Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Les chiens noirs (Black Dogs)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> La Cryptozoologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 17:42 (2008)    Sujet du message: Les chiens noirs (Black Dogs) Répondre en citant

Les chiens noirs (Black Dogs)


 



En Angleterre mais aussi dans d'autres endroits du monde sont observés d'énormes chiens noirs aux yeux luminescents qui rodent sur les petits chemins de campagne et terrifient quiconque les rencontre.

Vocabulaire.
Les chiens noirs sont désignés par divers termes dans différents endroits de l’Europe et du monde. On a Barguest, Black shuck , chien bleu, Cappel, Church grim, Cu Sith, chien à fées, Farvann, chien de Gabriel, Gally-trot, Gwyllgi, Jack velu, hululeur, long chien, Mirrii, Moddey Dhoe, Muckle black Tyke, Owd gurusan, Pooka, Scarfe, Shag dog, Yow grondant, chien spectral, le Tchan de Bouolé, ordure, vermine, chien du désir. ; au Costa Rica on a « El Cadejo »; en Belgique on a le Kuddle; au Cumbria on a Capelthwaite; aux Cornouailles on a le chien Dando; dans les Hébrides on a Farbhann; et dans le Somerset on a Girt dog, Gurt dog.

Apparence physique.
L’animal a l’apparence d’un chien de grande taille, aussi grand qu’un veau, il a l’apparence d’un labrador retriever. Le manteau est hirsute d’une couleur noire de jet ou noir charbon. Les yeux ont été décrits comme étant d’un rouge ou d’un vert luminescent. La bouche bavant ou moussante contient de longues dents. On a dit que ce chien pouvait être sans tète.

Comportement.
Le chien noir est nocturne. Il est décrit comme un animal malveillant et menaçant dont la rencontre peut être un présage de mort. Il surveillerait les cours d’églises et les trésors. Il peut occasionnellement devenir un guide ou un protecteur pour les voyageurs, il suit ou court à coté des gens. L’animal cri, grogne ou hurle avec une haleine décrite comme fétide. L’animal a une allure spectrale avec un certain manque de consistance, de loin il apparaît être réel mais lorsqu’on veut le toucher, la main ne sent rien de solide. Il peut apparaître et disparaître par magie, sa taille peut se modifier avant qu’il disparaisse.

Aire de répartition.
L’animal est le plus souvent signalé le long des petites routes de campagne, dans les cimetières, les champs. Il semble préférer la proximité des courts d’eau. Le chien noir est à la base un phénomène européen et anglais en particulier, mais on l’a vu aussi en Irlande, en France, en Belgique, en Italie, en Croatie, en Allemagne, en Pologne, en Autriche. Il a été vu aussi aux États Unis dans les états du Maryland, du Mississippi, du Missouri, de la Pennsylvanie, et du Tennessee. On l’a vu aussi à Terre Neuve, dans le Costa Rica, en Argentine et en Australie.

Observations.
La plus célèbre observation de chien noir s’est déroulée le 4 août 1577 dans une église de Bungay dans le Suffolk anglais. Lors d’une journée fort orageuse, les habitants du village étaient réunis à l’église entre 9h00 et 10h00 du matin, l’orage devint si violent qu’il faisait trembler toute l’église. Est apparu devant tous les fidèles dans l’allée centrale un chien noir illuminé par des éclaires qui se précipita dans l’assistance pour tuer deux personnes et en blesser quelques autres. Il partit en laissant des marques de griffes sur la pierre et sur la porte de l’église. A 7 miles de là il réapparut à l’église de Blythburgh où il tua deux personnes et un garçon et brûla la main d’un autre témoin, il laissa des marques brûlées sur la porte en bois de l’église.

Au dix neuvième siècle un fermier près d’Aylesbury dans le Buckinghamshire rencontra sur son chemin un chien noir qu’il voulut frapper dans les yeux, ses orbites lumineuses dans le noir disparurent et le fermier resta paralysé et muet pendant un long moment. A Hatfield Peverell dans l’Essex anglais un conducteur de charrette rencontra un chien noir qui lui obstruait le chemin, il voulut le frapper mais fut réduit en cendre lui avec sa charrette et son cheval.

Dans le conté de Londonderry en Irlande du nord, en 1928, un élève du collège de Trinity péchait sur le bord d’une rivière quand un chien noir avec des yeux rouges flamboyants vint vers lui en marchant dans l’eau; La personne grimpa dans un arbre et regarda l’animal poser les yeux sur lui en grondant.

En 1949 un homme près de Keresley, Warwick en Angleterre se trouva confronté à un énorme chien noir assis sur son chemin un matin, il contourna l’animal aux yeux rougeoyants et s’enfuit en courant.

En hivers de 1959 ou 1960 un chien noir fit voir sa grosse tète à la fenêtre d’une maison du sud de Baltimore dans le Maryland, un garçon de douze ans et sa mère ont vu des yeux de forme ovale et d’une couleur rouge vif ou jaunâtre. Dehors ils ne trouvèrent aucunes traces dans la neige.

Le 19 avril 1972, le garde-côte Graham Grant lors d’une surveillance à Gorleston dans le Norfolk anglais vit un chien noir sur la plage, il courait et s’arrêtait par intermittence pour regarder autour de lui, avant de disparaître.

Un 31 octobre 1984 sur la route vers Molland dans le Devon anglais, conduisait Lee, quand il vit un énorme grand danois noir courir vers la route dans sa direction. Au moment où il arrêta la voiture, l’animal s’avança jusqu’au capot, le regarda puis disparut.

Dans la matinée du 11 mai 1991, sur une route près de Workshop dans le Nottinghamshire anglais Victoria Rice-Heaps rencontra un énorme chien noir avec des yeux rouges luminescents qui dépassait un grand danois de 18 pouces au garrot et qui semblait traîner quelque chose en travers de la route.

