Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Expérience de mort imminente

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Insolites & Paranormal
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 29 Oct - 14:55 (2008)    Sujet du message: Expérience de mort imminente Répondre en citant

Expérience de mort imminente

L'expérience de mort imminente ou EMI (Near Death Experience ou NDE en anglais), parfois appelée expérience aux frontières de la mort (EFM) ou encore expérience de mort approchée (EMA) désigne un ensemble de "sensations" vécues par certains individus pendant un coma avancé ou une mort clinique avant qu'ils soient réanimés.
 

Origines du terme
Les témoignages sont rares avant la seconde moitié du XXe siècle. Ces expériences ont été identifiées et décrites par le psychiatre Raymond Moody en 1975 sous le nom de Near Death Experience (NDE),reprenant une expression déjà proposée par Victor Egger en 1895.

L'expérience de mort imminente
Après avoir repris conscience, certains patients font un récit qui présente des similitudes : impression de décorporation, conviction d'être mort et cependant conscient mais dans un corps immatériel, déplacement le long d'un tunnel, vision d'une lumière intense, rencontre avec des personnes décédées ou des « êtres de lumière », remémoration en accéléré de sa propre existence, prises de conscience, etc. Dans la majorité des cas, l'expérience est jugée agréable et qualifiée de « lumineuse », voire mystique, au point que la personne éprouverait ensuite des difficultés pour revenir à la réalité matérielle du monde.
4 % des personnes décrivent cette expérience comme effrayante ou désespérante.

L'expérience modèle de mort imminente, selon Raymond Moody, se présente ainsi :

 "Voici donc un homme qui meurt, et, tandis qu’il atteint le paroxysme de la détresse physique, il entend le médecin constater son décès. Il commence alors à percevoir un bruit désagréable, comme un fort timbre de sonnerie ou un bourdonnement, et dans le même temps il se sent emporté avec une grande rapidité à travers un obscur et long tunnel. Après quoi il se retrouve soudain hors de son corps physique, sans quitter toutefois son environnement immédiat; il aperçoit son propre corps à distance, comme en spectateur. Il observe de ce point de vue privilégié les tentatives de réanimation dont son corps fait l’objet; il se trouve dans un état de forte tension émotionnelle. Au bout de quelques instants, il se reprend et s’accoutume peu à peu à l’étrangeté de sa nouvelle condition. Il s’aperçoit qu’il continue à posséder un "corps", mais ce corps est d’une nature particulière et jouit de facultés très différentes de celles dont faisait preuve la dépouille qu’il vient d’abandonner.

Bientôt, d’autres évènements se produisent: d’autres êtres s’avancent à sa rencontre, paraissant vouloir lui venir en aide; il entrevoit les esprits de parents et d’amis décédés avant lui. et soudain, une entité spirituelle, d’une espèce inconnue, un esprit de chaude tendresse, tout vibrant d’amour - un être de lumière - se montre à lui. Cet être fait surgir en lui une interrogation, qui n’est pas verbalement prononcée, et qui le porte à effectuer le bilan de sa vie passée. L’entité le seconde dans cette tâche en lui procurant une vision panoramique, instantanée, de tous les évènements qui ont marqué son destin. Le moment vient ensuite où le défunt semble rencontrer une sorte de barrière, ou de frontière, symbolisant l’ultime limite entre sa vie terrestre et la vie à venir. Mais il constate alors qu’il lui faut revenir en arrière, que le temps de mourir n’est pas encore venu pour lui. A cet instant, il résiste, car il est désormais subjugué par le flux des évènements de l’après vie et ne souhaite pas ce retour. Il est envahi d’intenses sentiments de joie, d’amour et de paix. En dépit de quoi il se retrouve uni à son corps physique: il renaît à la vie.

Par la suite, lorsqu’il tente d’expliquer à son entourage ce qu’il a éprouvé entre temps, il se heurte à différents obstacles. En premier lieu, il ne parvient pas à trouver des paroles humaines capables de décrire de façon adéquate cet épisode supraterrestre. De plus, il voit bien que ce qui l’écoutent ne le prennent pas au sérieux, si bien qu’il renonce à se confier à d’autres. Pourtant cette expérience marque profondément sa vie et bouleverse notamment toutes les idées qu’il s’était faites jusque là à propos de la mort et de ses rapports avec la vie" (Raymond Moody, Lumières nouvelles sur la vie après la vie, 1977, trad., J'ai lu, p. 36-37).

