Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Bison mutilé le 20 mars 2008

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Les Mutilations animales & Co
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 539
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 24 Mar - 19:12 (2008)    Sujet du message: Bison mutilé le 20 mars 2008 Répondre en citant

Un Bison mutilé dans un ranch, le 20 mars 2008 au Canada  
 
(Lloydminster, ville frontière entre les provinces de l’Alberta et du Saskatchewan)
Une enquête du SPPRC Inc (
1) par Barb Campbell.  
 
Traduction & Synthèse Mikerynos

 
 

Cas rapporté le 20 mars 2008
Découvert: Le 13 mars 2008
Animal Vu vivant: Le 10 mars 2008

Type d’animal: Bison
Espèce: Bison des bois (Le bison des bois est une sous-espèce du bison d'Amérique que l'on trouve dans les forêts du nord des Etats-Unis et du Canada.
Sexe: Mâle adulte
Age: 12/13 ans
Poids: 1780 livres (environ 810 Kg)
Hauteur: 11 pieds jusqu'à la bosse au niveau des épaules (environ 3,30 Mètres)
Santé: Parfaite, il a reçu tous les vaccins, éleveur excellent.

Le contexte.
« Frank » était un bison affectueusement connu était aussi très spécial, il était aussi méchant. Mais le propriétaire du ranch et son fils ont tenu à le garder, car il était le premier bison du ranch, ils l’ont acheté en 2000. « Frank » était gardé dans un champ clos avec quatorze autres taureaux, les quinze animaux ont servi de « sélectionneurs » pour les 200 buffles qui sont dans une autre section du ranch.
La dernière fois qu’il a été vu vivant, c’était le lundi 10 mars 2008 et sa carcasse à été découverte trois jours plus tard par le propriétaire lors de l’alimentation du troupeau. La carcasse à été mise à l’écart dans une section dénommée «The coolie » Les propriétaires appellent cette section de terre qui descend en bas une colline légère et qui est basse comparée au terrain environnant, elle est bordée par quelques arbres et un grillage. Il y a aussi deux sources naturelles d’eau séparées qui servent aux taureaux pour boire.

Quand le propriétaire a découvert la carcasse de « Frank », les autres animaux avaient gardé leurs distances. Un examen rapide et plus proche indique que la section anale avait été prélevée ainsi que son organe sexuel. Les coupes étaient précises et propres, autre chose qui a frappé le propriétaire était le fait qu'il n'y ait aucun trace de sang sur ou autour de la carcasse. Il n'y avait aussi aucune trace faite par les charognards de la région, sur ou autour de la carcasse. Immédiatement après la découverte, le propriétaire du ranch a ensuite vérifié les environs à la recherche d’empreintes de pas, de traces de pneus ou d’animaux sans rien trouver. Ce dernier est alors partit chercher du matériel pour tiré la carcasse du taureau plus proche de la maison pour garder un oeil dessus.

 

Le 20 Mars 2008
, le SPPRC est contacté sous la forme d’un mail à Barb Campbell, par le fils du propriétaire. Suite à une conversation téléphonique, celle ci décide de se rendre sur place avec Rodney Hilderman qui est vidéaste et photographe. Lorqu’ils sont arrivé sur place, la carcasse avait gelé. Si la carcasse était restée où elle avait été découverte, Barb Campbell aurait pu faire plus de constatations en plus de l’examen de celle ci :
Il n’y avait pas de coupe sur la tête du bison, la langue et oreilles étaient encore présent. L’étiquette de l’oreille avait été enlevée par son propriétaire, quelque chose d’habituel pour la tenue des registres. L’œil gauche manquait, mais cela est certainement du à la décomposition ou à un oiseau.
« Avec des gants en latex, je cherche des trous ou des coupes tranchantes dans l’épaisse fourrure autour de la tête qui indiquerait le bison a pu être frappé à la tête par quelque chose de solide mais je ne trouve rien soupçonneux. Je cherche aussi dans la bouche, je vois la langue qui pend et les dents inférieures, dans cet endroit se trouve de grandes poignées de poils bloqués entre la mâchoire supérieure et langue. Je ne trouve pas d’os cassés le long de la colonne vertébrale, ni au niveau des pattes, les sabots sont intacts. Aucunes entailles, coupes ou égratignures. »

 
« L’estomac et la région des organes sexuels sont manquantes, un examen de la peau le long de la coupe indique une apparence de propreté et de précision. Certains signes indiquent que la mort remonte à dix jours » Une fois mort l’organisme de « Frank » n’a plus reçu d’oxygène et a subit les diverses étapes de la décomposition. Il n’y a donc aucun moyen de savoir si le cœur ou d’autres organes ont été prélevés. « J'ai examiné la chair et les os à l'intérieur de la carcasse pour voir si je trouvais un trou fait par une balle ou toute blessure ayant pu pénétrer le corps. Je n'en ai pas trouvé. Je suis retourné examiner les coupes faites dans la région du rectum, encore une fois la ligne de la coupe est précise mais pas en ligne droite, Il y avait quelque chose d'étrange au sujet de celles ci : Aucun des bords ne m'a paru avoir des marques de brûlure comme la dernière carcasse j'ai examiné dans Hillmond.» (Pas de conclusions hâtives, je retournerai à ce point près la fin de mon rapport)

« Il y avait un petit trou au-dessus du rectum. Le trou est en réalité plus petit que l'ouverture. La pointe de mon petit doigt va parfaitement à l'intérieur de celui ci, mais ne peut pas pénétrer davantage que 1.5 millimètres. Ce trou ne pénètre pas dans l’organisme, pourquoi est-il là ? Le bord de la peau est sec et tire sur la région environnante. La fourrure sur la peau peut être déchirée facilement à ce stade, mais je suis encore confondu par ce trou. J’ai trouvé une autre « ouverture » le long du dos de la carcasse, c'est une fente qui court en dessous la peau sur 2,50 centimètres, les bords de celle ci sont sèches et donne l’impression qu'il peut y avoir un trou réellement plus profond ici. Mais il est possible que cette fente se soit produite quand «Frank» à été déplacé »

