Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Les mystérieuses traces de sabots du diable

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Insolites & Paranormal
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 673
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 21 Mar - 11:16 (2009)    Sujet du message: Les mystérieuses traces de sabots du diable Répondre en citant

Les mystérieuses traces de sabots du diable


Cet article traite d'un événement non élucidé du milieu du XIXe siècle en Angleterre. L'hiver 1854-1855 fut particulièrement rude dans toute l'Europe, le climat paralysant même de nombreuses activités économiques. Après d'intenses chutes de neige dans la nuit du 7 au 8 février 1855, furent observées de part et d'autre de l'estuaire de la rivière Exe d'étranges empreintes de pas. Ce jour est resté gravé dans la mémoire des habitants des nombreux petits villages de la région du Devon. Bien qu'aucune preuve concrète soit restée visible de cet évènement, il y a eu plusieurs témoins, ce qui peut donner une bonne crédibilité à l'histoire.

Le Times rapporte comme suit les constatations faites:

"Une sensation considérable a été provoquée dans les villes de Topshm, Lympstone, Exmouth, Teignmout et Dawlish, au sud du Devon, suite à la découverte d'un grand nombre de traces de pas d'un aspect fort étrange et mystérieux. Le superstitieux va jusqu'à croire qu'elles sont la marque de Satan lui-même. Il semble que dans la nuit de jeudi dernier, il y a eu de très fortes chutes de neige dans le voisinage d'Exeter et le sud du Devon. Le matin suivant, Les habitants des villes susmentionnées ont été surpris de découvrir les traces de quelque animal étrange et mystérieux, doué du pouvoir d'ubiquité, puisque les empreintes de pas étaient perceptibles dans toutes sortes de lieux inaccessibles - au sommet de maisons et de murs étroits, dans des jardins et des cours clos par de hauts murs, aussi bien que dans des champs ouverts. Il y a à peine un jardin de Lympstone où les empreintes de pas n'aient pas été observées. Les traces apparaissaient plutôt être celles d'un bipède que d'un quadrupède, et les pas étaient en général de huit pieds l'un devant l'autre. Les impressions du pied ressemblaient de près à celles d'une patte d'âne, et mesuraient entre un pouce et demi et deux pouces et demi de large. Ici et là, la patte ayant causé l'empreinte apparaissait comme fourchue, mais en général, dans ces traces, le pied était continu et, du fait que la neige en son centre demeurait intacte, ne montrant essentiellement que le bord extérieur du pied, elle devait être convexe (réd. : "concave", s'agissant de la patte). La créature semble avoir approché les portes de plusieurs maisons et s'être ensuite retirée, mais personne n'a été capable de découvrir le point d'attache ou de repos de ce mystérieux visiteur. Dimanche passé, le Révérend M. Musgrave a fait allusion au sujet dans son sermon, et a suggéré la possibilité que les empreintes de pas fussent celles d'un kangourou; mais cela peut difficilement avoir été le cas, puisqu'elles furent trouvées de part et d'autre de l'estuaire de la rivière Exe." ("The Times", 16 février 1855)


Certaines personnes suivirent les traces sur de grandes distances et dirent avoir constaté en outre qu'elles traversaient des enclos fermés et même un hangar. Le Reverend Musgrave fit divers croquis des empreintes individuelles et de la manière dont elles se suivaient, d'après nature, et avança d'autres hypothèses pour tenter d'en expliquer rationnellement l'origine. Toutefois, l'événement, répertorié notamment par Rupert Gould dans son fameux ouvrage "Oddities: A Book of Unexplained Facts", demeure à ce jour une énigme non résolue. Bien que relativement ancien et limité géographiquement, il est à ce titre encore très présent dans les mémoires.

Les marques de « sabot du diable » doivent leur nom aux villageois stupéfaits qui les ont vu apparaître du jour au lendemain alentour de leurs villages. Ce matin là, ils découvrirent dans la neige d'innombrables empreintes mystérieuses. L'énigmatique piste faisait le tour de 18 villages et se retrouvait sur plus de 160 kilomètres. Ce qui rendait la piste vraiment mystérieuse, c'est que les traces de sabots étaient alignées en ligne droite, comme si la créature qui les avaient laissée derrière elle n'avais qu'une patte, ou marchait en bondissant un pied devant l'autre. Les traces faisaient 7 cm de largeur et 10 cm de longueur. Les empreintes se répétaient à intervalle régulier et, n'avaient laissées aucun résidus de neige alentour, comme si la neige avait été enlevée ou avait fondue. À certains endroits les traces étaient si nettes qu'ont auraient pu croire qu'elles avaient été imprimées ou encore coupées grâce à un couteau.

Accompagnés de leurs chiens et de leurs armes, certains villageois décidèrent donc d'enquêter sur ce phénomène, mais ce qu'ils trouvèrent ne fera que renforcer davantage le mystère. Ils sillonnèrent la campagne en tous sens, visitant les fermes, reliant les villages de Bicton, Powdersham, Dawlish, Totnes, Torquay et quelques autres.