Aspects généraux
D'après un article de Pim van Lommel publié dans la revue the Lancet du 15 décembre 2001, sur 344 patients réanimés d'un coma secondaire à un arrêt cardio-circulatoire, 18 % (62 patients) décrivaient une EMI. Les expériences de ce type sont en général très marquantes pour les sujets qui les vivent. Le retour à la conscience peut s'accompagner d'une certaine confusion entre l'EMI et la réalité et à une peur d'être considéré comme victime de maladie mentale. À plus long terme, on note fréquemment un développement de l'empathie, la remise en cause des priorités et la modification du mode de vie.

Point de vue de patients et des courants religieux
Pamela Reynolds
Un cas exemplaire d'EMI est celui de Pamela Reynolds. Cette américaine a vécu une EMI pendant une opération d'un anévrisme au cerveau. Les chirurgiens ont dû tenter l'opération en abaissant sa température corporelle et en mettant en place une circulation sanguine extracorporelle. Elle a donc pu être maintenue 45 minutes avec un électroencéphalogramme (EEG) plat, c'est-à-dire sans aucune activité électrique dans le cerveau (cortex). Elle était donc inconsciente au sens médical du terme. Selon son récit, au moment de l'arrêt de l'EEG, elle est sortie de son corps et a pu raconter, après coup, toute l'opération en détail à laquelle elle aurait assistée de l'extérieur : les anecdotes entre infirmières, les instruments chirurgicaux utilisés puis une phase transcendante, le tunnel, la lumière.
Ce cas est décrit en détail dans Light and Death[6] du cardiologue américain Michaël Sabom (initialement sceptique sur ces expériences) et repris par Daniel Maurer dans Les Expériences de mort imminente.

La compréhension religieuse du phénomène
De nombreux aspects des récits d'expériences de mort imminente font état de phénomènes qu'on retrouve dans des textes sacrés, dans le mouvement spirite, le thème hindouiste du karma, de la réincarnation ou des phénomènes paranormaux. Certains témoignages rejoignent une certaine thématique du mouvement New Age. On retrouve dans les témoignages le vocabulaire que ce mouvement utilise pour décrire les EMI. Selon certains kabbalistes modernes, les états rencontrés lors d'une EMI seraient décrits par les sephiroth de la kabbale. Sous cette optique mystique, on pourrait mourir une dizaine de fois, à chaque fois intégrant un nouveau monde (ou sephirah, singulier de sephiroth). Il est difficile de savoir, si le scénario des EMI est une création du cerveau pour construire, à partir d'un ensemble de sensations, un récit cohérent avec les références culturelles du sujet, ou si ce sont des expériences de ce type qui ont par exemple influencé la rédaction de textes religieux.

Point de vue scientifique
Il est difficile d'appliquer la méthode scientifique à ce type d'expérience subjective. Il reste le témoignage des personnes qui rapportent avoir vécu cette expérience. Seules l'accumulation, la concordance et surtout la réalité des « symptômes » permettent d'envisager que ces témoignages se rapportent à quelque chose de réel. Pour faire de cette expérience un réel sujet d'étude scientifique, il faudrait être capable de quantifier ce phénomène de manière plus objective.

Kenneth Ring a notamment construit l'indice WCEI (Weighted Core Experience Index) pour mesurer la « qualité » de l'EMI et Bruce Greyson une échelle de qualification des témoignages. Par définition, si le patient a pu être réanimé, c'est qu'il était toujours vivant. Rien ne permet donc d'affirmer formellement que l'EMI est une preuve de la survie de la conscience après la mort. Des expériences similaires auraient été rapportées par des personnes suite à un accouchement, un malaise ou pendant une anesthésie à la kétamine, alors que leur pronostic vital n'était pas en jeu. La prise d'hallucinogènes ou même certaines techniques de méditation pourraient également provoquer des sensations que certains rapprochent de l'EMI.

Selon des études épidémiologiques, les témoignages d'EMI seraient plus fréquents chez les sujets âgés de moins de 60 ans, ou bien ayant une saturation en dioxygène élevée. Sur un plan physiologique, l'EMI ne peut pas être apparentée aux états modifiés de conscience, au rêve, aux hallucinations, et à certains cas d'épilepsie. Ces derniers sont mieux scientifiquement connus et peuvent par exemple être dues à l'anoxie qui provoquerait un dysfonctionnement de l’hippocampe. Certains ont fait un rapprochement avec les irruptions de sommeil paradoxal dans l'état de veille constatées dans certaines pathologies. Il s'agit d'une activation du cortex occipital, régulée par plusieurs structures du tronc cérébral comme le noyau pédonculopontin, le tegmentum latéral, le raphé dorsal, le locus cœruleus (mécanisme cholinergique qui contrebalancerait la réaction d'alerte noradrénergique impliquant le locus cœruleus).