Explications.
L’explication la plus probable de ces phénomènes est la présence de chiens domestique noirs féraux dans la nature qui sont atteints d’une cataracte, l’opacité du cristallin fait que les yeux renvoient une luminescence rouge dans la lumière. Les félins mystérieux britanniques vus dans de mauvaises conditions et mal identifiés par des gens n’ayant pas connaissance de leur existence dans le passé, pourraient expliquer une grande partie des observations traditionnelles et des interprétations folkloriques qui en découlent, mais la fourrure hirsute et la tendance à suivre les humains ne sont pas compatibles avec cette explication. Certains traits décrits chez l’animal comme le manque de consistance, les éclaires, les brûlures occasionnées font penser que du moins en Angleterre ont peut avoir affaire à un phénomène paranormal du type fantôme.

Source:
http://jeanluc.drevillon.club.fr/
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Ven 14 Mar - 13:30 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 3 Mar - 17:42 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 17:49 (2008)    Sujet du message: Les chiens noirs (Black Dogs) Répondre en citant

Les chiens noirs (Black Dogs)
Traduction & Synthèse Mikerynos
 

1. Terminologie.

Le chien de noir (Black dog ) est le terme employé qui se rapporte à des apparitions des créatures ressemblant typiquement aux chiens noirs, cependant ce terme est très souvent employé généralement pour des apparitions canines d'autres couleurs et de types différents. Cette limite, cependant,  n'inclut pas habituellement les apparitions d’animaux de compagnie.

Il existe trois types de chien noir, bien que ces trois divisions existent pour notre convenance, il y a beaucoup de chevauchements. (Brown 1958) :

A/ Ce qui est généralement connu localement : « Barguest, Shuck, Black Shag, Trash, Skriker, Padfoot » et d'autres noms. Ce ne sont pas les noms d’individus mais d'une créature impersonnelle qui est répartie dans certaines régions. Par exemple, dans ce que nous appelons le type : « Barguest » il y a des changements de forme, chose qu’un véritable chien noir ne fera pas.
B/ Celui qui est presque toujours connu comme chien noir, est toujours noir, il est toujours un chien et rien autre. Il est toujours associé à un emplacement défini, à un endroit ou sur une route. C'est toujours un individu. Parfois il est associé à une personne ou une famille. Une autre association personnelle est celle faite avec des sorcières.
C/ Une troisième variété de chien noir, qui est rare, est celle qui apparaît dans une certaine localité en même temps qu'un cycle du calendrier, un événement répétitif.

2. Où ses apparitions sont-elles observées ?

Des chiens noirs ont été largement rapportés en Grande-Bretagne, particulièrement en Angleterre, et sont généralement considérés principalement comme un phénomène britannique. Cependant, ils ont été également rapportés sous diverses formes en Irlande, en France, en Allemagne, en Autriche, en Pologne, en Italie, en Croatie, en Scandinavie, aux Etats-Unis d'Amérique et au Canada.

Le chien noir est connu sous différents noms dans les différentes parties des îles britanniques :

Norfolk: Shuck, Black Shuck, Old Shuck
East Anglia:Old Shock, Shucky Dog, Black Shuck, the Shug Monster
Suffolk: Scarfe, Gally-trot, Gallytrot, Galley Trot, Moddey Dhoe
Isle of Man: Moddey Dhoo, qui signifie « Le chien noir" et est prononcé « Mauther Thoo » en Gaélique.
Lancashire: Trash, Guytrash, Skriker
Yorkshire: Barghest, Barghaist, Barguest, Barguest, Barn-ghaist, Skriker
Westmorland: Cappel
Staffordshire: Padfoot
Warwickshire: Hooter
Lincolnshire: Hairy Jack
Leicestershire: Shag Dog
Midlands: Hooter
Somerset: Gurt Dog ou « Great Dog » (Grand Chien)
Wales: Gwyllgi (Dog of Darkness, chien d'obscurité)
Scotland: Chien noir connu sous le nom de « Muckle Black Tyke » en Gaélique,
« Choin Dubh » (Ou « Le chien féerique » plus commun est habituellement vert ou parfois blanc.)
Jersey : Le Tchan de Bouôlé

Les lieux d’observations.
Les chiens noirs sont souvent associés à un endroit ou à un secteur particulier, ils sont également observés aux endroits liés aux crimes violents.
Les différents endroits qui sont associés aux aspects des chiens noirs incluent : routes, carrefour, ruelles, sentiers piétons, ponts, passages, portes, escaliers, frontières, champs, haies, chemins, emplacements de trésor, fossés de bord de route, tombes et potence, puits et arbres.
Les chiens noirs sont souvent observés près de l'eau, par exemple : La mer, les étangs, cascades ou les fleuves avec des ponts. Cependant, il y a très peu d'endroits en Grande-Bretagne où on n’est pas très loin de l'eau.
Une théorie dit que les chiens noirs sont sur des lignes temporelles des sites préhistoriques et des anciennes lignes de force antiques.

3. Caractéristiques des apparitions.

On a suggéré que l'aspect de l'apparition pourrait être influencé par la disposition psychologique et du répertoire des perceptions, des images et des symboles.
Les principales manières dont les apparitions de chien noir diffèrent des chiens normaux est en termes de taille, yeux et comportement.

