Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Mutilations animales peu communes, le 05 septembre 2007

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Les Mutilations animales & Co
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 2 Mar - 19:36 (2008)    Sujet du message: Mutilations animales peu communes, le 05 septembre 2007 Répondre en citant

Mutilations animales peu communes.
Texte de Linda Moulton Howe © 2007

(Traduction & Synthèse Mikerynos)
 




 

Première page du journal (5 septembre 2007) « Sherman County Times » de la ville de Loup City dans le Nebraska, concernant une mutilation de taureau datant du 31 août 2007 trouvé par Ansley Guy Sr., propriétaire du ranch de la famille Guy, c’est la seconde mutilation de taureau depuis juin 2006, concernant la famille Mills dans la région.


 

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 2 Mar - 19:36 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 27 Mai - 20:10 (2008)    Sujet du message: Mutilations animales peu communes, le 05 septembre 2007 Répondre en citant

Mutilations animales peu communes.
Texte de Linda Moulton Howe © 2007

Traduction & Synthèse Mikerynos  

Le 6 novembre 2007, dans le Comté de Chelan (Washington) Charles et Linda Everson roulaient de nouveau sur la route pour rejoindre leur hôtel près de Manson dans l'état de Washington, quand une vache de 600 livres (environ 275 Kg) est tombée d’une falaise de 60 mètres sur le capot avant de leur mini van en le bosselant sérieusement, le couple chanceux sans sort idem. La voiture était conduit par Charles Everson, Jr., ironiquement ces derniers étaient sortis fêté leur premier anniversaire de mariage. Le Sergent Mike Harris, shérif du comté de Chelan indique que l’animal était un taureau de rodéo échappé de son ranch il y a environ un mois et qu’il est apparemment tombé du sommet de la falaise sur la chaussé 60 mètres plus bas.

Dans le comté de Todd (Minnesota), seulement quatre jours avant ces faits, le 2 novembre à Minneapolis au nord-ouest du Minnesota, un cheval de compagnie à été retrouvé mort et mutilé d’une manière similaire à celle de la jeune pouliche « Lady » (jument Appaloosa) en septembre 1967 dans le Colorado. Le shérif Peter du comté de Todd, indique que le crane avait été dépouillé de sa chair, que le globe oculaire avait été prélevé. Depuis 2006, cette région de St Paul dans le Minneapolis est sujet à plusieurs cas de mutilations étranges, y compris un chat, un chien et un oiseau.

Le 10 octobre 2007, dans le Comté de Walworth (Wisconsin méridional), une décapitation étrange d’un alpaga (un petit camélidé, cousin du lama) âgé de 5 ans et pesant environs huit kilos. Les adjoints du shérif du comté de Walworth enquêtent pour retrouver l’auteur de cet acte. Le propriétaire de l’animal Tana Ward à retrouvée son alpaga dans le pâturage familial avec la tête coupé, au début elle a pensé à un coyote, mais il n’y avait aucunes traces de morsures de marques de griffures. La police a déterminé que la tête avait été coupée proprement, la fourrure d’un alpaga peut avoir de la valeur, mais sa tête aucune. Les investigateurs n'ont jusqu'ici aucun suspect, ni témoins. Bien que d'autres décapitations animales aient été annoncées dans le secteur.

Le 27 octobre 2007
, dans les comtés de Sherman et de Custer (Nebraska), cette semaine, j’ai reçu un email de Guy Sr. et d’Elsie Mills à Ansley, leur fils Guy Jr. et associé au ranch familial. Ces derniers ont découvert une de leur génisse âgée de 8 mois complètement mutilé dans leur pâturage. Il manquait l’oreille gauche, ainsi que le globe oculaire gauche, les paupières avaient proprement excisé, le tout sans aucune trace de sang. La langue avait également été prélevée avec les lèvres et les chairs autour de la mâchoire, la mamelle profondément découpée en forme d’ovale, les tissus rectaux et vaginaux avaient également été prélevés, ainsi que la queue, coupée à sa base.

Le 31 août 2007, deux mois avant, dans le même pâturage, les Mills ont retrouvé également un de leurs taureaux couché sur le coté gauche et complément mutilé, sur ce dernier, le pénis avait été prélevé par une excision propre de forme circulaire et profonde. Guy Mills estime que le taureau était mort que depuis 24 heures, lorsqu’il a pris ces photos.


Photo du taureau mutilé au ranch de la famille Mills le 31 août 2007.
 



Photo de excision propre de forme circulaire, au niveau du pénis.
La flèche rouge indique le prélèvement du globe oculaire, et la trace en demi-cercle.
 

En plus du pénis et des testicules, l’oreille et l’œil droit ont également été prélevés, exactement au-dessous de l’œil enlevé, se trouve une excision profonde formant un demi-cercle, ce style de mutilation est commun aux autres mutilations observées depuis les années 1970 en Amérique du Nord. La langue à été enlevé profondément de l’intérieur de la gorge, et les lèvres supérieures et inférieures ont été coupées proprement. Le rectum enlevé par une découpe ovale et profonde. La famille Hills a inspecté les environs proches de la carcasse, et n’on rien trouvé de suspect, aucune trace ou de signe de lutte.

