Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Les « Artefacts » de Grasdorf

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Les Crop Circles & Co
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 530
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 21 Juin - 20:25 (2009)    Sujet du message: Les « Artefacts » de Grasdorf Répondre en citant


Les « Artefacts » de Grasdorf      


Le Mardi 23 Juillet 1991, Grasdorf près de Hildesheim, Basse-Saxe (Allemagne)
Champ de Blé

Traduction & Synthèse Mikerynos

Il s'agit d’une affaire intrigante et je n'ai pas été en mesure de trouver toutes les informations pointant vers ce qui pourrait être un canular. L’histoire est ancienne et les sources sont rares. Il est trop tôt pour déclarer ce cas comme un « Hoax », mais il a tous les éléments que l'on retrouve dans les bons canulars.

Le lieu et la région possèdent des sites archéologiques et préhistoriques importants, situés au pied de la Thieberg. Le Dr Nowothnig, un archéologue de Hanovre, décrit la région comme « L'une des plus importantes zones de culte préhistoriques de l'Europe » Ce pictogramme fait partie des 26 Agroglyphes découverts en Allemagne en 1991, il est sans aucun doute celui qui a causé le plus de controverse à cette époque. Le soir du 22 juillet, vers 23h00 un promeneur longeant le champ ne remarque rien de particulier. Dans la nuit vers 1h30, Christian Fiedler, un habitant de Grasdorf observe une lumière orange et pulsante dans les environs proches de la zone, à 2h00 d’autres témoins entendent un bruit étrange comme des cries (whooping) n’ayant aucun rapport avec le bruit d’un hélicoptère selon leurs déclarations.

Le lendemain, dans le début de la matinée, le pictogramme est découvert par des joggers (1), il est situé dans un champ de blé appartenant à l'agriculteur Werner Harenberg, le long de la route nationale 443 (2) à Grasdorf, et situé à environ 8 km de Hanovre. Il est composé de 13 cercles, 7 symboles et une croix dans le cercle principal, l’ensemble s’étend sur 50 mètres de large pour une longueur de 100 mètres (3), soit une superficie de 5000 mètres carrés. Dans la culture, les tiges de blé sont pliées au niveau des nœuds et dans un sens antihoraire.

    

Bien sûr, ce phénomène a été exploité commercialement, le propriétaire du champ a fait payer un droit d’entrée de 5 DM (3DM d’après d’autres sources) dès le début pour ceux qui voulaient entrer sur son terrain, la gratuité était réservée aux enfants. Cela n’a pas empêché les visiteurs d’afflués en masse, certains avec des baguettes, des détecteurs de métaux et d'autres moyens de détection en parcourant l’Agroglyphe à la recherche de quelque chose. Des enquêteurs du groupe « EFODON e.V. » (4) ont même fait le déplacement pour mesurer la perturbation des champs électrique et magnétique dans le pictogramme.

Thomas Eickhoff a relevé des mesures et annonce qu’elles sont exceptionnellements hautes (5). Les mesures ont été faites avec un Radiomètre (6) de type F2 de la société FH Kugelfischer, dont voici les caractéristiques :

· Plage de mesure: 0,5 μSv / h - 9,9 mSv / h.
(μSv / h = micro-Sievert par heure)
· Geiger-Müller-pipe: 65 Kev - 3 MeV
· Valeur limite: 0,8 <q/90 <1.2
Détecteur: ZP 1200

Thomas Eickhoff constate que: « La mesure la plus élevée se trouve dans la figure No 14 et la zone voisine de la barre de la figure No 10. Ce faisant, la valeur de 0,684 - 0,737 μSv / h sont établis pendant environ 10 à 12 secondes avant que l'affichage ne baisse rapidement. Cette forte valeur ne pouvait pas être reprise. Toutefois une erreur de mesure est à exclure, car je travail professionnellement depuis 3 ans avec cet appareil. Le précédent record avait une valeur de 0,24 μSv / h. En comparaison, les moyennes mesurées sur mon lieu de travail, dans une pièce blindée avec accélérateur électrique, sont de 0.129 - 0.193, rarement à 0,24 μSv / h.