Couleur :

Généralement Noire, bien que du blanc, du jaune et des apparitions grises ont également été rapportées.
Manteau :
« Shaggy » ou bouclé sont les termes souvent utilisés, bien que glacés, lisse, brillant, doux ont été également rapportés, ainsi que des manteaux épineux.
Taille :
Souvent décrit plus grand qu'un chien ordinaire, très souvent de la taille d'un veau.
Tête :
Des chiens sans tête ont été observés : Dartmoor, Cumbria, Sussex, Shropshire, Suffolk, Devon et Norfolk. Des chiens avec deux têtes sont de temps en temps également rapportés. Des chiens parfois noirs avec une tête et des membres d'autres animaux ou parfois d'humain, soit il manque des morceaux du corps.
Yeux :
Souvent comme étant ardent ou flamboyant, rougeoyant ou flambant (habituellement rouge) Les yeux sont souvent plutôt grands, aussi grands que des assiettes. Des apparitions borgnes ont été également rapportées.
Bouche :
Des bouches écumantes et salivantes ont été rapportées. Parfois on rapporte que les chiens ont une haleine fétide ou un souffle vaporeux.
Dents :
Des chiens noirs ont été observés ayant des dents grandes et longues, semblent parfois grimacer au témoin.
Bruits :
Parfois les apparitions peuvent être silencieuses, alors que d'autres fois que le bruit de leurs pattes peuvent être entendu. Peu de chiens noirs aboient ou grognent, plus rare sont ceux qui rient ou parlent : Le « Skriker » du Lancashire est connu pour ses cris perçants. Parfois des bruits de chaînes son entendu. Des chiens noirs de temps en temps peuvent être entendus ou sentis mais non vus.
Comportement :
La plupart des chiens noirs poursuivit disparaissent ou s'effacent graduellement de la vue. Les descrïptions dans les disparitions changent : Parfois l'apparition disparaît si l'attention est consciente ou s’il y a tentatives conscientes de la toucher, alternativement le chien semble descendre dans la terre ou peut disparaître avec un flash ou une explosion. Des aspects dans la région de East Anglia sont souvent accompagnés de la foudre, d'incendie et d’explosions. Il y a des rapports d’apparitions de chien marchant sur leurs pattes de derrière, également des descrïptions de chien qui augmentent ou diminuent leurs tailles. Quelques chiens noirs semblent pouvoir changer de forme : transformation en être humain ou animal différent. Des chiens noirs sont souvent vus marcher sur des objets solides.

Des chiens noirs sont habituellement vus la nuit, bien que des observations diurnes aient eu lieu. Ils sont observés habituellement en extérieur, souvent dans les hameaux ruraux isolés, bien que quelques rencontres à l’intérieures des maisons aient été rapportés. Dans quelques affaires, le conscient seule la nuit faisait sa route à la maison, une perception qui peut annoncer qu'ils prennent soudainement la conscience d'un chien noir trottant le long à côté d'eux.

4. Compte rendu des expériences
Le premier compte rendu d'un chien noir est anglais, probablement apparu dans « Chronique Anglo-Saxon » de1127 (cité par McEwan, 1986, p.122)

« Laissez personne être étonné à la vérité de ce que nous sommes sur le point de relier, parce que c'était la connaissance commune dans tout le pays qui immédiatement après que son arrivée [ Henry d'abbé de Poitou à l'abbaye de Peterborough ] - il ait été le dimanche quand ils chantent Expurge,beaucoup d'hommes ont vu et ont entendu un grand nombre de chasse de chasseurs. Les chasseurs étaient noirs, énormes et affreux, et sont montés sur les chevaux noirs et sur les chêvres noires et leurs chiens de chasse étaient voyagent en jet le noir avec des yeux comme des soucoupes et horrible. Ceci a été vu en parc même de cerfs communs de la ville de Peterborough et dans tous les bois qui s'étendent de cette même ville à Stamford, et la nuit les moines les ont entendus retentir et enrouler leurs klaxons. Les témoins de Relaible qui ont maintenu la montre dans la nuit ont déclaré que là pourrait jaillir ont été autant d'en tant que vingt ou trente d'entre eux enroulant leurs klaxons car près d'eux pourrait le dire. Ceci a été vu et entendu dès son arrivée tout par prêté et jusqu'à Pâques »

Un autre compte rendu à été fournis par un témoin lors d’une messe à l'église de Bungay (Suffolk) le dimanche le 4 août 1577. Le chien est alors entré dans l'église, située à quelques kilomètres de Blythburgh.

Voici un cas sur les apparitions d’animales étranges qui à été rapportées une ruelle, de Laburnham Villaun, un village situé approximativement à mi-chemin entre Londres et à Bristol. On a pensé que ces apparitions étaient l'esprit d'un fermier local qui s'était pendu dans une dépendance environ un siècle plus tôt. Un des villageois a fait l'exposé suivant :

« Dans le début de janvier, 1905, vers 19h00 en soirée, je marchais vers le haut de l'à mi-chemin [ une auberge locale ]. J'ai soudainement vu un animal qui a semblé être comme un grand, noir chien apparais tout à fait soudainement hors de la haie et de la course à travers la route tout à fait étroitement devant moi ; J'ai pensé que c'était le chien appartenant au curé. J'étais aller juste l'appeler pour lui envoyer la maison, quand elle a soudainement changé sa forme, et me suis transformé en âne noir se tenant sur ses jambes de derrière. Cette créature a eu deux yeux rougeoyants, qui ont semblé à moi être presque aussi grands que des soucoupes. Je l'ai regardé dans l'étonnement pendant une minute ou ainsi, quand il a soudainement disparu. Ensuite que je me suis dépêché à la maison, parce que la vue de cette créature avec les grands yeux brillants m'a donné un choc. La soirée était légère pendant la période de l'année »

Voici un cas cité par McEwan (1986) concernant l'implication une fille de quatre ans qui avait été évacuée pendant la deuxième guerre mondiale.

