question reste ouverte sur les auteurs de ses actes.
 
Source : http://www.diarionorte.com
 
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 13 Mar - 00:11 (2009)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Le 1er Octobre 2007, District de Moscas (Sud de l’Uruguay)
Mutilation d’un poulain & substance inconnue

Texte de Silvia Perez Simondini
Synthèse et traduction Mikerynos

Malgré le nombre de mutilations que nous avons vu depuis des années dans notre pays, jusqu’a présent, nous n'avons jamais observé un cas similaire. Il s’agit d’un poulain sauvage que personne ne pouvait apprivoiser. Nous somme dans le district de Moscas, un département du Sud de l’Uruguay séparé de Rosario del Tala par la rivière « Río Homónimo », M. Edgardo Raúl Slootman est le propriétaire d’un établissement de San Diego, la victime est l’un de ses poulains. Sur le col de l’animal vers le bas, se trouve une ligne en forme de collet causé par quelque chose qui lors de la chute de ce dernier à commencer à émerger une espèce de « champignon » qui croit dans dans cette partie. Nous n'avons jamais vu cela, ce qui nous laisse très inquiet parce que de toute évidence la question des mutilations classiques des parties génitales est en train de changer peu à peu de direction, depuis 2002 jusqu'à maintenant elles n’avaient jamais cessé de se produire.


Selon les analyses, M. Raúl Slootman déclare que ce « champignon » est une matière vivante d'origine inconnue qui se reproduit et qui est résistante au chlore. Le bistouri utilisé pour la coupe des échantillons s'est désagrégé dans la partie qui a été en contact avec ce dernier. Un autre détail, les cellules de l’animale étaient éteintes. La conclusion est que ce liquide qui a été glissé sur la peau est totalement corrosif en pelant le cuir de ce dernier. Les chevaux de ce producteur se trouvent dans 90 HA. Ce même jour 4 ou 5 vaches ont été retrouvées mortes et mutilées dans les environs. Un autre détail intéressant est que les téléphones cellulaires ne captaient plus rien lorsque leurs utilisateurs approchaient de la carcasse de l'animal.

Source:
http://www.visionovni.com.ar/
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Lun 6 Avr - 08:30 (2009); édité 2 fois
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 30 Mar - 20:26 (2009)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Le 28 Mars 2008, Victoria, province d'Entre Rios (Argentine)
Mutilation d’un veau.

Synthèse et traduction Mikerynos

Dans la soirée du samedi 28 Mars 2009, une nouvelle mutilation à eu lieu tout proche de la ville de Victoria dans un petit ranch qui est la propriété de M. Ignacio Oñativia. Un jeune veau de un an a été retrouvé mutilé, portant les mêmes traces d’incisions que celle de la vague de 2002, quelques petites traces de sang ont été retrouvées. Les détails entourant ce cas sont unique : M. Oñativia indique qu’il gardait seulement quatre de ces animaux à cet emplacement, dont ce petit veau qui a posé un problème lorsqu'il a voulu le mettre dans un enclos. Cependant, hier dans la nuit, quand il est entré à son ranch, il a vu les trois animaux à l'intérieur de l’enclos, sans qu’il n’y ait aucune invitation de sa part et cela a attiré son attention. L’absence du veau lui suggère qu’il sûrement mort, Il se dit que la même situation semble toujours se reproduire, chaque fois qu'il a rapporté les animaux de Isla, l‘un d'entre eux meurent. En le trouvant, sa première pensée est qu’il pourrait être mort de fièvre aphteuse, mais quand il s'en est approché, il s'est rapidement rendu compte que l’animal avait été mutilé.



L’emplacement est seulement à quelques mètres du rond-point, à Victoria Gualeguay, à 100 mètres de la ligne haute tension et à 1000 mètres de El Ceibo Creek, des éléments qui ne sont jamais absents dans les mutilations de bétail. Au niveau de la carcasse, un œil montrait une marque de sang et toute la peau de la mâchoire a été prélevée dans une coupe nette, ainsi que la région anale dans un cercle parfait avec extraction des organes génitaux. Au niveau des pattes, sous le devant et sur le haut de l’ensemble du corps, au niveau du cuir, on trouve clairement des marques qui pourraient être du à des sortes de sangles.



Source : Silvia Pérez Simondini
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 11 Juin - 17:01 (2009)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Déclassification en Uruguay - Un article de Daniel Iglesias pour EL PAIS, un grand quotidien en espagnol de Montevideo : "l’Air Force déclassifie ses dossiers Ovnis, l’hypothèse ET n’est pas écartée."

