Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Les Apparitions de la vierge

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Histoires Mystérieuses & Légendes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 8 Juin - 08:20 (2008)    Sujet du message: Les Apparitions de la vierge Répondre en citant

Les apparitions de la vierge à l’Ile-Bouchard en 1947.



La Vierge de l’Annonciation se montre préoccupée du destin de la France et apparaît durant sept jours, du 8 au 14 décembre 1947 à quatre fillettes, de 7 à 12 ans. Elle les fait participer à la prière du Rosaire et au cantique du Magnificat.
La première apparition eut lieu le 8 décembre 1947, fête de l’Immaculée Conception, à l’église Saint-Gilles de l’Île Bouchard, petite ville de Touraine, à 15 km de Chinon. ( France). Les quatre fillettes virent chaque jour, à 13 heures, du 8 au 14 décembre 1947, la Vierge Marie accompagnée de l’Ange Gabriel. Les deux premiers jours, elles furent invitées aussi à 5 heures de l’après-midi dans l’église. La dévotion à la Vierge en cette paroisse fut homologuée par le diocèse de Tours, en 1966, sous le titre de « Notre-Dame de la Prière.
»
 

L'ILE-BOUCHARD A TRAVERS LES AGES

L'ILE-BOUCHARD est désigné en 1189 dans le Cartulaire de l'abbaye de Noyers sous le nom de Insula Buchardi. Situé sur les deux rives de la Vienne, la ville comprend, sur la rive gauche Saint-Maurice, sur la rive droite Saint-Gilles, ces deux quartiers étant reliés par deux ponts à l'Ile, berceau de la Cité.

Le très beau dolmen de Saint-Lazare est composé de deux tables dont l'une s'est affaissée. Une légende locale veut que les jours de pluie la teinte rouge de cette table provienne du sang des victimes sacrifiées par les Druides. De la période gallo-romaine, il reste peu de traces sur la commune de L'Ile-Bouchard. Les fours de potiers ont été nombreux à Mougon et les restes d'un aqueduc étaient signalés à BRIZAY à la fin du siècle dernier. Un seigneur nommé BOUCHARD jeta les fondations d'un "castrum" dans l'Ile au milieu du 9ème siècle. Tout d'abord simple camp retranché, ce castrum mit le seigneur et ses hommes d'armes à l'abri des raids des Normands qui, à cette époque, ravageaient la vallée de la Loire et de ses affluents.
Un Bouchardais illustre, André DUCHESNE, surnommé "le Père de l'Histoire de France" (1584-1640) ne manqua pas de constater que "L'ILE-BOUCHARD, par son nom fait assez connaître tant le nom de son fondateur que le lieu de son assiette".

En 885, BOUCHARD 1er dirigea une expédition chargée de ramener en Touraine les reliques de Saint MARTIN qui se trouvaient en l'église d'AUXERRE. Grâce aux chartes, nous connaissons les noms de quelques BOUCHARD : Vivian vers 930, Arderand vers 965, Thibault vers 987 et Bouchard II vers 1020. Le prieuré de TAVANT reçut de ces deux derniers des donations de terres. Les seigneurs de L'ILE-BOUCHARD avaient alors pour suzerains les comtes de Blois et de Champagne.

THIBAULT, comte de Blois, intervint pour la nomination d'un gouverneur de la seigneurie de l'Ile, après la mort de Hugues, ne laissant pour héritier qu'un enfant en bas âge nommé Bouchard III. Quinze ans après, L'ILE-BOUCHARD tomba pour quelque temps sous la domination des comtes d'Anjou.

Une guerre entre Geoffroy Fuel et son neveu Bouchard III permit à ce dernier de redevenir seigneur de L'Ile. Après un violent combat autour de TAVANT, Bouchard s'empara du couvent qui fut incendié ; Geoffroy Fuel qui s'y était réfugié fut fait prisonnier et renfermé dans un cachot du château-fort de l'Ile. Bouchard III est à l'origine de la fondation de l'église Saint-Gilles. Commencée en 1069, elle fut terminée en 1075. L'église Saint-Léonard, dont la construction débuta vers 1067 devint paroisse vers 1450. Seuls ne subsistent de cet édifice que le choeur et le déambulatoire dont les chapiteaux du XIème sont remarquables. A la fin de son règne, Bouchard III fit don de l'église de RIVIERE à l'abbaye de Marmoutier (1070), abbaye à laquelle appartenait le prieuré de TAVANT, incendié précédemment.

Pendant le XIIème siècle, L'ILE-BOUCHARD eut successivement comme seigneurs : Peloquin ler jusque vers 1120, Robert de Blo vers 1130, Peloquin II vers 1140, Barthélémy ler de 1150 à 1170, Bouchard IV de 1170 à 1189, Bouchard V de 1189 à 1205 environ. Ces seigneurs firent diverses donations aux abbayes voisines. L'ILE-BOUCHARD fut sous la domination anglaise de 1156 à 1205. c'est sous le règne de Henri II, roi d'Angleterre que fut entreprise la construction des premiers ponts et des écluses sur la Vienne. En 1205, L'ILE-BOUCHARD revint à la Couronne de France.

