Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Les Jardiniers Extraterrestres.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Insolites & Paranormal
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 6 Juin - 17:52 (2009)    Sujet du message: Les Jardiniers Extraterrestres. Répondre en citant

Les Jardiniers Extraterrestres.
(Synthèse Mikerynos)

Le Maïs.
Dans son livre « La lune clé de la Bible », paru aux éditions « J’ai lu » en 1969, l’auteur Jean Sendy évoque aux pages 117 et 118 l’origine mystérieuse de certains de nos céréales, base d’une grande partie de notre alimentation. « Peut-être bien des expériences d’adaptation venues d’ailleurs ? » Il est bon de rappeler à ce propos, le mythe du maïs, que les amérindiens affirmaient être « un don des Célestes », le maïs est le type même de la graminée d’agriculteur : Graines fortement attachés à l’épi, tégument très facile à détacher. Abandonné à lui-même, un champ de maïs est voué à la disparition, les grains qui ne sont pas mangés par les oiseaux pourrissent sur l’épi. Or, il n’existe pas de maïs à l’état sauvage, et on n’a jamais trouvé la plante qui puisse passer pour « l’ancêtre sauvage » du maïs, c’est à dire capable de perpétuer l’espèce sans l’aide de l’agriculteur. Le blé sauvage existe et le blé cultivé revient facilement à l’état sauvage, aucune légende ne présente le blé (ni le riz) comme un « don des dieux », ces derniers, dans les civilisations du blé et du riz, n’ont fait qu’enseigner l’agriculture.

Le maïs s’obstine à confirmer son mythe de « Céleste ayant apporté une graminée qui n’existe pas sur notre planète à l’état sauvage », le blé et le riz s’obstinent à confirmer leur mythe de « Céleste ayant enseigné l’art de transformer en graminée d’agriculteur une graminée sauvage ».

La légende.
Le peuple ABENAKIS, terme signifiant «l'homme qui habite la terre de l'aurore» appartient à la grande famille des Algonquins (Peuple habitant le nord-est du Canada)

« Selon une très vieille légende racontée par nos aînés, le peuple abénakis fut, dans un temps très lointain, frappé d'une terrible famine qui apporta la mort et la désolation au sein de la nation. Même si le peuple abénakis allait péniblement d'un territoire à un autre, la nourriture demeurait introuvable.Des hommes, des femmes et des enfants, parfois même des familles complètes moururent de cette famine cruelle. Il fallait absolument trouver une solution pour sauver le peuple d'une mort totale.Un jour, un homme d'une grande faiblesse, gisant au pied d'un arbre, eut soudainement une vision dans laquelle le Créateur lui expliqua que lui seul pouvait sauver son peuple au prix très grand sacrifice. Ce sacrifice était la vie de sa femme en échange de la survie de son peuple. L'homme était partagé entre le désespoir le plus total et la confiance qu'il avait en son Créateur. Il mit alors fin aux jours de sa femme et l'enterra sur le champ. Comme le créateur le lui avait clairement spécifié, il laissa sortir de terre l'abondante chevelure de la morte. Dès la saison suivante, la terre fut d'une générosité extrême et elle offrit aux Abénakis du maïs en abondance. Notre peuple était sauvé. C'est pour cette raison que l'on retrouve sur les épis de maïs quelques cheveux dorés pour nous rappeler le sacrifice de la vie d'une femme pour la survie de sa communauté. »

Les origines géographiques.
Les origines géographiques de cette plante font l’objet de nombreux débats. Certains auteurs prétendent que le maïs a été apporté d’Asie en Europe au Moyen Age. D’autres soutiennent, au contraire, qu’il est originaire d’Amérique. Les preuves se sont renforcées, depuis, en faveur de cette dernière thèse. Connu des civilisations précolombiennes ( Aztèques, Mayas, Incas), le maïs est probablement la plus ancienne céréale cultivée du continent américain. Certaines populations du Mexique et du Guatemala le vénèrent encore comme une plante sacrée. Des preuves archéologiques attestent que le maïs domestiqué existait au Mexique entre 7000 et 5000 av. J-C. Des plants retrouvés sur les côtes péruviennes datent de 2000 av. J-C.

une controverse scientifique quant à son origine.
On ne peut d’ailleurs manquer de faire des constations troublantes avec les manipulations génétiques (OGM) exercée à l’heure actuelle, entres autres, sur le maïs et le riz. Le maïs est une plante domestiquée par l'homme qui n'est pas présente à l'état sauvage ; il existe une controverse scientifique quant à son origine.