En 2002, Olaf Blanke, Stephanie Ortigue, Theodor Landis et Margitta Seeck, du département de neurologie de l'hôpital universitaire de Genève ont publié dans la revue Nature un article décrivant une expérience autoscopique provoquée par la stimulation électrique d'une région spécifique du cerveau chez une patiente épileptique.

Source: http://fr.wikipedia.org
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 29 Oct - 14:55 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 29 Oct - 17:54 (2008)    Sujet du message: Expérience de mort imminente Répondre en citant



 
1. Introduction

La soif de connaissance de l’homme est sans limite, celle-ci est encore plus forte quand la source est lointaine et difficilement accessible. La question de la vie après la mort ou de la mort elle même est présente dans toutes les cultures, religions ou mouvements spirituels. On peut imaginer que cette obsession vient de la peur de l’inconnu qui entoure la mort. L’homme dans sa quête de réponses cherche à se rassurer, à trouver des explications qui lui permettent de vivre son existence avec sérénité. La religion essaye de combler ce manque en formulant ce qui peut attendre l’homme une fois que son corps aura cessé toute activité. Evidemment il n’y a pas de notion de vie après la mort commune à toutes les religions, la réincarnation et la perspective de vivre une nouvelle vie ou bien le repos éternel dans un lieu calme, privé de toutes contraintes. Personne ne détient la réponse, et chacun la connaîtra un jour, cependant certains individus s’en sont rapprochés et l’expérience qu’ils ont vécu est tout simplement remarquable. On lui donne le nom d’EMI (Expérience de Mort Imminente) ou NDE (Near Death Experience). Les similitudes des récits qu’on fait les « expérienceurs » soulèvent beaucoup de questions quant à la nature de ce phénomène. Est-il la manifestation de l’âme quittant le corps ou alors un mécanisme de défense de notre cerveau ? La réponse n’existe pas encore mais des études sérieuses ont été menées dans ce domaine. Plusieurs millions de personnes à travers le monde l’ont vécu, quelque soit l’origine ou la religion. La réponse semble être dans la compréhension du fonctionnement de notre cerveau ou peut-être ailleurs.

2. Définitions

NDE
Souvenir rapporté par les patients de toutes les impressions ressenties pendant un état particulier de conscience, incluant des éléments spécifiques tels que des expériences de sortie hors du corps, des sensations agréables, la vision d’un tunnel, d’une lumière, la rencontre avec des proches décédés ou une revue de sa vie.

Mort Clinique
La période d’inconscience provoquée par une irrigation sanguine cérébrale insuffisante (circulation sanguine inadaptée), une insuffisance respiratoire ou bien les deux phénomènes à la fois. Si dans cette situation, la réanimation n’est pas instaurée dans les 5 à 10 minutes, des lésions irréversibles s’opèrent alors au niveau cérébral et le patient peut en mourir.
NDE positive et NDE négative

On distingue ces deux expériences d’avant la mort comme l’une représentant une expérience bénéfique pour l’individu qui la vit, celui-ci ressent alors une paix intérieure, un sentiment d’amour total et la sensation d’être en harmonie totale. Ces conséquences sont dans la majorité des cas très positives : l’appréhension de la mort disparaît, la vie est envisagé avec bonheur et sérénité et l’intuition est plus développé. A l’inverse une expérience dite « négative » est l’opposé complet, l’expérience est vécut comme angoissante, terrifiante. Il semble, d’après les témoignages, qu’une NDE négative provienne d’un refus ou d’une crainte de se laisser aller lors du début de l’expérience. Sur l’ensemble de la population qui a vécut une NDE, la part des NDE négatives vécues est très faible.
NDE positive et NDE négative

    * La sensation de flotter au dessus de son propre corps
    * Conviction d'être mort mais conscient dans un corps immatériel
    * Déplacement le long d'un tunnel, lumière intense (typiquement occidental)
    * Rencontre avec des personnes décédées ou des "êtres de lumière"
    * Visualisation en accéléré de sa propre existence
    * Prises de conscience, éveil
    * Harmonie et paix intérieure

Il existe également une classification des NDE que l’on qualifie de plus ou moins « profonde », certaines NDE ne sont qu’une décorporation, l’individu se voit tel un observateur extérieur avec la sensation de flotter au-dessus de son propre corps. D’autres peuvent être un voyage à travers l’espace et le temps comme le montrent certains témoignages. Il ne s’agit pas ici de dire que ces voyages sont vraiment effectués, cependant certains récits relatent de telles visions.

