Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Catalogue Tourangeaux des observations de PAN.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Ufologie Tourangelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 12 Sep - 09:41 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Partie 3/3
Extrait du recueil « Témoignages de phénomènes rares (Objets volants non identifiables) de l’institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives (IRAME) de Tours (Indre et Loire)

Ce catalogue comporte 90 cas, une enquête a été menée pour 70 d’entres eux. Trois cas ont été étudiés par des enquêteurs privés n’appartenant pas à l’IRAME. Il n’y a pas eu d’enquêtes pour les 17 restants (données insuffisantes)



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 


Château la Vallière - Le 1er Janvier 1977 - 20h00 - Objet lenticulaire.
Le Samedi 1er Janvier 1977 à 20h00, M. X. vient de raccompagner son père et gare sa voiture dans le centre bourg de Château la Vallière, c’est à ce moment que ses deux filles arrivent complémentent affolées, et lui expliquent qu’un objet lumineux est stationné dans le ciel. M. X. qui n’est pas particulièrement informé sur les OVNI, ne prend pas leur remarque très au sérieux, mais décide cependant de vérifier leurs dires. Il constate alors qu’un objet lumineux de la grosseur apparente d’une lampe, est stabilisé au-dessus du lac de château la Vallière à environ 1000 m d’eux. Il interpelle un couple de sa connaissance dont le mari va chercher des jumelles de théâtre. Les jumelles montrent un objet lenticulaire de teinte rouge, entouré d’un liseré plus sombre. D’autres personnes s’arrêtent pour observer le phénomène, et c’est un total de 7 témoins qui regardent le ciel. Après une quinzaine de minutes, une moitié de l’objet s’assombrit, puis celui-ci s’évanouit complément dans la nuit. Au-dessus des témoins, la Lune est bien visible.

Heure : 19h T.U
Météo : Beau temps selon les témoins.
Station météo :Plafond 7 Km - Nuages 3/8
Visibilité de 10 Km - Température : 4° - Vent 160°/5kn
Pression : 989 mb - Lâcher de ballon : 5h
La confusion avec Vénus n’est pas à écarter (magn -4) Les différentes positions de la planète figurent en fonction des heures, on la retrouve près de l’objet.


Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 66
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Sep - 09:41 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 24 Sep - 08:48 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

La Riche - 3 Janvier 1977 - 16h45 - Ovale.
Le Lundi 3 Janvier 1977 à 16h45, Mme. X. coud près de sa fenêtre, elle habite un pavillon à la limite de la Riche. Soudain, la pièce est éclairée comme par le soleil. Elle trouve bizarre car le soleil se couche. Elle regarde par la fenêtre et voit une forme lumineuse ovale comparable à un arc-en-ciel. Le témoin sort sur son balcon pour mieux observer. Elle voit quelques nuages qui passent devant elle, le soleil est encore visible à l’horizon. Ensuite la forme lumineuse monte doucement vers le haut en se balançant. L’observation a duré 10 mn.

Heure : 16h T.U
Météo : Beau temps avec des nuages selon le témoin.
Station météo :Plafond 1000 m - Nuages 1/8 Strato-cumulus
Visibilité de 10 Km - Température : 4°1 - Vent 30° faible.
Pression : 1021 mb - Lâcher de ballon : 11h
Le soleil n’étant pas encore couché, l’heure d’observation est certainement 16h00. Il faut noter la position de Vénus, très brillante à cette époque (-4, magn -4,3) Le type de nuages interdit la formation de parhélie qui ressemble à la description du témoin.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 67

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

La Riche - 10 Janvier 1977 - 21h30 - Point lumineux.
Le Lundi 10 Janvier 1977, Mme X. se dirige vers la Riche en empruntant la rue Louis XI, longeant les lignes de chemin de fer, son attention est attirée par un gros point lumineux brillant dans le ciel. Il semble se déplacer parallèlement à la voiture de Mme X qui ralentit et compare l’objet à un phare blanc de voiture allemande. Le pourtour de celui-ci est plus jaune que le centre. Il scintille comme une guirlande de Noël enroulée. Elle arrive chez des amis avec lesquels elle observe la lumière stabilisée. Celle-ci se voile alors lentement pour disparaitre puis réapparaitre à nouveau. Il est environ 21h30, le ciel est rempli de nuages lourds, avec des éclaircies, il fait beaucoup de vent. Les témoins évaluent la distance à plusieurs kilomètres.