 

La plupart des biologistes considèrent que le Téosinte, une graminée sauvage mexicaine est l'ancêtre du maïs. Cependant, les différences morphologiques très importantes qui existent entre ces deux espèces sont les principaux arguments des détracteurs de cette théorie, qui considèrent qu'elles sont trop complexes pour être le résultat de mutations naturelles ou de la sélection humaine. Une des différences fondamentales concerne l'organisation des grains : les grains de l'épi de maïs ne sont pas protégés, alors que ceux du Téosinte sont enfermés dans une coque.

Les récents travaux de recherche de l'équipe de John Doebley de l'Université de Madison (WI) éclairent le mystère de la domestication du maïs en apportant une explication de l'étape critique de libération des grains. En étudiant des hybrides du Maïs et de la Téosinte, ils ont montré que celle-ci est contrôlée par un gène unique codant pour un facteur de transcription. De façon plus générale, ces résultats démontrent qu'une modification génétique réduite sur un seul gène peut induire une différence phénotypique fondamentale.

En Europe, il pousse d'avril à octobre. C'est une plante qui offre une grande diversité d'utilisation. C'est la base de l'alimentation sud-américaine. Il sert aussi beaucoup pour l'alimentation du bétail (La plante entière peut être consommée par le bétail comme fourrage frais ou sec ou comme ensilage), mais aussi dans l'industrie (Les semoules servent à la fabrication des pétales de maïs. Il peut être distillé pour fabriquer des boissons: whisky, gin, bourbon, fabrication de colle pour l'industrie textile, édulcorant, produits de l'industrie pharmaceutique ; et, plus récemment, plastiques biodégradables et biocarburants.) La France et l'Italie sont les principaux producteurs européens.

Source :
Revue « Sentinelle New » No 11 page 4.
« La lune clé de la Bible » de Jean sendy.
de Jean sider.
___________________________________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maïs
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Juin - 17:52 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 19 Sep - 18:47 (2010)    Sujet du message: Les Jardiniers Extraterrestres. Répondre en citant

Pour ceux qui connaissent Jean Sider, ce dernier pense que le phénomène OVNI est étroitement lié au paranormal et que le phénomène qui est la source de tous cela nous a crée (du moins amélioré et aidé ) et nous contrôle (dans les grandes lignes) Dans ce sens, il aborde un sujet qui mérite une vérification et une recherche, à savoir celle de l’évolution. Dans un de ses livres « les OVNIs et le paranormal » il y a une partie qui est consacrée aux plantes. Je résume :

Personne ne sait comment l’homme du néolithique a procédé pour domestiquer les plantes sauvages au point de modifier leur structure génétique. Les plantes domestiques alimentaires, notamment les céréales ont un nombre de chromosomes supérieur à leurs prédécesseurs sauvages. La science se débarrasse du problème en expliquant que cela s’est produit par froissements sélectifs étalés sur de nombreuses générations. Mais quel genre de croisements ?

Puisque l’on ne peut pas croiser les plantes comme l’on croise les animaux de la même espèce. Il est évident que les hommes du néolithique démunis de tous moyens techniques et intellectuels n’ont pu développer suffisamment d’intelligence et de savoir-faire pour transformer des végétaux bruts en plantes raffinées. Même de bonne connaissance en botanique ne suffisent pas, alors ?

Pour modifier la structure ADN à ce niveau, il a fallut des connaissances que même nos scientifiques actuels n’ont pas. Il faut remarquer au passage, que les prédécesseurs sauvage de nos céréales ont des dimensions nettement plus modestes que celles de leurs descendances domestiquées supposées. Les grains sont minuscules, beaucoup trop petits pour être manipulés par des êtres humains. Ensuite leur texture est aussi plus robuste. Ils auraient dû être plus gros et moins durs pour être mangés et digérés par les humains, et donc ils n’étaient aucunement utilisables dans leur état sauvage par les premières civilisations agraires.