De 1214 à 1335 possédèrent successivement le château de l'Ile : Barthélémy II, chevalier banneret aux côtés de Philippe-Auguste à Bouvines, Bouchard VI vers 1230, Barthélémy III vers 1250, Bouchard VII vers 1285, et Barthélémy IV de 1290 à 1335. Au moment des Croisades auxquelles prirent part plusieurs seigneurs de L'ILE-BOUCHARD, une léproserie fut édifiée à quelque distance de Saint-Gilles, sous le vocable de Saint Lazare. Retombée sous la domination anglaise sous le règne de Jean le Bon, L'ILE-BOUCHARD revint à la couronne de France en 1360.

Après la mort de Barthélémy IV, la baronnie de L'ILE-BOUCHARD passa aux mains de son fils Bouchard VIII dont le fils Jean de L'Ile fut tué à la bataille d'Azincourt (1415). Catherine, fille aînée de Jean de l'Ile épousa en 1415 Jean des Roches qui devint ainsi baron de L'ILE-BOUCHARD mais pour peu de temps car il mourut en 1416. La veuve contracta un second mariage avec Hugues de Chalons qui fut tué à la bataille de Verneuil (1424). Catherine prit pour troisième mari Pierre de Giac, surintendant des finances qui fut assassiné à ISSOUDUN en 1426. En 1427, elle épouse Georges de la Trémoille, ministre de Charles VII. Elle mourut le ler juillet 1472. Avec elle s'éteignit la famille des Bouchard. La possession de la baronnie par les la Trémoille fut favorable à la Ville. Les membres de cette famille furent : Georges ler (1427 à 1442), ses deux fils Georges II (1442 à 1481), Louis ler (1481 à 1483).

C'est Louis II qui, en 1483, entreprit la construction de l'église Saint-Maurice, remarquable par son élégant clocher. Le choeur de l'église Saint-Gilles date de la même époque. Charles VIII vint à deux reprises en 1493 "en sa bonne ville de L'ILE-BOUCHARD".

Au XVIème siècle, la Réforme avait été bien accueillie dans la ville. En 1562, L'ILE-BOUCHARD fut prise par les Huguenots puis revint peu après aux mains des catholiques. En 1587, Claude de la Trémoille adopta la religion réformée dont le culte, de 1599 à 1605, avait lieu dans la chapelle du château. A la fin du XVIème siècle (1584) naquit André Duchesne, historiographe du roi. Il publia les généalogies des plus importantes maisons de France, ainsi qu'un ouvrage sur les "Antiquités des Villes et chasteaux de France".

Les La Trémoille restèrent barons de L'ILE-BOUCHARD jusqu'au 18 décembre 1629, date à laquelle Henri de la Trémoille vendit la baronnie au cardinal de Richelieu. Celui-ci interdit alors le culte réformé dans la chapelle du château. Les réunions eurent alors lieu dans le faubourg Saint-Maurice mais en 1633, le temple fut fermé. En novembre 1517, la débâcle des glaces avait rompu les écluses de la Vienne. Une nouvelle débâcle, coïncidant avec une forte crue, enleva en 1630 les ponts de Saint-Gilles et de Saint-Maurice. L'ILE-BOUCHARD va se trouver sans ponts jusqu'en...1832, soit pendant 2 siècles ! Et le 18 mai 1680, le bac, mal entretenu rompt ses amarres. 30 personnes sont noyées. Le 18 juillet 1650, le roi Louis XIV se rendant à Richelieu, s'arrête quelques heures à L'ILE-BOUCHARD. Les successeurs de Richelieu, Armand, Jean du Plessis (de 1715 à 1788), Louis, Antoine du Plessis (de 1788 à 1791) délaissèrent leur baronnie. La disparition des ponts avait marqué le déclin de L'ILE-BOUCHARD.

Dans la nuit du 12 au 13 juillet 1792, une crue subite de la Vienne a submergé presque toute la ville, entraînant une partie des maisons et endommageant les récoltes. Les habitants eurent à peine le temps de se sauver eux-mêmes. La hauteur de cette crue heureusement jamais atteinte depuis - est marquée dans l'église Saint-Gilles - Elle montait à 1,16 m dans cet édifice. Pour éviter le retour de pareils désastres, les écluses furent démolies de Châtellerault à Candes.

L'ILE-BOUCHARD accueillit favorablement les idées nouvelles et la chute de l'ancien régime. Les diverses fêtes créées par la Révolution, notamment la fête de l'Etre Suprême qui eut lieu le 20 Prairial de l'An II, rassemblèrent toute la population. Le 16 septembre 1791, l'Evêque Suzor, évêque constitutionnel, visite les paroisses de Saint-Gilles et de Saint-Maurice. Ce même jour, on apprend que le roi venait d'accepter la Constitution. Après avoir signé le registre des délibérations de la Maison Commune, l'évêque Suzor se rend à l'église Saint-Maurice où en présence de toute la population, il entonne le Te Deum.


