Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Catalogue Tourangeaux des observations de PAN.

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Ufologie Tourangelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 671
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 12 Sep - 09:35 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Partie 2/3
Extrait du recueil « Témoignages de phénomènes rares (Objets volants non identifiables) de l’institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives (IRAME) de Tours (Indre et Loire)

Ce catalogue comporte 90 cas, une enquête a été menée pour 70 d’entres eux. Trois cas ont été étudiés par des enquêteurs privés n’appartenant pas à l’IRAME. Il n’y a pas eu d’enquêtes pour les 17 restants (données insuffisantes)



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------   


Tours - Eté 1974 - 22h30 - Point lumineux.
Durant l’été 1974, entre 22h30 et 23h00, deux avions jaguar se posent sur la piste de la base aérienne 705 de Tours, après avoir effectué un vol de nuit. Le ciel est clair et étoilé, l’un des pilotes, un sergent chef, se rend vers les chambres en compagnie de quelques camarades, lorsqu’ils voient soudain dans le ciel à haute altitude un point blanc jaunâtre, bien plus lumineux que Vénus qui suit rapidement une trajectoire rectiligne, puis s’arrête 30 secondes, etc... Et ceci pendant 15 mn et enfin disparait vers l’Ouest. Aucun son n’est perçu, les militaires pensent que ce ne peut être un ballon, ni un avion, ni un satellite. Venant de spécialiste, cette observation peut-être assimilée au phénomène OVNI, il faut quand même noter que les seules étrangetés sont le déplacement en « escalier » et les virages à 90° Des manœuvres à haute altitude ne peuvent expliquer cette observation compte tenu du rayon de virage minimum des avions.

Source :
LDLN No 154
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 41

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------   

Ligré - Le 4 Août 1974 - 20h30 - Rectangle lumineux.
Le dimanche 4 Août 1974, M. X. un citoyen belge était en vacances en Touraine et recherchait un viticulteur qu’il avait connu lors d’une foire exposition à Bruxelles. La journée avait été belle, le soleil venait de se coucher (19h17 TU) Venant de Chinon, M. X. quitta la nationale pour se diriger vers Ligré au Sud ou habitait M. Y. le viticulteur. Arrivé au carrefour de la route de Champigny et de la route de Ligré, il tourna à sa droite (Sud-Ouest) sa voiture est une Citroën DS 23.

Sa passagère lui dit alors » Regarde, il y a quelque chose qui nous suit » Elle voyait un objet lumineux jaune orange qui se déplaçait parallèlement à la voiture. M X. se pencha vers sa droite et dit « C’est un avion à réaction » La route descendait et le talus lui cacha l’objet, ils discutèrent alors de tout autre chose. La route remontait, leur vue sur horizon fut de nouveau dégagée, l’objet était encore là. M. X ralentit pour mieux voir (20 km) et il dit « Mais c’est une soucoupe volante ! » Il roula encore quelques centaines de mètres et s’arrêta sur le bas côté.

Il descendit de voiture ainsi que sa compagne, pour mieux regarder. Il se souvint alors que chacun d’eux avait un appareil photo dans la voiture. Il prit deux clichés à environ une minute d’intervalle. Les témoins étant près l’un de l’autre. M. X voyait un rectangle lumineux composé de bandes colorées, comme un arc-en-ciel, plus lumineux que la Lune à son zénith. Par contre sa passagère vit un cigare lumineux blanc. L’objet après s’être arrêté derrière les arbres, leur sembla avancer vers eux. M. X prit peur et redémarra. L’observation dura une dizaine de minutes sans qu’aucun autre automobiliste ne passe sur la route. Le domicile du viticulteur annoncé par un panneau à l’entrée du village fut facile à trouver. M. X. déboucha dans la cour, très énervé et M. Y. ne crut pas un mot de son histoire, si bien que personne ne retourna sur les lieux. Par contre, lorsque la voiture entra dans la cour, M. Y. essayait de calmer ses chiens qui étaient en effervescences « Je pensais qu’une bête était rentrée dans le poulailler » dit-il.

Entretien avec les témoins.
Mme X. Nous roulions sur la route de Ligré, je dis « Qu’est ce qui nous suit sur la droite ? » (côté passager) C’était un objet jaune orange lumineux. J’ai dit à mon mari « Qu’est ce que c’est ? C’est un avion à réaction ? » Il se penche et me dit « C’est un avion à réaction » Je lui réponds « Ce n’est pas normal » Alors il s’arrête et regarde « Ce n’est pas un avion à réaction, c’est une soucoupe volante ! »
M. X ce fut un cri du cœur !
Mme X. Après on ne l’a plu vu, car il y avait un contrebas. Ensuite la route remonte, on l’a revu, alors on a stoppé la voiture. Il avançait toujours, puis il s’est arrêté, c’est là que nous sommes descendus de la voiture et que nous avons pris deux photos.
Q - Vous avez deux photos ?
Mme X. Oui, c’est la même chose sur chaque, mais je n’ai que la deuxième.
Q - La première montre-t-elle la même chose que celle que vous présentez ?
Mme X. Oui, elle a été prise avec un autre appareil.
Q - Quelle heure était-il ?
M. X 20h30.
Q - A quelle date ?
M. X. Le 4 Août 1974.
Q - Qu’avez-vous fait après la prise de vue ?
M. X. L’objet s’est arrêté au-dessus de l’arbre et j’ai eu l’impression qu’il avançait vers moi.
Mme X. Moi, j’ai cru qu’il restait fixe.
Q - Comment était l’objet ?
M. X. Moi je prétends avoir vu un rectangle d’une couleur magnifique.
Mme X. C’était un cigare silencieux.
M. X. Lorsqu’on a repris la voiture, c’est reparti doucement, très doucement.
Mme X. Moi j’ai eu peur, je l’avoue ! Après nous nous sommes précipités chez M. Y.
M. Z. (Neveu du viticulteur) La basse cour était en effervescence, toutes les bêtes faisaient du bruit. C’était un vrai carnaval, je venais d’arriver, habituellement les chiens me reconnaissent.
Q - L’objet était à quelle distance ?
M. X. Je ne pourrais l’évaluer, au-dessus des arbres peut-être, ou plutôt un peu en arrière.
Q - Combien de temps l’avez-vous observé ?
M. X. On a eu le temps, au moins 5 mn. On attendait des voitures pour leur faire signe.
Q - Comment était le ciel ?
M. X. Sombre, il commençait à faire nuit ?
Q - Voyiez-vous la Lune ?
M. X. Je ne m’en souviens pas.
Q - Est-ce que ce vous voyiez brillait plus que la Lune au zénith ?
M. X. Oui, bien plus, avec des couleurs magnifiques orangées, des couleurs que l’on ne voit pas sur terre.
Q- L’objet vous apparaissait-il solide ?
Mt. X. Solide mais lumineux.
Q - Comment étaient ses bords ?
M. X. Sans bords précis, c’était de la lumière.
Q - Comment se déplaçait-il ?
M. X. Au départ, il était fixe, ensuite j’ai eu l’impression qu’il avançait vers moi, là j’ai eu peur.
Q - Etait-il toujours pareil ?
M. X. Oui, rien n’avait changé.
Q - Ni sa forme, ni sa luminosité ?
M. X. Non, rien.
Q - Avez-vous des étincelles ou des scintillements ?
M. X. Non.
Q - Avez-vous de la fumée ?
M. X. Non.
Q - Qu’avez-vous fait après votre observation ?
M. X. Nous sommes repartis rapidement vers le village pour trouver des témoins, c’était la première fois que nous venions dans cet endroit.
Q - De quelle couleur était l’objet ?
M. X. Moi je l’ai vu de toutes les couleurs de l’arc-en -ciel, comme un empilement de bandes horizontales.
Q - Quelle était sa vitesse ?
Mme X. Il allait très lentement.
Q - Et vous ?
M. X. Peut-être bien à 10 km, car la route faisait des virages et nous regardions l’objet.
Q - Quand êtes vous descendu de voiture ?
M. X. Lorsque l’on a vu que ce n’était pas un avion.
Q - Aviez-vous des jumelles ?
M. X. Non, malheureusement.
Q - Et vous, comment avez-vous l’objet ?
Mme X. Comme un cigare.
Q - Et vous M. Z (Neveu du viticulteur), avez-vous vu quelque chose ?
M. Z. Non, je venais d’arriver par la même route 30 mn avant, et je n’ai rien vu.
Q - Vous m’avez dit que les chiens aboyaient ?
M. Z. Oui, ils hurlaient à la mort, 3 ou 4 chiens dans le village. Les canards faisaient du bruit. Tout ça « gueulait » comme si une bête était entrée dans le poulailler. Je suis allé voir, mais il n’y avait rien.
Q- Etes-vous allé sur les lieux après ?
M. X. Non, nous n’y sommes pas retournés (s’adressant à M.Z.) « Vous avez pris ça à la rigolade »
M. Z. C’est vrai, M. X. est pourtant arrivé affolé, en y repensant nous aurions dû aller voir.