     

Les valeurs limites sur mon lieu de travail s'élèvent au maximum à 0,1 mSv par jour, soit 0,0041666 mSv / h ou 0,41666 μSv / h. En d'autres termes, toutes les valeurs mesurées à 0,41 μSv / h sont à l'intérieur de la tolérance. Vers le haut village, la mesure de l'herbe indique une valeur de 0,737 μSv / h, ce qui signifie que la dose normale a été dépassée de plus de 76%. L'ensemble des mesures est d'environ 3,5 heures »

L’histoire pourrait se finir là, mais 10 Jours après la découverte du pictogramme, le 2 Août, un inconnu équipé d’un détecteur de métaux débarque sur les lieux...
_________________________________________________________________

(1) Découvert tôt le matin par Werner Harenberg lui-même selon une autre source.
(2) Route nationale 444 d’après une autre source.
(3) Il y a quelques variantes dans les dimensions données selon les sources : 90x45 m, 91x46 m, 50x100m
(4) Groupe d’étude sur les différentes énigmes, créer le 13 Octobre 1990 et basé à Rüsselsheim. (http://www.efodon.de/) qui édite la revue SYNESIS
(5) Mesures publiées dans EFODON News No 4 (1991)
(6) Un radiomètre est un instrument qui permet de mesurer l'intensité du flux de rayonnement électromagnétique, dans différents domaines de longueurs d'onde, tels que l'ultraviolet, la lumière visible et l'infrarouge.
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Lun 22 Juin - 19:51 (2009); édité 7 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 21 Juin - 20:25 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 530
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 21 Juin - 20:26 (2009)    Sujet du message: Les « Artefacts » de Grasdorf Répondre en citant


La découverte des « Artefacts »    


La découverte des « Artefacts »
Cet homme portant une moustache et vêtu d’une salopette de peintre a commencé des fouilles sur l'ensemble des neuf symboles du pictogramme, passant son détecteur de métaux, laissant tomber comme repère, un mouchoir dans trois des cercles comportant un demi-cercle. Il est alors retourné à sa voiture prendre une pelle et un seau (Le temps était sec et apparemment le sol était dur) déterrant d'abord ce qui a été pris pour une plaque de bronze dans le cercle le plus loin de la ligne forestière. Puis un deuxième plat en or, et pour finir un plat argenté dans le cercle dont le symbole ressemble à une faucille.

    

L’identité de cet homme n’est pas connue (Des soupçons sont portés sur un dénommé A M. Hass) mais de nombreux témoins ont assisté à la scène. Les plaques sont très sales et fortement incrustés de saletés, indiquant qu'elles avaient été enterrées depuis un bon moment. Elles étaient enterrées à une profondeur comprise entre 60 et 90 centimètres (7) Selon les dires d’un travailleur agricole, l’homme reparti chez lui pour nettoyer les plaques. Néanmoins, l'homme a volé les plaques et ne reviendra jamais. Le 7 Août, l’inconnu envois la photo d’une des trois plaques au propriétaire du champ M. Harenberg. Une fois nettoyées, ces plaques avaient exactement les mêmes caractères sur une seule face, celui du pictogramme. Les plaques en Bronze et en argent font 23 cm de diamètre et pèsent entre 3 et 5 Kg, celle en or fait 18 cm de diamètre pour un poids de 7 à 8 Kg (8) Plus tard, l’homme décide couper en deux par la moitié la plaque en or dans un souci de bénéfice à la vente. (9)


Peut de temps après, A M. Hass (difficile de savoir si c’est l’homme qui avait volé les plaques, d’après la législation allemande, elles devraient appartenir à M. Harenberg), présente les plaques à la presse locale et mandate un bijoutier privé pour en faire leurs analyses, puis au département de l'institut technique allemand pour la recherche en métallurgie, la BAM (10)
________________________________________________________________________
(7) Il y a des divergences sur la profondeur de l’enfouissement qui est généralement 50 cm.
(8) Il y a des divergences sur la taille et le poids des plaques, diamètre de 25/30cm, poids de 5 Kg
(9) Une autre version de l’histoire indique que la plaque en or a été fondue.
(10) http://www.bam.de/
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 530
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 23 Juin - 20:38 (2009)    Sujet du message: Les « Artefacts » de Grasdorf Répondre en citant

Analyses des « Artefacts »

La première analyse fut donc faite par un joaillier, ce dernier déclare que les plaques sont faites de métaux différents et très purs : De l’or jaune type « Altgold » , de l’argent est presque 100% pur, le bronze d’un alliage de cuivre et étain (11) Les plaques d'argent et de bronze ont été achetées par un industriel allemand, et sont disponibles pour une analyse plus approfondie.