Le phénomène des Objets volants s’est souvent manifesté en Uruguay. Trente ans après le début des recherches, 40 cas restent inexpliqués. La majeure partie des dossiers ont été déclassifiés, et les journalistes de EL PAIS ont pu y avoir accès. Des affaires non résolues. La collection de rapports augmente d’environ 100 cas par an. La commission a enregistré 2.100 rapports sérieux, sur lesquels elle a mené des recherches, et de nombreuses affaires ont été écartées pour diverses raisons. Mais une quarantaine de cas demeurent inexpliqués. Ces dossiers n’ont pas été clos. On y trouve des observations, des témoignages d’Ovnis au sol, et aussi des rapports d’abductions.

L’Air Force a collecté également des rapports visuels de douzaines d’animaux mutilés dont les carcasses portaient des marques d’incisions réalisées avec une précision chirurgicale. Ces rapports remontent à 2002. Aucune explication rationnelle n’a pu être fournie, mais les chercheurs de la commission militaire suggèrent une hypothèse selon laquelle ce serait relatif à une attaque biochimique survenue en Argentine, où 700 animaux avaient été retrouvés mutilés. Selon un officier : "Les vents soufflant de l’ouest pourraient avoir porté ces produits". La FAU (FUERZA AÉREA URUGUAYA) n’écarte cependant pas la possibilité d’une cause extraterrestre.

Source: OVNI-Usa
http://www.elpais.com.uy
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 30 Juin - 23:34 (2009)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Mutilation de bovin à Puelches, province de La Pampa (Argentine)
Le 9 Juin 2009.


Un animal a été retrouvé mort et mutilé, le mardi 9 Juin, à environ 5 km de la Route Nationale 35. Les habitants de la région ont désigné un représentant pour être en contact avec le CEUFO qui cherche à intégrer un réseau d'observation dans la région. Des témoins rapportent que les jours précédant la mutilation, d’étranges lumières ont été observées à plusieurs reprises dans la région de la province.

Mutilation de bovin, Trenque Lauquen, province de Buenos Aires (Argentine)
Le 24 Juin 2009.


Un animal de race holando a été retrouvé mutilé dans la zone rurale de Trenque Lauquen, selon les premières estimations, il ne serait pas le seul exemple de cette zone. Cette mutilation à eu lieu entre le 22 et 24 juin, et aurait causé un impact sur la communauté vivant dans la région. La bête mutilée montre les mêmes caractéristiques des traditionnelles mutilations des années 2002 et 2003, ou dans la région plus de 1500 cas de ce type ont été rapportés. Dans le cas qui nous intéresse, les coupes sont nettes et précises, il manque des organes vitaux, prélèvement de la peau autour de la mâchoire, extraction de la langue, de l'oreille, du globe oculaire, des tétines et de l'anus. Les vétérinaires de la région ont contacté le CEUFO pour procéder à une enquête détaillée en vue de trouver une réponse scientifique à ces faits.





Source: CEUFO
Synthèse et traduction Mikerynos
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 30 Juin - 23:36 (2009)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Mutilation de bovin à Puelches, province de La Pampa (Argentine)
Le 26 Juin 2009.


Un second animal a été retrouvé mutilé dans une exploitation de la région de Puelches, situé à environ 280 kilomètres de la ville de Santa Rosa. L'événement a eu lieu à « Las Piletas ranch ». Le spécimen impliqué est de race Hereford, plus connu localement en sous le nom de « pampa de raza » (Race de Pampa) L'animal a présente les incisions typiques sur une de ses mâchoires, manquait également une oreille (La partie externe avec le pavillon et le conduit auditif, et l'oreille interne), un œil, et toute partie anale enlevée.


Le propriétaire, qui travaille dans le secteur, déclare que des « lumières » sont fréquemment observées dans la région et qu’en avril, lors d’une chaude soirée, il était dans l'arrière-cour accompagnée de son fils, quand la nuit « fut soudainement illuminée comme en plein jour» un objet très grand et lumineux a plané sur l'un des enclos du bétail. Terrifiés, les deux témoins sont rentrés dans la maison et ont surveillé les manœuvres de l'étrange objet qui a plané pendant quelques minutes avant de disparaitre à une vitesse vertigineuse dans le ciel. Aucun des animaux de ferme n'a été blessé à cette occasion.