Heure : 19h30 T.U
Météo : Beau temps selon les témoins.
Station météo : Nuages 3/8 Strato cumulus Plafond 1400 m
Visibilité de 20 Km - Température : 17° 8 - Vent 15kn Ouest
Pression : 1012 mb - Lâcher de ballon : aucun

Analyse photo.
Appareil photographique de Mme X : Instamatic 24x36 Modèle 1000. (deuxième photos)
Appareil photographique de M. X : Ferrania 6x6 modèle simple plastique sans référence.
Temps entre les prises 1 et 2 : 2mn.
Temps entre les deux photos : 2 mn - 8 mn.
Temps entre arrêt et photo : 2 mn.
Temps entre photos et départ : 2 mn.
Les négatifs des clichés sont en couleur de format 24x36 et font partie de la bande contenant d’autres clichés de vacances avant et après. La partie interessante représente 1 mm sur le 1er négatif et un peu moins sur le second, qui est plus clair que le 1er. A droite de l’objet, on voit un arbre qui a servi de repère.

Les deux photographies excluent toute possibilité d’hallucination (voir plus loin analyse) Elles montrent que l’objet s’est déplacé entre les deux prises de vue. La seule explication naturelle pourrait provenir d’un avion ou d’un ballon à haute altitude encore éclairé par le soleil venant de se coucher. L’analyse des photos est difficile à cause de la faible dimension de l’objet sur le négatif. Nous l’avons agrandi 50 fois et en le tirant à l’aide de films papiers très durs, donnant un contraste maximum entre le ciel (qui devient noir) et l’objet. Le 1er négatif laisse apparaitre les formes, le second qui est nettement sous-exposé ne permet que l’étude des contours.

Conclusion.
Peu d’éléments positifs, sinon que les témoins ont vu un objet réel et que celui-ci s’est déplacé en s’éloignant entre deux poses photographiques. Les interprétations possibles sont diverses : Certains y verront peut-être un OVNI avec sa classique coupole. Les auteurs estiment qu’un reflet solaire sur un avion peut présenter des aspects semblables.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 42

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------   

Avoine - Septembre 1974 - Cigare.
A la fin septembre 1974, Mme X. prenait le thé chez une amie, il faisait beau et le soleil se couchait. Brusquement, les témoins ont vu passer un cigare métallique vertical suivi d’une écharpe de vapeur. Il était éclairé d’une teinte vieux rose par le soleil couchant. La trainée n’avait rien de comparable avec les condensations d’un jet. Il passa au-dessus de la Chapelle sur Loire et disparu à l’horizon en direction de l’Ouest. Il s’agit peut-être d’un phénomène de condensation amplifié par le soleil couchant. Météo : Beau temps selon les témoins.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 43
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Jeu 23 Sep - 12:07 (2010); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Sep - 09:35 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 671
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 17 Sep - 16:25 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Château la Vallière - Le 20 ou 27 Mars 1975 - 19h30 - Sphère.
M. X. habite Dissay sur Le Lude et travaille à Tours. Un soir de la fin du mois de Mars (le 20 ou le 27) 1975, il roule sur la route de Château la Vallière à la hauteur de Villiers aux Bouins. Regardant en direction de l’Est, il voit une sphère lumineuse orange, dont la moitié inférieure, nettement délimitée est rouge foncé. M. X. Pense à la Lune mais la luminosité ne lui semble pas comparable. Il passe Château la Vallière et voit de nouveau la sphère, mais cette fois ci dans on rétroviseur d’aile. Impressionné, il s’arrête, descend de la voiture, regarde et ne voit plus rien. Il est sûr pourtant que ce n’était pas un reflet, car avant Château la Vallière, il avait baissé sa vitre pour mieux voir. Il était 19h30, le soleil était pratiquement couché, l’observation a duré un bon quart d’heure.

Heure : 18h30 T.U (27 mars)
Météo : Beau temps selon les témoins.
Station météo du 20 mars : Nuages 3/8 Strato cumulus Plafond 900 m
Nuages 2/8 cumulus Plafond 1000 m (Le 27 mars)
Visibilité de 20 Km - Température : 3° - Vent 40°/20 kn
Visibilité de 10 Km - Température : 7° - Vent 5/kn Ouest (Le 27 mars)
Pression : 1001 mb - 994 mb ((Le 27 mars)
Lâcher de ballon : aucun, 11h le 27 mars
Neige le matin de 0h à 1h10.
Une fois encore la Lune était ai rendez-vous très peu de temps après son lever (un quart d’heure de différence avec l’estimation de l’heure du témoin) L’aspect, la teinte, la dimension angulaire conservée quelque soit l’éloignement, tout concorde. La disparition subite est certainement due à la couverture nuageuse. C’est le 27 Mars, jour de la pleine Lune, qui correspond le mieux à l’observation.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 44

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Druye - Printemps 1975 - 20h00 - Ovale.
M. X. est agriculteur, un soir de printemps 1975, vers 20h00, il sort de chez lui. Son attention est aussitôt attirée par un objet lumineux de teinte rouge orange, de forme ovoïde, dont le grand axe et vertical. Celui-ci semble stabilisé quelques minutes, puis descend vers le sol semblant se désagréger. M. X a eu le temps d’appeler sa femme, qui a confirmé l’observation. Le temps était clair, la nuit tombait. La lumière de l’objet était vive, les témoins, qui habitaient près de la forêt de Villandry, estiment l’objet au-dessus de Azay le Rideau.
Il manque encore une fois la date exacte de l’observation, elle aurait permis de connaitre la météo et de tracer la carte du ciel. Une fusée de signalisation peut prendre cet aspect.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 45

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Ligré - Octobre 1975 - 20h00 - Sphère blanche.
Au mois de Octobre 1975, vers 20h00, M. X va fermer la grille de sa cour, chemin faisant, il passe devant une brèche du mur de la clôture, et voit que « ça éclaire vers Loudun » Il se trouve cela bizarre. Il ferme son portail, remonte l’allée et voit toujours la clarté. Il se dirige ensuite vers une petite porte d’où l’on domine la campagne vers le Nord-Ouest. Il voit alors une sphère blanche, très lumineuse, stationnée pense-t-il à plusieurs kilomètres. M. X. appelle sa femme. Ils regardent ensemble la sphère pendant plus de 5 mn et vont se coucher. La grandeur apparente de l’objet était comparable à une Lune et demie. Il se situait un peu plus haut qu’une ligne d’arbres qui masque l’horizon.

Le témoin a signalé que son observation s’est passée le lendemain du cas bien connu de Lezay, le 1er mai 1975. En fait, c’était certainement le lendemain de l’annonce télévisée, soit le 3 ou le dimanche 4 mai 1975 et non pas en Octobre. Sur la carte du ciel, on voit que Vénus est situé près du site de l’observation. Une confusion est possible, compte tenu de la forte magnitude de Vénus à cette époque (-3, 8) L’heure de l’observation est certainement sous estimée, car le témoin a précisé qu’il faisait nuit, alors qu’a 20h00 locale, le soleil venait de se coucher (durée du crépuscule civile : 40 mn) Selon le témoin, il ne pleuvait pas.

Météo le 2 Mai.
Plafond 9000m - Nuages 2/8 Strato ½ Cumulus
Visibilité 30 Km
Vent 360°, faible.
Météo le 3 Mai.
Plafond 1500m - Nuages 3/8 Cirrus
Visibilité 11 Km
Vent 360°, faible.
Météo le 4 Mai.
Plafond 1600m - Nuages 2/8 Stratus
Visibilité 11 Km
Vent 360°, faible.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 46
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 671
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 20 Sep - 11:35 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Villandry - Le 10 Juilllet 1975 - Sphère rouge.
« Le jeudi 10 Juillet 1975, à 22h30, après avoir éteint ma télévision, j’ai regardé par la fenêtre avant de me coucher et j’ai eu l’attention attirée par une lueur rouge qui se déplaçait au-dessus des arbres vers le Sud. Au début, j’ai pensé qu’elle était pulsante, mais en regardant bien, j’ai vu qu’elle était plutôt « papillonnante », ceci à quelques mètres au-dessus des arbres. Son déplacement linéaire était très lent mais toujours en « papillonnant » A ce moment, j’ai appelé ma femme et je lui ai dit « Tiens, voilà un OVNI » Elle a regardé par la fenêtre et effectivement a vu que c’était un engin aux réactions bizarres. Nous avons ouvert la fenêtre, mais il n’y avait aucun bruit, alors que nous étions à moins de 1000 mètres du lieu. La nuit était calme, sans vent. L’engin continue son trajet, puis disparu en descendant derrière les arbres, juste quelques secondes, ensuite réapparu, repartit dans l’autre sens Ets-Nord-Est. L’objet rebroussa chemin, cela faisait presque une heure que je l’observais, vers 23h30 (heure estimée) l’objet est redescendu dans les arbres, à peu près au même endroit que précédemment mais, cette fois, il est passé du rouge au blanc intense et, a travers les arbres, j’ai vu comme une lumière flash, qui a tourné deux fois blanche très forte. Cet éclairement a duré 10 ou 15 secondes, ensuite l’objet est remonté en repassant au rouge et s’en allé. J’ai vu la lumière à travers les arbres très peu loin de la lisière de la forêt, lors de la projection »

« Après être remonté, il est reparti dans l’autre sens. Ma femme s’était couchée depuis longtemps, car elle commençait à être inquiète, mais j’ai continué à observer la sphère qui retournait vers son point de départ. J’essayais de voir si ce n’était pas un hélicoptère, j’allais perdre l’objet de vue car il s’éloignait, lorsqu’un autre objet identique est venu à sa rencontre. Ils restèrent quelque temps l’un près de l’autre et se séparèrent ensuite. L’un a disparu vers l’Est, l’autre au-dessus de la forêt vers le Sud » L’observation aura duré plus de 2h00.

