Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Scoop marks

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Abduction (RR4)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pomme golden
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 23 Oct - 12:54 (2008)    Sujet du message: Scoop marks Répondre en citant

Ce que je vais vous montrer n'est en aucuns cas absolu et avéré que ces clichés sont de véritables scoop marks, mais elles peuvent ouvrir sur le débat : comment peut-on savoir lorsqu'on a à faire à des marques de ce type, si elles sont vraiment d'origine inconnue d'après vous, ou dans le cas contraire les explications qui vous viennent à l'esprit.

Ces photos sont représentatives de ce que les abductés ont comme cicatrices, qui d'après eux n'ont aucunes origines connues d'eux même ou de leurs entourages, ni de leurs médecins.







Source des photos :
http://www.virtuallystrange.net/aic/default.html


Vos avis !!!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 23 Oct - 12:54 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 24 Oct - 10:16 (2008)    Sujet du message: Scoop marks Répondre en citant

Le phénomène des implants me semble plus "parlant"... D'après la lecture du livre du Docteur Roger Leir . Selon ce dernier, le corps étranger (ou implant) peut se trouver dans toutes les parties du corps. Il n'y a que très rarement de cicatrice au lieu où l'implantation a été effectuée. Les implants sont en quelque sorte « solidarisés » biologiquement au porteur par des innervations. Aucun enkystement ou phénomène de rejet n'a été constaté.
Je pense aussi qu'il faudrait l'avis d'un dermatologue... Même sur présentation des photos.
_________________
Revenir en haut
Pomme golden
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 26 Oct - 00:41 (2008)    Sujet du message: Scoop marks Répondre en citant

Je suis méfiante de ce type précis de scoop marks..Un coup de crampon donne la même chose.

Mais j'ai pas envie d'ultra rationaliser, certains cas s'appuyant sur des témoignages sont troublants.

Et non au contraire, les scoop marks ne sont pas rares, mais elles interviennent en général au début "de l'abduction" soit pendant la jeunesse, elles ne sont pas là sur la longueur "de vie" (récurrente) de l'abducté.

Particularité : chair creusée sans traumatisme apparent autour de la marque, aucuns souvenirs familial ou médical de la cause.

En gros, elle a toujours été "là".

De plus c'est un des items dans le "profiling" des abductés potentiels
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 10 Avr - 10:44 (2009)    Sujet du message: Scoop marks Répondre en citant

LA MARQUE DE L'ABDUCTION
de Corrado Malanga , 10 Février 2004


Il existe beaucoup de signes qui différencient un enlevé de quelqu'un qui n'a jamais eu de problèmes d'enlèvement: certain signes sont internes, liés aux expériences vécues, des souvenirs indélébiles mais à la fois cachés dans les plissures de l'inconscient, et uniquement certains experts au monde peuvent, avec une certaine difficulté, s'apercevoir de leur présence. D'autre signes, au contraire, sont nettement plus visibles: il s'agit des célèbres cicatrices présentes sur le corps des abductés.À l'origine de cette étude se situe la première cicatrice historique, découverte et signalé par Budd Hopkins (USA) et montrée aussi dans le film "Intruders", à travers le quel, avec la complicité de l'illusion cinématographique, son existence fut révélé à un public encore incrédule. Cette cicatrice est très commune sur les enlevés, même si parfois elle ne semble pas présente. Je me suis retrouvé face à elle il y a longtemps, pendant que je travaillais sur un cas qui fut le point de départ de mes recherches: le cas Lonzi, à Gênes.

Il existe un livre (Gli UFO nelle mente) qui est dédié entièrement à son histoire et je ne veux pas, ici, rentrez encore une fois dans les détails de l'expérience vécue par Valerio Lonzi, qui ont, du reste, été amplement traités par lui-même sur les chaines de la télévision nationale; je veux uniquement mettre en évidence certaines caractéristiques de ce genre de cicatrices. Dans les derniers temps beaucoup de personnes m'ont demandé, après une de mes nombreuses conférences ou bien après avoir lu un de mes articles, comment est faite cette cicatrice. Dans la première édition du livre que je viens de citer il y avait aussi une photographie du tibia de Valerio, où la cicatrice en question était bien visible, mais déjà partir de la deuxième édition les photographies avaient été supprimées, pour des raisons de coût d'impression (?), et cette précieuse information était, malheureusement, devenue inaccessible pour le lecteur.