« Ma rencontre a eu lieu pendant un après-midi en été, en retard, j'avais été envoyé au lit mais étais loin de somnolent. Je m'asseyais à l'extrémité du grand châlit en laiton, jouant avec les boutons ornementaux et regardant hors de la fenêtre, quand je me rendais compte d'un bruit d'éraflure, et d'un énorme chien noir avait marché de la direction de la cheminée sur ma gauche. Elle a passé autour de l'extrémité du lit, entre moi et la fenêtre, autour de l'autre coin du lit, vers la porte. Comme ce chien a passé entre moi et la fenêtre, il a balancé sa tête ronde pour regarder fixement moi - elle a eu les yeux très grands et très rouges, qui ont rougeoyé de l'intérieur comme allumés, et pendant qu'il me regardait j'a été tout terrifié, et beaucoup averti du souffle de la créature, qui était chaud et fort comme rafale de vent. L'animal doit avoir été très grand, comme je m'asseyais sur le châlit démodé, qui était tout à fait haut, et nos yeux étaient niveau. Assez drôlement, avant qu'il ait atteint la porte il avait disparu. Je vous assure que j'étais au loin éveillé alors et reposé pendant une tout à fait certaine longue heure s'interrogeant sur ce que j'avais vu, et pour être véridique, trop effrayé pour entrer dans le lit, sous les couvertures, et allez dormir. Je me rappelle clairement ma mère et notre hôte, s'asseyant dans le jardin vers la fin du soleil, parlant, et entendant sonner de la cloche sur le fourgon hebdomadaire de faire frire-poissons de Birmingham comme il est passé par le village ! Je suis sûr que je ne rêvais pas, et n'ai jamais oublié l'expérience, se rappelant au dernier détail comment je me suis senti, à ce que le chien a ressemblé, etc.. »


5. Comment ces apparitions sont-elles interprétées ?

Les réactions aux apparitions de chien noires varient de la crainte, de l'agression à l'acceptation et l'amitié, parfois certain on fait l'essai de le caresser (s'il semble vraisemblablement amical) tandis qu'à d'autres fois les gens ont essayé de le frapper. Des chiens noirs dans le Lincolnshire ont été souvent considérés comme inoffensifs et protecteurs. En effet, il semble que le chien noir anglais est bien à une créature moins effrayante et plus amicale au cours du dernier siècle, suggèrent que les chiens noirs sont amicaux (ou du moins inoffensifs) que lequel ils sont dangereux. En effet les chiens sont souvent positivement utiles. Les aspects des apparitions de chien noires ont souvent été considérés comme un mauvais présage ou de mauvaises nouvelles. Dans quelques aspects, ce sont de bons présages mais on pense que la plupart du temps ils sont mauvais.



 


Ainsi quelles explications y a-t-il pour ces rencontre de chien noire ?
De beaucoup de manières, je pense que le langage figuré « d’Hallucinations hypnagogiques » (L'endormissement, parfois le réveil, peuvent être accompagnés d'hallucinations, le plus souvent de mauvaise augure. Le sujet « transforme » sont environnement et croit voir des monstres à la place des gens qui l'entourent, ou recrée des situations parfaitement réalistes) en plus de la paralysie de sommeil fournissent une explication assez bonne, elle survient généralement au réveil, on a alors la sensation très désagréable d'être réveillé, qui associe une forte angoisse à la sensation de n’être pas capable de bouger et parfois d’être sous influence.

Mais cette explication peut-elle expliquer des descrïptions des apparitions semblables que d'autres ont rapportées ? Non, pas vraiment. La plupart des observations ne semblent pas s'être produite autour de la période du sommeil, bien que beaucoup se soient produits la nuit. Nous n'avons pas une bonne explication pour toutes les expériences actuellement. Un certain nombre d'autres explications normales, paranormales et surnaturelles ont été suggérées. Une explication normale est que les faits sont composés par les parents pour maintenir leurs enfants hors des secteurs restreints comme les cimetières par exemple, ou de côtoyer des chiens.
Alternativement, les histoires des chiens noirs pourraient avoir encouragé certaines normes sociales, telles que le respect pour les morts, et découragé le pillage des tombes.

Bien que cette théorie puisse pouvoir expliquer quelques comptes historiques, il est difficile de voir comment ceci pourrait expliquer des observations plus récentes. Une autre explication est que sont les chiens normaux ou des grands chats qui ont étés aperçus. On a suggéré que le chien noir puisse être purement hallucinatoire et basé sur des archétypes personnels ou de culturels, ont pourrait se renseigner sur le folklore local entourant le phénomène et que ceci forme de façon ou d'autre une expérience postérieure. Mais il est difficile d'établir si de tels archétypes existent, comment ceci pourrait expliquer la rencontre observée par des témoins multiples qui ont vu la même chose en même temps ?

Une autre théorie, qui semble devenir plus populaire est que la notion que des apparitions en général pourraient être facilitées ou créées de façon ou d'autre par des interactions avec des variables environnementales, telles que l'électromagnétisme ou le géomagnétisme qui pourrait être particulièrement en avant dans certains endroits, tels que les lignes temporaires. Des explications plus paranormales suggèrent que les apparitions de chien noires soient spiritueuses : Des anciens chiens travaillants, des chiens qui ont souffert de cruauté ou de décès violentes. Cependant, beaucoup de chiens noirs ne ressemblent pas aux chiens normaux et, même si c’est le cas, il serait difficile d'établir s'ils ont partagé des caractéristiques uniques liées aux animaux décédés connus. On l'a suggéré que, aux heures critiques dans la vie d'une personne, une partie de la personnalité d'une personne puisse séparer et rematerialise ailleurs sous la forme animale, alors pourquoi et comment prennent-ils la forme d'un chien ?

Une autre explication paranormale qui a été proposée est qu'ils sont de vrais chiens qui sont possédés ou sont influencés par le conscient. Cependant, elle n'est pas claire comment ceci pourrait expliquer certains des dispositifs peu communs de l'aspect et du comportement des chiens de noir ou comment cette commande deviendrait évidente ou comment elle serait exercée. Une explication surnaturelle finale est que les chiens sont, ou est associée au diable, par des sorcières ou leurs familiers. Actuellement aucune théorie ne peut, en juste proportion, expliquer tous les dispositifs des rapports de chien noirs, bien qu'on doive se rappeler qu'il peut y avoir différentes explications pour différents types d'expérience.