Entretien avec le témoin.
Q - Les objets sont-ils restés longtemps l’un à côté de l’autre ?
R - 5 mn environ.
Q - Qu’appelez-vous par « papillonnement » ?
R - Un mouvement aléatoire, dans une certaine frange, avec des retours en arrière, mais avec un déplacement linéaire constant.
Q - Avez-vous la Lune ?
R- Non, mais au niveau des dimensions, je compare l’objet à une étoile très brillante, genre Vénus, mais plus gros. C’était quand même ponctuel, j’ai d’ailleurs pensé à un phare d’hélicoptère.
Q - L’intensité lumineuse était-elle importante ?
R - Lorsqu’il était rouge : Très brillant comme Vénus, mais plus gros et rouge.
Q - Avez-vous entendu les chiens du voisinage hurler ?
R - Non, je n’ai pas noté cela, je m’étais toujours dit que lorsque je verrais quelque chose de particulier, je me précipiterais vers l’endroit où serait l’objet. C’était une occasion, mais pendant toute l’observation, je n’ai eu ni l’idée, ni l’envie d’y aller. Cela m’a surpris le lendemain.
Q - Avez-vous un appareil photo ?
R - Oui, mais je n’ai pas eu l’idée de m’en servir, j’ai également une caméra.
Q - Avez-vous été ébloui ?
R- Non.
Q - Avez-vous vu l’endroit supposé de l’atterrissage ?
R - Oui, avec un collègue qui est aussi un voisin, nous sommes allés sur les lieux, mais dans la clairière, il n’y avait rien de particulier.
Q - Comment vous apparaissait l’objet ?
R - Comme une boule de lumière. De formation cartésienne, j’ai essayé de me dire que c’était un phénomène naturel qui n’avait rien d’intelligent, mais ce qui m’a fait réviser mon jugement, c’est cette seconde descente de l’engin qui m’a bien semblé être une action pensée.
Heure : 22h00 T.U
Météo : Temps calme sans vent selon le témoin.
Station météo : Nuages 6/8
Plafond 3/8 1600 m - 4/8 2900 m - 3/8 7500 m
Visibilité de 10 Km - Température : 17° 9 - Vent 320°/5kn
Pression : 1002 mb - Lâcher de ballon : 5h, 11h
A part un hélicoptère, aucun engin connu ne pourrait se comporter ainsi. La distance mesurée est de 700 mètres, ce qui donne à la lumière un diamètre de 0,40 m. Si l’on retient l’hypothèse de l’hélicoptère, celui-ci aurait été entendu, compte tenu de la direction du vent. Son pilote aurait dû être un virtuose pour descendre dans une clairière de faible superficie en pleine nuit.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 47

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Luzillé - Le 10 Août 1975 - 4h00 - Boule lumineuse.
« Cela s’est passé le dimanche 10 Août 1975 à 4h00 du matin, nous avions garé la voiture dans un chemin, un peu en descente et je regardais dehors, les mains appuyées sur le volant. D’un seul coup, une boule lumineuse est apparue. J’ai dit à mon mari, ce n’est pas ce que l’on appelle un OVNI ? Cela n’avait pas tellement l’air de bouger et d’un seul coup c’est arrivé (1) en deux temps, d’abord très vite (2) puis c’est remonté (3), redescendu plus doucement, ça s’est arrêté, puis c’est redescendu en feuille morte (4) On a vu, alors des sortes d’éclairs orange d’un côté et des lumières en zigzag orange intermittentes. Il n’y avait pas que des lumières oranges, il y en avait aussi des vertes et des jaunes »

« Après, on a coupé le poste de radio et les veilleuses, l’objet est reparti. Ce que l’on a vu à duré environ 3 à 4 mn. Lorsque l’objet est remonté, je suis allée réveiller ma mère qui est sortie. L’objet est redescendu un peu, puis s’est éloigné pour rester stationnaire jusqu’au lever du jour, c’est à dire peut être jusqu’à 5 heures. Nous l’avons regardé tous les trois. Lorsqu’il se déplaçait, il se formait une partie lumineuse autour, qui disparaissait lorsqu’il s’arrêtait, comme quand la Lune est « dans l’eau » Il y avait un halo autour, on avait l’impression que, des fois, il tournait. Par moment, on ne le voyait plus, puis il réapparaissait beaucoup plus gros »
Note : Les No renvoient au résumé des séquences de cette observation.

Heure : 3h00 T.U
Station météo : Nuages 7/8 Strato cumulus
Plafond 500 m
Visibilité de 20 Km - Température : 14° 2 - Vent 320°/5kn
Pression : 1004 mb - Lâcher de ballon : 11h

Entretien avec le témoin.
Q - Quelle était sa forme ?
R - Nous ne sommes pas tout à fait d’accord avec mon mari, lui voit une boule de feu, moi je suis à peu près sûre, au début, d’avoir vu une assiette avec un bol à l’envers dessus. Après, nous avons eu mal aux yeux parce que la lumière était très forte et que nous l’avions fixée !
Q - La lumière était forte à ce point ?
R - Très très forte, comme du magnésium, blanche, comme des flashs de photo. J’ai oublié un détail : A l’horizon, il y avait une lueur, comme le soleil qui va se lever, mais c’était à l’opposé du lever normal.
Q - L’objet était-il loin de la lueur ?
R- Non pas très loin, en apparence, mais la lueur était dans le lointain.
Q - L’objet était-il loin de vous ?
R - 50 mètres environs.
Q - Ce n’est pas loin !
R - Non, l’objet était au-dessus d’un chêne proche, il avait à peu près la largeur de l’arbre.
Q - Est-ce que le chêne était éclairé ?
R - Un peu, mais l’objet était peut-être un peu plus loin que le chêne.
Q - Comment a-t-il disparu ?
R - Il a fait jour, on l’a perdu de vue.
Q - Est-ce qu’il y avait la Lune ?
R - Non, mais le ciel était dégagé, avec beaucoup d’étoiles, il faisait beau.
Q - Comment vous apparaissait l’objet ?
R - Comme de la lumière, mais vaporeux.
Q - Les contours étaient-ils nets ?
R - Non, plutôt flous.
Q - Avez-vous mal aux yeux ?
R - Oui, comme une barre au-dessus des yeux.
Q - Quand l’objet est parti ?
R - Lorsque nous avons éteint nos lumières.
Q - Y avait-il du bruit ?
R - Non, en plus nous étions à l’intérieur de la voiture.
Q - Est-ce qu’il y eu un brouillage radio ou une diminution de la lumière des phares de la voiture ?
R - Non, pas du tout.
Q - De quelle couleur était l’objet ?
R - Une boule blanche qui virait à l’orange très pâle avec des zigzags oranges qui partaient d’un côté.
Q - Se déplaçait-il très vite ?
R - Oui, très brusquement, il s’arrêtait très net, sans inertie.
Q - Par rapport au zénith, c’était plus gros ?
R - 5 fois environ.
Q - C’est gros !
R - Oui, comme la tête d’un chêne.
Q - Vous me dite que lorsqu’il se déplaçait, il y avait un halo autour ?
R - Oui, quand il accélérait pour se déplacer.
Q - De quelle couleur ?
R - Comme l’objet.
Q - Vous sentiez-vous observé ?
R - Nous avions l’impression de présence, j’avais un peu peur, mais mon mari voulait rester.
Q- Vous avez éteint vos phares je crois ?
R - Oui, c’est à ce moment que l’objet est remonté. Je suis alors sortie de la voiture pour aller chercher ma mère.

La faible distance a permis aux témoins de bien observer le phénomène. Rien ne peut l’expliquer, en particulier à cause de :
- Sa grande dimension.
- Du déplacement en feuille morte.
- Du manque d’inertie.
- De la forte luminosité.
- Des projections lumineuses en zigzag.
L’arbre était à 50 mètres et les témoins devaient se pencher pour voir à travers le pare-brise au début de l’observation.

