Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


L'ovni de Cocoyoc, le 3 novembre 1973

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> L'Ufologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 529
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 5 Mar - 14:58 (2008)    Sujet du message: L'ovni de Cocoyoc, le 3 novembre 1973 Répondre en citant

L'ovni de Cocoyoc (Mexique).
Par Jean Sider

Le 3 novembre 1973, il était environ 16h45, monsieur et madame Jimenez (Jimenez est un pseudonyme, les témoins ayant demandé l’anonymat) accompagnés de leur bébé et d'une nourrice circulent en voiture entre Cocoyoc et Caxtepec (Morelos) en direction de Mexico, temps beau fixe, avec quelques nuages. 
 


 




 

Mme Jimenez fut la première à apercevoir l’Ovni qui se déplaçait à une faible altitude estimée aux alentours de 100 mètres. L’objet avait une forme générale ronde, puis au fur et à mesure qu’il se rapprochait des témoins, ceux-ci purent se rendre compte qu’il ne s’agissait pas d’un appareil conventionnel. Afin d’en avoir le cœur net, M. Jimenez arrêta son véhicule sur le bas côté de la route, et tous les passagers en descendirent. M. Jimenez eut le bon réflexe de saisir son appareil photo et à l’improviste, fit un premier cliché, l’objectif étant réglé sur 50mm d’ouverture avec un temp de pose cour.Trois photos ont été prises par monsieur Jimenez alors que l'engin était en vol 250 mètres environ.


 

A ce moment là, il se rendit compte que l’objet n’était pas totalement rond, et qu’il se terminait vers le bas en forme d’entonnoir. Sa silhouette évoqua dans l’esprit du témoin un aérostat de compétition, mais ce n’en était pas un.
Sa hauteur fut estimée à 12 mètres et sa circonférence à 8 mètres. Il était d’une couleur bleu-vert foncé et vierge de toute marque d’identification.
L'engin se posa ensuite au sol avec ses "bras" écartés autour de lui, l’objet descend et atterrit dans une zone de fourrés herbeux à côté d'une route. Il atterrit sur ses "bras" orientés vers le sol. Il reposait sur un dispositif d’atterrissage constitué de plusieurs appendices cylindriques qui partaient apparemment  de sa partie la plus large en diminuant de largeur progressivement vers le bas. Il y en avait plusieurs déployés sur le pourtour de l’appareil, au moins cinq, peut-être sept ou encore six. Ces appendices sont d’ailleurs visible sur les clichés, mais en position relevée sur la photo No 2, et rabattus pour l’atterrissage sur la photo No 3.

Des créatures de petites tailles ont été vues autour de l'appareil (en vérité, les Jimenez purent distinguer « 2 enfants » qui se trouvaient à peu de distance au-delà de l’appareil et l’un d’eux fut même observé courant vers l’objet) et c’est à cet instant que madame Jimenez s'est affolée et a fait une véritable crise de nerfs. C'est la raison pour laquelle d'autres photos n'ont pas été prises lors de l'arrêt de la machine volante.

Aucun bruit ne fût perçu et aucune fumée ou flamme ne furent décelées. Malgré leur mauvaise qualité les photos montrent bien la forme décrite par le témoin avec les "tentacules" qui selon Jimenez étaient rétractables sur la machine et qui au sol semblaient servir de pieds. Monsieur Jimemez affirme que ce n'était pas un ballon ni un avion ou un hélicoptère.

Les photos furent développer dans un magasin apte à faire ce travail. Le soir même les épreuves étaient tirées. Bien que les Jimemez furent d’accord pour reconnaître que cet appareil ne correspondait à rien de connu, cela ne les passionna pas outre mesure. Les tirages furent rangés dans un tiroir puis  très vite oubliés. Un oubli qui allait durer un peu plus de trois ans.
Ce n’est qu’au début de 1977 qu’un ami des Jimenez mis dans la confidence raconta toute l’histoire. Fernando Tellez informa le siège du MUFON et également l'APRO de cette affaire et c'est ainsi qu'elle fut connue aux Etats-Unis par l'article de l'APRO Bulletin, Vol. 25, N. 11, de Mai 1977. L'ufologue Argentin Carlos Roncoroni, directeur du S.I.U à Buenos Aires et éditeur de la revue UFOPRESS vérifia encore l'authenticité de l'affaire.


 

ANALYSE TECHNIQUE DE LA PELLICULE:
Appareil utilisé: Minolta SRT 101.
Pellicule utilisée: Kodak couleur 80 ASA.

L'obturateur de l'appareil n'était pas réglé comme il le convenait ce qui explique la légère ombre projetée sur les négatifs, qui apparaît dans toutes les photos. Ceci indique que les clichés furent pris successivement.
Sur les clichés deux et trois apparaît un nuage qui sert comme élément de référence pour déterminer l'angle de descente de l'objet.  L'émulsion de la pellicule est la même d'un bout à l'autre du film, les trois clichés de l'engin se succédant sur le film, intercalés entre des photos de famille et des clichés de paysages.
Le négatif N. 14 du film est légèrement abîmé par une altération, mais elle est due à l'ancienneté de la pellicule, ce qui ne diminue aucunement l'authenticité des photographies.  Le rouleau de pellicule indique que Mr. Jimenez [NdT: pseudonyme donné pour le banquier] avait pris plusieurs photos familiales, lesquelles furent suivies des trois clichés de l'étrange appareil aérien, eux-mêmes suivis de vues familiales et des paysages. Si Mr. Jimenez avait voulu faire des trucages, il aurait utilisé plusieurs clichés, voir plusieurs pellicules, et n'aurait montré que les photos réussies.

La raison pour laquelle les clichés deux et trois sont moins sombres que le cliché un est que lorsque Mr Jimenez [NdT: pseudonyme donné pour le banquier] passa de l'ouverture 50mm à l'ouverture 135 mm, cela permit à plus de lumière de passer à travers le diaphragme. Toutefois cette valeur fut plus élevée que nécéssaire, c'est là une erreur commune à tous les photographes occasionnels.

Sur les négatifs ou apparaissent les photos de l’objet, tout indique que celles-ci furent prises successivement. Sur les clichés No 2 et No 3 apparaît un nuage qui sert comme élément de référence pour déterminer l’angle de descente de l’objet.
L’émulsion de la pellicule est la même d’un bout à l’autre du rouleau, les trois clichés de l’engin se suivent sur le négatif, intercalés entre des vues familliales et de paysage. Le négatif du rouleau No 14 est légérement abîmé par une altération qui est due à l’ancienneté de la pellicule, ce qui ne diminue aucunement l’authencité des photos.
Au début de 1977, un ami de la famille qui avait vu les photographies informa le représentant du MUFON pour le Mexique, Fernando Tellez, de l'existence de ces clichés. Tellez prit contact avec les témoins et ceux-ci lui remirent la pellicule comprenant les négatifs du cliché. Tellez confia celle-ci à Roberto Pavilla, alors directeur des Services Techniques de la firme Kodak à Mexico qui en effectua l'analyse reproduite ci-dessous.

Le couple a toujours souhaité continuer à préserver son anonymat et sa bonne réputation, ils n'ont jamais retiré le moindre bénéfice des photographies, et n'en ont jamais fait la promotion. Le cas a été connu par simple chance.

D'autres Photos:

 


 

Source: Top Secret No 13 
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 5 Mar - 14:58 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> L'Ufologie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com