Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Catalogue Tourangeaux des observations de PAN.

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Ufologie Tourangelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 9 Sep - 22:56 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Partie 1/3
Extrait du recueil « Témoignages de phénomènes rares (Objets volants non identifiables) de l’institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives (IRAME) de Tours (Indre et Loire)

Ce catalogue comporte 90 cas, une enquête a été menée pour 70 d’entres eux. Trois cas ont été étudiés par des enquêteurs privés n’appartenant pas à l’IRAME. Il n’y a pas eu d’enquêtes pour les 17 restants (données insuffisantes)



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------     


Tours - Le 6 Août 1935 - 14h00 - Sphères.
M. et Mme X. reviennent de Saint-Radegonde en longeant la Loire, il est 14h00. Ils marchent le long du quai Nord, il fait beau ce matin du mardi 6 Août 1935, regardant du côté de Tours, ils voient soudain 5 sphères alignées qui se déplacent vers l’Ouest le long de la Loire. Ces boules sont de tailles décroissantes, la plus petite est la première. Elles sont de couleur feu, un peu jaune. La plus grande est comparable à la Lune en grosseur apparente, et la plus petite à une couleur orange. La vitesse des sphères est faible, un peu supérieure à un homme marchant vite. Leur altitude est basse, à hauteur de parapet environ. Leur distance est estimée à 200 mètres et l’observation ne dure que quelques minutes. Les témoins n’ont signalé que le lendemain leur observation. Ce phénomène à été observé par d’autres personnes et le journal local a expliqué que le phénomène observé était des larmes de St Laurent (1) la largeur de la Loire à cet endroit est de 500 mètres.

Météo : Beau temps, ciel bleu selon le témoin.
Station météo : Nuage 1/10 de Cirrus
Visibilité de 15 Km - Vent du Nord-Ouest.
L’explication des larmes de St Laurent semble a priori pour la moins troublante, car des sphères lumineuses se déplaçant en ligne droite sans bruit, ne peuvent être comparées à de quelconques météores, qui compte tenu de la faible distance, auraient produit un bruit de combustion du au frottement de l’air. La foudre en boule expliquerait mieux ce phénomène, mais sa formation était impossible, car le ciel était clair. Il semblerait à première vue qu’aucune explication rationnelle ne puisse prendre en compte cette observation. Le fait que les sphères se déplaçaient devant le parapet permet de calculer les dimensions : 0,55 m pour la plus grosse et 0,13 m pour la plus petite. Si la distance est évaluée à 200 m par les témoins et si l’on tient compte de la largeur maximum de la Loire (500 m) les dimensions deviennent 1,4 m et 0,35 m.

Les journaux locaux de l’époque, c’est à dire « La Touraine Républicaine » et la « Dépêche du Centre » ont permis de déterminé la date exacte de l’observation. Voici un résumé des articles :
« Le 7 Août 1935, de nombreux tourangeaux ont observé dans le ciel de Tours et de sa banlieue, un bolide qui se déplaçait assez lentement, allant du Nord-Est vers le Sud-Est, il était environ 20h30. Il se divisa soudain en deux boules vertes extrêmement brillantes, laissant derrière elles une trainée lumineuse » - Cet article de La Touraine Républicaine est suivi d’un article sur les bolides, rappelant que le mois d’Août est le mois des Perséides ou larmes de St Laurent dont le maximum est observable le 10 du mois. Le 8 Août 1935, nouvelle explication des bolides par un astronome titulaire, le 15 Août, un nouvelle article concernant une observation d’un bolide vu le mardi 6 Août 1935 vers 21h00 au Luxembourg : « Une fusée celeste sphérique de 10 cm de diamètre est tombé au Luxembourg, ce morceau de pierre du ciel est issu d’un bolide situé à 100 km d’altitude. »

Ces articles concernent un autre phénomène différent et bien identifié, n’ayant rien à voir avec l’observation du couple tourangeau.
_________________________
(1) Les larmes de St Laurent ou Perséides sont des météores dont le radiant apparaît issu de la constellation de Persée. Le plus grand nombre est visible le jour de la Saint Laurent qui est le 10 Août.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 1

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------        

Limeray - Août 1944 - 23h30 - Sphère.
A la fin du mois d’Août 1944 vers 23h30, M. X. qui se trouvait à Limeray a vu passer une sphère bleue avec des reflets blancs à 500 mètres de hauteur. Cette sphère se déplaçait entre Rochecorbon et Saint Pierre des Corps. Les éléments connus ressemblent à une rentrée de météore dans l’atmosphère. Epoque des Aquarides et des Perséides. Météo inconnue.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 2

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------       

Bournan - Automne 1945 - 22h00 - Ovale.
Pendant l’automne de l’année 1945, juste après la libération, M. et Mme. X. et leurs deux enfants âgés de 5 et 7 ans reviennent d’une fête à Bournan. Il est environ 22h00 et la nuit est noire. Arrivés près du chemin qui mène à leur ferme, ils observent une immense lumière rouge-orange de forme ovoïde, stabilisée à environ 1,50 m du sol. Elle est très grande, de 60 à 70 m, la partie supérieure de la forme semble plus lumineuse que le reste. Tous sont saisis par la peur de l’inconnu et empruntent très rapidement le chemin qui mène chez eux. Aucun bruit n’est percu malgré la faible distance entre la lumière et les témoins qui est de 200 mètres.

Météo : Beau temps selon les témoins.
L’objet se trouvait dans un bois, ce qui exclu priori tout phénomènes astronomiques. Les témoins ont pensé à un incendie ou une dernière offensive allemande, mais aucune trace ne fut trouvée le lendemain sur les lieux. Ils ont remarqué que l’objet s’était déplacé verticalement jusqu’a la hauteur des arbres durant leur trajet. C’est surtout le silence qui les a impressionnés, ainsi que fait que la lumière n’éclairait pas les alentours. L’épaisseur du bois à l’époque, ainsi que la date exacte de l’observation est inconnue. Ces données auraient permis d’éliminer l’hypothèse du coucher de la Lune encore visible derrière un rideau d’arbres.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 3

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------       

Tours - Le 16 Août 1953 - 20h00 - Disques.
Le Dimanche 16 Août 1953, vers 20h00, un habitant de Tours, M. P. a vu deux disques volants très bas et très lentement. Ils suivaient une ligne droite et émettaient un bruit « dur »
Le manque de renseigement empêche une analyse de cette observation. Elle semble néanmoins fort interessante, bien que compatible avec la vision d’une rentrée de météore dans l’atmosphère (Epoque des Aquarides et des Perséides)

Météo : inconnue selon le témoin.
Station météo : Temps clair, quelques Cirrus
Visibilité de 30 Km - Température : 17° - Vent : Calme N-NO - Pression : 1011 mb

Source :
Journal « La Nouvelle République du Centre » du17 Août 1953.
Jacques Vallée, P 256 (Cas No 115)
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 4

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------       

La Riche - Le 29 Septembre 1954 - 13h20 - Sphère.
Le Mercredi 29 Septembre 1954 à 13h20, M. X. et M.Y. se déplacent dans un camion chargé de sable, ils montaient le chemin venant du bord du Cher et qui aboutit sur la levée Nord, près de La Riche. M. X. fut alors ébloui par une sphère aplatie, aussi lumineuse que le soleil, qui était posée dans la plaine de la Gloriette de l’autre côté du fleuve à 500 ou 600 mètres d’eux. L’objet mesurait environ 1 m à 1,50 m de haut sur 6 ou 7 m de large. Au bout de 30 secondes environ, le phénomène s’est élevé presque verticalement en obliquant vers le Sud. Les témoins ont noté que le soleil ne les éblouissait qu’ils ne pouvaient donc pas bien observer le phénomène. Une habitante demeurant près de l’endroit de l’observation a dit ne rien avoir vu à des journalistes qui la questionnaient.