En 1831, une société se constitue en vue de la construction d'un pont de fil de fer. Les deux communes de St Gilles et de St Maurice firent l'acquisition de l'Ile pour 17 000 francs. Le pont fut construit en 1832 et le passage fut soumis au péage. Cette même année vit les deux communes réunies en une seule. Une mairie et des halles furent édifiées dans l'Ile. Le 27 novembre 1882, le train entre pour la première fois en gare de L'ILE-BOUCHARD. Afin de supprimer le péage, les ponts furent rachetés en 1886, la municipalité ayant été aidée financièrement par de nombreux dons de particuliers. Un livre d'or fut édité à cette occasion et le 1er mai 1886, une grande cavalcade marqua l'abolition du péage. Ces ponts suspendus à voie unique devenant insuffisants pour la circulation, de nouveaux ponts furent construits en 1925, mais le 31 août 1944, les Allemands en retraite les font sauter. A nouveau, L'ILE-BOUCHARD a ses "passeurs" par bateau, jusqu'à ce que, fin 1945, des passerelles provisoires à voie unique soient construites. Le 1er juin 1957, les travaux de construction de nouveaux ponts débutent et le 16 août 1959 a lieu l'inauguration des deux magnifiques ouvrages que nous connaissons et qui permettent à l'automobiliste de passage d'admirer la splendide échappée que l'on a sur la Vienne.
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Ven 3 Juin - 19:41 (2016); édité 6 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 8 Juin - 08:20 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 8 Juin - 08:27 (2008)    Sujet du message: Les Apparitions de la vierge Répondre en citant

Les Apparitions.
 



 

L'Ile-Bouchard
du Lundi 8 décembre 1947 au Dimanche 14 décembre 1947


Lundi 8 décembre 1947 :

1) un peu avant 13h.
Jacqueline AUBRY, 12 ans, Jeanne AUBRY sa soeur, 7 ans, et Nicole ROBIN, 10 ans, vont prier à l'église sur le chemin de l'école un peu avant 13 heures, la classe reprenant à 13h30. Pour cette fête de l'Immaculée Conception les Soeurs qui font la classe avaient recommandé aux enfants de prier tout spécialement la Sainte Vierge. Les 3 enfants entrent dans l'église et dans la nef du bas-côté gauche disent un "Je vous salue Marie" devant la statue de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus. Elles vont ensuite s'agenouiller devant l'autel de la Sainte Vierge et commencent à réciter une dizaine de chapelet. Voilà qu'elles voient la Sainte Vierge avec à son côté un ange qui la contemple, un genou plié à terre. Les 3 enfants se précipitent dehors pour inviter d'autres enfants à venir: deux suivent dont Laura CROIZON, 8 ans, qui verra aussi "la belle Dame".

La Dame sourit aux enfants mais ne dit rien . Les fillettes récitent une dizaine de chapelet suivie de trois invocations : « O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ». Après quelques minutes la Dame et l'Ange disparaissent.

Interrogées séparément par le Chanoine Ségelle, curé de la Paroisse, et soeur Saint-Léon directrice, les fillettes font un récit identique. Jacqueline raconte:

« J'ai vu une belle Dame, vêtue d'une robe blanche, ceinture bleue, voile blanc légèrement brodé autour. Le voile reposait sur le front. Les pieds de la Dame étaient nus et apparents et reposaient sur une large pierre rectangulaire formant le bas de la grotte dans laquelle elle nous est apparue. A son bras droit était passé un chapelet aux grains blancs montés sur une chaîne d'or. Les cheveux étaient blonds et longs et retombaient sur le devant, de chaque côté, en formant deux anglaises. La ceinture bleue était un large ruban et les manches de la robe étaient vagues. A ses pieds, cinq roses, roses, lumineuses, formaient une guirlande en forme de demi-cercle qui se terminait par deux feuilles vertes reposant sur les deux extrémités de la pierre. Sous les pieds, on lisait l'invocation : « O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ». L'ange se tenait sur une pierre plate de même couleur que la grotte mais en dehors d'elle, le genou droit à terre, à peu de distance de la Dame, et à sa droite. Il était vêtu d'une robe blanche et avait des ailes blanches aux bords dorés. Il tenait à la main droite un lys blanc et l'autre main reposait sur sa poitrine. Les cheveux étaient blonds en forme d'anglaises. »

2) 13h50.
La Belle Dame parle:
- Dites aux petits enfants de prier pour la France... (courte pause), car elle en a grand besoin.
- Madame, est-ce que vous êtes notre Maman du Ciel?
- Oui, je suis votre Maman du Ciel.
- Quel est l'ange qui vous accompagne?
L'ange dit: "Je suis l'ange Gabriel".
La Sainte Vierge reprend:
- Donnez-moi votre main à embrasser. Revenez ce soir à 5 heures et demain à 1 heure.

3) 17h.
En cette fête de l'Immaculée Conception, les fidèles sont rassemblés pour le Chapelet paroissial et le Salut du Saint-Sacrement. Jacqueline est la seule des 4 fillettes. Elle verra la Sainte Vierge pendant la 5e dizaine de chapelet. La Vierge Marie ne dit rien, et disparaît lorsque Monsieur le Curé apporte le Saint-Sacrement et bénit l'assemblée, puis elle reparaît après la bénédiction.

Mardi 9 décembre :

4) 13h.
Jacqueline:
- Madame, est-ce que je peux faire entrer mes amies?
La Sainte Vierge:
- Oui, mais elles ne me verront pas.
- Embrassez la croix de mon chapelet.
Puis la Sainte Vierge fait sur elle-même le signe de la croix avec une impressionnante lenteur.
- Je vais vous dire un secret que vous pourrez redire dans trois jours: priez pour la France qui, ces jours-ci, est en grand danger.
- Allez dire à Monsieur le Curé de venir ici à 2 heures, d'amener les enfants et la foule pour prier.
- Commencez le "Je vous salue Marie".
Les enfants récitent une dizaine de chapelet. la Dame sourit.
- Dites à Monsieur le Curé de construire une grotte, le plus tôt possible, là où je suis; d'y placer ma statue et celle de l'ange à côté. Lorsqu'elle sera faite, je la bénirai.
- Revenez à 2 heures et à 5 heures.