Note : Les No renvoient au résumé des séquences de cette observation.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 48

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cerelles - Le 13 Août 1975 - 22h30 - Sphère.
Le Mercredi 13 Août 1975 à 22h30, Mlle X. habitant Cerelles, ferme les volets de sa chambre. Son attention est alors attirée par une sphère lumineuse de couleur rouge, deux fois plus grosse que la Lune. Le témoin estime qu’elle se trouve à 500 m ou 1000 m d’elle. Il fait nuit, la lumière de la sphère est vive, aucun bruit n’est perceptible. Mlle X. surprise regarde le phénomène pendant 2 mn environ, puis sort de sa maison pour mieux voir, mais il n’y a plus rien. Elle retourne dans sa chambre pour vérifier si ce n’est pas un reflet, mais aucune lumière n’est visible.

Heure 21h30 T.U
Météo : Inconnue selon le témoin.
Station météo : plafond Ciel clair, pas de nuage.
Visibilité de 10 Km - Température : 18° - Vent 40°/5 kn
Pression : 1000 mb - Lâcher de ballon : 5h
La Lune est près de l’endroit de l’observation ce qui pourrait expliquer. La disparition instantanée serait alors due à un coteau placé devant l’habitation du témoin, car après être sortie, le témoin se trouvait plus bas dans la salle de séjour. La Lune n’était pas pleine, mais au sixième jour, la lumière est cendrée est encore visible. On peut encore voir qu’elle est circulaire.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 49
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 671
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 21 Sep - 11:10 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

La Roche Clermault - Juillet 1975 - 23h00 - Sphère.
Au mois de Juillet 1975 vers 23h00, M. X roule en direction de Chinon, venant de la Roche Clermault. A mi-chemin, il voit, ainsi que son passager, une sphère lumineuse de couleur blanche, qui traverse le ciel très rapidement sans la direction de l’Ouest. Il pense que c’est un avion en feu, mais n’entend aucun bruit, bien que la vitre de sa voiture soit ouverte. Les témoins ont estimé l’objet distant de 300 mètres et l’ont vu pendant 5 secondes.
Météo : Beau temps selon les témoins. Très certainement l’entrée d’une météorite ou d’une fusée dans l’atmosphère. Noter une nouvelle fois l’impression faussée de la distance. (Epoque des Aquarides et des Perséides)

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 50

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Villandry - Septembre 1975 - 20h00 - Sphère.
Mme X. sortait de chez elle un soir de Septembre 1975, vers 20h00 pour se promener. La nuit est tombée et le soleil couché depuis quelque temps déjà. Arrivée à un détour de la route, elle voit devant elle, une sphère lumineuse jaune de grande taille, comparable au soleil. Elle la situe au-dessus du vieux Cher, c’est à dire au Nord-Ouest. Le plateau de Villandry où elle habite étant désert, elle rentra rapidement chez elle, apeurée par ce phénomène qu’elle trouve insolite. Le témoin a vu la sphère près de l’horizon et semble persuadée que ce n’est pas le soleil. Météo : Beau temps selon le témoin. Ne connaissant pas la date exacte de l’observation, ce cas est difficile à analyser. La position de la Lune pour le début Septembre ainsi que l’écliptique pour le début de la fin de ce mois sont notés pour connaitre la position du soleil à son coucher. Il apparait que celui-ci peut se coucher à l’endroit où a été vu l’objet, mais à la fin du mois de Juillet, vers 20h30 locale. Un doute est permis : Soleil ou Lune ? La date exacte aurait aidé à répondre à cette question. (Heure 19h00 T.U)

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 51

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Husseau - Le 4 Novembre 1975 - 18h45 - Sphère / Boules blanches.
Le Mardi 4 Novembre 1975 vers 18h45, à Husseau, M. X laboure ses vignes, les phares de son tracteur sont allumés. Arrêtant celui-ci pour « débourrer » il en descend. Il voit alors une sphère rouge stabilisée dans le ciel à 500 m de lui. Sa lumière change d’intensité
Elle n’éblouit pas et éclaire pas non plus la campagne. La sphère avance vers lui, lentement, en s’arrêtant deux fois, perdant de l’altitude à chaque fois. L’objet stoppe à environ 200 m du témoin et à 50 m d’altitude. Sa dimension est de 10 mètres environ. Soudain, 2 boules blanches et jaunes s’allument à 3 mètres de chaque côté de l’objet. Elles se mettent à clignoter en émettant une lueur vive. Le témoin prenant peur, rentre rapidement chez lui. L’observation a durée 2 mn, aucun bruit n’était perceptible.

Heure 17h45 T.U
Météo : Ciel couvert, tès peu d’étoiles visibles selon le témoin.
Station météo : Temps clair (16 à 19 T.U) Nuage 8/8 Brume
plafond 300 m (19h00)
Visibilité de 10 Km :200 à 1000 m à 19h00 - Température : 7°8 - Vent 40°/5 kn
Pression : 1016 mb - Lâcher de ballon : aucun
Un hélicoptère à cette distance aurait produit un bruit important. La brume limite également les possibilités de vol à basse altitude. Rien ne semble expliquer cette observation, la Lune ne laissant apparaître qu’un léger croissant (1 jour) elle n’a donc pas pu être source de confusion.

Source :
LDLN No 163 Mars 1977 Page 21.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 52

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Husseau - Novembre 1975 - 3h00 - Sphère / Boules rouges.
Le témoin ne se souvient pas du jour, un samedi, mais pas de la date. Par rapprochement, elle à réussi à préciser qu’il s’agissait du 8 ou 15 Novembre 1975. C’est certainement le 8, car la brume ne fut pas citée, alors qu’elle était visible le 11 et en plus il pleuvait.

Entretien avec le témoin.
Q - Pouvez-vous nous préciser ce que vous avez vu ?
R - Il était 3h00 du matin, nous roulions sur une petite route. Arrivés à un carrefour, nous avons vu au-dessus d’un château d’eau situé près d’un bois, deux lumières rouges, côte à côte qui s’avançaient en tournant. Nous nous sommes arrêtés, nous avons regardé, elles avançaient sur nous, nous avons éteint les phares de la voiture. Les boules se sont arrêtées aussi, elles tournaient toujours autour d’elles-mêmes : Elles sont devenues oranges. Nous avons rallumé les phares, elles sont revenues sur nous. Alors nous sommes repartis parce que moi, j’avais peur. Après en rentrant chez moi, j’ai vu autre chose : C’était comme une voiture, même plus gros, avec une grosse lumière devant, grosse comme un phare avec 2 lumières blanches derrière qui clignotaient. J’ai vu que c’était ovale et qu’il y avait quelque chose dessus, je suis partie parce que je n’étais pas rassurée.
Q - A quel endroit avez-vous fait votre observation ?
R - A Husseau, près de Montlouis sur Loire.
Q - Pendant combien de temps ?
R - 10 mn environ pour la 1ere.
Q - Vous n’étiez pas seule ?
R - Non, j’étais avec mon fiancé.
Q - Voyiez-vous les objets continuellement ?
R - Oui, ils ne sont pas partis entre temps.
Q - Votre voiture s’est-elle trouvée arrêtée ?
R - Non.
Q - Vos phares ?
R - Non plus.
Q - Quel temps faisait-il ?
R - Je ne me souviens pas.
Q - Du brouillard, de la pluie ?
R - Non.
Q - Est-ce que la Lune était visible ?
R - Je ne pense pas.
Q - Est-ce que l’objet se déplaçait suivant une direction particulière ?
R - En ligne droite.
Q - Avez-vous vu de la fumée derrière ?
R - Non, pas du tout.
Q - Est-ce que la luminosité de ces objets changeait ?
R - Lorsque les boules s’arrêtaient, elles devenaient oranges.
Q - Et leur brillance ?
R - Toujours la même intensité.
Q - Est-ce qu’il y acabit des scintillements, des éclairs ?
R - Non, à part les lumières, rien.
Q - Comment ont disparu les boules ?
R- On ne sait pas, nous, nous sommes partis.
Q - Avez-vous entendu du bruit ?
R - Non, rien du tout, nous étions dans la voiture.
Q - Pouvez-vous nous décrire votre seconde observation ?
R - De profil, ça ressemblait à quelque chose de plus long que large, avec un gros phare rouge à l’avant et deux feux clignotants blancs à l’arrière. Au-dessus, il y avait comme une coupole transparente.
Q - Comment pouvez-vous dire que c’était transparent ?
R - Parce que je voyais comme le ciel à travers.
Q - Voyiez-vous quelque chose dedans ?
R - Non, c’était sombre, comme du verre fumé, le reste de l’objet était en métal, ça brillait.
Q - Vous l’avez dit que les feux arrières clignotaient ? Comment ?
R - Les deux en même temps.
Q - Les premiers objets se déplaçaient-ils vite ?
R - Non, pas très, ils étaient assez loin.
Q - Et la seconde observation ?
R - L’engin était fixe mais tournait sur lui-même, il était au-dessus d’un petit bois.
Q - La couleur du phare était-elle différente des premiers objets ?
R - Non, pareille.
Q - Quelle heure était-il ?
R- vers 3h30.
Q - Pensez-vous que ce que vous avez vu est le même objet que vous aviez vu précédemment en compagnie d’un autre ?
R - Je ne sais pas, mais je pense que c’était la même lumière.
Q - Dans le premier cas, à quelle distance étiez-vous ?
R - Assez loin, plus de 2 km.
Q - Et pour la seconde observation ?
R - Bien plus près, il était au-dessus du bois, près de la route (70 m)
Q - Pouvez-vous évaluer ses dimensions ?
R - 4 à 5 m de long, peut-être 1 m de haut.
Q - Est-ce que l’objet a bougé lorsque vous êtes passés devant ?
R - Non, après je l’ai vu dans mon rétroviseur à la même place.
Q - Est-ce que le bois était éclairé ?
R - Non, pas du tout, on aurait dit que ça n’éclairait pas, c’était lumineux, c’est tout.
Q - Avez-vous entendu du bruit ?
R - Non, j’étais en voiture, fenêtres fermées et croyez bien j’ai filé.
Q - Est-ce que votre voiture a eu des ratées ?
R - Non.
Q - Vos phares ont-ils baissé d’intensité ?
R - Non, plus.
Q - Avez-vous parlé de cette observation autour de vous ?
R - Oui, à ma mère qui ne me croit pas. Par contre la mère de mon fiancé m’a demandé ce que nous avions fait (domicile à 2 km de l’observation) car tous les chiens du village ont hurlé en même temps.