6. Quelques références utiles en langue anglaise.

Bayless, R. (1970). Animal ghosts. New York: University Books.
Bord, J. & Bord, C. (1985). Alien Animals. London: Panther Books.
Brown, T. (1958). The Black Dog. Folk-Lore, 69, 175-192. A classic article.
Brown, T. (1978). The Black Dog in English Folklore. In J. R. Porter & Russell W. M. S. ‘Animals in Folklore’.
Brown, T. (1982). Devon Ghosts. Norwich: Jarrold & Sons Ltd.
Chambers, R. (Ed.) (1879). Spectre Dogs. In,  The Book of Days Vol. 2 (pp. 433-436). Philadelphia, PA: J. P. Lippincott & Co.
Dale-Green, P. (1966). Dog. London: Rupert Hart-Davis.
Eberhart, G. M. (1983). Monsters. London: Garland Publishing.
Farson, D. (1978). The Hamlyn Book of Ghosts in fact and fiction. London: Hamlyn.
Houran, J., & Lange, R. (Eds.) (2001). Hauntings and poltergeists: Multidisciplinary perspectives. Jefferson, NC: McFarland.
Huff, C. (2002). Cave canem. Anomaly, 30, 2-22.
Innes, S. Beware of the Dog. The Unexplained, 86, 1710-1713.
Innes, S. Tracking down Black Dogs. The Unexplained, 87, 1730-1733.
MacGregor, A. A. (1955). Black Shuck. In, The Ghost Book: Strange Hauntings in Britain (pp. 63-81). London: Robert Hale.
McEwan, G. (1986). Mystery Animals of Britain and Ireland. Unknown: Robert Hale.
Michell, J. & Rickard, R. J. M. (1978). Phenomena: A Book of Wonders. London: Thames and Hudson.
Miles, C. (1908). Experiments in thought transference. Journal of the Society for Psychical Research, June, 243-262.
Miller, K. (1984). The Black Dog and other canine apparitions in Lincolnshire. In N. Field & A. White (Eds.) ‘A Prospect of Lincolnshire’. Lincoln: Field & White.
O’Donnell, E. (1913). Animal ghosts or animal hauntings and the hereafter. London: William Rider & Son.
Radin, D. I., & Rebman, J. M. (1996). Are phantasms fact or fantasy? A preliminary investigation of apparitions evoked in the laboratory. Journal of the Society for Psychical Research, 61, 65-87.
Reeve, C. (1988). A Straunge & Terrible Wunder. Bungay, Suffolk: Morrow & Co.
Rudkin, E. H. (1938). The Black Dog. Folk-Lore, 49, 111-131. A classic article.
Sherwood, S. (2002). Apparitions of Black Dogs. The Paranormal Review, 22, 3-6.
Sherwood, S. J. (2005). A psychological approach to apparitions of Black Dogs. In B. Trubshaw (Ed.), Explore phantom Black Dogs (pp. 21-35). Wymeswold, UK: Heart of Albion Press.
Sherwood, S. J. (2004). The Black Dog of Uplyme. The Paranormal Review, 32, 3-4.
Sherwood, S. J. (2000). Black Dogs and English men. Exceptional Human Experience, 16, 226-230.
Sherwood, S. J. (2000). Black Dog apparitions. Journal of the American Society for Psychical Research, 94, 151-164.
Trubshaw, B. (Ed.) (2005). Explore phantom Black Dogs. Wymeswold, UK: Heart of Albion Press.

Source:
http://nli.northampton.ac.uk/ass/psych-staff/sjs/blackdog.htm
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 4 Nov - 00:00 (2008)    Sujet du message: Les chiens noirs (Black Dogs) Répondre en citant

Il y a quelques temps, un gros paquet d'ouvrages est arrivé dans ma boîte aux lettres, offerts par le Heart of Albion Press de Bob Trudshaw basé en Grande-Bretagne, une compagnie qui édite de bons titres sur le folklore britannique, la cryptozoologie et les mystères irrésolus, dont Phantom Black Dogs in Latin America [Chiens Noirs Fantômes en Amérique Latine], écrit par Simon Burchell.

Les quelques personnes qui ont lu le classique de Sherlock Holmes de Sir Arthur Conan Doyle Le Chien des Baskerville, peuvent oublier ces mots immortels adressés par le Dr James Mortimer au plus célèbre détective fictif du monde

« M. Holmes, c'étaient les empreintes d'un chien gigantesque ! »
 

Cela pourrait surprendre certaines personnes d'apprendre que le roman de Conan Doyle était en fait basé sur des légendes réelles de chiens géants diaboliques dont on disait qu'ils hantaient les villages et la campagne de la Grande-Bretagne, apportant malheur, tragédie et mort dans leur sillage spectral et démoniaque. Eh oui, la Grande-Bretagne possède une longue et riche histoire de rencontres avec ce qui est devenu généralement connu sous le nom de « Chiens Noirs Fantômes ». D'ordinaire beaucoup plus grands que des chiens normaux, on dit qu'ils possèdent de grands yeux brillants (très souvent rouges), qu'ils fréquentent les cimetières, les vieilles routes, chemins secondaires et ponts et ils sont presque unanimement associés au royaume des morts. Dans certains cas, les bêtes semblent être manifestement mauvaises, tandis que dans d'autres rapports, des preuves d'une nature secourable, peut-être même soucieuse, sont présentées. Mais quoi que soient ces créatures, elles ne sont pas votre animal en chair et en os ordinaire. Pas du tout. Elles pourraient être votre pire cauchemar.

  


Et bien que l'image du Chien Noir Fantôme soit surtout associée aux Iles britanniques et au continent européen, la bête a été observée également dans beaucoup d'autres endroits, dont toute l'Amérique Latine, comme le révèle définitivement le nouvel ouvrage de Simon Burchell.

Avec 38 pages, Phantom Black Dogs in Latin America est évidemment bien plus un livret qu'un gros livre, mais cela ne diminue nullement la chose la plus importante de toute : ses pages sont remplies de cas dont chacun offre au lecteur des informations peu connues et rarement vues sur l'inégalable cousin latino-américain de sa contrepartie britannique plus célèbre. Ce qui m'impressionne et m'intrigue le plus à propos de la publication de Burchell est l'abondance vraiment étonnante de similitudes entre ces créatures observées il y a des siècles en Angleterre et celles rapportées à travers l'Amérique Latin ces 100 dernières années : à savoir les yeux brillants diaboliques, l'association du chien fantôme avec la vie après la mort, comment voir la bête peut être un précurseur au malheur et à la tragédie, ses qualités secourables et aidantes occasionnelles, le fait que l'animal est généralement observé aux alentours des ponts, chemins secondaires et cimetières, sa capacité à changer de forme et de taille, et sans oublier, bien sûr, la chose la plus importante, ses origines paranormales perçues.

