Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Gargantua en Touraine

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Histoires Mystérieuses & Légendes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 2 Mar - 09:01 (2008)    Sujet du message: Gargantua en Touraine Répondre en citant

Gargantua en Touraine
 

Gargantua est un personnage clef de la mythologie française. Il a été repéré un peu partout sur le territoire français, que ce soit dans la toponymie ou dans les légendes locales, sous son nom propre, ou bien sous un de ses multiples prête-noms qui n'empêchent pas de le reconnaître à son allure et aux exploits qui lui sont attribués. La multitude de ces sites compose un gigantesque puzzle qu'il reste à déchiffrer. Différents chercheurs se sont attachés, depuis un siècle et demi, à collecter les informations concernant les légendes locales, et tout particulièrement de Gargantua dans les traditions populaires, de P. Sébillot. Cette liste ne peut bien sûr être considérée comme exhaustive. Notamment il n'a pas été possible de retenir tous les toponymes Gargan, Gorganne, Gourjonne, Grégaine, Jaulgonne, Jarjatte, Gorjat, et autres Georgettières, Jargeau ou Crugo, dans lesquels Dontenville, et bien d'autres après lui, ont tendance à voir la trace de notre géant national.

Tout laisse supposer que, derrière la figure du géant truculent et glouton, se cache une très ancienne divinité, présente sur notre territoire aux temps celtiques, et très probablement bien antérieurement. Une divinité apparemment puissante et bienveillante, mais qui peut aussi paraître terrifiante.

En Indre-et-Loire.
- un dolmen à Brizay est un palet de Gargantua.
- à Cangey, le menhir Pierre-de-David, réputé tourner sur lui-même, est un grain de sable provenant de la chaussure de Gargantua, qui vient d'enjamber la Loire à partir de Mosnes.
- à Charnizay, le dolmen du Champ de l'Humiau ("le champ de l'ormeau") est un palet de Gargantua. On y voit, sur place, les "Palais de Gargantua".
- un dolmen, parfois attribué à saint Martin, de Crouzilles, entre la Folie et Puy Galant, est un palet lancé par Gargantua contre le menhir de Draché, à trois lieues de là, et qui conserve l'empreinte de son pouce.
- le menhir troué des Arabes (ou des Erables), près de Draché, est également connu sous le nom de Quille de Gargantua. C'est lui que le géant visait à partir de Crouzilles.
- Gargantua crée l'étang Gargeau à Esves-le-Moutier.
- Gargantua est poursuivi par un chien malade sur le Chemin Vert, entre La Chapelle-Blanche-Saint-Martin et Vou. Il lui lance deux mottes de terre qui tombent sur des épouvantails et font deux trous dans le sol : les Mannequins de Gargantua.
- poursuivi par un chien sur la butte du Bois-Godeau, à Ligueil, Gargantua cherche à l'éloigner en lui lançant la terre de ses sabots.
- Gargantua a laissé des patins à la Grande Marche, sur Manthelan.
- à Saint-Cyr-sur-Loire, Gargantua décrotte son sabot et crée la Motte-Saint-Cyr.
- à Saint-Flovier, deux tumulus, connus sous le nom de Pas de Gargantua, ne furent pas totalement fouillés, "par peur du Diable".
- Gargantua traversait la Loire pour aller voir les filles de Saint-Genouph.
- La Devinière, à Seuilly, perpétue, à travers Rabelais, la mémoire du Gargantua littéraire.

Source:
http://www.mythofrancaise.asso.fr/mythes/figures/GApres.html


Gargantua dans les traditions populaires (1883)
de Paul Sébillot.
 


 


Quand il boit, il met les rivières à sec. Il avale les navires et les flottes. Ses déjections forment des collines ou des rochers ; il pisse des rivières. Il a son berceau, son lit, son siège, ses lunettes, ses sabots, ses souliers, ses bottes, sa canne, son échelle, sa pierre à faulx. On montre sa soupière, son échelle, son verre, sa cuiller, ses palets. Il est si grand que les hauts clochers lui passent entre les jambes comme des brins d’herbes ; il franchit les vallées d’une enjambée, joue au palet avec les menhirs ou les tables de dolmens, tantôt seul, tantôt (mais plus rarement) en compagnie d’autres géants.

Les graviers qu’il a dans ses souliers sont des blocs énormes qu’il répand ça et là et qui sont des rochers de la mer ou des pierres immenses. Quand il décrotte ses sabots, il laisse des montagnes de boue.

Qui donc est-il, ce géant ? Rabelais l’a-t-il inventé ou bien Rabelais a-t-il utilisé ce qui demeurait à son époque de la geste d’un Hercule celtique ? C’est pour le savoir que Paul Sébillot lança, dans les années 1880, une vaste enquête. Il adressa un questionnaire « aux mythographes » et aux « savants locaux ». Il reçut « de presque partout des communications précieuses ». Ce sont ces communications et la vingtaine de contes recueillis par lui en Haute-Bretagne qui forment la majeure partie de l’ouvrage et permettent de répondre positivement : oui, Gargantua est bien l’image qui nous reste d’un dieu celtique. Sans doute son nom ne signifiait-il pas, comme Sébillot le croyait, « Le Dévorant » (mais plutôt : « Le Féroce, Le Sauvage ») ; reste que la somme de traditions recueillies par lui reste inégalée à ce jour, et qu’on ne saurait comprendre cette essentielle figure du panthéon celtique sans cette clairvoyante contribution.

L'auteur vu par l'éditeur
Paul Sébillot (1843-1918) est un des grands maîtres de l’ethnographie française. Ecrivain et peintre français, originaire de Bretagne. Il est né à Matignon (département des Côtes-d'Armor) le 6 février 1843, il est mort à Paris le 23 avril 1918. Nombre de ses travaux sont consacrés à sa province d’origine.

Editeur : Actilia (13 mars 2007)
Langue : Français
ISBN-10: 2915097097
ISBN-13: 978-2915097092
Format 11 x 17 cm
273 pages.

Source:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_S%C3%A9billot
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 2 Mar - 09:01 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Histoires Mystérieuses & Légendes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com