La description est précise, le témoin a retrouvé très facilement le lieu de l’observation, ce qui nous a permis de vérifier les distances. Bien entendu aucune explication rationnelle n’est possible si l’on s’en tient aux dires du témoin. Il semble pas exclu que celui-ci ait voulu conforter une première observation moins spectaculaire.

Heure : 2h00 T.U Date : le 8 Novembre 1975
Météo : Inconnue selon le témoin.
Station météo : Nuage 5/8 Strao cumulus à 500 m - 8/8 alto cumulus opacus à 3000 m
Visibilité de 10 Km - Température : +6°8 - Vent 10/kn Nord
Pression : 1000 mb - Lâcher de ballon : aucun
Divers : Pluie de 17h05 le 7 à 1h10 le 8.

Heure : 2h00 T.U Date : le 15 Novembre 1975
Météo : Inconnue selon le témoin.
Station météo : Nuage 8/8 Strao cumulus à 200 m - Brume
Visibilité de 2 Km - Température : +11°9 - Vent 5/kn Sud-Ouest
Pression : 1023 mb - Lâcher de ballon : aucun
Divers : Pluie à 0h40 et à 4h45

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 53

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Villandry - Le 11 Novembre 1975 - 20h00 - Ovale rouge.
Le Mardi 11 Novembre 1975, vers 20h00 Mme. X regarde les champs à travers sa fenêtre, elle voit alors une lueur rouge de forme ovoïde, posée sur le sol, qui éclaire toute la lisière d’un bois. Elle ouvre sa porte pour mieux voir, pensant que la lumière de sa maison peut la faire remarquer, elle referme la porte et revient vers sa fenêtre. Mais la lumière a disparu. Le lendemain, un voisin ira sur les lieux, il ne trouvera ni trace de roues (tracteur, voiture) ni trace de feu sur la terre meuble. Mme X. habite sur le coteau de Villandry, elle a observé la lueur pendant 10 mn, celle-ci était à 500 mètres de la maison.

Heure : 19h00 T.U
Météo : Inconnue selon le témoin.
Station météo : Temps clair.
Visibilité de 6 Km - Température : 5° - Vent 90°/10/kn
Pression : 1007 mb - Lâcher de ballon : 5h.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 54

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Tours - Le 30 Novembre 1975 - 1h50 - Demie Sphère.
Le Dimanche 30 Novembre 1975, M. X fonctionnaire de police monte la garde devant un bâtiment administratif de Tours. Il est 1h50, le temps est beau, les étoiles sont visibles. M. X. qui a l’habitude d’observée le ciel pendant ses nuits de garde, voit soudain une demi-lune horizontale apparaître dans le ciel venant de l’Est. Surpris, le témoin se déplace de 30 m vers le Nord pour mieux voir. L’objet vient alors dans sa direction grossissant énormément et s’arrête 30 à 40 secondes à une distance que le témoin estime à 700 ou 800 mètres. Il a toujours la même forme et sa surface blanc-jaune laisse voir des « flammes » tournant dans le sens des aiguilles d’une montre, plus orange. L’objet reste fixe durant 1 mn environ puis s’éteint. Quelques secondes après, un cercle d’acier avec une partie intérieure plus sombre, part de l’endroit où s’est éteint le premier « objet » et se dirige à grande vitesse vers le Sud-Est. Le premier objet avait des dimensions estimées à 100 m de long sur 30 à 40 m de d’épaisseur. Le second avait la taille apparente de la Lune. Une déclaration à été faite au ministère de l’intérieur.

Heure : 0h50 T.U
Météo : Beau temps selon le témoin.
Station météo : Plafond 1100 m - Nuages 4/8 Strato cumulus
Visibilité de 10 Km - Température : +6° - Vent 5/kn Sud-Ouest
Pression : 993,2 mb - Lâcher de ballon : 6h.
Si ce n’était pas la durée du phénomène, on pourrait songer à l’éclatement d’un bolide. Cependant, il était difficile d’évaluer un temps sans appareil de mesure. A rapprocher du cas du 17 Décembre 1977 (No 83). OVNI ou météore ? (Epoque des Taurides)

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 55

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
  
Saint Benois la Forêt - Janvier 1976 - 4h00 - Ovale orange.
M. X est gardien de nuit dans une usine de la forêt de Chinon, vers 4h00 du matin au mois de Janvier 1976, il commence sa ronde accompagné de son chien, un berger allemand. Au détour d’un bâtiment, il se trouve devant un objet lumineux de forme ovoïde et de couleur orange. « L’engin » est au-dessus de la cime des arbres à 500 m du témoin. Après quelques instants, l’objet se déplace vers le Nord, M.X. continue d’avancer pendant que celui-ci était parti. Mais brusquement, il revient au même endroit et reste stabilisé durant 30 secondes, repart 30 secondes, revient, ect... Ceci 5 ou 6 fois. La grandeur apparente correspondait à 3 ou 4 fois la Lune. Sa vitesse était importante (le témoin l’estime à 200 km /h) avec des arrêts
Sans aucune décélération. Le chien n’a pas eu de réaction particulière. Météo : inconnue selon le témoin.

Il faut noter les éléments étranges de l’observation : Retour au même endroit, les arbres n’étaient pas éclairés, pas de décélération lors des arrêts. Le témoin de profil psychologique solide a vraiment été intrigué par ce qu’il a vu, ainsi que le silence complet. La longueur estimée de l’objet est de 9 à 10 mètres. La date exacte aurait permis de vérifier la position de la Lune, il faut noter que Mars se couchait dans la direction de l’observation. Cette observation reste étrange, mais le manque de renseignement rend l’expertise difficile.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 56
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 671
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 22 Sep - 11:44 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Sonzay - 18 Juillet 1976 - 2h00 - Sphère rouge.
Le Dimanche 18 Juillet 1976 vers 2h00 du matin, la famille X. revient du Lude où elle a assisté au spectacle « Son & Lumière » Dans la voiture, les 4 personnes discutent de la soirée. M. X. conduit, sa femme est à ses côtés, a l’arrière de la voiture, sa mère parle avec une amie. Brusquement, elle dit « Regarde une boule » Sa fille a juste le temps de se pencher pour la voir. C’était une sphère lumineuse rouge, elle se déplaçait en zigzag et était aussi grosse que 3 Lunes. Elle était à 1 km des témoins, elle disparut derrière un rideau d’arbres qui longe la route. Les témoins l’ont vu pendant plusieurs secondes. Mme X. ne s’étant pas exclamée tout de suite, les deux autres passagers n’ont pas eu le temps de voir le phénomène.

