Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Népal: doutes sur la découverte d'empreintes attribuées au yéti

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> La Cryptozoologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 530
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 18:48 (2008)    Sujet du message: Népal: doutes sur la découverte d'empreintes attribuées au yéti Répondre en citant

Népal: doutes sur la découverte d'empreintes attribuées au yéti

AFP - Lundi 3 décembre 2007, 11h34


KATMANDOU (AFP) - Des spécialistes de la montagne et de la vie sauvage au Népal ont émis lundi des doutes sur des empeintes de pas attribuées par une équipe de télévision américaine au mythique yéti. Une équipe de l'émission de télévision américaine "Destination Truth", a passé une semaine sur les contreforts de l'Everest et est rentrée la semaine dernière à Katmandou en annonçant avoir trouvé des traces de pas attribuées à la créature. "L'empreinte de pied mesure 33 cm de long et la largeur au niveau des orteils est de 23 cm", a indiqué à l'AFP Joshua Gates, un des responsables de l'émission."C'est une preuve assez étonnante et nous avons du mal à expliquer ce que nous avons vu", a-t-il ajouté. Pour Ang Tshering Sherpa, président de l'association des alpinistes du Népal, "les traces peuvent être celles d'un ours himalayen". Autre raison de douter de l'origine de ces traces, "on a toujours pensé que le yéti n'avait que quatre orteils, or ces traces en montrent cinq", a-t-il ajouté.


   

De nombreuses expéditions sont parties à la recherche de la créature velue, imaginée comme mi-homme, mi-singe, à l'origine de nombreux contes et légendes.L'alpiniste Reinhold Messner, qui a gravi à de nombreuses reprises des sommets de l'Himalaya et a cru en 1986 avoir aperçu la bête, a conclu en 1998 dans son livre "Ma quête du Yéti" que l'animal n'existait que dans l'imagination des gens qui le confondent avec l'ours brun de l'Himalaya.

Pour Laxmi Manandhar, porte parole du Département des parcs et de la vie sauvage du Népal, "les empreintes trouvées par l'équipe de télévision sont étranges, mais il n'y pas de preuve pour soutenir qu'il s'agisse d'empreintes du yéti".
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Lun 10 Nov - 12:02 (2008); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 3 Mar - 18:48 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 530
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 18:48 (2008)    Sujet du message: Népal: doutes sur la découverte d'empreintes attribuées au yéti Répondre en citant

Une équipe de TV a-t-elle trouvé des empreintes de pas du mystérieux Yéti du Népal ? - lundi 3 décembre 2007 par Jurian Sterk

Beijing - Les membres d’une équipe de production de télévision enquêtent sur l’existence du légendaire Yéti — alias "Abominable Homme des Neiges" — ont dit vendredi à Katmandu, au Népal, qu’ils ont découvert des empreintes de pas qui méritent des recherches approfondies.

L’équipe de neuf producteurs de Destination Truth, équipé de caméras infrarouges, a passé une semaine dans région gelée de Khumbu où se situe le Mont Éverest et ont trouvé des empreintes de pas sur le massif de la rivière Manju à une altitude de 9,350 pieds (2,850 mètres). L’une des empreintes trouvées fait environ 1 pied (30 centimètres) de long, et ressemble beaucoup à celles dessinées sur les croquis de la créature, a dit l’équipe.

"C’est très, très similaire," a dit Josh Gates, un archéologue qui sert d’hôte à la série hebdomadaire de voyage aventure, à Reuters à Katmandu après être revenu de la montagne. "Je ne crois pas que ce soit un ours, c’est un mystère pour nous."

Les porteurs sherpa et guides ont raconté leurs témoignages sur les créatures sauvages et poilues tapies dans les Himalayas aux alpinistes se rendant au Mont Everest depuis les années 20. Plusieurs équipes l’ont recherché et certains ont même grimpé pour découvrir des empreintes de pas. Mais aucun enquêteur réputé n’a réellement vu la créature, ou a établi scientifiquement que le Yéti existe. Gates dit que les empreintes de pas sur des morceaux de sol sablonneux, qui seront envoyées à des experts aux États-Unis pour analyse, étaient "relativement fraîches, laissées environ 24h avant que nous les découvrions." Des sherpas locaux croient que les Himalayas sont les demeures de créatures étranges et considèrent le Yéti comme un protecteur. D’autres disent qu’il est un destructeur.

"Il y a une sorte de créature mystérieuse qui vit dans les Himalayas," a dit Ang Tshering Sherpa, chef de la Nepal Mountaineering Association à Katmandu, qui est originaire de la région de Khumbhu.

Source:
http://www.newsoftomorrow.org
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 530
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 18:49 (2008)    Sujet du message: Népal: doutes sur la découverte d'empreintes attribuées au yéti Répondre en citant

Le yéti existe-t-il ?

HISTOIRES DE SAVOIR - La chronique de Jean-Luc Nothias du 30 janvier.