« Nous nous rendons ensuite sur le terrain ou « Frank » à été découvert. Je me promène à la recherche d’indices, mais il n’y a rien. Je remarque une trace d’un buffle qui court séparer très largement des autres et je demande au fils si cela a pu être Frank ? Il y a un autre endroit juste au sud ou la carcasse à été trouvé, le sol n’est pas gelé et il y a des morceaux de fourrures. Il y a quelque chose d’étrange au sujet de ces morceaux, je n’ai jamais vu cela auparavant, ils étaient rasés du côté de la peau, légèrement brûlés et sèches, mais non noircis.»

 

« Le morceau à droite (ma main gauche) a été brûlé. Le morceau sur ma gauche (main droite) n'y est pas, ce dernier à été trouvé dans la région ou le bison à été découvert, l’autre à 22 mètres au sud. Je trouvais cela exceptionnel, car si nous brûlons de la fourrure, celle ci noircie. Le fils du propriétaire a pris son briquet et alors a brûlé une portion de la fourrure, celle ci c’est froissé et a noirci. Comment la fourrure à été brûlée sans noircir ? Je me demande si l’animal n’a pas été tué ici. La terre étant gelée, impossible de déterminer si le corps est tombé et a rebondi (mais des os cassés nous auraient donné un indice), pas de trace de lutte. Peut-être alors nous aurions eu une meilleure chance si la terre n'avait pas été gelée »

Avec l’autorisation du propriétaire, des échantillons de fourrures brûlées et d’autres non brûlées ont été pris. Comparé aux cas de mutilation typiques, la carcasse de « Frank » m’a paru incomplète, seulement la partie arrière de l’animal. Est-ce que les mutilateurs ont été dérangés dans leur travail ? Le fils m’indique qu’après cette mutilation, les bisons sont devenus protecteurs et c’est possible que les 14 autres animaux soit intervenu au moment de la mutilation. Ce que je sais, c’est qu’aucun prédateur n’a tué « Frank », depuis plus de 40 ans, j’ai une bonne expérience dans ce domaine. Dans le champ, il n’y avait que 15 bisons, « Frank » était le plus grand d'eux tous, les charognards ont « visité » la carcasse depuis la mort, mais les prédateurs ne sont pas la cause de son décès, celle ci reste un mystère.

L’endroit ou il n’y avait pas de gel pourrait indiquer que la chaleur aurait pu provenir du propre corps, mais aussi d’ailleurs. N'oubliez pas que nous avons trouvé de la fourrure se rasée et brûlée. Le manque de trace indique que quelque chose est venu d'au-dessus. Le propriétaire a subit une perte financière et n’a pas d’explication à cette perte. Je remercie le propriétaire du ranch et son fils pour nous avoir contacter et j'espère qu'un jour, on soit capable de fournir une réponse. J’ai demandé aussi une surveillance de l’endroit ou « Frank » à été trouvé, pendant le cours de l'été. S'il y a n'importe quoi d’exceptionnel je reviendrai pour rassembler des échantillons du sol.
_____________________________________
Source:
(1) SPPRC Inc : Saskatchewan provincial Paranormal Research Centre Inc.
http://spprc.com/
Vidéo:
http://www.youtube.com/watch?v=NLqv8N2mYh0
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Jeu 25 Juil - 19:43 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 24 Mar - 19:12 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 539
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 6 Juil - 17:46 (2008)    Sujet du message: Bison mutilé le 20 mars 2008 Répondre en citant

Un Bison mutilé dans un ranch, le 20 mars 2008 au Canada
(Lloydminster, ville frontière entre les provinces de l’Alberta et du Saskatchewan)


Analyse des poils :
La substance trouvée dans les échantillons de poils du bison « Frank » qu’a reçu le laboratoire indique de l'enzyme 3-hydroxyanthranilique oxygénase (1), cela peut être un produit de dégradation dans l'organisme du tryptophane, un acide aminé essentiel qui joue un rôle important dans l'immunité, cependant le laboratoire indique que ce n'est pas du tryptophane 3HA réel. Le fait que de trouver cette substance sur les poils suggère qu’il n’y ait aucun rapport avec le système sanguin. Le tryptophane a été retrouvé chez une génisse mutilée dans l’Utah il y a quelques années, a l’époque on a pensé que des sédatifs avaient été donnés avant son euthanasie. De nouvelles analyses vont être effectuées.



 


Analyse du sol : Analyse de particules magnétiques
50 sachets de prélèvements du sol ont été rassemblés pour une analyse, afin de voir si un modèle de dispersion pouvait être détecté : Résultat négatif.
Rapport (PDF) disponible ici :
http://uadresearch.com/soil-data1.pdf

(1) Lors de la dégradation métabolique du tryptophane dans les reins, le foie et le cerveau, l'enzyme 3-hydroxyanthranilique oxygénase (3-HAO, EC 1.13.11.6) catalyse la transformation de l'acide 3-hydroxyanthranilique en acide quinolinique, un acide aminé excitateur qui pourrait être impliqué dans les pathologies neuro-dégénératives. L'acide 4-chloro-3-hydroxyanthranilique est un inhibiteur irréversible de l'enzyme 3-HAO des reins et du foie
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:07 (2016)    Sujet du message: Bison mutilé le 20 mars 2008

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Les Mutilations animales & Co Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com