5) 17h.
A 14 heures elles restent en classe obéissant à un ordre de Monsieur le Curé. A 17 heures elles sont au rendez-vous.

La Dame:
- Chantez le "Je vous salue Marie", ce cantique que j'aime bien.
- Dites à la foule de s'approcher pour réciter une dizaine de chapelet.
A la fin du chapelet c'est la Dame elle-même qui énonce trois fois: "O Marie conçue sans péché." et on entend les enfants répondre: "priez pour nous qui avons recours à vous."
Jacqueline:
- Madame, viendrez-vous encore demain?
- Oui, revenez tous les jours à 1 heure, je vous dirai quand tout sera fini.
Puis la Sainte Vierge bénit l'assistance par un majestueux signe de croix.

Mercredi 10 décembre :

6) 13h.
La foule est plus nombreuse.
La Sainte Vierge :
- Chantez le "Je vous salue Marie".
Pendant que la dizaine se termine par un "Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit...", la Sainte Vierge s'incline respectueusement.
- Baisez ma main
Nicole interroge:
- En quoi faudra-t-il faire la grotte que vous avez demandée hier?
Réponse de la Dame:
- En papier pour commencer.
Jacqueline:
- Madame, voulez-vous bien faire un miracle pour que tout le monde croie?
- Je ne suis pas venue ici pour faire des miracles mais pour vous demander de prier pour la France. Mais demain vous y verrez clair et vous ne porterez plus de lunettes.
- Je vais vous confier un secret que vous ne direz à personne. Promettez-moi de le garder.
Les enfants:
- Nous le promettons.
- Revenez me voir demain à la même heure.

Jeudi 11 décembre :
Au réveil Madame Aubry constate que sa fille Jacqueline est guérie: il n'y a plus les croutes de sa conjonctivite rebelle depuis 2 ans ni trace de sa myopie. Elle n'a plus besoin de lunettes.

7) 13h.

Monsieur le Curé est présent.
La Sainte Vierge:
- Chantez le "Je vous salue Marie".
- Chantez le "Je vous salue Marie".
- Priez-vous pour les pécheurs?
- Oui, Madame.
- Oui, Madame.
Récitation d'une dizaine de chapelet.
Jacqueline pose les questions préparées par Monsieur le Curé et Soeur Saint-Léon:
- D'où nous vient cet honneur que vous veniez en l'église Saint-Gilles?
- C'est parce qu'il y a ici des personnes pieuses et que Jeanne Delanoue y est passée.
- Est-ce en souvenir de Jeanne Delanoue qui vous aimait tant et qui aimait tant vous prier à Notre Dame des Ardilliers...
- Oui, je le sais très bien, interrompt la Sainte Vierge.
...et qui est venue elle-même établir ses filles ici, achève Jacqueline?
- Combien y a-t-il de soeurs ici?
- Elles sont trois, répond Jacqueline.
- Quel est le nom de leur fondatrice?
- Jeanne Delanoue.
- Madame, voulez-vous bien guérir ceux qui ont des maladies nerveuses et des rhumatismes?
- Je donnerai du bonheur dans les familles...
- Voulez-vous chanter maintenant le "Je vous salue Marie"?
- Nous le voulons bien.
Après le chant, la Dame demande:
- Est-ce que Monsieur le Curé va construire la grotte?
- Oui, Madame, nous vous le promettons.
- Revenez demain à 1 heure.
- Oui, Madame, nous reviendrons demain. - Voulez-vous chanter maintenant le "Je vous salue Marie"?
- Nous le voulons bien.
Après le chant, la Dame demande:
- Est-ce que Monsieur le Curé va construire la grotte?
- Oui, Madame, nous vous le promettons.
- Revenez demain à 1 heure.
- Oui, Madame, nous reviendrons demain.

Vendredi 12 décembre :

8) 13h.
La Sainte Vierge:
- Chantez le "Je vous salue Marie".
Une dizaine de chapelet. A la fin la Sainte Vierge commence elle-même trois fois l'invocation "O Marie conçue sans péché..." et les 4 petites terminent.
- Rechantez le "Je vous salue Marie".
- Oui, Madame.
Jacqueline qui a du mal à entendre: Comment?
- Voulez-vous bien rechanter le "Je vous salue Marie".
- Nous le voulons bien.
- Baisez ma main.
Aujourd'hui les enfants lisent bien sur la poitrine de la Dame, dont la tête est auréolée d'un arc-en-ciel lumineux, le mot MAGNIFICAT.
- Priez-vous pour les pécheurs?
- Oui, Madame nous prions.
- Bien, surtout priez beaucoup pour les pécheurs.
Une dizaine de chapelet. Et les trois invocations.
Jacqueline en faveur d'une jeune fille paralysée:
- Madame, voulez-vous guérir cette jeune fille?
- Si je ne la guéris pas ici, je la guérirai ailleurs.
- Oh! Madame, voulez-vous guérir une personne très pieuse?
- Je ne suis pas venue ici pour faire des miracles mais pour que vous priiez pour la France.
Puis la Vierge bénit la foule et disparaît avec l'ange.