Heure : 20h T.U
Météo : Nuages lourds, ciel couvert mais étoiles visibles, vent fort selon le témoin.
Station météo :Plafond 4/8 à 600 m - 2/8 à 1600 m - Nuages 6/8
Visibilité de 10 Km - Température : 2°2 - Vent 230°/ 5/Kn
Pression : 983 mb - Lâcher de ballon : aucun.
La description correspond assez bien à la planète Vénus dont la magnitude était pratiquement maximale (-4,1) La disparition est liée à l’occultation par des nuages. Il faut reconnaitre l’aspect plutôt extraordinaire de Vénus lorsque sa magnitude est extrême.

Source :
Journal « La Nouvelle République du Centre »
Enquête de police.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 68

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Saint Pierre des Corps - 28 Janvier 1977 - 6h45 - Lumière/Sphère.
Le Vendredi 28 Janvier 1977 vers 6h45, M.X. se rend à son travail en compagnie de son frère, ils roulent sur la levée de Rochepinard à Saint Pierre des Corps, lorsque leur attention est attirée par une lumière, de grosseur supérieure à Vénus. Ils pensent, à priori, voir un avion ou un hélicoptère, mais la lumière de forme sphérique et de teinte rouge, monte, revient en arrière, remonte de nouveau, repart en avant et se dirige vers Larcay. Ils estiment la lumière positionnée à 50 m au-dessus des champs situés derrière le marché de gros. Sa vitesse aurait été de 100 à 200 Km/h. Ils étaient éloignés d’environ 1 à 2 km, ils n’ont entendu aucun bruit, même en ouvrant la vitre.

Heure : 5h45 T.U
Météo : Inconnue selon les témoins.
Station météo :Plafond 2/8 à 600 m - 2/8 à 2800 m - Nuages 2/8
Visibilité de 10 Km - Température : 3°8 - Vent 270°/ 5/Kn
Pression : 991 mb - Lâcher de ballon : 11h.
Un des témoins connait bien le phénomène OVNI, il a bien essayé d’expliquer son observation par un phénomène connu, en particulier, un hélicoptère, mais aucun feu réglementaire n’était visible. Le clignotement était de 3 secondes allumé et de 1 seconde éteint. Bien entendu, un phénomène ponctuel est plus difficilement expertisable qu’une observation à faible distance.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 69

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Tours - 14 Février 1977 - 19h45 - Sphère blanche.
Le Lundi 14 Février 1977 à 19h45, Mme X. habitant dans le quartier Beaujardin à Tours, regarde dehors avant de fermer ses volets. Elle aperçoit alors, à environ 300 m d’elle à la verticale de la voie ferrée Paris-Bordeaux, une sphère blanche fortement lumineuse. Celle-ci a une dimension apparente supérieure à 4 Lunes. Regardant bien, elle voit 2 antennes qui vibrent rapidement et elle remarque également des lumières disposées tout autour. Brusquement, l’objet laisse échapper des sortes de confetti ou des filaments blancs du côté gauche. Ceci dure un court instant. Le témoin contemple la scène pendant 5 mn puis rentre regarder la télévision. A 20h30, elle sort dans son jardin après être descendu au rez-de-chaussée. La sphère est toujours là. Comme il fait froid, elle rentre chez elle. En se couchant à 21h30, elle remarque encore une fois l’objet, mais cette fois il s’éloigne dans le lointain bien plus petit.