Burchell révèle également comment les légendes du chien noir fantôme de certains pays d'Amérique Latine, comme le Guatemala, ont été exploitées par certains personnes à la moralité draconienne et dépassée. Par exemple, il y a des histoires répandues de gens s'adonnant à la boisson qui subissent le terrible courroux du chien noir fantôme, ce qui, comme le dit Burchell, « a certainement été popularisé par l'Église catholique qui a utilisé cette légende et d'autres comme contes moralisateurs. Les chiens ailés, dont l'apparence et les activités rappellent fortement le Chupacabra des temps modernes, sont abordés, tout comme quantité de données qui font un lien avec des contes de nature vraiment obscure et satanique. Burchell révèle aussi des données intrigantes suggérant qu'au moins certaines légendes de chien noir pourraient être basées sur des histoires et des souvenirs culturels de gros chiens féroces très réels apportés dans le Nouveau Monde par les Conquistadors il y a des siècles - « des chiens sauvages et féroces pour tuer et lacérer les Indiens ».

Cela dit, cependant, il est clair que l'écrasante majorité des récits de chien noir fantôme en Amérique Latine est analogue à ceux de Grande-Bretagne à un degré vraiment saisissant, effrayant et extraordinaire, dans le sens qu'ils semblent être autre chose que des entités de chair et de sang.Britannique
Burchell a vécu dans les montagnes du Guatemala occidental pendant 3 ans et connaît son affaire. Et son ouvrage est une grande petite publication écrite par quelqu'un de passionné non seulement par son sujet mais aussi par les cultures et les pays qui apparaissent dans ces pages.

Comme le déclare Burchell : « Bien que le Chien Noir puisse sembler au premier abord être un phénomène de Grande-Bretagne ou d'Europe du Nord, il existe essentiellement sous la même forme à travers toute la longueur et la largeur des Amériques. Beaucoup a été écrit sur l'origine germanique, celtique ou indo-européenne présumée de la légende mais une telle origine n'expliquerait pas comment une fille des montagnes maya peut rencontrer un Chien Noir métamorphe au croisement d'une route guatémaltèque. Il semble que le Chien Noir, à la manière du poltergeist, soit un phénomène mondial » Les lecteurs en dehors du Royaume-Uni doivent être avertis que Phantom Black Dogs in Latin America n'est disponible qu'en Angleterre. Par conséquent, si vous souhaitez en acquérir un exemplaire, il est recommandé de contacter l'éditeur Bob Trudshaw pour les frais d'envoi internationaux et les modalités de paiement à albion@indigogroup.co.uk

Nick Redfern
http://www.phenomenes-inexpliques.com/drupal/node/469
_________________
Revenir en haut
Pomme golden
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Nov - 23:41 (2008)    Sujet du message: Les chiens noirs (Black Dogs) Répondre en citant

Un article de Maya, mais je peux te faire  un listing plus précis (il faudra juste me laisser du temps, rigel est plus au fait que moi)

Attention, chien méchant!
Article de Wladislaw Raab.
Traduction de Maya
 


L'un des aspects les plus curieux du phénomène OVNI sont des rencontres rapprochées du 3ème et 4 ème type, c'est à dire les témoignages concernant les créatures alien et les enlèvements.
Si l'on considère certains témoignages, on aurait plutôt tendance à ranger ces récits dans le royaume des fables si des points communs caractéristiques ne coïncidaient pas dans les récits venant au quatre coins de la planète .

Un de ces éléments étrange du phénomène OVNI concerne des "chiens noirs" et le rôle qu'ils jouent lors de telles rencontres. Si l'on en croit les légendes, ces chiens étaient les gardiens de vieux cimetières et d'autres endroits cultes. Le comportement de ces créatures est difficilement explicable. De nombreux récits rapportent des comportements hostiles, agressifs et la présence de créatures fantomatiques, observateurs neutres, intervenant parfois pour aider le témoin.


Le récit le plus ancien concernant ces compagnons fantomatiques date du 9ème siècle et est illustré dans la chronique du rois des francs [ "Annales Francorum regum" ]. L'"incident" s'est déroulé pendant une messe dans une petite église de village. Après environ la moitié du service, l'église a été enveloppée tout à coup dans l'obscurité et tous les yeux se sont tournés vers un grand chien noir qui était apparu de manière mystérieuse. Les yeux brillant sauvagement, l'animal a couru autour de l'autel, comme s' il avait cherché quelqu'un puis il a disparu aussi soudaimnement qu'il était apparu, sans laisser de trace. [1]

Un autre incident de ce genre s'est déroulé en Autriche. Dans une légende locale, nous pouvons lire :
" Hans Leumann était charpentier à Gschwendt, près de Geboltskirchen. Alors qu'il rentrait tard le soir à la maison et qu'il voulait passer un petit pont, il a vu un chien noir sur l'autre côté de la rive. Il s'est souvenu avoir entendu parler de tels animaux errant dans le secteur de Hoellenleiten, dont le pont faisait également partie. Le chien regardait le charpentier avec des yeux ardents. Hans Leumann rapporta avoir senti l'haleine chaude de l'animal et s'est mis à suer à grosses gouttes. Il essaya de faire le signe de croix, de prier...en vain. Il se souvint alors du morceau de pain qu'une paysanne avait cuit et lui avait donné pour son retour à la maison. Le pain fait maison est encore aujourd'hui arrosé d'eau bénite et, avant de le couper, benit par trois croix. Il présenta ce morceau de pain à la bête qui aussitôt se transforma en une masse de brouillard puant le soufre qui disparu lentement. Tremblant de tous ses membres mais heureux d'avoir survécu à cet incident diabolique, Hans Leumann a regagné sa maison.[2]