En effet, les traces ne semblaient que très peu être influencées par les contraintes du terrain. La mystérieuse créature avait marché sur les murs, sautée par dessus des maisons et traversée de murs par des fissures ou marcher par dessus des charrettes remplies de foin. Le comble fut atteint lorsqu'on en découvrit à l'intérieur d'une buse de drainage de 15 centimètres de diamètre, entrant et ressortant de l'autre coté comme si l'obstacle n'avait pas existé... Les traces traversaient un estuaire et se recroisaient aussi à certains endroits, rendant presque impossible de savoir ce que pouvait bien chercher cette curieuse créature.

Les hypothèses furent très nombreuses, certains croyaient à un espèce de reptile, une outarde ou même un kangourou, mais aucune de ces explications ne tient la route. D'autant plus que la distance parcourue est vraiment trop grande pour qu'un homme puisse la parcourir en une seule nuit et nul n'est capable de sauter par dessus les murs ou de suivre le curieux trajet qu'avait suivie la bête.

En 1855, les hélicoptères et les moyens que nous aurions aujourd'hui pour faire ce genre (et encore là, il serait impossible de le faire avec autant de discrétion que celle dont à fait preuve l'insolite animal) seraient bruyant et resterais complexe. À cette époque, le ballon à air chaud motorisé venait de faire son apparition en France (1852), mais il aurait été impossible d'effectuer un tel parcour avec une telle précision. De plus, les moteurs étaient bruyants.
D'ailleurs, il ne faut pas oublier que pour compliquer toute l'histoire, les témoins ont tous déclarés que les traces ne semblaient pas avoir été faite par compression, mais plutôt comme si la neige avait été enlevée. Il ne semble pas exister d'explication plausible à cette histoire, elle fait partie de ces récits donc la cause restera pour toujours ignorée...

Références:
Myteries of the unexplained - The Reader's digest association - 1982
Devils and facts - The black book - 1923
Source:
http://www.dark-stories.com
http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_empreintes_des_sabots_du_Diable
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Sam 21 Mar - 11:20 (2009); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 21 Mar - 11:16 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 673
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 21 Mar - 11:17 (2009)    Sujet du message: Les mystérieuses traces de sabots du diable Répondre en citant

Le retour des « Sabots du Diable » dans le Devon (Angleterre)
Le 5 Mars 2009.


Un mystère vieux de 150 ans a resurgi après qu'une femme a découvert à son réveil des empreintes de" sabots du diable" éparpillées dans la neige fraîchement tombée dans son jardin. La ligne unique de traces, semblables à ml pied fourchu, qui a l'air d'avoir été laissé par une créature à deux jambes, rappelle précisément le empreintes enregistrées dans la région en 1855.


Le phénomène, qui n'a jamais été expliqué, demeure connue sous le nom de « sabots du diable »dans une légende locale. Les nouvelles traces sont apparues dans la neige fraiche du jardin de Jill Wade, le 5 mars 2009. Grand-mère Jill, 76 ans, de Woolsery dans le Devon, a déclaré « J'ai regardé dans le jardin et ça m'a vraiment intriguée. Je ne pouvais y croire, les empreintes avaient la forme d'un pied fourchu. Il n'y avait pas d'autres marques du tout dans la neige. Cela m'a assez surprise et je n'avais aucune idée de ce que cela pouvait être mais j'aimerais bien le savoir »


Des scientifiques du « Centre For Fortean Zoology » ont inspecté les traces de pas qui mesurent 13 cm de long avec des enjambées entre 28 et 43 cm. Jonathan Downes, qui dirige le Centre, enquête pour savoir si les empreintes pouvaient avoir été laissées par un lièvre ou des lapins sautant sur leurs pattes arrières. Il déclare « Des milliers de gens à travers le monde croient au paranormal mais jusqu'ici, chaque phénomène que nous avons étudié s'est avéré avoir une explication naturelle. Je suis convaincu que cela sera aussi le cas pour celui-ci. Est-ce que je crois que le Diable est sorti des tréfonds de l'enfer pour errer dans les jardins du Devon du Nord ? Bien sûr que non. Mais si vous me demandez s'il y a des choses qui ne peuvent être expliquées par la science moderne, alors oui. Mais les connaissances humaines augmentent de jour en jour »

Les « Sabots du Diable » originels sont apparus après me légère chute de neige le 8 février 1855 et s'étendaient d'Exmouth, de Topsham à Totnes dans le Devon, traversant même l'estuaire du fleuve Exe. On raconte que les traces étaient ininterrompues sur 160 km, apparaissant des deux côtés de murs hauts de 4 m et de portes fermées. Certains villageois accusèrent l'église, qui avaient récemment changé e livre de prière standard, d'avoir fait entrer le diable dans leur communauté. D’autres blâmèrent les animaux, des farceurs et même un ballon météo, mais le phénomène surnommé « Devil's footprints » dans la région ne fut jamais vraiment expliqué.

Source : http://www.thesun.co.uk/
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:54 (2017)    Sujet du message: Les mystérieuses traces de sabots du diable

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Insolites & Paranormal Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com