Heure : 18h45 T.U
Météo : Ciel noir sans étoiles, temps froid selon les témoins.
Station météo :Plafond 200 m - Nuages 8/8 Stratus
Visibilité de 10 Km - Température : 6°4 - Vent 270°/ 10/Kn
Pression : 998 mb - Lâcher de ballon : Aucun.
Divers : Pluie
Un cas curieux à bien des égards, en particulier à cause de :
- De la forte luminosité.
- Des « fils de la vierge »
- Des antennes en vibration.
- De la couronne de lumière.
Lorsque l’enquête a été effectuée, un détail important à été remarqué : L’horloge de la caserne des pompiers est visible depuis le lieu de l’observation, la relation a été rapidement faite entre les antennes et les aiguilles ainsi que les lumières alléguées et les points lumineux marquant les heures. Pourtant, il n’y avait pas de brouillard pouvant augmenter à ce point les dimensions (rapport 1 à 6 environ)

Durant l’observation les antennes n’ont pas changé de place alors que la grande aiguille de l’horloge a fait un tour. Comment expliquer l’échappement des particules ? Mais ce qui est le plus troublant c’est que du rez-de-chaussée, on ne voit plus l’horloge. Est-ce une mauvaise interprétation d’un phénomène simple vu par un témoin pourtant habitué à ce coin de ciel ? Noter également que Vénus était visible (magn -4,3) mais la couverture nuageuse ne permettait pas d’ouverture. Il est regrettable que le témoin n’ait pas prévenu ses voisins par peur de « déranger » D’autre part, la zone est très peuplée et personne ne semble avoir vu ce phénomène éminemment lumineux.

Source :
Enquête de police.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 70
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 24 Sep - 08:51 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Saint Roch - 28 Mai 1977 - 3h10 - Rectangle.
A cause de son métier, le témoin M. X 39 ans, rentre souvent tard dans la nuit. Ce matin là, le Samedi 28 Mai 1977 à 3h10, un ami le raccompagne en voiture. Le conducteur stationne le long de l’habitation du témoin, le dépose et démarre aussitôt. Avant de rentrer chez lui, M.X satisfait un besoin naturel lorsqu’il entend comme un souffle. Il se retourne et voit un objet sombre parallélépipédique s’élever à grande vitesse. Cette ascension a lieu le long d’un poteau métallique EDF. Arrivé à une quarantaine de mètres au-dessus du pylône, l’OVNI s’illumine peu à peu, d’une couleur rouge-feu et se dirige lentement vers un hameau situé à un kilomètre environ. Le témoin impressionné court réveiller sa mère qui sort et observe également le phénomène, toujours lumineux, stabilisé au-dessus d’un cerisier leur semble-t-il.

Après avoir regardé une dizaine de minute, Mme D. et son fils, incommodés par le froid de la nuit vont se coucher. Le lendemain, accompagnés d’un voisin, ils se rendent au pied du poteau et découvrent des traces. A cet endroit, l’herbe est foulée suivant une rotation et l’on voit nettement 3 cercles joints entre eux par des arcs. Il est à noter que l’ami qui a raccompagné le témoin n’a rien vu dans la lueur de ses phares. Telle est l’observation rapportée par Mme D. et plus particulièrement par son fils. Les témoins sont honorablement connus et racontent avec simplicité ce qu’ils ont vu, un peu gênés par une publicité malheureuse qui fut faite à leur insu. Depuis lors, ils se posent quantité de questions sur un phénomène qui les a profondément marqués.