Météo : inconnue selon les témoins.
Heure : 12h30 T.U
Station météo : Plafond 4/8 à 900 m et 5/8 à 2000 m. Nuage : 7/8
Visibilité de 30 Km - Température : 13° 5
Vent : 15Kn sol 300° - NO/20 Kn/500 m
Pression : 1014 mb
Quelques averses.
Lâcher de ballon : 2h, 8h, 14h et 20h

Ce résumé est issu d’un journal local, il est regrettable que les témoins aient disparu, mais des questions se posent : Sont-ils allés sur les lieux après leur observation ? Existait-il des traces ? Quelle était la couleur de la lumière ? Le soleil était certainement caché compte tenu des 7/8 nuages, une confusion avec l’horizon placé haut, à cause du coteau de Joué Les Tours est possible. Les dimensions apparentes de l’objet correspondent à ¾ de soleil sur 1/3 de sa valeur apparente faible qui montre que les témoins étaient certainement plus près que l’objet source.

Source :
Journal « La Nouvelle République du Centre » du 31 Septembre 1954.
LDLN No 319 p.6
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 5

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------       

Chambray Les Tours - Le 30 Septembre 1954 - 20h00 - Disque.
A Chambray Les Tours, le Jeudi 30 Septembre 1954, vers 20h00, M. X et son épouse voient un disque rouge se dirigeant vers le Sud-Ouest.

Météo : inconnue selon les témoins.
Heure : 19h00 T.U
Station météo : Plafond 700 m - Nuages : 8/8 Strato-Cumulus
Visibilité de 10 Km - Température : 13° 4
Vent : 15 Km au sol 270° Pression : 1011 mb
Lâcher de ballon : 2h, 8h, 14h et 20h TU
Le plafond bas ainsi que le type de nuages excluent l’hypothèse d’une météorite. Le manque de renseignement empêche une étude très poussée de ce cas. Il faut également noter le lâcher d’un ballon météo à l’heure de l’observation, mais le vent était dans le sens inverse du déplacement de l’objet.

Source :
Journal « La Nouvelle République du Centre » du 01 Octobre 1954.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 6

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------       

Azay Sur Cher - Automne 1954 - 20h00 - Sphère.
Sur le coteau de Azay sur Cher, pendant l’automne 1954, Mme X. sort de l’écurie de sa ferme, il est 20h00. Devant elle, à 200 mètres de la maison, elle voit une sphère lumineuse rouge foncé qui se déplace à une altitude d’environ 5 m au-dessus des champs, près de la lisière de la forêt. Son diamètre apparent est celui de la Lune, elle avance lentement avec un mouvement ondulant. Pas un bruit n’est perçu, sa luminosité est assez vive. Mme X. appelle alors son mari qui a le temps d’observer le phénomène avant qu’il ne disparaisse derrière la ligne des arbres. L’observation a duré 2 mn, il faut noter que la sphère n’éclairait pas le sol. Le temps était clément et la nuit tombait.

Il manque la date exacte de cette observation, la connaitre permettrait de positionner la Lune et de déterminer la météo. Cependant, le fond d’arbres derrière l’objet, rejette l’hypothèse d’un objet astronomique. La basse altitude admet la foudre en boule, mais le temps était frais et le ciel clair. Les témoins sont affirmatifs sur ce fait, de plus le sol n’était pas éclairé. La dimension de l’objet calculée à partir des renseignements donnés par les témoins est de 0,6 m.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 7
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Ven 8 Avr - 21:55 (2011); édité 13 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 9 Sep - 22:56 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 9 Sep - 23:00 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Saint Laurent de Lin - Le 2 Octobre 1954 - 20h45 - Sphère.
Le Samedi 2 octobre 1954 à 20h45, M. X sort de chez lui et se dirige vers son étable. Son attention est subitement attirée par une énorme sphère blanche phosphorescente qui descend du ciel en se dirigeant droit vers la route située à 1 kilomètre. Elle stoppe à un mètre du sol et de met à décrire des bonds sur 150 à 200 mètres, projetant une clarté éblouissante, diminuant de taille et de luminosité à chaque bond. De la taille d’une « tonne à eau » elle disparait derrière l’horizon conservant la dimension d’un ballon de football.
Durant l’observation, M. X. a appelé ses parents qui ont vu la mystérieuse lumière. La vitesse de descente était rapide, par contre celle des sauts était faible (15 à 20 Km/h) A chaque saut la campagne était éclairé sur 700 à 800 mètres. Le témoin estime à une vingtaine le nombre de sauts. Aucun bruit n’a été perçu, la nuit était très claire et M. X. distinguait très bien la campagne peu peuplée, qui sépare sa ferme du village de St Laurent de Lin à quelques kilomètres de distance.

Météo : Beau temps, avec des étoiles selon le témoin.
Heure : 19h00 T.U
Station météo : Ciel clair
Visibilité de 20 Km - Température : 16° 5
Vent : 100°/5 kn/sol - 130°/20 kn/500 m
Pression : 1008 mb
Lâcher de ballon : 2h, 8h, 14h et 20h TU
Ce phénomène est difficilement explicable car un météore aurait certainement explosé au premier choc sans rebondir autant de fois par des rebondissements sur les hautes couches de l’atmosphère, mais cela n’explique pas que seul l’environnement de la sphère était éclairé et non pas tout le paysage. Le phénomène semblait être à basse altitude, la foudre en boule parait exclue, le ciel était clair.

Source :
Journal « La Nouvelle République du Centre »
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 8

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Amboise - 1955-1958 - 22h00 - Phénomène lumineux
Un soir d’été à 22h00, près d’Amboise, entre les années 1955 et 1958, M. X. a vu passer comme un « train d’étincelles » dans le ciel durant quelques secondes. La lumière a disparu à l’horizon. Aucun bruit n’a été entendu et le témoin estime à 150 mètres la distance qui le séparait du phénomène. Ses dimensions étaient de 30 m sur 2 m. Le temps était clair avec cependant quelques nuages. Il s’agit probablement d’une rentrée météorites, repérable par sa faible durée. Noter la classique erreur du témoin en ce qui concerne la distance, en effet il est pratiquement impossible de juger d’une distance à l’œil nu dans un tel cas.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 9

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------      

Luynes - Septembre 1958 ou 1959 - 20h00 - Cigare.
Au mois de Septembre 1958 ou 1959, Mme X. donne à manger à ses poules, il est environ 20h00 Le soleil est couché, mais il fait encore jour. Subitement, les poules se mettent à voleter dans tous les sens, complètement affolées, tendis que le témoin entend un souffle au-dessus d’elle. Elle lève la tête et observe un cigare sombre, d’une longueur estimée à 2 mètres, passer à une trentaine de mètres à sa verticale. Une sorte de vapeur blanche entoure l’avant, sa vitesse est moyenne et, ce qui choque le témoin, c’est qu’il se déplace par saccades. Le suivant des yeux, Mme X. le voit disparaitre derrière les arbres qui cachent l’horizon. L’observation a duré quelques secondes, aucun détail n’était visible. La ferme est située entre Luynes et Cléré les Pins.

Aucune explication ne semble pouvoir prendre en compte ce témoignage. Ce sont les poules qui ont attiré l’attention du témoin, une fois l’objet passé, le calme est revenu. Aucun avion de dimension apparente évalué à 2 mètres ne pourrait passer sans produire de bruit. Le témoin malgré la faible durée de l’observation a eu le temps de bien remarqué le détail de la vapeur à l’avant de l’appareil. Elle n’a pas vu d’ailes.