Pour en revenir à la carcasse mutilée, aucuns des chiens de l’exploitation n’ont voulu s’en approcher. Le jour de la découverte, le cheval du propriétaire, malgré l'insistance de son cavalier, a refusé aussi d’approcher la vache mutilée, ce dernier a été obligé de finir à pied pour examiner la carcasse.

Source: CEUFO
Synthèse et traduction Mikerynos
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Mer 1 Juil - 10:26 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 1 Juil - 00:23 (2009)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Mutilation d’un chien, province de La Pampa (Argentine)
Le 3 Juin 2009.

Un petit chien de race Caniche et appartenant à un fonctionnaire de police d'une commune au Nord de La Pampa, a été mutilé dans la cour du logement de son propriétaire, sans tête et sans organe comme le cœur et les poumons, mais avec la particularité qu'il présentait une coupe presque linéaire, sans aucune déchirure, Exsangue et sans aucune trace de sang au sol.

L'étrange découverte a été confirmée par la famille et signalé que le mercredi 3 Juin, date à laquelle son fils a quitté la maison pour aller au travail, le chien blanc, de petite taille et blanc, se trouvait dans la cour comme tous les jours. L'épouse du fonctionnaire est revenue à 7h20 le matin, ne l’a pas vue, mais elle l’a entendu grogné depuis le fonds de la cour, c’est quelque chose qui n'a pas attiré son attention parce qu’apparemment habituel lorsqu’il joue à des jeux de« luttes », et que le petit animal savait entretenir avec un autre animal de grande taille, dans ce cas précis, un chien berger allemand avec un fort caractère.


Vers 8 heures du matin, l’animal a été retrouvé sans vie. Il n’y avait aucune trace sur le sol, mais le plus inhabituel c'est qu'il n'y avait pas de sang. Un vétérinaire a constaté que sur l'animal avait disparu certains organes comme les poumons, le coeur. Cet incident a fait sensation et a conduit à une enquête du CEUFO qui est venu sur le site prendre des photographies, et mener des consultations avec des spécialistes de la faculté de vétérinaire. Plusieurs jours se sont écoulés et l'animal n'avait pas encore de rigidité cadavérique, ni d’odeur de putréfaction.

Source: CEUFO
Synthèse et traduction Mikerynos
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 1 Juil - 09:56 (2009)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Mutilation d’un veau, Santa Rosa. Province de La Pampa (Argentine)
Le 25 Mai 2009.


Cette étrange mutilation à eu lieu en Décembre 2008, mais n’a été rapporté que seulement maintenant. Le propriétaire a remarqué l’anomalie au début du mois de décembre2008, quand il est venu examiner un veau qui venait de naitre, il a noté avec surprise que non seulement il manque une portion importante de la peau de l'abdomen, mais aussi ses organes génitaux. Dans ce contexte, l'animal serait mort dans un court laps de temps, car avec une telle blessure, il ne pouvait guère, en particulier avec la chaleur régnant les jours suivants, survivre. Une infection aurait du se déclencher entrainant son décès. Autre fait remarqué, les mouches ne s'approchaient pas de lui. Un collaborateur du CEUFO, a signalé que l'animal vivait pratiquement de manière normale. Quatre mois ont passé et l'animal a continue à vivre avec les inconvénients propres a ses blessures. Un projet est en cours pour un transfère de l’animal à la faculté de médecine vétérinaire pour une étude.

Source: CEUFO
Synthèse et traduction Mikerynos
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 16:51 (2009)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Mutilations de Bovins, Crucesita Tercera, Province de Nogoyá (Argentine)
Le 1er Juillet 2009


Les résidents de la zone rurale connue sous le nom de Crucesita Tercera sont inquiets. Une fois de plus, l'imagination, le mythe et le mystère ont commencé à germer sur la mort de ces animaux. Apparitions du soi-disant « chupacabras » et même une observation d'OVNI font maintenant partie des rapports faites dans le cœur de cette province. L'absence d'eau dans un étang à proximité a également attiré leur attention.

La police enquête sur quatre vaches mutilées dans la propriété de M.Gustavo Cabañas, un employé de Banque d’Entre Rios (située au Nord de la province de Buenos Aires) L'homme posséde le terrain, le troupeau et quelques veaux. Sur les carcasses des vaches, avaient été prélevés : Les organes reproducteurs (Uterus), la langue et les deux yeux. Pour cette raison, le vétérinaire attaché à la « Dirección de Ganadería busca erradicar el Abigeato » (La direction de l'élevage et de lutte contre les vols de bétail - une branche de la police basé à Nogoyá) est intervenu sur place pour enquêter. Ce dernier déclare qu’il n'y a pas d'explication rationnelle à la mort des animaux, et encore moins concernant leurs étranges mutilations.