Récit du fils:
Q - Qu’avez-vous vu ?
R - Mon ami me ramenait chez moi après le travail, je suis descendu de voiture. Il a rembrayé aussitôt.
Q - Il n’a rien vu ?
R - Non rien, je lui ai demandé après. Ensuite je me suis soulagé d’un besoin et j’ai entendu comme une soufflerie. Je me suis retourné, c’était déjà rendu à la hauteur du poteau. Après ca s’est dirigé vers les arbres en passant au-dessus du toit du voisin. Ce qui est drôle, c’est que ca s’est mis à rougir à une quarantaine de mètres au-dessus du poteau après avoir ralenti. Au départ, c’était une espèce de truc carré, ça s’est soulevé après dans le ciel, c’était du feu.
Q - Qu’elle couleur au départ ?
R - Noir, bien noir, comme si c’était fermé. Quand la lumière est apparue, il était bien à quarante ou soixante centimètres du sol.
Q - C’était à qu’elle date ?
R - Le Samedi, vers 3h.10
Q - Pendant combien de temps l’avez-vous vu ?
R - Dix minutes environs.
Q - Le ciel était couvert ?
R - Sûrement, je me souviens pas qu’il ait eu des étoiles ou la Lune.
Q - L’objet bougeait ?
R - Au départ oui bien sur, mais au-dessus des cerisiers il est resté fixe.
Q - Il y avait la Lune ?
R - Non.
Q - Pouvez-vous comparer la grosseur de l’objet par rapport à la Lune ?
R - Bien, trois fois.
Q - Il y avait des étoiles ?
R - Non.
Q - Le temps était brumeux, pluvieux ?
R - Non, rien de tout cela.
Q - Comment vous apparaissait l’objet ?
R - Solide en montant, comme une boule de feu après.
Q - La lumière était vive ?
R - Pas trop.
Q - Est-ce que l’objet éclairait les alentours ?
R - Non, pas du tout.
Q - L’objet était immobile ?
R - Il est parti du sol au moins à cent à l’heure, certainement. Enfin moi je ne l’ai pas vu partir, lorsque je me suis retourné, il arrivait en haut du poteau. J’ai juste eu le temps de le voir, après il s’est dirigé vers le village à 150 Mètres du sol. Après il n’a plus bougé le temps que nous l’ayons regardé.
Q - Il y avait de la fumée ?
R - Non, rien
Q - Sa luminosité changeait ?
R - Non, il s’est illuminé peu a peu et puis ça n’a plus bougé.
Q - Et sa forme ?
R - Non.
Q - Il y avait des éclaires, des scintillements ?
R - Non.
Q - Il y avait du bruit ?
R - Comme un souffle, comme une soufflerie lorsqu’il est parti.
Q - A qu’elle distance était-il ?
R - Au début à une trentaine de mètres, c’était près.
Q - A quoi pouvez vous le comparer ?
R - A une boite carrée.
Q - Les bords étaient nets ?
R - Oui.
Q - Vous avez vu des détails ?
R - Non rien, c’était fermé.
Q - Des antennes ?
R - Non, rien.
Q - Qu’elles ont les dimensions de l’objet au départ ?
R - Comme une pièce de deux mètres de large sur trois mètres de haut.
Q - Et en épaisseur ?
R - Comme la largeur.
Q - Vous voyiez bien les arêtes et les bords ?
R - Je les ai aperçues, mais c’était très rapide.
Q - Vous avez des chiens ?
R - Oui.
Q - Ont-ils aboyé ?
R - Non.