Sur tous les continents, dans toutes les civilisations, au fond de toutes les vallées perdues montagneuses, se cacheraient de mystérieuses créatures, mi-humaines, mi-animales. Appelées yéti dans l'Himalaya, bigfoot dans les montagnes Rocheuses, almasty dans le Caucase, yeren en Chine ou yowie en Australie, ce sont toutes de grandes créatures velues, discrètes et craintives, avec des caractéristiques venues à la fois des primates et des humanoïdes. Certains estiment même que ces apparitions pourraient être le fait de la survivance de l'homme de Néandertal. Et il est vrai que l'on a longtemps cru que l'homme de Néandertal avait disparu au moment de l'émergence de l'homme de Cro-Magnon. On sait maintenant qu'il y a eu, il y a entre 25 000 et 30 000 ans, cohabitation entre les deux branches humaines. Alors, pourquoi ne pas imaginer qu'une poignée de néandertaliens soient encore présents…





Le directeur d'un musée d'histoire naturelle de l'Idaho (États-Unis) présente le moulage en plâtre d'une tête présumée de yéti.  Crédits photo : ASSOCIATED PRESS
 


Mais les preuves de leur existence sont ténues en dépit des aventures de Tintin. Quelques photos floues, des empreintes, des poils, des témoignages plus ou moins précis sont insuffisants pour prouver sans équivoque leur présence. D'autant que l'on connaît la propension de l'homme à fantasmer sur la réalité. Ainsi, il n'y a pas que dans le loch Ness, en Écosse, que nagent mystérieusement des Nessie de plusieurs dizaines de mètres de longueur. De nombreux lacs de part le monde, en Suède, au Canada, en Géorgie, en Chine par exemple possèdent ainsi leur serpent géant.

Ce qui est tout de même troublant, c'est le fait que des groupes d'hommes, sans lien entre eux, sans possibilité de communication, racontent quasiment la même histoire. Est-ce là un «artefact» de la pensée humaine qui aime à exagérer les dangers pour mieux mettre en valeur son audace et son courage ou ces mystérieuses créatures existent-elles vraiment ?

Cryptozoologie

Pour essayer de rationaliser un peu tout cela, un domaine scientifique tente de se faire reconnaître. Il s'agit de la cryptozoologie, la «science des animaux inconnus». Même si la science officielle réfute leurs travaux, les cryptozoologues tentent de collecter les témoignages, de les évaluer, de les approfondir… Mais tous les cryptozoologues ne sont pas scientifiques tandis que certains scientifiques font de la cryptozoologie sans le savoir.

Les scientifiques estiment que nous ne connaissons que 20 à 30 % des espèces animales vivant sur Terre. Nous sommes incapables d'évaluer leur nombre mieux qu'à un facteur dix près : il y en aurait entre 8 et 80 millions. Près de 80 % des espèces animales seraient ainsi des insectes. Viennent ensuite les autres arthropodes, puis les nématodes (les vers ronds) et les mollusques. L'embranchement auquel appartient Homo sapiens, nommé les cordés (squelette organisé autour d'une colonne vertébrale), principalement composé de poissons, ne compte que quelques dizaines de milliers d'espèces.

Il resterait donc des millions d'espèces à découvrir. Bien sûr, toutes ne sont pas spectaculaires. Un certain nombre de ceux qui se nomment cryptozoologues sont d'ailleurs un peu «snobs» et ont décidé de ne pas s'intéresser aux espèces inconnues qui ne sont pas remarquables soit visuellement, soit pour l'imagination. D'autres en revanche, qui se nomment les cryptoentomologues, n'ont pas ces dédains et s'intéressent aux espèces inconnues même très petites et sans éclat particulier. On enregistre chaque année, tous animaux confondus, quelque 15 000 nouvelles espèces. Et il y en aurait bien plus si la quantité de scientifiques capables de les trouver, examiner, cataloguer, était plus importante.

Il y a tout de même eu ces dernières années quelques découvertes spectaculaires de nouvelles espèces, la plus célèbre étant sans doute celle d'un poisson «préhistorique», le cœlacanthe. Le premier exemplaire fut pêché en 1938 alors que l'on croyait ce groupe de poissons disparu depuis l'époque des dinosaures, le second en 1952. Depuis, d'autres ont été pêchés et filmés. Il y a également, venus de la mer, les cadavres de calmars géants dont les seules «preuves» d'existence étaient des récits de marins.

Mais il y a aussi l'okapi, le parent le plus proche de la girafe, que l'on ne découvrit qu'au XXe siècle. En Nouvelle-Zélande, on a cru pendant deux siècles que le takahe, un gros oiseau coureur, était éteint avant d'en retrouver dans une région très reculée de l'île. En 1995, une expédition franco-britannique se perdit dans une tempête de neige dans une vallée tibétaine et découvrit chez les habitants de la vallée une race de cheval, le riwoche, que l'on ne connaissait que par des dessins rupestres préhistoriques. Alors, le yéti et bien d'autres créatures inconnues ont encore toutes leurs chances.

Source:
http://www.lefigaro.fr/sciences
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:43 (2016)    Sujet du message: Népal: doutes sur la découverte d'empreintes attribuées au yéti

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> La Cryptozoologie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com