Les glumes sont les enveloppes des grains des céréales qui constituent la balle, et le rachis est l’axe central de l’épi sur lequel les glumes prennent naissance. Les glumes doivent être enlevées avant que les grains ne soient consommés et digérés. Chez les graminées sauvages, les glumes et les rachis sont très résistants quand les racines et les grains sont jeunes, ainsi le vent et la pluie ne peuvent pas les emporter avant leur maturité. Mais quand celle-ci parvient à son terme, glumes et rachis deviennent fragiles, tellement fragile que le moindre souffle d’air les arrache, et les grains tombent et sont dispersés. Certains parviennent à germer pour assurer la reproduction, du moins ceux que ne mangent pas la faune. Ce qui veut dire ceci : On ne peut pas faire la moisson des céréales sauvages, car les glumes, les grains et les rachis tomberaient au cours de cette opération.

Les agriculteurs du néolithique ont du se débrouiller pour récolter des racines et des graines plus grosses, mais ils ont été obligés de rendre les glumes et les rachis beaucoup moins vulnérables afin que les graines résistent à la chute lors de la moisson. Ce qui précisément le cas pour les céréales domestiques dont les grains restent parfaitement stables dans les glumes jusqu’au moment du battage. Ce qui est précisément le cas pour les céréales domestiques, dont les grains restent parfaitement stables dans les glumes jusqu’au moment du battage. Les glumes et les rachis de chaque plante nécessitent des manipulations modificatrices différentes qui doivent être pratiquées avec un soin confinant à la plus haute précision, ce qui représente un autre obstacle impossible à franchir pour les cultivateurs néophytes vivants il y a 10 000 ans...

Selon la science, le blé dur est l’amidonnier. Il serait apparu par hybridation de 2 espèces diploïdes apparentées à du blé sauvage doté de 14 chromosomes : L’engrain sauvage de l’Aegilops speltoides à 14 chromosomes, mais l’identification de cette dernière plante est incertaine. Puis par hybridation avec une autre espèce diploïde, serait apparu plus tard les blés hexaploïdes à 42 chromosomes. Comment nos aïeux du néolithique s’y sont pris pour faire passer le blé de 14 à 42 chromosomes ? Hybrider 2 variétés de blé sauvage à 14 chromosomes ne peut donner au mieux qu’une autre variété avec le même nombre de chromosomes. Alors comment cette transformation miraculeuse a-t-elle pu se produire ?
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 7 Oct - 09:36 (2010)    Sujet du message: Les Jardiniers Extraterrestres. Répondre en citant

Pour en finir avec le maïs, il faut noter que celui-ci, que l’on trouve actuellement dans nos champs, ne peut survivre sans l’homme, a l’inverse de la Téosinte et du Tripsacum, le maïs actuel ne possède pas d’organe de résistance ni de mécanisme de dissémination de ses graines. Pour en revenir à la « transformation » de la Téosinte au maïs actuel, des chercheurs ont découvert que les changements reposaient principalement que sur 3 modifications génétiques.. Comment ont bien pu faire les modestes cultivateurs des temps les plus reculés ?

Même chose pour la patate et le riz... La première espèce de patate est apparue à Tiahuanaco en Bolivie. C’est une plante hexaploïde à 90 chromosomes, ses prédécesseurs sauvages théoriques sont l’Ipomoea tabascane et l’Ipomoea tiliacea, toutes deux tétraploïdes à 60 chromosomes... Il existe d’autres espèces cultivées, qui vont des diploïdes aux hexaploïdes. La pomme de terre cultivée en Europe, n’a que 48 chromosomes, elle est aussi originaire d’Amérique du Sud, mais son prédécesseur sauvage n’a pas été retrouvé. Une source scientifique indique qu’il existe aussi d’autres variétés qui ont un nombre différent de chromosomes : 24, 48 et 96. Donc là aussi, une situation qui ne s’accorde pas avec les connaissances que l’on est en droit de supposer des premiers cultivateurs, c’est à dire une augmentation des chromosomes de la plante.