Fin du récit du fils, et maintenant voyons celui de la mère.
Q - Voulez vous raconter votre observation ?
R - J’étais réveillée depuis dix minutes, comme chaque jour à cette heure là. Quand il est venu m’appeler (son fils).
Q - Vous avez entendu la voiture ?
R - Non, je ne l’avais pas entendu, quand il est venu m’appeler, je me suis dit, tiens il est arrivé quelque chose. J’ai à peine pris le temps de m’habiller. Il me dit « lève-toi, viens voir derrière la maison ».
Q - Viens voir quoi ?
R - «Viens voir quelque chose qui monte dans le ciel », j’ai pensé à une aurore boréale, je lui ai dit: il m’a répondu « Non, c’est quelque chose qui monte et qui file, dépêche-toi ». Je lui ai dit « Il faut bien que j’enfile mes pantoufles ». Je suis sortie dans la cour, et j’ai vu comme du feu vertical, avec un côté droit, c’était orange-Rouge comme du feu, presque au-dessus du village, plus loin.
Q - C’était à quelle époque ?
R - La nuit du Vendredi au Samedi, vers 3h.10 - 3h.15, lui (le fils) a du le voir vers 3h.05.
Q - Durée de votre observation ?
R - Cinq à Sept minutes, pas plus, il ne faisait pas très chaud et nous sommes rentrés.
Q - Comment était le ciel ?
R - Un peu sombre, il y avait eu de l’orage le soir.
Q - L’objet bougeait ?
R - Non, il ne m'a pas semblé
Q - Il y avait la Lune ?
R - Non.
Q - Quel était la grosseur de l’objet par rapport à la pleine Lune, au zénith ?
R - Plus gros, peut-être bien deux fois.
Q - Il y avait des étoiles ?
R - Non.
Q - Comment était le temps ?
R - Il faisait sec.
Q - Comment vous apparaissait l’objet ?
R - Comme de la lumière, comme le feu.
Q - La lumière était vive ?
R - Elle n’éblouissait pas.
Q - L’objet éclairait autour de lui ?
R - Non ça n’éclairait pas, c’était juste lumineux.
Q - L’objet était immobile ?
R - Non, au départ il m’a semblé qu’il basculait, mais je n’en suis plus sûre. Après, il n’a plus bougé.
Q - Il y avait de la fumée, de la vapeur ?
R - Rien du tout.
Q - Sa luminosité à changer durant le temps que vous la regardiez ?
R - Non.
Q - Et la forme ?
R - Non plus.
Q - Avez vous vu des éclaires et des scintillements ?
R - Non, c’était fixe.
Q - Vous avez entendu du bruit ?
R - Non.
Q - A quelle distance s’est-il stabilisé ?
R - Au-dessus du village à 1 Km, 1,5 Km.
Q - A quoi pouvez vous comparer l’objet ?
R - Un peu à une poire coupée en deux.

Heure : 1h00 T.U
Météo : Ciel couvert, il y avait fait de l’orage le soir selon les témoins.
Station météo :Plafond 7000 m Cirrus - Nuages 1/8 Stratus
Visibilité de 10 Km - Température : 8°6 - Vent 0°/ 5/Kn
Pression : 1006 mb - Lâcher de ballon : 5h.
Divers : Rosée
Le résultat de l’enquête sur les traces au sol indique une rotation dans l’écrasement de l’herbe et une symétrie des extrémités de l’empreinte. Plusieurs mesures ont été effectuées sur le terrain et non rien révélées de particulier. Les mesures effectuées sur le terrain amènent les résultats suivants :

- Radioactivité :
Normale pour la région (moyenne 70 c/mn)
- Température :
  
Trace 
Sol témoin 
Remarques 
En surface 
20° c 
19° c 
L'herbe etant foulée au niveau des 
A 10 cm 
18° c 
18° c 
traces, le soleil aura réchauffé le site 
 
- Magnétisme :
Pas de variation de la déclinaison du champ local.
Rémanence du poteau semblable à celle d’un poteau témoin à une 50 m.
- Photographie :
Pan F avec filtre UV : Normale
Pan F avec filtre jaune : Normale
I.F Kodak : La rotation de l’herbe apparait mieux.
Un chien n’a aucune réaction particulière.
- Les Traces :
Quant à l’herbe du site d’atterrissage, elle est juste couchée. Les racines sont intactes. Un champignon trouvé sur les lieux a été analysé par un mycologue, il ne présente aucune anomalie.