D'autre part, aucun centre ufologique italien n'avait jamais publié d'études sur cet argument et donc personne, en Italie, n'avait jamais pu observer une étrange photo de ce genre, devenant, par conséquent, en mesure de vérifier si sur son corps il existait quelque chose qui lui ressemblait. L'absence totale des prétendus centres ufologiques italiens au moment de traiter l'argument abduction est signe d'une évidente et aussi incompréhensible incapacité de comprendre ce qu'il se passe. Outre l'inadéquation personnelle des soi-disant ufologues italiens il faut rajouter que l'idée de parler d'enlèvement extraterrestre signifie aussi se compromettre devant les autorités en général, perdre la confiance des organisme de l'État (confiance qui, du reste, à été toujours rêvée mais jamais obtenue par les ufologues italiens – nda). Donc si jusqu'à présent le Cun (Centro Ufologico Nazionale) disait de ne pas s'intéresser aux enlèvements, il y a quelques mois, ses hommes ont fait paraître sur une publication hebdomadaire qui s'appelle Giornale dei Misteri, un supplément spécifique sur l'argument, qui reportait, parmi d'autres incroyables bêtises, des études copiés sur Internet et des singeries tirées des études de l'auteur du présent article (bien entendu sans jamais le citer). Le Cisu (Centro Italiano Studi Ufologici), d'autre part, semble, aujourd'hui trop philo Cicap (Centro Italiano di Controllo sulle Affermazioni del Paranormale) pour pouvoir exprimer son point de vue sur une question tellement fragile, autrement que faisant recours à des tons péjoratifs et à des phrases négatives que vous pouvez retrouver sur Internet et lire si vous n'avez rien de mieux à faire. Il y a quelques années je signalais l'étrange constatation que ceux qui “rêvaient des extraterrestres” ne faisaient pas seulement, immanquablement, tous le même rêve, mais avaient aussi la même cicatrice, généralement situé sur la partie antérieure du tibia gauche, ou parfois, sur celui droit.

Je pourrais raconter de nombreux anecdotes sur cette cicatrice, car de nombreuses fois j'ai eu à faire au regard perdu de personnes qui voyaient pour la première fois sur leur corps une marque qui, froidement, ils ne parvenaient pas à s'en souvenir l'origine. Je me souviens d'un mâle adulte sur la trentaine, que je voyais pour la première fois, qui était venu me voir avec sa fiancée et me racontait des étranges rêves qu'il avait la nuit. Du moment que ces expériences oniriques avaient beaucoup de choses en commun avec les expériences d'abduction, je lui faisais de simples questions, pour m'assurer de son degré de connaissance sur le phénomène enlèvement. Je lui demandais, entre autre, si il avait des cicatrices dont il ne se souvenait pas de quelle façon il se l'était produites. Il me répondit immédiatement qu'il n'en avait pas; mais par contre en prononçant cette phrase il baissa rapidement ses yeux vers sa gauche. Ce geste pouvait avoir différentes explications, la première parmi lesquelles pouvait nous conduire à la conclusion qu'il avait activé une mémoire cénesthésique, cet à dire “des sensations”, et il se souvenait de la sensation éprouvée quand quelqu'un ou quelque chose avait produit sur son corps l'éventuelle cicatrice. Une autre possibilité était celle qu'il était allé chercher, tout à fait inconsciemment, avec son regard une cicatrice que son conscient ne savait pas avoir, mais son inconscient connaissait parfaitement. Il avait regardé sa jambe gauche, et sa fiancée l'encouragea à remonter son pantalon, découvrir sa jambe et vérifier. Voilà qu'apparaissait une belle cicatrice en forme de brûlure de cigarette, de la taille d'un ongle du petit doigt, identique à beaucoup d'autres cicatrices de ce genre.

La suite sur :
http://scenarioalieno.altervista.org/files/la_marque.pdf
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 13 Mai - 19:19 (2009)    Sujet du message: Scoop marks Répondre en citant

Des traces physiques fourniraient des preuves scientifiques concernant les enlèvements et nous aideraient enfin à nous libérer du cliché psychologique dont les abductés sont trop souvent et injustement accusés.

Nous retrouvons tout d'abord de petites cicatrices, appelées communément "scoop marks", qui peuvent être rectilignes ou circulaires sur le corps des victimes, un fait particulier et troublant est que la chair semble avoir été creusée. Les victimes possédant ce genre de scoop marks ne peuvent expliquer leur origine. Dans plusieurs cas, on retrouve les même marques sur plusieurs membres d'une même famille, ces traces peuvent dater de la petite enfance mais également apparaître d'un coup, la victime se rend compte de cette anomalie à son réveil.

Certains abductés se réveillent avec des coupures cicatrisées, alors qu'aucun incident ne peut expliquer une telle entaille et que rien ne se trouvant à proximité de leur lit, ou dans celui-ci, pourrait expliquer une telle blessure. En général, il n'y a aucune trace de sang, ni sur les draps, ni sur les vêtements de nuit. Ces marques rectilignes peuvent mesurer jusqu'à une vingtaine de centimètres.

Des cicatrices internes ont également été constatées. Certaines victimes présentent des marques (utérus ou sinus par exemple) comme si un objet pointu avait percé les tissus. Seule une intervention chirurgicale pourrait laisser ce genre de marques. Comment expliquer cette anomalie lorsque ces personnes, enlevées plus ou moins régulièrement, n'ont jamais subit d'interventions sur cette partie de leur corps?

Parmi ces différentes anomalies corporelles, s'ajoutent également des marques ressemblant à des brûlures, représentant des motifs géométriques ainsi que des hématomes et des problèmes de santé tels que des douleurs physiques, nausées, vomissements, diarrhées, irritations cutanées, etc.

Source:
http://rencontre.r.4.free.fr/alienencounters/articles.php?lng=fr&pg=193
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:17 (2017)    Sujet du message: Scoop marks

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Abduction (RR4) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com