Heure : 0h00 T.U
Météo : Beau temps selon les témoins.
Station météo : Temps clair.
Visibilité de 10 Km - Température : 13°2 - Vent 270°/5/kn Sud-Ouest
Pression : 1009 mb - Lâcher de ballon : 5h.
La Lune était visible à son lever, elle était alors grosse et rouge. Les mouvements de la voiture et un léger rideau d’arbres comme point de repère ont pu la faire paraître oscillante. Les témoins n’ont d’ailleurs pas remarqué la Lune (dernier quartier le 19) alors qu’il faisait beau.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 57

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Rillé - 28 Juillet 1976 - 22h45 - Lumière rouge/ Sphère.
Le Mercredi 28 Juillet 1976, nous revenions de la Sarthe mon ami et moi. Il était 22h45, nous étions sur la route de Beaugé juste après Rillé. Avant d’arriver au carrefour de la route de Tours et de la route de Langeais, j’ai vu une énorme lumière rougeâtre de la couleur de la Lune à l’horizon, stationnée près du sol. Je la montre à mon passager qui me dit « C’est la Lune » Mais à ce moment là, nous nous apercevons que la Lune est également visible dans le ciel, en quartier et à droite de la lumière, infiniment plus petite. Je continue à rouler tout en ralentissant et je vois un rideau d’arbres défiler devant la lumière, ce qui m’a permis de constater qu’elle était à la hauteur des arbres.
J’ai continué à rouler un peu et je me suis arrêté, c’était vraiment énorme. J’ai décidé alors d’aller voir de plus près. J’ai fait marche arrière jusqu’a ce que je trouve un chemin de terre qui aille en direction de la lumière. J’étais en plein phares et lorsque j’ai fait demi-tour, mes phares se sont trouvés dirigés vers la sphère qui s’est éteinte d’un coup. Je suis descendu de voiture pour m’approcher de l’endroit où elle se tenait, en empruntant le chemin, je suis arrivé près d’une ferme où une fenêtre était éclairée. Je ne suis pas allé plus loin de peur que l’on me prenne pour un rôdeur. Le lendemain, je suis revenu au même endroit au coucher du soleil, et j’ai attendu l’heure de l’observation du soir précédent, mais je n’ai rien vu. J’ai bien pensé qu’un hangar de la ferme aurait pu être allumé, mais la sphère se trouvait à gauche de ces hangars. Derrière la ferme s’étend une sorte de lande plate et sans arbre.

Entretien avec le témoin.
Q - A quelle distance étiez-vous de l’objet ?
R - Assez près, 200 m environ, c’était à gauche du chemin, la ferme était à droite à 150 m.
Q - Combien de temps a duré l’observation ?
R - 1 mn à peine, le temps d’avancer, de regarder pendant que j’étais arrêté et de faire demi-tour.
Q - Quel temps faisait-il ?
R - Un beau temps, on voyait les étoiles et la Lune.
Q - A quelle heure ?
R - 22h40, 22h45
Q - Etes-vous sûr de la date ?
R - Pratiquement.
Q - Avez-vous ressenti des effets ?
R - Je n’ai pas eu peur, j’étais plutôt excité, je voulais aller voir.
Q - Quelle est l’apparence de l’objet ?
R - Comme une lumière mouvante, rouge sombre, plus léger que du métal rougi.
Q - Comment étaient les bords ?
R - Très nets, sans rayons ni étincelles. La teinte était très douce, orange pâle.
Q - Avez-vous vu disparaitre l’objet ?
R - C’est comme si l’on avait actionné un interrupteur, lorsque mes phares ont été braqués sur lui.
Q - Est-ce que l’objet bougeait ?
R - Pas du tout, je pense qu’il n’était pas posé par terre, car on le voyait tout entier.
Q - Avez-vous de la fumée ou un brouillard ?
R - Non.
Q - Est-ce que sa luminosité changeait ?
R - Non.
Q - Sa forme ?
R - Non, il ne s’est pas déformé, devant il y avait un rideau d’arbres, on avait l’impression de voir des squelettes d’arbres, comme en hiver et pourtant à cette époque, ils avaient des feuilles, mais on ne les voyait pas, on aurait dit des arbres morts.
Q - Avez-vous entendu du bruit ?
R - Non, ni dans la voiture, ni dehors.
Q - Quelle était sa luminosité ?
R - Faible ?
Q - Par rapport à la Lune ?
R - Moins lumineux, la Lune était brillante, blanche en quartier.
Q - Quelle était la grosseur de l’objet ?
R - Celle d’une maison de deux étages.
Q - Par rapport à la Lune ?
R - Ce n’était pas comparable, en disant que ça faisait 36 Lunes, je suis certainement dans le faux. C’était énorme, ça avait la hauteur des arbres.
Q - Est-ce que la campagne était éclairée ?
R - Pas du tout, seule la silhouette des arbres qui étaient devant était visible, je ne me suis même pas aperçu qu’une ferme était près de nous.
Q - Vous rouliez à quelle vitesse ?
R - Je sortais d’un stop, je roulais très doucement.
Q - Ces arbres étaient à quelle distance de vous ?
R - A la hauteur de la ferme, 150 m peut-être.
Q - L’objet était sur le sol ?
R - Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression qu’il ne touchait pas le sol.
Q - Etes-vous allé voir le propriétaire de la ferme le lendemain ?
R - Je n’ai pas osé.
Q - Lorsque vous êtes descendu de la voiture, qu’avez-vous fait ?
R - Je suis allé à pieds dans le petit chemin et je me suis trouvé devant un bâtiment qui avait une petite fenêtre éclairée, ce que je ne voyais pas de la route. Je suis reparti aussitôt car je me suis dit si l’on me trouve ici à une telle heure, que vont penser les gens. Le lendemain, j’ai repris ce chemin, j’ai dépassé la ferme et j’ai vu qu’après la ferme le paysage était complètement plat à perte de vue, comme une lande.
Q - Avez-vous senti une odeur particulière ?
R - Non.
Q - Avez-vous vu une forme sombre à l’endroit où était la lumière ?
R - Non, car la nuit était belle, mais très clair, la Lune n’étant pas pleine, de plus un hangar me maquait la vue lorsque je me suis rapproché de la ferme.

Heure : 20h45 T.U
Météo : Beau temps selon les témoins.
Les témoins sont formels, ils ont vu en même temps la Lune et l’objet, ce qui leur a permis de faire des comparaisons dimensionnelles. Mais le fait qu’ils n’aient pas remarqué la Lune à droite de l’objet permet de dire que ce n’est pas le 28 Juillet qu’a été faite l’observation, mais entre le 5 ou le 10 Juillet, ou entre le 1er et le 7 Août. La position est inscrite à ces differentes dates. Même sans connaître la date exacte de cette observation, on ne voit pas d’explication rationnelle. Il faut noter que le soleil était couché depuis 1h00 et cela très à l’Ouest de la position de l’objet.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 58

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Loches - 27 Septembre 1976 - 19h20 - Halo vert.
Le Lundi 27 Septembre 1976, vers 19h20, un Lochois a vu passer dans le ciel une sphère lumineuse jaune entourée d’un halo vert et suivi d’une queue. Elle se déplaçait à grande vitesse vers le Nord-Nord-Est. Cette observation, par sa rapidité et son type, ressemble fort à une rentrée de fusée ou de météore.

Heure : 18h20 T.U
Météo : Inconnue selon le témoin.
Station météo : Plafond 2900 m - Nuages 6/8
Visibilité de 20 Km - Température : 19° - Vent 90°/10/kn
Pression : 995 mb - Lâcher de ballon : 5h.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 59
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 671
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 23 Sep - 11:32 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Rigny-Ussé - 28 Septembre 1976 - 8h00 - Lueur orange.
Le Mardi 28 Septembre 1976, vers 8h00-8h15 M. X. sort sa voiture dans la cour de sa maison de campagne à Rigny-Ussé, regardant en direction de la forêt de Chinon, il voit une lueur allongée qui se déplace rapidement au raz de la cime des arbres. Sa teinte passe de l’orange foncé à l’orange clair. L’intérieur de la lueur est plus dense que le contour, le passage du clair au foncé est rapide. La luminosité est également variable, il estime à 3 ou 4 km de lui, à une altitude basse. Sa dimension apparente est égale à une demi-lune. Il appelle sa femme et sa fille qui ont le temps d’apercevoir la lueur à travers les arbres. La durée de l’observation est de moins d’une minute. Angle de vision : 60°, hauteur 15°

Heure : 7h15 T.U
Météo : Ciel légèrement nuageux le témoin.
Station météo : Nuages 2/8 Strato-cumulus à 1400 m - 3/8 Altocumulus à 3000 m
3/8 Cirrus à 7500 m
Visibilité de 6 Km - Température : +14°1 - Vent 10/kn S-E
Pression : 996,2 mb - Lâcher de ballon : aucun
Une rentrée de fusée ou un météore pourrait expliquer cette observation. Leur luminosité serait suffisante pour les rendre visibles au lever du jour.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 60

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Larcay - Hiver 1976 - 7h00 - Sphère.
Deux lycéennes qui se rendaient à Tours étaient encore sur les hauteurs de Larcay (Situé au sud-est de Tours), lorsqu’elles furent pétrifiées d’effroi par ce qu’elles voyaient:

Récit du premier témoin (Mlle X.) : « C’était un matin vers 7h00, il faisait encore nuit, je suis partie de chez moi pour prendre le car avec une amie. Arrivées à la croix du carrefour, nous avons vu une lueur rouge dans le ciel. « Ca » faisait un cercle, nous n'avons pas fait attention et nous avons continué notre chemin. Après sur la route et avant le virage, nous l’avons revue entre les maisons. Lorsque nous sommes arrivées au virage, la boule s’est trouvée juste devant nous, elle nous avait suivies. Nous étions comme foudroyées de peur. Nous nous sommes arrêtées en nous serrant l’une contre l’autre. Nous avions vraiment peur, on regardait, c’était très gros, 6 m de haut peut-être. On s’est dit, il ne faut pas que l’on reste là. Nous avons continué et elle nous a suivies tout le long de la route au-dessus du fossé. Elle est passée ensuite au-dessus des arbres du cimetière. Ensuite les arbres du bois l’ont cachée et on ne l’a plus vu. En descendant la côte en courant, nous avons vu qu’elle passait au-dessus du toit d’une maison et qu’elle éclairait tout en rouge »