L’examen des traces amène les réflexions suivantes:
- Une symétrie (la précision du relevé par rapport à l’herbe est relative) très nette.
- Une sorte de « carottage » de 10 cm de diamètre ou l’herbe est manquante et le sol tassé.
Les traces correspondent à la description du témoin (traces de 2,45 m x 2,10 m contre objet 2 m x 2m)
L’évolution des traces sera difficile à suivre, à cause d’une publicité faite qui a amené quantité de curieux sur les lieux. Certains ont même garé, ce qui n’était certainement pas leur intention, leur voiture sur le site. Heureusement, notre enquête fut effectuée le lendemain même. De plus, les témoins constamment importunés et suspectés regrettent amèrement d’avoir parlé de leur observation. Personne d’autre dans la commune ne semble avoir été témoin du phénomène. La seule étrangeté des traces réside dans le fait qu’elles soient liées à une observation non identifiée. Une mystification est pratiquement à exclure (déposition à la gendarmerie) quant à une confusion, rien qui ne puisse en être la cause.
Actuellement, aucune explication ne rend compte de cette observation.

Source :
LDLN No 179 p.18
Enquête de gendarmerie
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 71
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 25 Sep - 09:46 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Tours - Juillet 1977 - 0h00 - Ovale.
M. X qui habite à Tours, a l’habitude de se coucher tard et regarde par sa fenêtre avant d’aller dans la chambre. C’est ce qu’il fait ce soir de la fin Juillet 1977, il est environ minuit, il voit alors dans le ciel, une sorte d’ovoïde vertical, dont les bords sont flous. L’objet est lumineux, la teinte orange. Il est stabilisé à une altitude moyenne que le témoin a du mal à estimer. Il appelle sa femme et ses deux enfants qui confirment l’observation. Il semble que l’objet est séparé en deux par une ligne verticale plus sombre. Au bout de 15 mn, la forme qui était stationnée au-dessus de la Riche s’en va tout doucement vers l’Ouest. Météo : Beau temps selon le témoin.

Il manque la date exacte pour rechercher les objets astronomiques, durant les quinze derniers jours de Juillet, les planètes n’étaient pas visibles à 23h00 T.U L’étoile Acturus (magn -0,06) était très brillante et près de l’objet à la fin du mois. Elle pourrait expliquer cette observation. Un ballon à haute altitude ressemble également à la description du témoin, mais il faudrait que l’observation eu lieu plus tôt.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 72

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Reignac - Juillet 1977 - 23h00 - Sphère.
A Reignac, en Juillet 1977, vers 23h00, Mme et Mlle X. ont observé une sphère rouge entourée d’un halo jaune qui se déplaçait dans la nuit. Les témoins ont entendu un bruit léger comme une espèce de sifflement. L’objet était gros comme une ½ Lune et devenait plus jaune en s’éloignant. Durée de l’observation, quelques secondes. Cette observation est comparable à celle d’une rentrée atmosphérique de météore (Epoque des Aquarides et Perséides)
Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 73

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Continvoir - 6 Août 1977 - 23h00 - Cigare lumineux.
Le Samedi 6 Août 1977, la famille X. revient de la Chapelle sur Loire, il est 23h00, le temps est clair. Au lieu dit « La Cave », le conducteur remarque un cigare lumineux qui se déplace vers l’Est. Il a les dimensions apparantes égales à ½ Lune sur 3, il est de teinte violacée, sa vitesse est faible. Son altitude est d’environ 500 mètres. Sa distance par contre est difficile à estimer, peut-être 3 ou 4 km. Le témoin qui est un ancien parachutiste ralentit pour mieux voir le phénomène. Arrivé au niveau d’Avrillé, l’objet revient vers l’Ouest jusqu’a Gizeux et repart pour stationner enfin à l’Est de l’habitation des témoins. Ceux-ci sont maintenant arrivés chez eux, ils voient alors le phénomène dont le tour devient nettement orange, se déformer pour prendre la forme d’un chapeau lumineux de la même teinte. Ces deux soucoupes semblent pivoter sur elles-mêmes, renvoyant la lumière comme le ferait un miroir, bien que leurs dimensions apparentes ne varient pas.