En résumé.
Réactions d’animaux - Bruits - Déplacement par saccades et ce qui est troublant, petites dimensions. Dimension angulaire de 3° 48’ calculée d’après les dires du témoin. En supposant que l’observation représente un appareil connu (entre 8 m pour un avion de tourisme et 70 m pour un Boeing 747) qui a effectivement une dimension apparente de 2 m, celui-ci serait alors de 120 m du témoin pour un avion de tourisme et de 1000 m pour un Boeing. Dans ce cas le bruit caractéristique du moteur ou des réacteurs aurait été entendu. Un second témoin indépendant du premier, aurait augmenté la crédibilité de l’observation.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 10

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------      

Ballan-Miré - Printemps 1959 ou 1960 - 23h30 - Phénomène lumineux/Demi-Sphère.
Un jour de printemps 1959 ou 1960, Mme X. et M. X voient une sorte de « Parapluie » très lumineux, de couleur rouge feu déboucher de l’horizon. L’objet est énorme, de grosseur apparente égale à 20 lunes (10°) Il avance doucement en glissant, venant du Nord-Ouest, il se dirige vers Ballan ou habitent les témoins. L’objet leur semble loin, mais se tient certainement plus près si on tient compte de la taille apparente. Ils entendent une sorte de « Chuintement » comme le bruit de l’eau coulant d’un robinet. Les arbres de la propriété vont ensuite cacher le phénomène. Un vosin qui promenait son chien a confrimé l’observation, il était 23h30.

L’état du ciel et la météo auraient pu éviter toute confusion, cependant les dimensions énormes (les témoins insistent sur ce fait) le déplacement et le bruit palident en faveur d’un phénomène non identifiable, ce qui est troublant , c’est qu’un objet de cette taille, n’est pas été signalé par d’autres personnes. Il faut noter aussi qu’une rentrée de météore dans l’atmosphère produit quelquefois un bruit semblable, notons aussi que c’est l’époque des Lyrides et Aquarides.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 11

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------    

Rivière - Eté 1964 ou 1966 - 3h00 - Objet lumineux.
Vers 3h00, pendant une nuit d’été, entre 1964 et 1966, Mme X. se lève pour satisfaire un besoin naturel. Elle habite une ferme à Rivière, près de Ligré. Sortant de chez elle, elle voit un objet lumineux de forme lenticulaire posé sur le sol d’un talus près du village des Roches St Paul. La couleur de l’objet est rouge, il est à 800 mètres du témoin. Apeurée, elle rentre chez elle et réveille son mari, qui ne veut pas se lever, la prenant pour une folle. Le témoin sera la risée du village pendant plusieurs jours. En particulier, à cause du commerçant qui a raconté l’histoire dans toute la région. Le témoin est décédé depuis cette observation. L’objet était posé devant le coteau, ce qui exclut toute explication impliquant un phénomène astronomique. Reste la possibilité d’un feu de bois allumé, mais le témoin vivant en campagne, était habitué à ce genre d’observation. Le lendemain, une visite sur le talus n’a rien révélé de particulier. Ce cas connu tardivement, eu certainement été très intéressant à étudier.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 13
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 10 Sep - 07:36 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Ligré - Eté 1965 ou 1966 - 15h00 - Ovale.
En 1965 ou 1966 vers 15h00, en été, Mme X. qui habite près de Ligré surveille ses chèvres. Elle est accompagnée par un jeune garçon dont elle a la garde. Le jeune dit à sa grand-mère « Grand-mère je suis fatigué », « Assied-toi » lui répond-elle, se faisant il lève les yeux et demande « C’est un avion là-haut » Mme X. regarde à son tour et voit un objet métallique de forme lenticulaire stationné dans le ciel qui oscille doucement. Sa dimension apparente est comparable à celle de la Lune. Le témoin ne voulant inquiéter l’enfant, le ramène vers la ferme qui est située à 800 mètres. Pendant ce temps, env. 10 mn, l’objet reste visible et toujours dans la même position. Arrivé chez lui, le jeune garçon dira à son grand-père « Je n’ai pas voulu inquiéter grand-mère, mais je crois bien que nous avons vu une soucoupe volante » Les témoins pensent que l’objet était à haute altitude. Lorsque le grand-père est sorti, l’objet avait disparu.

Météo : Beau temps, ciel bleu selon le témoin.
Les témoins ne sont pas influencés, puisqu’ils n’ont parlé de leurs versions des faits qu’en rentrant. Il faut plus de 5 mn pour aller du champ à l’habitation des témoins. Un hélicoptère apparaissant même avec la même taille apparente de la Lune aurait volé à l’altitude minimale de 1000 mètres et aurait donc été entendu. Par contre un ballon météo à haute altitude est à admettre.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 14

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Villandry - Printemps 1967 - 12h00 - Sphère.
La famille X. vient de s’installer dans la région de Villandry. Un midi du printemps 1967, la fillette âgée de 6 ans entre en courant dans la maison et dit à sa mère « Il y a une voiture dans le ciel » Mme X. sort dans la cour où jouait sa fille et observe une grosse sphère métallique couverte de facettes « comme dans les bals » dira-elle, stationnée dans le ciel à environ 1000 m. Elle regarde quelques minutes, prend sa fille par la main et rentre chez elle pour prendre des jumelles A son retour, la sphère n’est plus là. Sa grosseur apparente était comparable à la grosseur de la Lune.

Météo : Beau temps, ciel bleu selon le témoin.
Compte tenu de sa taille, cet objet ne peut-être comparé avec un hélicoptère ou à un avion qui aurait été entendu à cette distance. Sa dimension est évaluée à 10 mètres. Le soleil ne peut être mis en cause, car les témoins l’on vu également plus haut et à droite ce qui correspond à sa position à cette heure, soit env. 165° Quant à un nuage isolé, il n’aurait pas eu le temps de disparaitre si rapidement. Reste la confusion possible avec un ballon « aluminisé ».

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 15
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Tours - Le 18 Juillet 1967 - 1h20 - Sphère lumineuse.
Le Mardi 18 juillet 1967 vers 1h20, M. et Mme X. ont vu de la terrasse de leur maison, située rue Michelet à Tours, une sphère lumineuse et scintillante qui se déplaçait d’Est en Ouest. Son altitude était basse et elle était accompagnée d’une queue d’un rouge éclatant et de petites boules lumineuses, mais moins brillantes. L’objet a disparu d’un seul coup et l’observation n’a duré que 4 mn. Cinq autres personnes des localitées suivantes ont également vu le phénomène : Reugny, Neuillé de Lierre et Château-Renault.

Météo : inconnue selon le témoin.
Heure : 0h20 T.U
Station météo : Plafond ciel clair.
Visibilité de 11 Km - Température : 17° - Vent : 0/5Kn 270° - Pression : 1001 mb
Pluie à 16h45 jusqu’a 17h40 T.U - Lâcher de ballon : 23h, 11h, 5h

Cette observation est caractéristique de la rentré de débris spatiaux, le fait qu’elle soit confirmée par plusieurs personnes placées en différents endroits du département, conforte cette hypothèse d’un éclatement à haute altitude. Encore une fois, la durée est surestimée. (Période des Aquarides et Perseïdes)

Source :
Journal « La Nouvelle République du Centre » du 19 Juillet 1967.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Reignac - Le 23 Juillet 1967 - 22h00 - Boule rouge.
« Le Dimanche 23 Juillet 1967, j’étais couchée dans ma maison de Reignac ou j’habitais avec ma famille, il faisait très chaud avec un beau clair de Lune. Mes enfants regardaient le ciel, quand ils virent deux objets rougeâtres. Ils m’ont appelée et je suis sortie pour les voir. Les deux objets remontaient la vallée de l’Indre à mi-hauteur des collines. Ils ont tourné au-dessus de Loches, et à ce moment nous avons vu que, derrière la partie avant (rouge) il y avait une partie blanche que la Lune éclairait, il était à peu près 22h00. »