Le père et le fils Mills m’ont dit cette semaine, qu’ils se sentent effrayés et hantés parce qu'ils ont perdu un autre taureau de la même manière, il y a un an en juin 2006. A l’époque, le fils était sorti à 5h30 du matin pour mettre en marche une bouche d’incendie, afin de donnée de l’eau au bétail en cette période de sécheresse, quand il a vu un taureau couché sur le côté, en s’approchant de ce dernier, il a remarqué qu’il était encore chaud au touché et qu’au niveau du cou, à l’emplacement de la veine jugulaire il y avait un petit trou qui bouillonnait encore avec un peu de sang. Il a alors immédiatement composé le 911 sur son mobile pour prévenir le département du shérif du comté de Sherman, et les adjoints de ce dernier sont venus sur place pour constater les différentes excisions pratiquées sur l’animal:

Œil gauche prélevé avec un prélèvement de chair en forme de croissant assez profond au-dessus de celui ci, langue manquante ainsi que les lèvres, peau de la mâchoire prélevée, Pénis et testicules proprement enlevés, ainsi que le rectum sur une grande profondeur.



Photographies de Guy Mills du taureau mutilé en juin 2006.
 

La perte des deux taureaux et de la génisse sont évalué à environs 10 000 dollars. Les Mills n’ont aucune assurance concernant leurs animaux. Mais plus quel a perte d’argent, ils veulent savoir qui sont les coupables de ces mutilations. Il y a eu une douzaine de cas similaires dans le comté les années passées.

En fait, Guy Mills âgé de 48 ans, à été fermier toute sa vie avec son père (78 ans), et en avril 2006, alors qu’il plantait du maïs avec son voisin la nuit, ce que les deux propriétaires ranchers ont vu cette soirée d’avril 2006 restera, pour eux, une expérience liée aux mutilations (une vache mutilée à été retrouvé sur les terres de ce dernier le lendemain)


Carte de la région  


L'interview suivant à été fait par LMH:

Racontez nous les faits.

Guy Mills Jr. propriétaire d’un ranch à Ansley (Nébraska) déclare :
« Une nuit d’avril avec mon voisin qui est un ami, nous plantions du maïs. J’ai un GPS sur mon tracteur, ce qui me permet de me positionné et de saisir des données concernant les récoltes, j’obtiens ainsi des rangées parfaites, de jour comme de nuit. C’était la pleine lune, un peu plus loin, dans un secteur appelé « flood plane », sur une colline haute de 45 mètres, nous nous sommes arrêtés en haut, mon ami et moi avons alors vu des feux excessivement lumineux. Il y avait une lumière blanche extrêmement brillante, et nous nous sommes dit : «Bon ça alors! Mon voisin a une vache dans l'ennui! Et obtenu de l’aide de Duane Christiansen pour la naissance d’un veau ! » Duane est un électricien autorisé et j'ai pensé qu’il avait obtenu son aide pour l’éclairage de sa grange de vêlage, je me suis dit, avec regret que nous n’avions pas d’éclairage aussi puissant dans la mienne» Nous avons continué notre travail, pour découvrir le matin suivant, qu’une des vaches du voisin avait été mutilée, nous étions à environs 800 mètres des lumières… »

Avez vous entendu du bruit ?

« Non, il n’y avait aucun bruit… Juste une lumière très brillante. Mon ami et moi avons seulement remarqué la brillance de cette lumière, un tel brillant ! »

Avez vous entendu le bétail braillé ?

« Non, il n’y avait aucun bruit venant du bétail, aucuns braillements. Les tracteurs fonctionnaient. Je dirais que c'était une soirée relativement calme. Sa femme, qui est depuis décédé, a parlé à ma mère et a dit qu'ils ont pris le pis de la vache et d’autres choses »

Aucune trace de sang, aucune piste sur le sol ?
« Plus de sang, pas de trace sur le sol, Je vous dis, cependant Linda, nous étions probablement comme près de la découverte ce qui le faisait comme quelqu'un et c'était juste par accident. C'est cher. Je n'ai pas d'assurance sur ces taureaux. »

Personne ne le fait ?
« C’est très cher, si vous additionnez les 9400 dollars des taureaux, la valeur de la génisse qui est probablement autour de 550 dollars, la valeur atteint les 10 000 dollars, ce qui est beaucoup d’argent »
« J’ai rendu visite aux trois départements d’application de la loi qui ont fait des rapports : Le shérif du comté de Sherman (Nebraska), le shérif du comté de Custer (Nebraska) et la patrouille d'état du Nebraska située à « Grand Island » Je leur ai dit que cela était considéré comme un crime, et que si cela avait le cas, comme un vol dans un magasin, d’une station d’essence pour une valeur de 9 400 dollars, la police aurait envoyé des patrouilles pour rechercher les coupables. J’ai dit, maintenant c’est mon taureau (celui du 31 aout) nous sommes des contribuables, nous payons nos impôts, le bétail est notre gagne pain, cela fait quelques années que sa dure et avec la sécheresse, sa fait beaucoup. J’estime qu’il devrait y avoir une approche plus discipliné afin de découvrir qui sont les responsables, de prendre des échantillons du sol, de faire des autopsies serait déjà bien J'ai dit, contactez la « Nebraska Cattlemen’s Association » (Association des Vachers du Nebraska), ils sont impliqués et ils ont de l’argent disponible pour vous aider dans vos enquêtes, en utilisant des moyens scientifiques. Cela dissipera l’émotion et nous pourrions découvrir qui exactement mutile le bétail, car il faut du temps pour avoir un taureau de 900 Kg Nous avons travaillé avec le bétail toutes nôtres vies et nous ne le tuons pas aussitôt. Nous devons découvrir la cause de ces morts et employer une approche complète sur une base scientifique »