Récit du deuxième témoin (Mlle Y.) : « Nous partions vers l’arrêt du car comme tous les matins et en face de nous, nous avons vu une grosse boule. Au premier abord, on n’a pas fait attention, puis on a eu l’impression que ça suivait et qu’elle avançait. Arrivées au virage avant la descente on l’a vraiment vu en face de nous. Après, il y a une maison qui est surélevée, la boule est passée au-dessus, on a cru que le toit était en feu. On a eu vraiment peur, on a couru dans la descente et on ne l’a plus vu. Lorsqu’elle était arrêtée derrière les arbustes on n’en voyait que la moitié, le reste était caché »

Entretien avec les témoins.
Q- C’était en quelle année ?
R - L’année passée, en 1976. (Mlle X.)
R- Hiver 1976. (Mlle Y.)
Q - Combien de temps a duré l’observation ?
R - 10 mn peut-être. (Mlle X.)
R - 10 nm, un quart d’heure. (Mlle Y.)
Q - La sphère était-elle toujours visible durant votre trajet ?
R - Oui, elle nous suivait, d’ailleurs lorsque nous nous sommes arrêtées au virage, elle s’est arrêtée aussi, dès que nous sommes reparties, elle est repartie aussi, on aurait vraiment dit qu’elle nous observait. (Mlle X.)
R - Oui, tout le temps. (Mlle Y.)
Q - Comment était le temps ?
R - Du brouillard, mais pas épais. (Mlle X.)
R - Un léger brouillard. (Mlle Y.)
Q - Quel aspect avait l’objet ?
R - Comme de la lumière. (Mlle X.)
R - Solide, lumineux. (Mlle Y.)
Q - Sa luminosité était-elle forte ?
R - Non, plutôt pâle. (Mlle X.)
R - Pas éblouissante. (Mlle Y.)
Q - Plus lumineux que la Lune ?
R - Non, moins lumineux.
Q - Comment étaient les bords ?
R - Flous, pas nette. (Mlle X.)
R - Bien nets. (Mlle Y.)
Q - Est-ce que la luminosité changeait ?
R - Non. (Mlle X.)
R - Il me semblait qu’il y avait plusieurs tons entre le rouge et orange. (Mlle Y)
Q- Et sa forme ?
R - Non. (Mlle X.)
R - Non, il est restait rond. (Mlle Y.)
Q - Comment est-il parti ?
R - Comme s’il était abattu dans la forêt. (Mlle X.)
R - Il est parti caché par la forêt. (Mlle Y)
Q - Il est peut-être passé au-dessus ?
R - Il nous a semblé qu’il descendait.
Q - De quelle couleur était-il ?
R - Rouge, plutôt rosé. (Mlle X.)
R - Rouge orangé. (Mlle Y.)
Q - Avez-vous entendu du bruit ?
R - Non, pas du tout. (Mlle X.)
R - Non, pas du tout, pas de souffle, ni de sifflement. (Mlle Y.)
Q - A quelle vitesse allait-il ?
R - A notre vitesse quand on marchait, mais plutôt vite lorsqu’il est parti. (Mlle X.)
R - A notre vitesse. (Mlle Y.)
Q - A quelle distance était-il au plus près ?
R - 10 m. (Mlle X.)
R - 50 m (le témoin nous montre un arbuste situé à 15 m) (Mlle Y.)
Q - Vous êtes sûre ?
R - Oui, il était juste au-dessus de l’arbuste qui longe la route.
Q - A quoi pouvez-vous le comparer ?
R - Au soleil, mais plus rouge.
Q - Au plus près, avez-vous craint quelque chose ?
R - Nous avons été surprises, on a eu peur qu’il vienne sur nous. (Mlle X.)
R - On se tenait l’une contre l’autre, après on a descendu la côte en courant. (Mlle Y.)
Q - Vous ne vous êtes pas sauvées ?
R - Nous avions peur, nous étions « bloquées »
Q - Quand est-il parti ?
R - On s’est dit, on ne vas pas rester là, on a notre car à prendre. On va continuer.
Q - Combien de temps vous êtes-vous arrêtées ?
R - 2 mn peut-être. (Mlle X.)
R - Pas loin de 5 mn. (Mlle Y.)
Q - Vous n’avez rien ressenti ?
R - Non, nous avions peur c’est tout.
Q - L’objet est donc reparti en même temps que vous ?
R - Oui, il est remonté pour éviter les arbres, il est passé au-dessus d’une maison qui était tout éclairé comme s’il était en feu.
Q - Avez-vous vu des détails de l’objet ?
R - Non, rien que de la lumière. (Mlle X.)
R - Non, rien du tout. (Mlle Y.)
Q - Vous sentiez-vous observées ?
R - Oui, nettement. (Mlle X.)
R - Oui, il me semblait qu’il venait vers nous, c’était bien face à nous. (Mlle Y.)
Q - Vous ne vous êtes pas rendues dans les bois le lendemain ?
R - On voulait aller voir et puis nous n’y sommes pas allées. (Mlle X.)
R - Non, le lendemain c’était passé.
Q - Est-ce que l’objet éclairait la route ?
R - Les arbustes, mais pas la route.
Q - Quelle était la grosseur de l’objet au plus près ?
R - 6 m environ. (Mlle X.)
R - 3 m. (Mlle Y.)
Q - Pensez-vous que c’était une sphère ou un disque vertical ?
R - Une boule. (Mlle X.)
R - Plutôt une sphère, mais pas un disque. (Mlle Y.)
Q - Sa couleur est-elle uniforme ?
R - Peut-être plus intense au milieu.
Q - Que vous êtes-vous dit avec votre amie pendant l’observation ?
R - Moi, rien, je ne pouvais pas parler. Elle a dit, j’ai peur. (Mlle X.)
R - Rien, on ne parlait pas, on se serrait. (Mlle Y.)

Heure : 6h45 à 7h30 T.U
Météo : Brouillard selon les témoins.
Sur la carte du ciel, la partie ombrée représente la zone ou le soleil et la Lune se lèvent à partir du 25 Septembre. Cette zone est loin (60°) de l’axe de l’observation, ce qui exclut une confusion avec ces deux objets astronomiques. De plus, la route qui descend vers Larcay coupe le coteau où est située la maison dont le toit était éclairé par l’objet. La hauteur de l’axe de vision devient 45° ce qui ne correspond pas à la hauteur d’un astre, quelconque au lever. Aucune explication raisonnable de ce cas ne convient.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 61

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Villandry - Automne 1976 - 19h00 - Ovale blanc.
Un soir d’automne 1976, vers 19h00, le jeune M. X rapporte du lait de chez sa grand-mère qui habite une ferme près de chez lui. Arrivée au détour du chemin, il voit passer dans le ciel, à l’aplomb de Ballan-Miré, un objet lumineux blanc. Celui-ci diminue et grossit alternativement. Il est de forme ovale avec des petits rayons lumineux sur le pourtour. Sa grosseur est un peu inferieure à la Lune qui d’ailleurs est visible vers le Sud. Sa luminosité est vive, sa vitesse est variable. Lorsque l’objet accélère, il grossit, et diminue de taille lorsqu’il ralentit. Sa vitesse est égale à celle d’un petit avion de tourisme. Le jeune garçon regarde l’objet 1 mn environ jusqu’a ce qu’il disparaisse subitement « comme derrière une montagne » alors que le ciel était dégagé. A ce moment, il est pris de panique et entre chez lui complément affolé, pleurant et tremblant. Le témoin était sur le plateau de Villandry et pense que l’objet s’est éteint au-dessus de Tours. Météo : Ciel clair selon le témoin.

L’objet est explicable par un météore ou une rentrée de fusée. Sa forme, les petits rayons lumineux (étincelles), sa disparition instantanée sont caractéristique du phénomène. Le temps a été surestimé, la mesure à la montre donne une dizaine de seconde. (Epoque des Orionides et des Taurides)

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 62
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 671
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 23 Sep - 11:34 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Parcay-Meslay - Octobre 1976 - 18h30 - Boules oranges.
Au mois d’Octobre 1976, vers 18h30, M. et Mme X. qui habitent Parcay-Meslay circulent rue des Ovanes. Arrivés au carrefour de la rue de la Boisières, leur attention a été attirée par des lumières dans le ciel. Au nombre de 5 ou 6, elles tournaient sur elles-mêmes et autour d’un axe. Elles avaient la forme de couronne de teinte orangée-blanche. Après le virage, M. X. stoppa son véhicule et descendit pour mieux voir. Les lumières étaient là, à une quarantaine de mètres d’altitude, et à environ 70 mètres du témoin. Aucun bruit n’était émis. Appelé par sa femme très impressionnée et qui était restée dans la voiture, le témoin démarra. Les lumières le dépassèrent continuant à sa vitesse puis brusquement accélérèrent et disparurent en rapetissant dans le lointain. En arrivant chez sa belle-mère, il apprit que celle-ci, discutant avec une voisine, avait vu à la même heure un phénomène lumineux qu’elle n’avait pas su identifier.