Le riz asiatique cultivé actuellement possède plusieurs variétés avec un nombre différent de chromosomes : 24,36 et 48. Son prédécesseur sauvage théorique est l’Oriza Rufipogon qui n’a que 24 chromosomes. Là aussi, pour passer de 24 à un nombre supérieur, le même problème d’incapacité de nos aïeux du néolithique persiste.

Les situations qui se présentent pour expliquer la domestication des animaux sont aussi complexe que pour les plantes, car elles comprennent de trop nombreuses improbabilités...
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 7 Oct - 22:29 (2010)    Sujet du message: Les Jardiniers Extraterrestres. Répondre en citant

Les premiers éleveurs se sont manifestés vers 8000 an avant J.C, les premières espèces domestiquées de bétail appartiennent à la famille des bovidés. D’après la science, ce sont les éleveurs qui seraient à l’origine de cette transformation par des croisements successifs et sélectifs. Un seul inconvénient majeur dans cette explication, c’est qu’elle s’oppose formellement aux données établies en génétique. Un exemple, pour augmenter ou diminuer la taille d’un animal en conservant ses proportions naturelles, il faut œuvrer sur des gènes. Aujourd’hui, quelques expériences sur des lapins ou des souris ont permis de les faire grossir. Mais on ne se sait toujours pas sur quels gènes il faut agir, de plus ces animaux n’ont pas survécu. Ces animaux grossis génétiquement sont des « incidents » de laboratoire survenu au cours d’expériences différentes. Autrement dit, des humains incultes du néolithique auraient réussi là où nos généticiens actuels butent encore... Un exemple : Comment a-t-on fait pour transformer une vache sauvage en vache laitière qui ne peut garder son lait sans risquer de dépérir et d’y perdre la vie ?

Donc il a fallu aussi modifier génétiquement leur système limbique, ce qui peut-être plus problématique que de changer un trait physiologique. De plus, à l’inverse des plantes, le bétail sauvage était supérieur en taille et en force, un sabot de bovin sauvage, vieux de 4000 ans a été exhumé en Syrie, il est presque deux fois plus grand qu’un sabot de bovin domestique. Cela pourrait s’expliquer par le fait que les responsables de cette « manipulation » génétique ont tenu à que les bêtes soient réduites en taille, en force et en férocité, afin que les éleveurs puissent mieux les maitriser et les soumettre à leur volonté... Tout cela reste du domaine de l’hypothèse, bien sur.

Pour en revenir au sujet des vaches laitières, un seul de ces animaux peut produire, selon les races, atteindre à certaines périodes plus de 30 litres par jour. La production d'une bonne vache laitière varie entre 4.000 et 7.000 litres de lait par lactation. Mais, dans certains troupeaux, on observe des performances individuelles dépassant les 10.000 litres. La traite est très contraignante, elle doit s'effectuer matin et soir, tous les jours de l'année. Une vache laitière sans veau à nourrir et qui n’est pas traite tombe malade et peut même mourir. Il y a donc là un sérieux problème... Comment les éleveurs ont-ils pu accomplir un exploit pareil, alors qu’une vache sauvage ne peut avoir de lait après le sevrage de son veau ?
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 25 Oct - 16:31 (2010)    Sujet du message: Les Jardiniers Extraterrestres. Répondre en citant

De Nocte Posté le: 08/10/2010 06:30:32
Je ne sais pas si une modification des attributs d'une espèce sous entend obligatoirement une manipulation génétique "volontaire",si je m'en réfère à mes maigres connaissance historique sur l'élevage des chevaux. Prenons l'exemple du "Trotteur", qui est un cheval qu'on pourrait qualifier d'origine "non naturelle". Le trotteur français actuel est issu d'un croisement de trois origine: des chevaux Norfolk, des pur sang anglais et des hakneys. Cela fait pratiquement 200 ans que les haras cherchent l'amélioration de la souche en vue d'un seul but: obtenir un cheval équilibré dans une allure (le trot) et rapide. En regardant un trotteur on le reconnaît de suite à la forme des muscles de sa croupe très développés, à son dos puissant et droit. Cela s'observe chez le poulain trotteur dés son plus jeune age. Je suis presque certain qu'un caractère génétique particulier s'est installé au fil des générations permettant l'obtention de ce produit (il faudrait que je le vérifie). Je prends cet exemple car à l'état naturel jamais un tel cheval dédié à l'allure trottée n'aurait pu voir le jour.