Qu’ont-ils dit ?
« Ils ont dit que cela était une bonne idée, mais qu’ils sont démuni. J’ai parlé avec un officier de la patrouille d’état du Nebraska en Arcadia en septembre qui m’a dit que je pourrais parlé à Ida, elle est enquêteuse et son travail concerne l’examen et l’étude des mutilations »

Avez vous demandé une recherche scientifique sur votre génisse mutilée ? Aujourd’hui nous somme le 5 novembre 2007, vous avez eu une suite juridique ou vétérinaire à cette affaire ?
« Non, aucune. Puisque j’ai commencé en juin 2006 quand j’ai déposé ma première plainte, celle concernant la première mutilation de taureau, et puis une seconde en août 2007. Je me plains assez durement. »

Sur le taureau ?
« Sur le deuxième taureau, j’ai dit « Vous devez vraiment faire quelque chose ! » Mais ils n’ont rien fait, pourquoi ? Quelques personnes vont nous dire que c'est les coyotes, nous avons des animaux qui meurent de beaucoup de choses dans les pâturages de la région depuis 130 ans, et oui, les coyotes attaquent ! Mais ce n’est pas un coyote ou un prédateur, comme nous l’avons indiqué, qui sont les responsables de ces faits »

Ceux qui appliquent la loi, vous ont-ils dit s’ils ont eu connaissance d’autres mutilations ?
« Un policier d’état, m’a dit qu’il savait « Je le crois vraiment, je l’ai vu sur notre propre ranch » car son père était propriétaire d’un ranch à une époque. C’est pourquoi il m’a donné le nom de Ida pour un entretien à « Grand Island » Généralement, les policiers sont peu disposés à cet égard, mais respectueux. Dans l’état du Nebraska ils appliquent la loi, pour eux c’est un crime du moment que la somme dépasse 600 dollars. J’ai fait référence à des gosses du lycée qui avaient tiré sur une dizaine de Cerfs, qu’ils en avaient tué quelques-uns uns, l’application de la loi dans cette histoire à été jusqu’a la cour fédérale… Et bien j’ai dit « Hé ! Mes taureaux sont bien d’ici » mais personne n’est venu. »

D’après vous, combien d’animaux ont été mutilés dans la région d’Ansley au Nebraska au cours des années passées ?
« Beaucoup plus que les personnes ne le disent, je sais cela, parce que j’ai reçu des nouvelles de gens salariés dans différents ranchs, mais tout le monde garde et cache ce genre d’histoire pour calmer le jeu. L’un d’entre eux, un ami à moi, qui est directeur dans une banque, a enterré « sa mutilation » plutôt que d’en parler… Mais c’est beaucoup plus ce que les gens disent »

Une douzaine ?
« Absolument, même plus que cela… Rien que pour nous, deux taureaux et une génisse, une vache pour le voisin, nous sommes déjà à quatre sur un an. Un proche voisin en à eu deux, dans un rayon situé entre 9 et 11 Kilomètres, et si vous agrandissais encore de 3 kilomètres, il y a encore un cas de plus… Cela fait sept cas dans un petit rayon. Notre comté fait 150 kilomètres de large, donc un chiffre certainement supérieur à sept pour la globalité du comté»

Pourquoi pensez-vous que les gens dissimulent les mutilations animales ?
« C’est une excellente question, je n’ai pas de réponse… certains diront de ne rien dire, que c’est « la culture du silence », et si vous êtes à contre courant, vous êtes un activiste de guerre ou quelque chose dans le même style, avec une belle étiquette. Je pense qu’il y a de cela dans l’application de la loi, vous êtes plus conformiste si vous êtes un fermier, mais je ne peux difficilement répondre à cette question»

Aussi longtemps que les faits seront cachés, que les fermiers enterreront leurs mutilations sans que des autopsies soient faites, alors le sujet restera toujours dans l’obscurité.
« Oui, et je signale juste un point : Cela coûte de plus en plus cher d’acheter des taureaux de bonne qualité et des génisses. Cela a vraiment tracassé les membres de ma famille, et sans aucun doute, d’autres personnes que je ne connais pas… Il reste beaucoup de questions sans réponses »

Note :
Une génisse est une vache qui n'a pas vêlé, le poids moyen d'une vache adulte varie en fonction de la race de 500 à 900 kg.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:40 (2017)    Sujet du message: Mutilations animales peu communes, le 05 septembre 2007

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Les Mutilations animales & Co Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com