Nogoyá est situé à environ 95 km au sud de la capitale provinciale Paraná,
sur la Route Nationale 12.


 
Non loin du paturage ou les animaux ont été retrouvé, la police a constaté que la lagune à proximité, qui un jour plus tôt été pleine d'eau, est maintenant vide. Pour des raisons qui demeurent obscures, la lagune qui a été asséchée en quelques heures, à obliger le propriétaire à transférer les animaux. C’est lors de ce transfert, qu’il a trouvé ses animaux morts. Le vétérinaire mandaté et les autorités de police, ont confirmé dans leurs enquêtes les mystères qui entourent ces mutilations. Les événements ne peuvent pas être expliqués scientifiquement. Tercera Crucesita est à environ 50 kilomètres de la capitale départementale, en raison de cet événement, les agents de la Dirección de Ganadería ont donné peu de détails aux riverains locaux sur les éléments qui pourraient aider à expliquer le décès de ces animaux.

Quelques jours plus tard, M.Gustavo Cabañas a arpenté son exploitation et a constaté que tout était en ordre. Même le volume d'eau de la lagune a généreusement augmenté malgré la sécheresse.

Le 2 Juillet, la police de la zone frontalière informe qu’un autre bovin mutilé a été retrouvé dans un champ adjacent. La vache mutilée affiche les mêmes caractéristiques: il manquait les deux yeux, la langue et l'utérus. L’animal appartenait à une femme dont le nom de famille est Sanchez. La carcasse à été découverte seulement à une courte distance du bureau de police.
Les agents de la Dirección de Ganadería ont noté que sur les trois vaches mutilées, au niveau des coupes, que les os étaient propres, comme si la mort avait eu lieu il ya quelque temps, et non pas depuis quelques jours. En outre, les incisions chirurgicales ont confirmé que sur certains d'entres-elles, il n’y avait pas de cicatrices sur la peau, ou de sang dans l'herbe.

Il y a trois, en 2003, deux bovins avaient été retrouvés sans vie et mutilé à une courte distance de cette dernière découverte. M. Puntín Esteban, un autre vétérinaire qui a enquêté sur des événements similaires déclare qu'il est informé de ces dernières constatations, qu’il estime que tout cela est le résultat d’une action naturelle. Pour ce dernier, à cause de la déforestation sauvage, les prédateurs ont commencé à rechercher de la nourriture dans les exploitations. Avec l'arrivée du froid et de la sécheresse, il ya très peu d'herbe à brouter et les animaux souffrent de la famine. Les bovins qui chercher de l'herbe finissent par manger des ronces qui sont toxiques. Lorsque l'animal meurt, les renards, belettes, vautours et même des souris viennent sur la carcasse mangeant les parties plus molles, comme la langue, l'anus ou la vulve, les mamelles. Certains charognards mangent aussi les yeux. Ces animaux sont très voraces et ne laissent seulement que les os et les tissus difficiles.
Il ajoute ensuite que s'il n'y a aucune trace de sang à trouver, c’est dû au temps froid, qui assèche les fluides. Bien sur ces explications ne convaincs pas beaucoup de personnes dans la communauté des éleveurs de la région. Les investigations sont toujours en cours.

La principale activité économique dans la région est la laiterie industriel (production de lait et de fromage), ce qui rend Nogoyá la capitale non officielle des produits laitiers de la province d’Entre Ríos. L'agriculture est aussi importante, avec le blé, le maïs, le sorgho, le tournesol et le soja.

Source :
Traduction & Synthèse Mikerynos
http://www.diarionogoya.com.ar/wp/
http://www.diarionogoya.com.ar/wp/2009/07/01/aparecieron-vacas-mutiladas-en…
http://blogs.clarin.com/visionovni/2009/7/7/mutilacion-vacas-crucesita-terc…
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 17 Juil - 22:04 (2009)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2 Répondre en citant

Argentine: Les cas de mutilations à la hausse
Par Quique Mario du CEUFO (1)
Synthèse & Traduction Mikerynos

Juillet 2009: La semaine dernière, sept bovins mutilés ont été retrouvés dans une ferme près de Puelches, dans le sud-ouest de La Pampa. L'information a été confirmée au CEUFO par les éleveurs qui ont exprimé leur préoccupation face à ces nouveaux incidents, ils ont déclaré que les faits ne sont pas produit en une seule journée, mais tout au long de la semaine. Une femme, propriétaire d’un ranch déclare que des lumières étranges ont été observées dans la région et sur les zones de mutilations plusieurs nuits. Cependant, il convient de noter que dans cette région, la présence de «lumières» et «d’objets» dans le ciel, est tellement courante que les résidents locaux, a plusieurs occasions, ont contacté des membres du CEUFO pour être témoin de ces manœuvres au-dessus du secteur pendant la journée. Une région qui lourdement meurtries par une exceptionnelle période de sécheresse. Viennent s’ajouter à ces témoignages, ceux des policiers ou des personnes des communautés méridionales, venues considérer ce phénomène comme du folklore.