En conclusion, les modifications génétiques et des caractères de l'espèce comme dans l'exemple des vaches ou des trotteurs seraient plus dû à une longue sélection par croisements qui a entrainé une modification généthique qu'a une intervention 'artificielle'. Les récentes découvertes en génétique laissent d'ailleurs entrevoir que l'adn d'un individu se modifierait en réponse au stress produit par l'environnement dans lequel évolue celui-ci.

Bien sûr cette réflexion n'engage que moi Wink

Bonne journée !
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 25 Oct - 16:31 (2010)    Sujet du message: Les Jardiniers Extraterrestres. Répondre en citant

Un autre exemple, celui du chien. Il est censé descendre du loup. Les deux espèces ont le même nombre de chromosomes, et elles peuvent se croiser. Toutefois de nombreux problèmes se posent car il y a plusieurs différences physiques et physiologiques entre ces deux espèces que de simples croisements n’expliquent pas. En Mai 2004, la revue « Recherche » No 375 a publié un dossier contradictoire dans lequel les différences suivantes ont été citées :

- La maturation sexuelle du chien se fait avant la fin de la première année, alors que celle du loup s’opère à l’âge de deux ans.
- Le chien se reproduit à volonté, ce qui n’est pas le cas du loup.
- Les chiennes peuvent mettre bas deux fois par an, les louves une seule fois.
- Par rapport au loup, la longueur du crâne et le volume du cerveau du chien sont réduits.
- Le loup à des dents plus grosses que celles du chien.
- Le loup à les oreilles hautes, celles du chien sont basses.
- Les yeux du chien sont arrondis, ceux du loup sont obliques.
- Le loup à une queue basse, celle du chien est recourbée vers le haut en « faucille »
- Le pelage du chien est variable d’un individu à l’autre, pas celui du loup.
- Le loup aboie rarement, tandis que le chien le fait souvent.
- La soumission du chien à l’homme est totale, ce qui n’est pas le cas du loup.

Du coup, les querelles d‘écoles sont réparties de plus belle pour trouver le véritable aïeul de nos toutous actuels. D’ailleurs le biologiste américain Raymond Coppinger a bien précisé dans la même revue, je cite « Qu’il n’y a pas l’ombre d’une chance que des gens aient apprivoisé et entrainé des loups sauvages et les aient transformés en chiens » En attendant que nos scientifiques trouvent de quelle autre espèce le chien est issu, on continue à enseigner que le chien descend du loup.

L'homme a alors tout naturellement tenter de faire du loup son allié pour la chasse en cherchant, pour la première fois, à apprivoiser un animal bien avant de se sédentariser lui-même et d'élever son bétail. Ainsi, le chien primitif était indiscutablement un chien de chasse et non un chien de berger, tombe à pic...

Les tentatives de domestication qui se sont soldées par des échecs ne sont pas rares au cours de l'histoire de l'homme. Ainsi, les essais de domestication conduits par les anciens Égyptiens sur des hyènes, des gazelles, des félidés sauvages ou des renards n'ont, dans le meilleur des cas, abouti qu'au seul apprivoisement de quelques individus. Plus récemment, les mêmes tentatives menées sur les dingos sauvages ont également échoué. De même la domestication du chat peut parfois, sous bien des aspects, paraître inachevée... Pourquoi ?

Pour en revenir au sujet, l’évolutionnisme soutient que les plantes et les animaux subissent des mutations bénéfiques progressives, causées par les conditions de leur environnement. Le problème est que, selon les généticiens, les cas de mutations sont accidentels et généralement défavorables. Les changements positifs sont très rares et toujours minimes. De plus, ils finissent par disparaitre dans les générations suivantes. Une espèce ne peut produire des races et des variétés diverses, mais pas de nouvelles espèces. Une nouvelle espèce née d’une espèce différente impliquerait une modification de la composition de l’ADN au niveau des gènes, voire du nombre de paires de chromosomes. Dame nature ne vas pas jusque-là, et les dizaines de milliers de fossiles collectés sont là pour nous le rappeler.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:20 (2017)    Sujet du message: Les Jardiniers Extraterrestres.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Insolites & Paranormal Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com