Samedi 13 décembre :

9) 13h.
- Chantez le "Je vous salue Marie". demande la Belle Dame.
puis - Commencez par le "Je vous salue Marie".
- Oui, Madame.
Une dizaine de chapelet. A la fin la Sainte Vierge commence elle-même trois fois l'invocation "O Marie conçue sans péché..." et les 4 petites terminent.
Jacqueline présente un bouquet d'oeillets roses:
- Madame, voici des fleurs.
La Sainte Vierge bénit les fleurs. 2e dizaine suivie de la triple invocation. 3e dizaine.
Jacqueline:
- Madame, faites donc un miracle !
- Plus tard. répond la Dame. 4e dizaine.
Nicole :
- Madame, quand on fera la grotte, faudra-t-il laisser l'autel à côté?
- Oui, laissez l'autel à côté.
5e dizaine.
- Je reviendrai demain pour la dernière fois.

Dimanche 14 décembre :


10) 13h.
La foule est rassemblée dans l'église.
La Sainte Vierge dit:
- Chantez le "Je vous salue Marie".
- Récitez une dizaine de chapelet.
Les enfants terminent aujourd'hui cette dizaine (c'est la 2e occasion) par un "Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit...", la Sainte Vierge s'incline respectueusement. "O Marie conçue sans péché..." et trois fois la foule répond. Il y aura 5 dizaines, comme hier, un chapelet complet.
Jacqueline et Nicole lisent une demande de Monsieur le Curé:
- Madame, nous vous demandons de bénir Monseigneur l'Archevêque, ses 25 années d'épiscopat, Monseigneur l'Evêque de Blois, les deux paroisses, les écoles libres, la Mission du Carême, les prêtres du Doyenné, et de donner des prêtres à la Touraine.
La Dame accueille par une inclination souriante de la tête.
- Oh ! Merci, s'exclament les enfants.
Jacqueline et les petites offrent des bouquets de fleurs à la Sainte Vierge:
- Madame, je vous offre des fleurs. Prenez-les ! Embrassez-les.
Sourire de la Dame qui répond:
- Je les embrasserai, mais je ne veux pas les prendre. vous les emporterez.
Jacqueline:
- Merci, Madame. Chant du "Je vous salue Marie".
Jacqueline lit une demande préparée par soeur Marie de l'Enfant Jésus:
- Madame, que faut-il faire pour consoler Notre-Seigneur de la peine que lui font les pécheurs?
- Il faut prier et faire des sacrifices.
- Continuez le chapelet.
Celui-ci terminé, Jacqueline dit:
- Madame, je vous en prie, faites une preuve de votre présence.
- Avant de partir, j'enverrai un vif rayon de soleil.
- Dites à la foule qu'elle chante le Magnificat.
- Oui, Madame, nous allons le chanter.
Monsieur le Curé entonne le Magnificat suivi par la foule.
- Priez-vous pour les pécheurs?
- Oui, Madame, nous prions.
- Récitez une dizaine de chapelet, les bras en croix, demande la Vierge.
La Sainte Vierge bénit l'assemblée et demande pour la 3ème fois:
- Allez-vous construire une grotte?
- Oui, oui, nous allons la construire.
la Sainte Vierge prononce trois fois l'invocation "O Marie conçue sans péché..." et les 4 petites terminent "...priez pour nous qui avons recours à vous."
Et voici que le "vif rayon de soleil" promis illumine pendant 3 à 4 minutes l'angle de l'église à l'autel de la Sainte Vierge où se sont déroulées les événements.
- Faut s'en aller, dit Jacqueline, Elle a dit qu'elle enverrait un rayon de soleil avant de partir.
Le temps était maussade, le ciel bas, et ce rayon de soleil a été perçu par les habitants des campagnes environnantes.

Dialogues essentiels de la Vierge Marie avec les 4 fillettes.
 

Lundi 8 décembre 1947 :

2) 13h50.
La Belle Dame parle:
- Dites aux petits enfants de prier pour la France... (courte pause), car elle en a grand besoin.
- Oui, je suis votre Maman du Ciel.
- Donnez-moi votre main à embrasser. Revenez ce soir à 5 heures et demain à 1 heure.

Mardi 9 décembre :

4) 13h.

- Embrassez la croix de mon chapelet.
- Je vais vous dire un secret que vous pourrez redire dans trois jours: priez pour la France qui, ces jours-ci, est en grand danger.
- Allez dire à Monsieur le Curé de venir ici à 2 heures, d'amener les enfants et la foule pour prier.
- Dites à Monsieur le Curé de construire une grotte, le plus tôt possible, là où je suis; d'y placer ma statue et celle de l'ange à côté. Lorsqu'elle sera faite, je la bénirai.

5) 17h.
- Chantez le "Je vous salue Marie", ce cantique que j'aime bien.
- Dites à la foule de s'approcher pour réciter une dizaine de chapelet.