« J’étais alors descendue sur la route pour regarder le ciel, je vis arriver un autre engin venant de l’horizon, il volait bas et doucement, il est passé au-dessus de la maison. Devant, il y avait une boule rouge. En passant, j’ai vu que c’était une matière translucide et que la lumière rouge sortait d’un cylindre central vertical. Le cylindre tournait et je distinguais nettement sa rotation, car il comportait des barres verticales de différentes longueurs, une longue, une étroite, une longue, ect... Il tournait très doucement. Derrière, il y avait une coque blanchâtre et opaque plate en dessous et arrondie autour. Il y avait à côté des protubérances. Il était 22h15 à 22h30 quand les deux engins revinrent de Loches»

Le lieu de l’observation est la sortie de Loches sur la RN 143 (commune de Chambourg), les deux premières boules encadraient la rivière à 200 mètres du témoin à une altitude de 100 mètres. Le deuxième objet avait une altitude de 40 mètres et une dimension de 15 m de long pour une section de 10,50 m x 3. La boule avait un diamètre de 4,50 m, la vitesse était de 30 à 40 Km/h. Le témoin était distant du phénomène de 20 à 25 m. La description du témoin est précise, les détails techniques ajoutent à l’étrangeté générale de l’appareil. Le témoin était âgé au moment des faits. Un détail ne colle pas avec l’heure de l’observation, en effet celui-ci cite le clair de Lune, alors que la Lune n’était pas levée. Il était certainement plus tard que 22h00.

Heure : 21h T.U
Météo : Beau temps selon le témoin.
Station météo : Plafond 1800 m - Nuage 6/8 de Strato-cumulus
Visibilité de 10 Km - Température : 18° 4 - Vent : 5Kn vent calme, 270°
Pression : 1012 mb - Lâcher de ballon : 11h, 23h

Source :
LDLN No 100
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 17
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 10 Sep - 07:38 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Richelieu - Le 20 Avril 1968 - 18h00 - Triangle.
Le samedi 20 avril 1968 vers 18h00, deux habitants de Richelieu qui travaillaient dans un champ ont vu passer à leur verticale un objet en forme de triangle dont les côtés étaient d’un blanc vif. La pointe était dirigée vers le haut et l’on voyait le ciel entre les côtés. Les témoins ont observé l’objet pendant un quart d’heure environ, sa taille apparente était comparable à deux panneaux de signalisation. Le soleil était très bas sur l’horizon et ne pouvait être source de confusion. La durée de l’observation exclut un avion. Par contre un ballon sonde pourrait présenter un aspect triangulaire et de déplacer relativement lentement. Malheureusement, les témoins ont disparu (Saisonniers ?) Ceux-ci auarit apporté de plus amples informations nécessaires à une bonne étude du phénomène.

Heure : 17h T.U
Météo : inconnue selon le témoin.
Station météo : Plafond 8000 m (cirrus, nuages translucides) - Nuages : 7/8
Visibilité de 30 Km - Température : 23° 8 - Vent : 160°/5Kn/sol
Pression : 999 mb - Lâcher de ballon : 5h, 11h, 23h

Source :
Journal « La Nouvelle République du Centre » du 22 Avril 1968.
LDLN No 95 et 97
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 18

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Villandry - Le 19 Août 1968 - 22h00 - Objet brillant/Point lumineux
M. X. en vacances à Villandry a vu le Lundi 19 Août 1968 vers 22h00, un objet brillant beaucoup plus gros qu’une étoile, stationné dans le ciel. Le lendemain, Mm. X. a revu le même phénomène, à la même heure. Il appela son voisin et son épouse qui confirmèrent l’observation. Ils ne le reverront pas les jours suivant. Il leur est impossible de déterminer la taille et la distance de l’objet céleste.

Le manque de renseignement ne permet pas d’analyser ce cas, la direction de l’observation et la durée de celle-ci seraient nécessaire. Il faut noter que très souvent ce type d’observation répétée est lié à un objet astronomique.

Heure : 17h T.U
Météo : Beau temps selon le témoin.
Station météo :Ciel clair
Visibilité de 20 Km - Température : 12° 6 - Vent : 5Kn vent calme
Pression : 1008 mb - Lâcher de ballon : 11h, 23h

Source :
Journal « La Nouvelle République du Centre » du 29 Août 1968.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 19

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Chinon - 5 Octobre 1968 - 17h00 - Sphère/Dirigeable
Témoignage de Mme X. qui près de Chinon vers le 5 Octobre 1968 déclare. Le ciel était clair et il faisait beau temps. « Alors que j’étais en bas de la côte (côté de Ligré) j’ai vu sortir du coteau une énorme sphère ressemblant à un dirigeable qui devait se trouver à ce moment à deux ou trois kilomètres de moi. En l’espace de quelques secondes, cette sphère bascula à l’horizontale et se trouva à la hauteur des poteaux télégraphiques, à quelques mètres au-dessus de ma tête. Quelques instants plus tard, elle disparut sur ma droite.
Cependant, j’ai pu faire les remarques suivantes : (Le témoin est très précis dans sa description) Sa couleur était gris-bleu, pour une longueur de 40 à 50 mètres, d’une hauteur de 4 à 5 mètres et d’une largeur équivalente. Le dessous est caréné et ressemblait à un tissu genre nylon. Il y avait des hublots sur tout le profil. Ces hublots étaient opaques et encerclés d’un métal noir. Aucun feu clignotant et absloument aucun bruit (même pas un bruit d’air) aucune odeur » Le témoin, a part une frayeur légitime, ne ressentit aucune sensation particulière.

Heure : 16h T.U
Météo : Beau temps
Station météo :Ciel clair, beau temps.
Visibilité de 20 Km - Température : 18° - Vent : 5Kn vent calme N/E
Pression : 1009 mb

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Saint Pierre des Corps - 9 Novembre 1968 - A.M - Objet rond/Cigare
Le Lundi 9 Novembre 1968, en fin d’après midi, une tourangelle à vu un objet rond et blanc de la forme d’un cigare qui se déplaçait à une grande vitesse. Elle a pu observer l’objet une bonne minute. Elle circulait en voiture entre Saint Pierre des Corps et la Ville Aux Dames.

Cette observation ressemble à une rentrée de météorites dans l’atmosphère (époque des Taurides), la météo est favorable à cette hypothèse (temps incomplètement couvert) le temps d’observation est long pour un objet qui se déplace à une grande vitesse. Il aurait été bon de rencontrer le témoin.

Météo : inconnue selon le témoin.
Station météo : Plafond 500 m Nuages : 5/8
Visibilité de 10 Km - Température : 15° 8 - Vent : 0/5Kn - Pression : 1004 mb
Pluie à 16h45 jusqu’a 17h40 T.U - Lâcher de ballon : 23h

Source :
Journal « La Nouvelle République du Centre » du 10 Novembre 1968.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 21
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 10 Sep - 08:43 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Tours - Printemps 1970 - 23h00 - Phénomène lumineux.
Cette observation faite à 23h00 par un jeune homme durant le printemps 1970 à ceci de particulier, car elle permet de calculer une position par triangulation. On peut situer l’objet à la hauteur de l’ile Aucart. La planète Mars ne peut être mise en cause car elle se levait à 7h55 et se couchait à 21h43 le 1er mars 1970. A la fin du printemps, elle se levait 4h37 et se couchait à 20h41. Sauf bien sur, si le témoin a fait son observation plus tôt qu’il ne l’a déclaré, mais ce dernier étant pâtissier à l’époque, il sortait toujours à la même heure, ce qui lui a permis de se souvenir de l’heure. L’objet se situé au-dessus de la Loire, entre les deux ponts. Bien entendu, comme la date exacte de l’observation reste inconnue, il reste un doute : Celui d’une confusion possible avec un phénomène astronomique.