3. Caractéristiques communes des NDE

Déclenchement d’une NDE :
Si la majorité des études sur les cas de NDE porte sur des personnes ayant frôlés la mort, il ne semble pas que ce soit une condition nécessaire pour ressentir une décorporation. On en retrouve dans la méditation, le yoga, le zen, dans la tradition bouddhiste, et certains phénomènes de transe. Cependant la majorité de ces études considérées comme sérieuses ont été effectuées par des médecins qui confrontés à ce problème en milieu hospitalier on pu recueillir des informations et être les interlocuteurs privilégiés des patients. Les NDE sont rapportées dans de multiples circonstances : arrêt cardiaque lors d’infarctus du myocarde (mort clinique), choc hémorragique lors d’un post-partum ou lors de complications peri-opératoires, choc anaphylactique ou septique, électrocution, coma résultant de dommages cérébraux post traumatiques, hémorragie intra-cérébrale ou infarctus cérébral, tentative de suicide, noyade, asphyxie, ou apnée.
Quels sont les mécanismes de la NDE ?

Lorsque l’on lit les témoignages incroyables de personnes racontant qu’elles ont vues leurs proches décédés ou marché le long d’un tunnel vers une lumière éclatante. On imagine facilement une personne en proie à des hallucinations causées par les ravages d’une drogue. Et on a raison car certaines drogues agissent directement sur le système nerveux et perturbent la perception des sens en agissant sur certains neurotransmetteurs ou en faisant tomber le taux d’oxygène dans le sang (anoxie). Une des explications de la NDE est peut-être un dysfonctionnement du cerveau causé par l’injection d’une substance. Le psychiatre Karl Jansen de l’hôpital Mausley de Londres a pu reproduire les effets d’une NDE par injection de kétamine. Celle-ci active les récepteurs neuronaux NMDA connus pour provoquer des hallucinations.


Source: GA  http://www.unisciences.com
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 18 Jan - 16:46 (2010)    Sujet du message: Expérience de mort imminente Répondre en citant

Expériences de mort imminente : des preuves en 2010 ?

Des Expériences de mort imminente (EMI) sont rapportées par 10 à 15 % des patients qui ont survécu à un arrêt cardio-circulatoire. Depuis plus de 30 ans, elles font l'objet de recherches pluridisciplinaires dans le monde entier, sans qu'aucune explication satisfaisante leur ait été apportée à ce jour. "Ce phénomène, qui est loin d'être anecdotique et auquel sont confrontés médecins urgentistes, cardiologues et réanimateurs, doit faire l'objet d'une approche scientifique rigoureuse", déclare le Dr Jean-Pierre Jourdan, le directeur de la recherche médicale de l'association IANDS-France (International Association for Near-Death Studies) dans sa lettre de voeux. Lui sait parfaitement ce qu'il désire pour 2010 : la réalisation d'une étude scientifique indiscutable qui mettra enfin un terme à la polémique concernant l'existence même de ces EMI. "Depuis toujours, la prise en compte de ces expériences par la communauté médicale et scientifique se heurte à de nombreux obstacles qui en ont fait un sujet tabou, voire sulfureux", écrit celui qui a recensé des centaines de témoignages. Parmi ces obstacles, il dénonce la "récupération" des EMI et leur utilisation pour promouvoir des interprétations simplistes (mais lucratives) en termes de "vie après la mort". "Plus grave, depuis peu, des fondamentalistes adeptes de l'"Intelligent Design" tentent de mêler science et religion (alors que les personnes ayant vécu cette expérience réfutent tous les dogmes, religieux, politiques, philosophiques ou autres) en utilisant les EMI pour "réifier" la conscience, en faire une "chose", tentant ensuite de rapprocher cette dernière du concept d'âme, ce qui serait censé prouver l'existence de Dieu", met-il en garde.

Tout pourrait changer cette année. Car le protocole de recherche qu'il propose est en voie de finalisation et va être proposé aux services hospitaliers les plus susceptibles d'accueillir des patients en arrêt cardio-circulatoire ou en état de coma avéré. "Afin d'en définir les modalités définitives de mise en place sur les plans administratifs, techniques et médicaux, une étude pilote est d'ores et déjà mise en place et suivie par le Dr Jean-Pierre Postel, chef du service d'anesthésie-réanimation de l'hôpital Jean Leclaire à Sarlat", précise le Dr Jourdain. L'idée est de placer des objets colorés ou clignotants dans des containers métalliques scellés et numérotés de manière aléatoire par un huissier de justice (voir Le Point n°1910). Il suffirait d'un seul témoignage juste pour fournir une preuve irréfutable de l'existence de ces EMI.

Source: Anne Jeanblanc
http://www.lepoint.fr/
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:19 (2017)    Sujet du message: Expérience de mort imminente

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Insolites & Paranormal Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com