Un autre récit provenant du Rheinland contient un élément qui est presque obligatoire lors de rencontres surnaturelles avec des créatures ou des objets aériens de tous types, le témoin souffre d'effets physiques après une rencontre "diabolique" :

"En l'an 1792, un dénommé Jan Volten deTroisdorf qui se trouvait après minuit sur le chemin du retour se retrouva face à un chien noir lui barrant le chemin à la porte de la ville. Lorsqu'il essaya de passer près de lui, l'animal grossi tellement qu'il barra toute la route. Jan rebroussa chemin et essaya de regagner sa demeure en passant par la porte de Köllen (autre porte de la ville), mais là aussi, il se retrouva face à l'animal comme à la première porte. Prenant son courage à deux mains, il empreinta une lance au garde posté là et se dirigea vers l'animal. Mais lorsqu'il essaya de le frapper, une mer de flammes atteignit l'homme qui fut transporté à l'hopital de la ville où sa convalescence dura plusieurs mois" [3]

Ce récit correspond absolument au schéma classique d'une rencontre avec des créatures étranges. Comme je l'ai déjà mentionné, l'"aventure" a eu des conséquences sur la santé du témoin. Un autre dénominateur émerge dans la capacité de la créature à modifier sa forme. Ces entités démoniaques, aussi bien que les ufonautes d'aujourd'hui, semblent avoir les mêmes capacités. La tentative de blesser ce "monstre" à quatre pattes au moyen d'une lance était vaine dès le début. De nombreux récits mentionnent des citoyens armés essayant de combattre des démons, des kobolds, des chiens noirs et des occupants d'OVNI, toujours sans aucun succès.
La disparition sans laisser de trace dans une "mer de flammes" rappelle également des récits identiques du phénomène OVNI.


Un autre récit venant d'Autriche. Ici, on retrouve un "vaisseau volant", une créature étrangère et un chien noir:
"Le grand-père du narrateur travaillait dans un champ. Comme chaque nuit, entre 11 heures et minuit, le "chasseur de la nuit" est arrivé par les airs, avec ses 12 chiens qui l'ont encerclé. Mais l'homme savait qu'il fallait se jeter visage contre terre. Et c'est ce qu'il fit et ne bougea plus. Il entendait seulement le "chasseur de la nuit" exciter ses chiens. Les chiens l'ont senti, heureusement, il ne bougea pas, ils l'auraient sinon déchiqueté. A minuit pile le "chasseur de la nuit" disparu de nouveau par les airs avec ses chiens." [4]

Un autre récit datant de 1893 montre de nombreuses parallèles au phénomène OVNI tel que nous le connaissons aujourd'hui. Nous y retrouvons, une fois de plus, un chien noir : cette année là, deux hommes conduisaient leur charrette sur la route de Norfolk, Grande-Bretagne. Ils durent s'arrêter soudainement car un chien noir leur barrait la route. Le cocher voulait avancer directement vers ce chien mais son compagnon qui en savait un peu plus sur ces apparitions l'en empêcha. Après un certain temps, le cocher ne voulant plus attendre dirigea sa charrette vers l'animal, malgré les supplications de son compagnon. Lorsque la charrette effleura le chien, l'air sembla être de soufre et le chien, les yeux haineux, disparu dans une boule de feu. Quelques jours après cette apparition, le cocher mourut subitement. [1]

Le départ du chien dans une "boule de feu" et le décès mystérieux de l'un des témoins n'a rien de nouveau. Nous avons déjà depuis des centaines, si ce n'est des milliers d'années, des apparitions semblables de ces créatures. Elles apparaissent sous l'aspect de kobolds, de créatures à capuche, de démons, d'anges, d'apparitions, jusqu'aux temps modernes ou des ufonautes sont alors perçus et interprétés en tant que tels. Le déroulement de ces récits est en soi identique, seule la présentation et l'interprétation change selon l'époque, les témoins et l'environnement.

Le cercle se referme lorsqu'on constate que des récits d'OVNIs où des chiens jouent un rôle sont encore actuellement rapportés.
Par exemple, le 14 décembre 1963, deux hommes d'Afrique du sud virent un chien d'une taille inhabituellement imposante sur la route. Les environs étaient éclairés fortement et un objet lumineux survola leur voiture puis disparu au firmament.

Un autre incident s'est déroulé à Savannah (Georgia) le 9 septembre 1973 : plusieurs témoins observèrent dix gros chiens noirs sortant d'un OVNI. [5]

Le 4 août 1979 à Toronto (Canada) lors d'un cas complexe d'enlèvement, une femme fut transportée à bord d'un OVNI où un homme en combianison bleue accompagné d'un chien se trouvait. [6]

Lors d'un autre enlèvement, le 28 novembre 1980, en Grande-Bretagne cette fois-ci, l'abductée se trouva face à un chien noir à bord de l'OVNI. [7]

L'auteur américain Leah A. Haley, rapporte également une rencontre à bord d'un vaisseau avec un chien ressemblant à un Dobermann . [8]

Ces récits au sujet de ces créatures sont rapportés encore actuellement :
le 1er juin 2007, une famille d'Archer (Floride) lors d'un trajet de nuit en voiture a trouvé un cadavre de chien sur la route. Ce chien n'avait pas de pelage était noir et sa peau semblait pendre. Le chien s'est soudain relevé et s'est mis à poursuivre la voiture qui roulait à 50 km/h, ce qui ne semblait pas le gêner, il dépassa même le véhicule, sauta en direction du pare-brise et disparu d'un coup. Aucun choc ne s'est fait entendre et le chien s'était volatilisé.

Il y a aujourd'hui des ufologues qui attribuent le phénomène à une intelligence inconnue et non humaine, deux directions de pensée, l'une "objective", l'autre "abstraite"que j'aimerais commenter.