Extrait de l’Interview du témoin :
Qu’avez vous vu ? « Je revenais de travailler et je roulais sur le pont Wilson, j’étais en Solex. J’ai vu une lumière jaune orange, à peu près au-dessus du bateau restaurant. Je suis rentré chez moi près de la Tranchée et j’ai regardé de nouveau le phénomène avec mes parents, puis au bout de trois quarts d’heure, nous sommes rentrés »
Pendant combien de temps avez-vous vu l’objet ? « 45 mn environs »
L’objet a-t-il bougé ? « Non »
Comment était le ciel ? « Clair, pas trop de nuages, il y avait des étoiles et il ne pleuvait pas »
Comment apparaissait l’objet ? « Comme de la lumière, de forme lenticulaire »
Etait-il brillant ? Par rapport à la Lune par exemple ? « Plus brillant, mais moins éblouissant »
Est-ce que les contours étaient nets ? « Non, flous, brouillés »
De quelle couleur étaient-ils ? « Jaune orange »
L’objet a-t-il bougé ? « Non, pas du tout »
L’avez vous vu partir ? « Non, nous nous sommes couchés avant »
Avez-vous entendu du bruit ? « Non »
A quelle distance l’objet était-il de vous ? « 500 m à peu près »
A quoi ressemblait-il ? « A un soleil »
A quelle hauteur était-il ? « A la même hauteur que la maison de mes parents (mi-coteau) »
...
Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 22

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Larcay - Entre 1968 et 1969 - 23h00 - Ovale lumineux.
Entre 1968 et 1969, en été, M. X. prend le frais dans le jardin de sa maison, située sur les hauts de Larcay, se tournant vers le Sud, il voit dans le ciel un objet ovale lumineux de couleur orange claire. Les bords sont flous et entourés de rayons scintillants, comme un ciboire. Il est environ 23h00, il fait beau et le témoin observe le phénomène pendant 30 secondes. Brusquement, celui-ci disparait vers le Sud à très grande vitesse. M. X. estime que l’objet stabilisé au-dessus de Montbazon. Sa grandeur apparente était comparable à la Lune, qui d’ailleurs était visible plus à l’Est.

La taille apparente semble éliminer étoiles et planètes. Un météore pourrait expliquer cette observation, à condition que sa trajectoire soit dans l’axe du témoin. Notons que le témoin est un officier en retraite, habitué aux observations celestes. Epoque des Aquarides et des Perséides.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 23

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Chinon - Le 15 Août 1971 - 22h00 - Demi-Sphère.
Mme X. demeure près de la ville de Chinon, le dimanche 15 Août 1971, elle a invité une amie et sa mère à diner. Il est 22h00 lorsqu’elles sortent voir « passer les satellites » La mère de l’amie, Mme Y. qui se déplace difficilement, sort la dernière. Se retournant pour fermer la porte, elle sent une présence au-dessus d’elle et lève les yeux. Elle voit alors un « énorme parapluie noir » avec des feux autour stationné au-dessus du manoir. Elle se met à crier et rentre aussitôt dans la demeure. Tout le monde accourt, elle explique difficilement ce qui se passe, tant elle est effrayé. Mme X. et son amie ressortent aussitôt, mais ne voient rien.

Le lendemain, une voisine qui ne connait pas le témoin de l’observation, vient trouver Mme X. et lui dit « J’ai eu très peur hier soir, il y avait un énorme parapluie sombre avec des feux multicolores autour, juste au-dessus de votre manoir, je me suis caché pour voir cette chose qui est restée plus d’une heure au-dessus de chez vous » L’altitude de l’objet était d’environ 30 m et son diamètre une dizaine de mètres.

Météo : Beau temps selon le témoin.
Station météo : Ciel clair.
Heure : 21 h T.U
Visibilité de 20 Km - Température : 15° 8 - Vent : 20°/4Kn - Pression : 1007 mb
Lâcher de ballon : 5h, 11h
Seule la Lune aurait pu être la cause de confusion, mais elle n’était pas levée. Les témoins indépendants étaient situés de chaque côté de la maison, ce qui précise l’emplacement de l’objet. Sa disparition rapide est particulière, ainsi que la longue durée de l’observation, indiquée par le témoin no 2. Ce cas illustre bien que les observations a priori à faible distance restent les plus inexplicables.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 24
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 11 Sep - 13:44 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Tours - Fin Mai 1972 - 17h00 - Sphère.
A la fin du mois de Mai 1972, M. X. rentre chez lui, il habite le quartier de la Rotonde à Tours. Un passant arrêté de l’autre côté de la rue, l’interpelle et lui demande d’observer le ciel. M. X. lève les yeux et voit une sphère de teinte aluminium stationné au-dessus de Saint Avertin ou de Larcay. Ils observent pendant 4 à 5 mn l’objet qui disparait brusquement. Il était 17h00, il faisait beau et l’objet réfléchissait la lumière solaire. Sa dimension apparente correspondait à un quart de Lune.

Le premier témoin n’a pu influencé le second, car il lui a juste indiqué ce qu’il voyait dans le ciel. Un appareil tel qu’un avion ne serait pas resté aussi longtemps stabilisé, même si on le considère en approche et vue de face. Un hélicoptère, également vue de face pourrait à la rigueur expliquer le phénomène. Ce qui le situerait à 2500 m (pour un hélicoptère de 2 m de diamètre apparaissant avec la grosseur d’un quart de Lune) mais sa disparition instantanée ne saurait été expliqué. Il faut noter que M. X. de part ses occupations et un bon observateur
Il reste la possibilité d’un ballon réflectorisant, stationné à haute altitude. Ne connaissant pas la date exacte de l’observation, on ne peut savoir si des nuages épars étaient susceptibles de le faire disparaître rapidement.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 25

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Joué Les Tours - Novembre 1972 - Sphère lumineuse.
Au mois de Novembre 1972, un habitant de Joué les Tours a vu une sphère lumineuse passer dans le ciel. Celle-ci se déplaçait en ligne droite, sa surface semblait recouverte de facettes. Elle était de teinte blanche rose, entourée d’un halo et suivi d’une trainée. Elle émettait un bruit de vent. Il s’agit peut-être de la rentrée atmosphérique ou de débris de fusée dans l’atmosphère. Le manque de précision exclut toute autre explication.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 26

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Tours - Le 14 Décembre 1973 - 23h15 - Sphère lumineuse.
A Tours, le Vendredi 14 Décembre 1973, M. X. attend son fils sur le terre plein du palais des foires, il est 23h15 et ce dernier reste dans sa voiture, il fait froid. Soudain devant lui à environ 200 m, il voit une sphère lumineuse « couleur Lune » mais bien plus grosse, stationnée à l’aplomb du petit hall. Stupéfait, il retire ses lunettes et essuie son pare-brise pour mieux voir. La sphère est toujours immobile, malgré le vent fort. Environ 2 mn après, la partie supérieure se confond avec la nuit, comme si un rideau noir descendait dessus. Le témoin sort de sa voiture pour aller chercher son fils afin qu’il voit le phénomène. C’est alors que l’occultation s’arrête, la base de l’objet se tord et prend l’apparence d’une forme de « Pied de bol » puis tout disparait. Quelques secondes plus tard, une boule de feu, plus petite de 30 cm de diamètre, est éjectée et éclate sans bruit. Les lampadaires situés en bas du hall n’ont pas eu de variation de luminosité. L’observation a durée plus de 5 mn, le témoin a évalué le diamètre de la sphère à 2 mètres.