   

Monsieur A M. Pfeiffe a plus tard été en mesure de les retrouver, a racheté les plaques en argent et en bronze pour la somme de 50.000 DM de l’époque. Malheureusement, la plaque d'or a été fondue et vendue pour quelques centaines de milliers de marks à un bijoutier. Elles réapparaissent lors d’une conférence ufologique « Dialogue with the Universe « en Allemagne, à Düsseldorf en Octobre 1992, par Michael Hesemann (12) et Claudia Brebach, journaliste à Hanovre pour une émission de TV« rencontres » en avril 1994 . En outre, M. Tugingen avocat, M. Roemer-Blum, organisent une évaluation scientifique à l'Institut fédéral allemand pour la recherche des matériaux (Bundesanstalt für Materialpufung) à Berlin (10) la conclusion, après avoir soigneusement analyser les deux plaques est la suivante :

La plaque en argent est constituée d’argent très pur, avec cependant 0,1% d’un autre ingrédient additionnel, ce qui est peu est commun (les objets façonnés des périodes romaines, il y a environ 2.000 ans, peuvent contenir autant) Son poids est de 4,98 Kg. Celle en bronze est composé d’un alliage cuivre-Étain, avec une proportion de 10%-15% de teneur en étain, des traces de nickel et de fer à moins de 0,1% En outre, une analyse spectrographique des deux plats a montré qu'ils n'avaient pas été faits à partir d'une fonte, mais d’une sorte de conglomérat de pépites d’argent et de morceaux de cuivre et d’étain naturel du même type que ceux qu’on trouve dans la forêt de Harz en Allemagne, non loin de Grasdorf. Elles ont été produites, soit par chauffage à un degré qui a partiellement fondu les métaux, ou dans un environnement de faible gravité. La valeur des matériaux aurait été estimée à 200.000 DM.

Les enquêtes menées par le FGK (13), un groupe allemand qui étudie les crop circles, a jeté la suspicion sur l'agriculteur et pense qu’il orchestré toute l'affaire.

L’hypothèse du canular.
· De l’argent à 99,99% n’est pas rare, en fait la qualité commerciale qui est de 99,9% d'argent pur est disponible.
· La finition des plaques est rudimentaire et semble moulée.
· Les médailles sont aussi en Or, Argent et Bronze.
· Les plaques ont été vendues, les plaques de bronze et d'argent sans doute bien plus que leur valeur initiale.
· Aucune oxydation de la plaque en bronze suite à un enfouissement de longue durée, ce qui indique un enfouissement à une date relativement récente.
· Enfouissement de faible profondeur.
· Ces dernières n’ont pas été découvertes par les premiers visiteurs munis de détecteurs.
· L’identité du découvreur qui a vendu les plaques est inconnue.
· Il y a beaucoup de zone d’ombre et reste des questions sans réponse : Qui, pourquoi, où, quand.
· Exploitation commerciale des différents protagonistes de l’affaire.

Argument contre le canular.
· L’histoire et complexe et les éléments (le coût de fabrication, l’enfouissement des plaques) ne sont pas simple et n’autorisent aucune erreur dans leurs mises en place.
________________________________________________________
(10) http://www.bam.de/, il n’y pas de trace de cette analyse disponible.
(11) Aucune autre information sur cette première analyse. Les bronzes sont normalement composés de plus de 60 % de cuivre et d'une proportion variable d'étain.
(12)Michael Hesemann est historien, auteur international primé, documentaliste, écrivain scientifique et journaliste d'investigation. De 1979 à 2000 il a publié et édité la revue « Magazin 2000 »
(13) Forum für Grenzwissenschaften und Kornkreise http://www.fgk.org


A suivre...
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:43 (2016)    Sujet du message: Les « Artefacts » de Grasdorf

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Les Crop Circles & Co Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com