Entretien avec le témoin.
Q - Quelle apparence avait l’objet ?
R - Comme des lumière.
Q - Et leur brillance par rapport à la Lune ?
R - Aussi brillant.
Q - Etiez-vous ébloui ?
R - Pas franchement, mais c’était important comme lumière.
Q - Comment étaient les bords ?
R - Pas nets, plutôt flous.
Q - A quelle altitude étaient-elles ?
R - 50 m pas plus, à 30 m d’une ligne électrique moyenne tension.
Q - Bougeaient-elles ?
R - Non, à part les rotations, c’était immobile.
Q - Voyiez-vous de la fumée ?
R - Non.
Q - Leur luminosité changeaient-elles ?
R - Non.
Q - Leur forme ?
R - Non plus, mais j’ai vu que des lumières, je ne sais pas s’il y avait quelque chose entre.
Q - Avez-vous vu des éclairs ou des scintillements ?
R - Non.
Q - Comment ont-elles disparu ?
R - Je me suis arrêté et lorsque je suis parti, elles sont parties vers le Nord.
Q - Qu’est-ce qui a été modifié à ce moment ?
R - Rien.
Q - A quelle distance étaient-elles de vous ?
R - 60, 70 mètres pas plus.
Q - Avez-vous entendu du bruit ?
R - Non, rien du tout, silence complet.
Q - Avez-vous ressenti un léger souffle ?
R - Non, rien.
Q - Quelle était la couleur ?
R - Orange.
Q - Vous me dite que les lumières étaient en rotation sur elles-mêmes et autour d’un cercle, est-ce que les vitesses de rotation étaient importantes ?
R - Non, elles tournaient sur elles-mêmes, à la vitesse d’un 33 t, par contre sur le cercle, ça se mélangeait un peu, comme les lumières d’une enseigne lumineuse.
Q - Est-ce que l’environnement était éclairé ?
R - Non, pas du tout.
Est-ce que les bords des lumières étaient bien délimités ?
R - Oui, bien nets.
Q - Avez-vous vu des étoiles ?
R - Je ne sais pas, car c’était tellement bizarre que je ne regardais que le phénomène.
Q - Quelle était la grosseur du grand cercle ?
R - A peu près 10 mètres.
Q - Et des couronnes ?
R - ?
Q - En grosseur apparente, par rapport à la Lune ?
R - 1 fois, ½ à peu près.
Q - Est-ce que ces lumières clignotaient ?
R - Non.
Q - Pensez-vous qu’il y avait 5 ou 6 lumières séparées ou est-ce qu’elles faisaient partie d’un ensemble sombre que vous ne voyiez pas ?
R - Rien ne me permet de le dire.
Q - Votre voiture a-t-elle été perturbée dans son fonctionnement ?
R - Pas du tout, j’avais coupé le moteur, elle est bien repartie.
Q - Et votre montre ?
R - Je n’en avais pas.
Q - Avez-vous entendu des chiens aboyer ?
R - Non, c’est un endroit assez isolé.
Q - Pensez-vous que c’était un objet lié à une intelligence et qu’il vous observait ?
R - Je ne sais pas, je n’ai rien ressenti de particulier.
Q - Etiez-vous seul sur la route ?
R - Oui, pas une voiture n’est passée.
Q - Savez-vous s’il y avait des avions qui décollaient ?
R - Non, je n’ai rien entendu.
Q - Et vous Madame, qu’avez-vous vu ?
R - Des lumières comme l’a dit mon mari, je les voyais bien, mais je ne suis pas sortie.
Q - L’objet a-t-il changé en partant ?
R - Il rapetissait sans changer d’altitude, mais c’était certainement à cause de l’éloignement, puis ensuite il est monté très vite dans le ciel.

Météo : Temps normal, il ne pleuvait pas selon les témoins.
La faible distance a permis au témoin de bien observer le phénomène. Un point cependant : Les témoins ont vu des lumières formant un cercle alors qu’en passant dans l’axe du cercle, ils auraient du voir qu’une ligne lumineuse pointillée. Peut-être que l’objet a-t-il tourné de manière à toujours être face aux témoins. Il faut noter que M. X. est assermenté. La faible distance et les angles de vue précis excluent une quelconque mésintervention d’un objet astronomique. Un phénomène électrique le long des lignes moyenne tension est peu probable. La date exacte de l’observation aurait aidé dans nos recherches.

Source :
Enquête et déclaration au commissariat de police.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 63

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Amboise - 5 Décembre 1976 - Objet immobile.
Le Dimanche 5 Décembre 1976, vers 17h00-17h30, pendant le téléfilm, M. X. se trouvait dans sa cuisine. Il appela sa femme et ses enfants pour qu’ils observent avec lui un objet immobile au-dessus de la Loire. Durée de 2 mn. Celui-ci ne ressemblait ni à un hélicoptère, ni à un avion. Soudain, l’objet se dirigea dans la direction des témoins en se déplaçant à quelques mètres de la cime des arbres, sans perdre de l’altitude. Sa vitesse était lente. Les observateurs remarquèrent qu’il était doté de deux phares blancs puissants distribuant une lumière blanche blafarde qui n’éclairait pas les alentours.

Le ciel était clair et la nuit n’était pas encore tombée. La famille X. regarda l’objet à l’aide de jumelle (8x32) La lumière les éblouissait, après quelques secondes d’arrêt, l’objet se rapprocha à nouveau en décrivant un arc de cercle. Arrivé à la hauteur de la maison des témoins, il éteignit ses phares et partit très rapidement. C’est à ce moment que tout le monde le vit mieux. Il avait une forme ovale et comportait en fait, 2 fois 2 phares accolés de chaque côté de son sommet qui ressemblait à un dôme. Si l’objet fut silencieux pendant la majeure partie de l’observation, il émit un bruit qui s’amplifia à son approche, un peu comme celui d’un ventilateur.

Le jeune garçon de la famille compara l’aspect de l’objet vu dans les jumelles, à une tête de grenouille avec des yeux proéminents. La jeune fille elle, consigna l’événement dans son carnet personnel. La couleur de l’objet était gris-acier, mais ne reflétait pas le soleil couchant. Les témoins ont évalué sa dimension à celle d’une grande voiture (4 à 5 m) Sa distance au plus près fut estimée à 500 mètres. Le dôme n’était visible que dans les jumelles. A l’œil nu, on ne voyait qu’une masse ainsi que les deux points lumineux éteints au moment de sa disparition fulgurante. M. X. n’a pas pensé à utiliser son appareil photo, muni d’un téléobjectif de 400 mm et d’un doubleur focal !

Heure : 16h30 T.U
Météo : Beau temps selon les témoins.
Station météo : plafond 250 m - Nuages 7/8 cumulus
Visibilité de 7 Km - Température : 0°12 - Vent 260°/10/kn
Pression : 980 mb - Lâcher de ballon : aucun

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 64
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 671
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 23 Sep - 12:04 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Villandry - 20 Décembre 1976 - 17h00 - Sphère.
Le Lundi 20 Décembre 1976, vers 17h00 Mlle X. se promène sur une route du coteau de Villandry, il fait encore jour. Elle cherche son père et son jeune frère qu’elle sait dans les parages. Entendant un chien aboyer, elle regarde vers la lisière du bois, à 500 mètres d’elle et reconnait son père. Levant les yeux, elle voit une sphère métallique s’élever au-dessus des arbres. Sa dimension est moins grand qu’une tête d’arbre (4 m) l’objet monte en zigzaguant et brille de plus en plus. Il s’allonge, devient lenticulaire à environ 150 m d’altitude, puis disparait au lointain. Le père de Mlle X. ne s’est aperçu de rien, quant au chien, il s’amusait avec le fils et jappait joyeusement sans avoir de réaction particulière.
Heure : 16h00 T.U
Météo : Inconnue selon les témoins.
Station météo : 8/8 600 m - 8/8 1500 m - Nuages : 8/8 Cumulus
Épaisseur 400 m
Visibilité de 8 Km - Température : 8° - Vent nul
Pression : 999 mb - Lâcher de ballon : aucun
Divers : Légère pluie.
Le soleil était couché, il figure sous l’horizon, le temps était couvert et il faisait presque nuit. Il faut noter que Vénus (Magn -3,9) était située près de l’endroit supposé de l’observation. Une trouée a peut-être pu favoriser une confusion, bien que ce soit peu probable avec ce type de nuages.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 65
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 



_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:39 (2017)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Ufologie Tourangelle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com