Heure : 22h15 T.U
Météo : vent fort, froid selon le témoin.
Station météo :Ciel clair
Plafond : 3/8 500 m Strato-Cumulus - 8/8 m 1200 m Strato-Cumulus - Nuage 8/8
Visibilité de 10 Km - Température : 5° 6 - Vent 340°/10 kn Pointe à 24 kn
Pression : 1006 mb - Lâcher de ballon : non
Pluie entre 18h45 et 20h35

La Lune était près de l’endroit ou se tenait l’objet, de plus, celle-ci était presque pleine. Des masques nuageux ont pu découper une forme de bol. Il faut noter qu’un front froid est passé vers 20h TU et dans ce cas un trou momentané peut disparaitre, ainsi qu’une certaine translucidité des nuages. D’ailleurs, le témoin a insisté sur la grosseur de l’objet, et comme la Lune n’était levée que depuis 30 mn, elle apparaissait très grosse. Reste la boule de feu expulsée qui pourrait être expliquée par le passage d’une trouée nuageuse devant l’étoile Regulus (magnitude de 1,36)

Source :
Journal « La Nouvelle République du Centre » du 31 Janvier 1974.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 27

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Mettray - Le 31 Décembre 1973 - 23h00 - Sphères.
Dans la nuit du Lundi 31 Décembre 1973, vers 23h00, la famille X. se dirige vers Mettray pour présenter ses vœux de nouvel an à des amis. La route est droite, bordée d’arbres. Brusquement Mme X. voit passer dans le ciel deux sphères lumineuses blanches qui se suivent décalées verticalement. Elle le dit à son mari qui, lui n’a rien vu. Mais aussitôt les sphères repassent dans l’autre sens et cette fois M. X. et son jeune fils les voient. Leur vitesse n’est pas très importante, elles semblent illuminées, leur altitude est d’une trentaine de mètres. Elles sont à une distance évaluée à 1 Km des témoins. Quinze secondes environs se sont écoulées entre les deux observations. La première sphère, la plus haute, était séparée de la deuxième d’une distance égale à 2 fois le diamètre de l’une d’elles (2 m) La voiture, une 2 CV Citroën, n’a pas eu de défaillance.

Heure : 22h T.U
Météo : Inconnue selon le témoin.
Station météo :Ciel clair
Plafond : 150 m - Nuage 8/8 Stratus
Visibilité de 4 Km (Brume) - Température : 1° 9 - Vent 80°/10 kn
Pression : 1013 mb - Lâcher de ballon : non
La météo, le jour férié et l’heure excluent une quelconque explication à l’aide d’hélicoptères ou d’avions, la faible distance est vérifiée par la visibilité de 4 km, il faut préciser que le témoin n’ayant pas vu les objets passer la première fois, conclut que ces derniers avaient forcément fait demi-tour, ce qui n’est qu’une supposition. Cependant, il est peu probable que cette observation soit celle d’une série de météores jumeaux dont l’entrée se serait effectuée à quelques secondes d’intervalle suivant la même direction. Cependant la brume est cause de bien des confusions.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 28
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 11 Sep - 13:49 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Villandry - Février 1974 - 21h30 - Demi-Lune.
Au mois de Février 1974, vers 21h30 le chat de la famille X. demande à sortir. Mme X. ouvre la porte et voit une grosse lumière rouge stationnée dans le ciel. Elle rentre précipitamment chez elle et dit à sa fille « Viens voir, une soucoupe volante » La jeune fille se montre très effrayée. Cependant, elle rejoint sa mère sur le pas de la porte, munie d’une paire de jumelle 8x30 pour mieux observer le phénomène. Celui-ci apparaît plus brillant qu’au début de l’observation. Derrière la lumière, les témoins pensent apercevoir une forme sombre « comme un cornet de glace » L’avant de l’objet est comparable à un gros phare rouge « Un drôle de rouge » dira le témoin. Sa grosseur apparente est égale à une demi-lune, ses bords scintillent comme des pierres à briquet et son plus orange que le centre. Aucun bruit n’est perceptible. Après quelques minutes, l’objet commence à se déplacer, Mme X. décide alors de prévenir son voisin qui constate la disparition progressive de la lumière vers le Nord. La durée de l’observation, qui a eu lieu sur le coteau de Villandry est d’environ 5 mn, la distance est évaluée à 300 m.
Météo : Temps clair sans lune, beau selon le témoin. Le phénomène aurait pu être confondu avec une météorite. Il faut noter que Mars était visible à cette époque, mais elle se trouvait plus à l’Ouest. Encore une fois, l’absence de la date exacte de l’observation pose bien des problèmes.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 29

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Villandry - Février 1974 - 21h00 - Sphère.
Le lendemain de cette observation précédente, vers 21h00 la fille de Mme X. sort de chez elle. Elle voit passer une sphère de couleur rouge foncée sur le même axe que l’observation de la veille. Le déplacement particulier de la sphère la frappe. En effet, celle-ci se déplace comme une feuille morte avec des retours en arrière. Sa vitesse est moyenne, la forme circulaire est bien nette. Une enveloppe lumineuse plus orange l’entoure, aucun bruit n’est perçu. La distance de l’observation est semblable à la précédente. Météo : Pas de précipitions atmosphérique selon le témoin. Ce dernier est certain que l’objet a décrit un angle d’environ 160° Le déplacement était très spécifique au phénomène OVNI. Aucun engin connu, même un hélicoptère ne se déplace en feuille morte linéairement.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 30

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Langeais - Le 24 Février 1974 - Croissant.
Le Dimanche 24 Février 1974, M. X qui se circulait sur une route de Langeais à vu un objet en forme de croissant qui se déplaçait rapidement dans le sens Est-Ouest. Le témoin a bien pensé à la Lune, mais celle-ci se trouvait, d’après lui, à l’opposé de l’endroit de son observation.
Météo : Inconnue selon le témoin.
Station météo : plafond Ciel clair
Visibilité de 11 Km - Température : 2° à 6° - Vent 10 kn N/E
Pression : 1014 mb - Lâcher de ballon : 11h
La seule étrangeté de cette observation vient de l’analyse du témoin qui pense que la Lune se couche à l’Est. La carte astronomique le montre, c’est bien la Lune que le témoin a vu et qui se « déplaçait » au rythme de la voiture.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 31

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Saint Patrice - Le 28 Février 1974 - 23h15 - Croissant.
Dans la nuit du Jeudi 28 Février 1974, vers 23h15, M. X se rend chez son père à Saint Patrice. Brusquement, il voit un objet en forme de croissant qui survole le bourg. Il est très lumineux et avance d’Est en Ouest à basse altitude. Arrivé chez son père, le témoin lui raconte son observation. Ils sortent et voient l’objet disparaitre en direction d’Ingrandes. Au début, l’objet lançait des rayons lumineux oranges très vifs qui éclairaient les vignes. Il se déformait au fur a mesure qu’il avançait. L’observation a durée 35 mn.

Heure : 22h15 T.U
Météo :Inconnue selon le témoin.
Station météo :Plafond 1600 m
Plafond : 8/8 Strato-Cumulus opacus
Visibilité de 8 Km - Température : 2° 2 - Vent 10 kn Sud
Pression : 1007 mb - Lâcher de ballon : 11h
Une confusion avec la Lune est possible. Celle-ci étant à son 6ème jour (NL le 22 à 5h34) Elle apparait à l’observateur comme un croissant horizontal qui contraste très nettement avec l’idée très répandue dans le public que les croissants lunaires sont toujours verticaux. Il faut noter que la météo est défavorable à cette hypothèse car le ciel était couvert. Cependant une trouée nuageuse ou une diminution de l’épaisseur de la couche n’est pas exclue. Une analyse semblable faite par M. Eloi Geneslay, un astronome amateur tourangeau résume cette hypothèse.

Le témoin a bien vu l’objet toujours dans la même direction, comme si celui-ci le suivait. Les axes de visions restent relativement parallèles (lorsque le témoin se déplace) ce qui confirme l’observation d’un objet dans le lointain. La Lune était proche de son coucher, et donc de teinte orangée. Est-ce que les rayons sont une interprétation du témoin ?