Mercredi 10 décembre :

6) 13h.
- Chantez le "Je vous salue Marie".
- Baisez ma main
- Je ne suis pas venue ici pour faire des miracles mais pour vous demander de prier pour la France. Mais demain vous y verrez clair et vous ne porterez plus de lunettes.
- Je vais vous confier un secret que vous ne direz à personne. Promettez-moi de le garder.
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Ven 3 Juin - 19:40 (2016); édité 3 fois
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 8 Juin - 08:31 (2008)    Sujet du message: Les Apparitions de la vierge Répondre en citant



 

Jeudi 11 décembre :


7) 13h.
- Chantez le "Je vous salue Marie".
- Priez-vous pour les pécheurs?
- Je donnerai du bonheur dans les familles...
- Voulez-vous chanter maintenant le "Je vous salue Marie"?
- Est-ce que Monsieur le Curé va construire la grotte?
- Oui, Madame, nous vous le promettons.

Vendredi 12 décembre :

8) 13h.
- Chantez le "Je vous salue Marie".
- Rechantez le "Je vous salue Marie".
- Baisez ma main.
- Priez-vous pour les pécheurs?
- Bien, surtout priez beaucoup pour les pécheurs.
- Je ne suis pas venue ici pour faire des miracles mais pour que vous priiez pour la France.

Samedi 13 décembre :

9) 13h.


- Chantez le "Je vous salue Marie". demande la Belle Dame.
Jacqueline présente un bouquet d’œillets roses:
- Madame, voici des fleurs.
La Sainte Vierge bénit les fleurs.
- Madame, faites donc un miracle !
- Plus tard. répond la Dame.
- Je reviendrai demain pour la dernière fois.

Dimanche 14 décembre :

10) 13h.
- Madame, nous vous demandons de bénir Monseigneur l'Archevêque, ses 25 années d'épiscopat, Monseigneur l'Evêque de Blois, les deux paroisses, les écoles libres, la Mission du Carême, les prêtres du Doyenné, et de donner des prêtres à la Touraine.
La Dame accueille par une inclination souriante de la tête.
- Madame, je vous offre des fleurs. Prenez-les ! Embrassez-les.
- Je les embrasserai, mais je ne veux pas les prendre. vous les emporterez.
- Madame, que faut-il faire pour consoler Notre-Seigneur de la peine que lui font les pécheurs?
- Il faut prier et faire des sacrifices.
- Avant de partir, j'enverrai un vif rayon de soleil.
- Dites à la foule qu'elle chante le Magnificat.
- Priez-vous pour les pécheurs?
- Récitez une dizaine de chapelet, les bras en croix,
- Allez-vous construire une grotte?

Paroles principales de la Vierge Marie.
 

« Dites aux petits enfants de prier pour la France,
car elle en a grand besoin. »
« Oui, je suis votre Maman du Ciel. »
« Donnez-moi votre main à embrasser. »
« Embrassez la croix de mon chapelet. »
« Chantez le "Je vous salue Marie",
ce cantique que j'aime bien. »
« Récitez une dizaine de chapelet. »
« Baisez ma main. »
« Priez-vous pour les pécheurs ? »
« Je donnerai du bonheur dans les familles. »
« Dites à la foule qu'elle chante le Magnificat. »
 

Jugement réservé - Culte autorisé par Mgr Ferrand, archevêque de Tours, le 15.08.1966 - Pèlerinages autorisés par Mgr Vingt-Trois, Archevêque de Tours, le 8 décembre 2001

Voici le texte officiel de reconnaissance de l'Ile Bouchard comme lieu de pèlerinage :


DECRET
 

Depuis 1947, de nombreux catholiques viennent en pèlerinage à l'église paroissiale Saint-Gilles de L'Ile Bouchard pour y vénérer la Vierge Marie.

Ces pèlerinages ont porté de nombreux fruits de grâce. Sans jamais céder à l'attrait du sensationnel, ils développent un esprit de prière et contribuent à la croissance de la foi des participants.

Après avoir soigneusement étudié les faits et pris conseil des personnes compétentes, j'autorise ces pèlerinages et le culte public célébré en l'église paroissiale Saint-Gilles de L'Ile-Bouchard pour invoquer Notre-Dame de la Prière sous la responsabilité pastorale du curé légitime de cette paroisse.

Fait à Tours, le 8 décembre 2001
En la fête de l'Immaculée Conception

+ André VINGT-TROIS
Archevêque de Tours



L'EGLISE SAINT-GILLES DE L'ILE-BOUCHARD
 


Fondation

Les débuts de la construction de ce qui fut d'abord le prieuré de SAINT-GILLES remontent aux environs de 1067-1069 (en même temps, sur la rive gauche, s'élevait le prieuré SAINT-LEONARD). Son fondateur BOUCHARD III, seigneur de L'ILE-BOUCHARD fit don du prieuré à l'Abbaye de NOYERS (sur la commune voisine de NOUATRE). C'est un serf de BOUCHARD de L'ILE, nommé GUILLAUME qui fit don du terrain (lieudit ESMANTIA), ce qui lui valut son affranchissement. La fondation du Prieuré fut approuvée par FOULQUES LE RECHIN, comte d'ANJOU, et BARTHELEMY de CHINON, archevêque de TOURS, qui bénit 3 pierres scellées dans les assises de l'église. BOUCHARD concède aux religieux de NOYERS les droits de viguerie (justice) et leur permet de créer une foire à la fête de SAINT-GILLES. L'Abbaye de NOYERS jouissait de la présentation au titre curial de la paroisse et le prieuré dépendant du monastère avait pour desservant un moine de l'ordre de SAINT-BENOIT.