Les représentants de la thèse objective, pensent que les OVNIs sont des objets matériels [ théorie taule et boulons ], pilotés d'une manière ou d'une autre par un équipage. Le problème fondamental de cette théorie est que les aspects métaphysiques, paranormaux, folkloriques et abstraits ne sont pas pris en considération. Les récits concernant les "chiens noirs" ne cadrent pas par exemple dans leur schéma. Qui peut accepter qu'un "extraterrestre" soit accompagné par un animal domestiques?
Par conséquent de tels récits ne seront pas pris au sérieux car ils ternissent l'image et remettent en question l'"Invasion alien".

Les représentants de la thèse abstraite pensent beaucoup plus loin. Ils n'abordent pas le phénomène avec une théorie préfabriquée mais laissent le phénomène / les récits "agir" sur eux. Le plus important est ce que le témoin décrit et non pas les spéculations des ufologues.

Ainsi, reconnaît-on que le phénomène OVNI n'a rien de nouveau et que l'on retrouve ce phénomène dans les récits historiques, entre autre, dans les récits d'apparitions paranormales.
Puisque ces apparitions évoluent, se développent et s'adaptent selon les époques un phénomène interactif de l'environnement socioculturel doit être accepté.

Ce phénomène n'est pas obligatoirement intelligent, il pourrait peut-être seulement se focaliser d'après les conceptions humaines, se matérialiser pour disparaître peu de temps après. C'est ce que beaucoup pensent lorsqu'ils retrouvent ce qui est familier dans des récits étranges. L'extraterrestre sortant de l'OVNI peut sembler étrange mais il agit comme un kobold du folklore. L'enlèvement à bord d'un vaisseau est effrayant mais déjà connu des récits anciens où des hommes sont chassés et emmenés.

C'est pour cette raison que des milliers de témoins d'observations d'OVNIs rapportent des vaisseaux différents ainsi que des races alien différentes. Le comportement absurde des ufonautes, leurs sous-formes diverses, telle les chiens noirs, pourraient également être une interprétation de ce phénomène.

Apparement, un phénomène interactif et réflectif nous oppresse, une sorte de miroir qui nous renvoie nos conceptions et nos idées, peu importe s'il s'agit de fantômes, d'aliens, de monstres.


Sources:

http://greyhunter.blog.de/2007/07/04/auf_den_hund_gekommen~2570257

[1] Magazinreihe „Rätselhafte Phänomene, Heft 101.
[2] Leander Petzoldt, Sagen aus dem alten Österreich, Diederichs Verlag.
[3] Hans-Jörg Uther, Sagen aus dem Rheinland, Diederichs Verlag.
[4] Leander Petzoldt, Sagen aus dem alten Österreich, Diederichs Verlag.
[5] Autorenteam, Verloren und Wiedergefunden, Weltbild Verlag.
[6] R. Hall, Ungebetene Gäste, Kopp Verlag, Seite 303
[7] John Spencer, UFOs, Bertelsmann Verlag, Seite 50
[8] Leah A. Haley, Meine Entführung durch Außerirdische und das U.S.-Militär, Kopp Verlag, Rottenburg 1996, Seite 136.
[9] http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid2007.shtml
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 6 Nov - 23:53 (2008)    Sujet du message: Les chiens noirs (Black Dogs) Répondre en citant

C'est plutôt contre productif de la thèse HET...
_________________
Revenir en haut
Pomme golden
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 7 Nov - 11:11 (2008)    Sujet du message: Les chiens noirs (Black Dogs) Répondre en citant

Hello Miki!!

Non, si tu prend le black dog comme une image écran.

En fait l'abducté croit qu'il rencontre  un chien noir, après hypnose le chien se transforme en short grey.
C'est même très courant dans les témoignages d'abductions.

PG
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 11:50 (2008)    Sujet du message: Les chiens noirs (Black Dogs) Répondre en citant

D'accord pour une "Image écran"... Mais pourquoi en chien noir ? Quel est le symbolisme là dedans ?
_________________
Revenir en haut
Pomme golden
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 7 Nov - 12:03 (2008)    Sujet du message: Les chiens noirs (Black Dogs) Répondre en citant

Ce que je vais te dire est uniquement mon avis.

Je pense qu'ils font du "cas par cas".

Ils sont tout  à fait capable de scanner nos pensées, nos émotions, certains témoignages  le prouvent .

Le chien a une symbolique pour certain : ou la crainte (la phobie), ou l'animal favori (confiance et amour de cet animal), l'un ou l'autre de ses sentiments doit servir pour une manipulation plus complexe ultérieure (effacement "efficace" de certains souvenirs) on sait que le cerveau peut occulter des souvenirs douloureux  ou insupportables de lui même. Maintenant je spécule, mais j'y trouve  une certaine logique : amadouer "mentalement" la victime ou future victime avec une donnée adéquat à son esprit.

Il y a bien sûr une théorie qui circule...Ce type "d'apparitions" serait là pour détourner l'attention : l'arbre qui cache la forêt.

Edit : pour la couleur : le chien de l'enfer....Sûrement pour provoquer le sentiment de crainte, il y a des cas qui ne sont pas  uniquement des black dogs : des caniches ont même été rapportés!!
Revenir en haut
Pomme golden
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 7 Nov - 12:20 (2008)    Sujet du message: Les chiens noirs (Black Dogs) Répondre en citant

Ou alors...

1 : Ils puisent dans notre mythologie, notre mysticisme et s'en servent.

2 (plus parano) : Ils sont les instigateurs de cette légende, cette représentation symbolique  à travers la mythologie etc....En prévision de s'en servir ultérieurement (une fois la chose ancrée dans notre patrimoine culturel)

Il faudrait relever la situation géographique des témoignages faisant allusions au black dog, ainsi que la place des chiens noirs dans l'histoire folklorique, mythologique et mystique dans le pays des dit témoignages.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:29 (2017)    Sujet du message: Les chiens noirs (Black Dogs)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> La Cryptozoologie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com