Source :
Enquête de Gendarmerie.
Journal « La Nouvelle République du Centre » du 1er Mars 1974.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 32

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Saint Michel sur Loire - Le 12 Mars 1974 - 1h15 - Masse lumineuse.
Le Mardi 12 Mars 1974 vers 1h15 à Saint Michel sur Loire, M. X qui a été témoin d’un phénomène lumineux dans la nuit du 28 Février (Cas no 32) voit de nouveau un objet bizarre. Pour ne pas être le seul témoin, il réveille un cafetier de la ville. Ceux-ci voient bien deux masses très lumineuses de forme imprécise s’éloigner dans la direction du Sud-Est. M. X. téléphone alors à la gendarmerie de Chinon, mais les gendarmes n’aperçoivent rien de particulier. Quelques minutes plus tard, le témoin voit apparaitre un cigare entouré de trois anneaux à l’avant et à l’arrière. Son père qui s’est muni d’un appareil photo prend plusieurs clichés. Ceux-ci seront développés par les soins de la gendarmerie, mais il s’avérera que le négatif était grillé.

Heure : 0h15 T.U
Météo :Inconnue selon le témoin.
Station météo :Plafond 1800 m
Plafond : 6/8 Strato-Cumulus à 1800 m
Visibilité de 3 Km avec brume - Température : 4° - Vent 160°/5 kn Sud
Pression : 1006 mb - Lâcher de ballon : 5h
Voici très certainement la deuxième méprise d’un témoin voulant conforter sa première observation à l’aide d’une seconde. Là aussi la Lune est présente juste au Sud-Est. La brume située près du sol dans nos régions, permet quand même une bonne visibilité des lumières célestes. Par ailleurs, un appareil photographique simple (V=1/25 ou 1/60ième) ne permet pas une impression de la pellicule. Le fait que celle-ci soit grillée provient sans doute d’une mauvaise manipulation, car un rayonnement capable de traverser le plastique du boitier de l’appareil causerait des lésions sérieuses aux témoins du phénomène. Voici comment on fabrique de extraordinaire... Il faut noter l’apparition de trouées dans la couche nuageuse qui passe de 5/8 à 1h00. La Lune était pleine le 8 à 10h30 (dernier quartier le 15 à 19h15) Un cercle des positions possibles de l’objet (Sud-Est) a été tracé, la direction exacte de l’observation était inconnue, la Lune se trouve dedans.

Source :
Enquête de Gendarmerie.
Journal « La Nouvelle République du Centre » du 13 Mars 1974.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 33
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 11 Sep - 13:52 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Mettray - Mars 1974 - 20h00 - Ovale.
Quelques jours après l’observation précédente, Mme X. (Cas no 34) et son mari sortent de leur maison pour se rendre chez des amis. Quelle n’est pas leur surprise de constater que l’objet déjà vu la veille est toujours visible un peu plus au Nord. Il est semblable au précédent, bien qu’un peu plus rouge. Les témoins l’observent 10 mn et s’en vont vers Mettray. Ils le voient encore de la route qu’ils empruntent, puis il est bientôt caché par les bois. Météo beau temps selon les témoins. Très souvent les objets lointains, vu au même endroit à quelques jours d’intervalles sont des phénomènes astronomiques. Les deux cas préoccupants sont bien des fausses interprétations de l’observation de la planète Mars. L’écliptique de la carte du ciel a été tracé du début à la fin du mois de Mars, et la planète a été également placée. La deuxième observation est plus basse sur l’horizon, ce qui consolide cette hypothèse. Noter la tendance des témoins à sous évaluer l’altitude de leur observation.

La comparaison entre les caractéristiques visuelles de Mars et les déclarations des témoins sont intéressantes, elles montrent comment une transcription orale ou écrite, modifie complètement l’idée directrice qui émane du rapport. Hormis la taille et la forme, seuls critères d’étrangeté de l’observation, la description de la planète Mars est exacte. Il s’agit là d’une confusion sans aucun doute due à une méconnaissance de l’aspect des objets célestes.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 35

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Saint Michel sur Loire - Le 25 Mars 1974 - 20h25 - Sphère.
Pour la troisième fois, le Lundi 25 Mars, M. X. sera le témoin d’un phénomène étrange, il voit de nouveau entre 20h25 et 21h15, une sphère éclairée dont la partie inférieure est très lumineuse. Elle se déplace à l’inverse du vent dans la direction Ouest-Nord-Ouest et disparait à l’horizon. Mais cette fois il n’est pas seul, la gendarmerie est là et ce sont plus de 50 personnes qui observent le phénomène. De nombreuses photos furent prise, mais les négatifs n’ont pas été impressionnés.

Heure : 19h25 T.U
Météo :Inconnue selon le témoin.
Station météo :Plafond 3500 m
Plafond : 6/8 Alto-Cumulus
Visibilité de 20 Km - Température : 12° - Vent 10 kn Est
Pression : 997 mb - Lâcher de ballon : 11h, 5h
Cette troisième observation dans la région est toujours celle de la Lune, quand au déplacement du contre le vent, il fut mal interprété, car le vent venait de l’Est (donc les nuages allaient vers l’Ouest) c’est à dire dans la direction de la sphère. Mais si un observateur considère les nuages fixes, la Lune lui semblera aller vers l’Est, bien que se couchant à l’Ouest (Nouvelle Lune de 23h à 0h24) D’ailleurs, la gendarmerie fut très prudente concernant ce cas.

Source :
Enquête de Gendarmerie.
Journal « La Nouvelle République du Centre » du 13 Mars 1974.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 36

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Chambray les Tours - Le 27 Mars 1974 - 20h00 - Sphère.
Une habitante de Chambray les Tours observe le Mercredi 27 Mars vers 20h00, une sphère dans le ciel, en compagnie de deux voisins. Elle était éclairée en-dessous, ce qui lui donnait l’aspect d’un croissant très brillant. L’observation a duré 20 mn.

Heure : 19h T.U
Météo :Inconnue selon le témoin.
Station météo :Plafond 300 m
Plafond : 5/8 Status
Visibilité de 2 Km (Brume) - Température : 10° - Vent 40°/5 kn
Pression : 999 mb - Lâcher de ballon : 5h
Sans connaitre la direction de l’observation, il est délicat d’expertiser ce cas. Cependant, il convient de remarquer que la Lune était bien visible cette nuit là et montrait un croissant de faible dimension ce qui correspond bien à la description du témoin. La brume cachait le reste du disque, normalement éclairé par une lumière cendrée. La même confusion fut faite le 25 du mois à Saint Michel (Cas no 36)

Source :

Journal « La Nouvelle République du Centre » du 28 Mars 1974.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 37
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 670
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 11 Sep - 20:28 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Tours - Printemps 1974 - 16h00 - Sphère.
Mme X. est assise seule dans la salle d’attente d’un cabinet médical de Tours. Elle se lève pour regarder par la fenêtre et voit dans le ciel, passer devant elle une sphère métallique avec des feux multicolores tout autour de la circonférence. Le temps était beau en cette journée de printemps 1974, il est 16h00. Malgré la vitesse importante de l’objet, le témoin a remarqué qu’il reflétait la lumière solaire sur sa surface métallique et que les lumières disposées autour, de teinte rouge et jaune, clignotaient continuellement. Sa grosseur apparente était à peu près égale à deux fois la pleine Lune. Le témoin estime qu’il se dirigeait vers le sol. Météo : Beau temps clair avec quelques nuages selon le témoin.