Armoiries du Prieuré
"D'azur à un bâton de prieur, d'or, accosté des lettres S et G, de même" (figurent en bas à gauche du vitrail du chevet).

Curés
HUGUES (1233) - RAOUL DUBRET (1547) - FRANCOIS AMIRAULT (1696) - CHARLES FRANCOIS HUBERT (1790) - RAGNEAU curé constitutionnel (1793) - BIZIOU (1837)

Description
1) Façade ouest:
Elle comprend le mur pignon de l'église primitive. La porte en plein cintre a trois voussures décorées de roses, de pommes de pin et de palmettes; un larmier échiqueté (divisé comme les cases d'un jeu d'échecs) souligne une fenêtre en plein cintre à 2 rouleaux. On retrouve cette même décoration des voussures à TAVANT et à SAINT-MEXME de CHINON.

2) Nef principale:
Elle a subi de nombreuses restaurations. En 1880 la voûte de bois qui menaçait ruine a été remplacée par une voûte de briques. les arcades en plein cintre reliant le collatéral Nord à la nef ont été ouvertes à cette époque. Ce collatéral avait été ajouté peu après la construction de l'église. Ont été respectées les fenêtres en plein cintre circonscrites par une archivolte ornée de billettes ou de damiers.

3) Transept:
La croisée est couverte d'une coupole sur trompes. Les croisillons sont voûtés de berceaux en plein cintre. Le croisillon Nord est une chapelle construite au XVème et due à JEAN des ROCHES dont les armoiries sont à la clef de voûte: "Au chevron d'or, accompagné de deux étoiles de même en chef, et d'un croissant d'argent en pointe, brisé en chef d'un lambel à trois pendants." JEAN des ROCHES était le premier mari de CATHERINE DE L'ILE qui épousa en 4ème noces GEORGES de la TREMOILLE, Grand Chambellan de CHARLES VII.

4) Choeur:
A chevet plat ajouté d'une grande baie à remplage flamboyant avec deux chapelles collatérales. Ces constructions ont remplacé vers 1450 le choeur du XIIème grâce aux dons du roi de FRANCE (CHARLES VII), LOUIS II de la TREMOILLE, TURPIN de CRISSE et des LAVAL-MONTMORENCY; les armoiries de ces donateurs figurent aux clefs de voûte.
- choeur: BOUCHARD de L'ILE: de gueules à 2 lions passants, d'Argent.
LA TREMOILLE: écartelé aux 1er et 4ème de la TREMOILLE qui est d'or, au chevron de gueules accompagné de trois aiglettes d'azur becquées et membrées de gueules, au 2ème d'or semé de fleurs de lis d'azur au franc quartier de gueules qui est THOUARS; au 3ème losange d'or et de gueules qui est CRAON, et sur le tout, de gueules, à deux léopards d'or, qui est L'ILE BOUCHARD.
- collatéral: TURPIN: losangé d'or et de gueules. MONTMORENCY-LAVAL: d'or, à la croix de gueules, chargées de cinq coquilles d'argent, cantonnée de 16 alérions d'azur.
- chapelle Nord: inscription funéraire de THOMAS FOUILLON curé de SAINT-GILLES mort en 1621; chapelle de la Vierge dite depuis décembre 1947, "Chapelle des Apparitions".

-chapelle Sud : fragments de vitraux du 16ème. Restes d'une peinture murale représentant SAINT-CHRISTOPHE. Marque de crue datée du 16 juillet 1792.
- vitrail du chevet: dû à LEOPOLD LOBIN, fils du célèbre JULIEN LOBIN. Ce vitrail rappelle deux épisodes de la vie de SAINT-GILLES. Une biche chassée se réfugie auprès du Saint qui arrête la flèche destinée à l'animal. En "l'an 672, le roi VAMBA (WISIGOTHS D'ESPAGNE) accompagné de l'évêque AREGINS et de quelques officiers de sa cour offre à SAINT-GILLES, blessé à la main par un officier royal, la vallée Flavienne et une cassette d'or pour bâtir un monastère". En bas, à droite, armoiries de L'ILE-BOUCHARD : "écartelé aux 1 et 4 de sinople, à la fasce d'or, aux 2 et 3, d'or à la bande de sinople."

5) Cloches :
Le clocher d'accès très difficile, renferme 3 cloches datées de : 1741 (GILLES, ALEXIS, BARBE) classée Monument Historique; 1886 (JEAN, MARTIN, ANNE); 1889 (LAURENT, EUGENE, MARIE-THERESE).

6) Orgues :
Remises récemment en état.

7) Mobilier :
Le bénitier de l'entrée est une ancienne cuve baptismale.

8) Porte Nord :
En plein cintre, sans tympan, cernée par un cordon orné de dents de scie, et de 2 demi-cercles qui se rabattent sur une sorte d'ellipse. Une tradition orale d'ailleurs très controversée, veut que JEANNE D'ARC soit entrée par cette porte près de laquelle était la "Pierre des morts" ou "Pierre d'attente", qui précédemment, était posée horizontalement à cet endroit.