Aujourd’hui, les mutilations du bétail, sont de nouveau dans les conversations des éleveurs et des résidents de diverses régions de la Pampa et du centre de l'Argentine principalement. De temps en temps, presque cycliquement, le sujet des animaux mutilés apparaît une fois de plus dans les médias, particulièrement dans le centre du pays. La province de La Pampa prend les devants de la scène avec un large éventail d'observations. Emergeant alors des discussions, des cafés aux associations d’éleveurs de bovins, et à toutes les villes de la région Centre.

Le souvenir de l’explication absurde du rongeur donné par le SENASA (2) est source de sourire parmi les travailleurs chevronnés bien informés des manifestations étranges dans leur région. Dans ce contexte, le terme «extraterrestre» provoque une sensation de malaise parmi les personnes témoins des étranges manœuvres de lumières dans la nuit, généralement associée à l’inconnue. Depuis longtemps les résidents de ces régions rurales, s'émerveillent de la précision des coupes, et sont bien plus effrayés que les animaux qui refusent d'approcher les carcasses massacrées de cette façon. Les charognards commencent à approcher timidement une carcasse qui s'est trouvée exposé pendant dix à douze jours. Un ancien exploitant déclare que les coupures ne sont pas normales, qu’il n’y a pas de signe de luttes concernant la défense de l’animal contre un assaillant. En revanche, ce dernier est tombé sur le sol, comme endormi.

Un officier de la Division du vol de bétail de la police de La Pampa, déclare « Bien que des rapports soient produits pour chaque événement de ce type, les agents de police agissent de leurs propres initiatives et ne font que les premières constatations sur le terrain, partent ensuite à la recherche de matériaux relatifs à une enquête de police, les rapports sont ensuite examinés par des experts plus qualifiés. Lesquels sont plus aptes à rechercher des détails tel que l’apparente proximité des animaux aux lignes haute tension, le fait qu'il ya toujours un dépôt d'eau à proximité, que certains arbres montrent des signes de griffures ou d'autres traces » C’est dans cette optique, que quelques organismes ont essayé de démontrer que des centaines de cas étaient « normaux » et ont accusé un rongeur du genre Oxymcterus connu sous le nom de « Rojizo de hocicudo » (Museau rouge), mais ignoraient que les spécialistes de la faune et la flore, que des scientifiques ont énergiquement écarté les analyses laboratoire effectuées.


Enfin, le rapport définitif à été fournis au CEUFO par un fonctionnaire de l'École de médecine vétérinaire de l'Université de La Pampa. Après une année d'expériences et de comparaisons, ils ont jugé que les incisions étaient « mécanique » c'est-à-dire, produit par un élément n'ayant aucun rapport avec les dents des rongeurs, charognards et autres prédateurs. Lors des nombreuses incursions menées par le CEUFO dans les secteurs ruraux, nous avons recueilli le témoignage en Mars 2007, d’un d'un vacher de la communauté d'Embajador Martini (province de La Pampa) qui a rapporté un fait intéressant lorsqu’il surveillait un troupeau: « Vers 14h00, j'ai assisté à une ruée produite par un faisceau de lumière circulaire, mesurant 2 mètres de diamètre environ, délivré par un objet en forme de deux bols de soupe joints à leurs bords, qui volait à une altitude et à une vitesse normale » C’est un témoignage qu’il faut garder en tête, mais les questions suivantes se posent immédiatement : Qu’est-ce qui a causé la panique à des animaux ? Il y a-t-il un lien avec les mutilations d’animaux ?
Nous pouvons tirer nos propres conclusions à l'ensemble de ces informations.

(1) Centro De Estudios Ufo, Santa Rosa (La Pampa)
(2) Servicio Nacional de Sanidad y calidad Agroalimentaria
www.senasa.gov.ar


_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:07 (2017)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 2

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Les Mutilations animales & Co Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com