Aucune interprétation rationnelle ne convient pour expliquer cette observation. Il est surprenant que d’autres témoins ne se soient manifestés. La dimension angulaire de l’objet laisse deux possibilités : Objet à faible distance et de faible taille, ou objet éloigné mais de plus grande taille. Il faut quand même noter, que les observations de courte durée favorisent les interprétations très diverses que font les témoins à partir de fait naturels.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 38
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------   

Cerelles - Le 13 Juin 1974 - 22h15 - Lumières/Boule.
« Un soir je fermais les volets vers 22h-22h15, j’ai l’habitude de regarder le ciel, car il y a des vols de nuit. Ce soir là, je vois une lumière qui faisait un aller retour, j’appelle mon mari et je lui dis en riant « viens voir, un OVNI » Il est venu et a regardé. En fait, il y avait deux lumières. Elles disparaissaient derrière un arbre qui est devant chez nous, durant leurs allers et retours. Elles étaient blanches, de luminosité importante. Ce manège commençait à nous intriguer, nous avons ouvert la fenêtre pour nous mettre dehors et, au bout d’un moment, on a vu une grosse boule rouge orangée arriver derrière la maison »

« Ensuite les deux autres lumières ont disparu, elles se sont éloignées. On a eu l’impression qu’elles fusionnaient. Ce qui est particulier, c’est qu’au début les deux boules lumineuses envoyaient un faisceau lumineux très large vers le sol. On voyait les arbres comme en plein jour, et ça avançait vers nous »

Extrait de l’Interview du témoin :
Il était quelle heure ? 22h15.
Qu’est devenue la sphère orange ? Elle est partie.
Vers les autres ? Non, les autres étaient éteintes.
Quelle était la date de votre observation ? Début Juin 1974, c’était le jeudi 13.
Quel temps faisait-il ? Beau temps, nous avons regardé le ciel pendant ¾ heure.
Avez-vous un appareil photographique ? Oui, nous pensions prendre des photos, mais je croyais qu’il n’y avait plus de pellicule dans l’appareil. Le lendemain, lorsque j’ai vérifié, j’ai vu qu’il y en avait une.
Avez-vous la Lune ? Je ne crois pas qu’elle était dans le ciel.
Comment vous apparaissait la sphère orange ? Solide, mais lumineuse
Comment vous apparaissez les lumières blanches ? On ne les distinguait pas vraiment, ça faisait une lumière vague. Il y avait surtout ces faisceaux qui descendaient vers le sol.
La luminosité de la sphère était-elle forte par rapport à la Lune ? Bien plus forte.
La luminosité des lumières blanches étaient-elles forte par rapport à la Lune ? Bien plus forte, mais plus petite.
Les bords de la sphère étaient-ils dessinés ? Oui.
Les bords des lumières blanches étaient-elles dessinés ? C’était vague.
Quelle était la taille de la sphère ? Moitié de la Lune.
Quelle était la taille des lumières blanches ? Deux fois vénus.
Quelle était la vitesse de la sphère ? Comme une voiture à peu près toujours à la même vitesse.
Quelle était la vitesse des lumières blanches ? Plus rapide que la sphère orange.
Est-ce que la luminosité de la sphère changeait ? Oui, ça diminuait et ça augmentait sur un rythme de 1,5 secondes.
Est-ce que la luminosité des lumières blanches changeait ? Toujours pareil.
A quelle distance était la sphère ? Quelques kilomètres.
A quelle distance était les lumières blanches ? 10 Km environ.
Avez-vous parlé de votre observation à vos voisins ? Oui, il y a d’ailleurs un propriétaire qui a retrouvé des arbres cassés et arrachés sur une petite surface alors qu’il n’y avait pas eu de vent, il y a peut-être un rapport...
Avez-vous de la fumée ou de la vapeur ? Non
Que faisaient les lumières lorsqu’elles s’arrêtaient ? Rien, elles repartaient aussitôt.
Sans descendre ? Non
Avez-vous entendu du bruit ? Non, rien du tout, c’est ce qui nous à faire dire que c’était un phénomène bizarre.
Qu’est-ce qui était éclairé ? Le bord de la forêt.
Le faisceau éclairait-il tout le temps ? Non, au début les lumières étaient l’une derrière l’autre, sans faisceau, elles sont venues vers nous toutes les deux en faisant 2 ou 3 allers retours sans le faisceau. Après, elles sont retournées à leur point de départ, vers l’horizon. On croyait qu’elles partaient, on a dit « Tiens on ne les voit plus » Puis elles sont revenues toutes les deux avec le faisceau. Ensuite, elles se sont séparées : L’une est partie à droite, l’autre à gauche. Elles sont revenues ensuite au point de départ.
Y avait-il encore les faisceaux ? Oui, lorsque la sphère orange est arrivée, tout s’est éteint. On ne les a plus revues.
Est-ce que les faisceaux se croissaient ? Non, ils étaient séparés.
Éclairaient-ils les arbres ? Oui, jusqu’au pied.
Des chiens ont-ils hurlé ? Non.
Les lumières de votre maison ont-elles eu des variations d’intensité ? Non, pas du tout.

Note : M. X est sous officier mécanicien à la BA 705, sans être particulièrement préoccupé par les OVNI, il reconnait avoir assisté à un phénomène bizarre.

Météo : Beau temps, étoilé selon les témoins.
Heure : 21h15 T.U
Station météo :Temps clair
Visibilité de 20 Km (Brume) - Température : 8° 9 - Vent 5 Km Ouest
Pression : 1008 mb - Lâcher de ballon : 5h

La distance calculée est de 1000 m à vol d’oiseau. Le diamètre des lumières de grandeur apparente évalué à 2’ serait de 65 cm. La base du faisceau environ 2 m. La durée de l’observation est très certainement surestimée. De part sa formation, M. X. exclut des hélicoptères. En effet ceux-ci n’auraient pu se rapprocher si près des arbres en pleine nuit. Même si l’on considère que cette hypothèse est possible, des hélicoptères auraient provoqué un bruit qui aurait été entendu compte tenu du faible vent (vitesse 9 km) Aucun élément connu ne rend compte de cette observation, sinon des faisceaux de phares.

Les dégâts causés dans la propriété cités par les témoins sont sans rapport avec cette observation, mais plutôt avec une tempête qui s’est produite à une autre date.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 39

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Tours - Le 29 Juillet 1974 - 23h15 - Ovale.
Le Lundi 29 Juillet 1974, vers 23h15 dans le quartier de Beaujardin, M. X. prenait le frais assis sur les marches de son perron. Brusquement il vit à sa verticale, des objets lumineux d’une taille supérieur à Venus qui traversaient le ciel. Ceux-ci se déplaçaient en groupe, occupant une surface relative égale à vingt lunes sur dix. Les objets se croisaient comme dans un ballet de ski-nautique. De forme ovale, ils étaient enveloppés d’un halo lumineux égal à trois fois la dimension des objets. Le témoin surpris, mit quelques secondes pour réagir et appeler sa femme. C’est alors qu’un des objets s’éloigna très rapidement du groupe à angle droit, s’arrêta un court instant et revint prendre sa place en formation. La manœuvre fut si rapide que le groupe ne sembla pas avoir avancé durant la manœuvre. Ensuite les témoins perdirent de vue les objets, à cause des toits des maisons voisines qui leurs maquaient l’horizon. L’observation dura 10 secondes, le nombre d’objet, difficile à apprécier, à cause de leur mouvement propre, a été évalué à une dizaine. D’un blanc éclatant, ils se déplaçaient très rapidement à haute altitude. Ils se dirigeaient vers le Nord-Ouest. Leur aspect était solide avec des bords bien nets. Ni vapeur, ni fumée, ni scintillement ou éclair n’était visible. Aucun bruit n’était perceptible.

Heure : 21h15 T.U
Météo : Beau temps selon les témoins.
Station météo :Temps clair
Visibilité de 30 Km (Brume) - Température : 18° 3 - Vent 10° faible
Pression : 1006 mb - Lâcher de ballon : 5h, 11h, 23h
La dispersion des débris de fusée ou d’un bolide lors de sa rentrée dans l’atmosphère pourrait expliquer cette observation. Cependant, il y a plusieurs points qui sont troublants :
- Conservation de la même surface d’évolution durant la trajectoire.
- Un va et vient de l’un des objets.
- Un mouvement au sein du groupe qui semble cyclique.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 40

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------



_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:20 (2017)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Ufologie Tourangelle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com