9) Mur extérieur du chevet :
Inscription dont seul le début est lisible "le pénultième jour de mars mil Dc XIIII avant Pasques fut par vénérable..."
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Ven 3 Juin - 19:43 (2016); édité 2 fois
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 8 Juin - 09:01 (2008)    Sujet du message: Les Apparitions de la vierge Répondre en citant

Les liens:
http://www.ilebouchard.com/epoque.htm
http://www.jeangastonbardet.org/pagesHTML/Presentation_MarieIleBouchard.htm

Les Evénements de l'île Bouchard : Une présence de Marie au milieu de nous (Broché)
de Peyrous Bernard
 


Quatrième de couverture
Du 8 au 14 décembre 1947 se déroulèrent à l'Île Bouchard, petite localité de Touraine, sur la Vienne, une série d'événements assez étonnants. En effet, quatre petites filles virent la Vierge Marie durant plusieurs jours. La Vierge demanda à ces enfants de faire prier leurs camarades du village pour la paix en France. Le pays était alors en proie à de très grandes difficultés économiques et politiques. On craignait un conflit qui aurait pu dégénérer peut-être en guerre civile.
L'auteur, historien, après avoir décrit la situation de la France, dans le contexte international de l'époque, publie le témoignage de l'une des voyantes, Jacqueline, texte émouvant et bouleversant ! qui nous fait découvrir quelques traits magnifiques de Marie, mère de Dieu. Ce livre contient aussi une réflexion sur les principaux aspects du message de l'Ile Bouchard qui sont plus que jamais d'actualité. L'ouvrage contient un cahier de 8 pages de photographies retraçant les moments les plus importants des apparitions avec notamment des phots des voyantes.

Détails
Broché: 126 pages
Editeur : Editions de l' Emmanuel (21 novembre 1997)
Langue : Français
ISBN-10: 291103659X
ISBN-13: 978-2911036590
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Ven 3 Juin - 19:46 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 17 Mar - 18:28 (2009)    Sujet du message: Les Apparitions de la vierge Répondre en citant

Apparitions mariales de l’Ile Bouchard

Je suppose que si vous posez une question suffisamment fort l’Univers coopère et vous apporte des informations qui se rapportent à la question - John Mack (1929 – 2004)

Je vous livre ici mes quelques réflexions et remarques issues de recherches sur les apparitions dites « mariales » de l’Ile Bouchard. Ce nouveau texte est une sorte de continuité à « Aquero ». Il se distingue de ce dernier par une concentration sur un cas précis. Je re-cite la troisième loi de Clarke (Arthur C. Clarke) : « Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie. » C’est à ce titre que j’ai commencé, et que je poursuis, une étude des apparitions mariales d’Europe occidentale, dans le cadre de recherches de concordances entre phénoménologie « ovnienne » et les évènements de type « surnaturels religieux ». Je rappellerais brièvement, pour le lecteur de passage et qui n’aurait pas lu la première partie, qu’« Aquero » signifie en patois de Lourdes (un dérivé du Gascon) : « Cela » ou « çà ». Ce terme est en fait la dénomination première qu’avait donné Bernadette Soubirou à l’entité qui se présentera finalement, au bout de plusieurs apparitions, comme l’Immaculée Conception. « Aquero » me convient parfaitement, puisque je nie une quelconque origine divine à tous ces phénomènes.

Le cas de l’Ile Bouchard, contient certains thèmes classiques liés aux apparitions mariales, tels

1. Des appels insistant à la prière, avec une demande (par l’intermédiaire des enfants voyants) à la foule de s’approcher de l’entité.
2. Un « mécanisme » (dénomination exacte de l’Abbé Souillet !!) à l’œuvre, précédant l’apparition proprement dite et véritable Deus ex Machina.
3. Des « secrets » révélés aux enfant dont un, qu’ils ne devront en aucune façon révéler à quiconque.
4. Une représentation clairement symbolique, cette fois ci composée d’un mélange de issu de Lourdes (grotte) et servant de décor à la scène de l’Annonciation. Un double poncif en d’autres termes.

Soulignons que l’on retrouve ces 4 thématiques dans le cas bien plus connu et médiatisé de Fatima.

Cependant de singulières nouveautés distinguent définitivement le cas l’Ile Bouchard. Je les présenterais également. C’est donc à plus d’un titre qu’il me paraissait intéressant de présenter ce cas précis.

La suite de cet article sur le site Ufofu
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Dim 5 Juin - 10:58 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 22 Mar - 19:57 (2009)    Sujet du message: Les Apparitions de la vierge Répondre en citant

Historique des Apparitions.
Nous n'avons retenu ci-dessous que les apparitions les plus connues, privilégiant avant tout celles pour lesquelles l'évêque local s'est prononcé de façon positive, et les lieux d'apparitions où l'expression d'un culte a été autorisée.

http://www.spiritualite-chretienne.com/marie/priere_4.html#histoire
_________________
Revenir en haut
Macha
Membre VIP

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 45
Localisation: Ile de France
Féminin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Ven 5 Mar - 14:34 (2010)    Sujet du message: Les Apparitions de la vierge Répondre en citant

« Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie. »

et il avait raison ... Wink

Ben je vais peut être reprendre ça dans ma signature perso !
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 3 Juin - 19:53 (2016)    Sujet du message: Les Apparitions de la vierge Répondre en citant

Extrait : Le témoin principal , Jacqueline Aubry sur ce DVD : « J’ai Vu la Sainte Vierge. »
https://www.youtube.com/watch?v=GG04aR2DTD8&feature=share
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:59 (2017)    Sujet du message: Les Apparitions de la vierge

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Histoires Mystérieuses & Légendes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com