Les 4 passagers sont maintenant descendus de la voiture et le fils court vers la maison pour prendre un appareil photo. Mais pendant ce temps le phénomène se dissipe graduellement et lorsqu’il revient, il ne voit plus que le champ au-dessus duquel était stabilisé l’objet éclairé comme un stade en nocturne. La lumière est fluorescente et semble venir de nulle part.

Entretien avec les témoins.
Q - Avez-vous ouvert les vitres de votre voiture ?
R - Non, elles sont restées fermées, mais on voyait très bien.
Q - Combien de temps avez-vous vu l’objet ?
R - Un petit quart d’heure.
Q - Voyiez-vous la Lune ?
R - Je ne me souviens plus, mais il y avait des étoiles.
Q - Comment vous apparaissait l’objet ?
R - Comme de la lumière.
Q - Est-ce qu’il brillait beaucoup ?
R - C’était bien lumineux, mais pas éblouissant.
Q - Est-ce qu’il a changé de forme ?
R - Oui, lorsqu’il s’est arrêté.
Q - Et sa luminosité ?
R - Elle n’a pas changé.
Q - Avez-vous vu de la fumée ?
R - Non.
Q- Des éclairs, des scintillements ?
R - Non.
Q - Comment a-t-il disparu ?
R - Il s’est dissipé à l’endroit où il s’était arrêté.
Q - Avez-vous entendu du bruit ?
R - Non, pas du tout.
Q - Et sa couleur, comment était-elle ?
R - Violacée à l’intérieur, orange autour.
Q - A quelle vitesse allait-il ?
R - Il avançait doucement.
Q - Et vous à quelle allure rouliez-vous ?
R - 80, 100 km/h, puis nous avons ralenti à 20 Km/h environ.
Q - Allait-il plus vite que vous ?
R - Oui, un peu plus, sa vitesse était constante.
Q - Quelles dimensions lui donnez-vous ?
R - Trois fois une caravelle, peut-être.
Q - Et par rapport à la Lune ?
R - ½ sur trois.
Q - Est-ce que l’objet était bien net ?
R - Oui, le tour était bien délimité
Q - Combien étiez-vous ?
R - 4 Témoins.
Q - Quelle a été leur réaction ?
R - Plutôt impressionnés, en particulier mon épouse.
Q - Avez-vous un chien ?
R - Oui.
Q - A-t-il réagi ?
R - Non, il était très calme.

Heure : 21h30 T.U
Météo : Temps clair selon les témoins.
Station météo :Plafond 8000 m - Nuages 1/8 Cirrus
Visibilité de 25 Km - Température : 17° - Vent 5/Kn Ouest
Pression : 1002 mb - Lâcher de ballon : 12h.
La seule explication plausible pourrait venir de nuages luminescents compte-tenu du plafond de 8000 mètres et de l’heure (1h après le couché du soleil) rien n’explique les aller et retour de l’objet, car la direction du chemin suivi par le témoin est à peu près le même pendant tout le temps de l’observation. Il convient de noter la position de la Lune sous l’horizon dans la direction des objets.

Source :

IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 74
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 25 Sep - 09:48 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Pernay - 3 Septembre 1977 - 23h00 - Lueur rouge.
« C’était un soir vers 23h00 sur une route bordée par des bois, nous avons vu une sorte de lumière qui ne clignotait pas, elle était de couleur rouge, bien distincte comme un feu d’avion. Elle était assez près à la hauteur de la cime des arbres. Ce qui nous a paru bizarre, c’est qu’il n’y avait pas de bruit, son déplacement était parallèle à la route. Avant un croissement, l’objet a disparu vers la droite. Après nous avons regardé dans cette direction et nous avons vu une lueur rouge au lointain mais assez confuse »

Entretien avec le témoin.
Q - A quel endroit avez-vous fait cette observation ?
R - Entre Langeais et Saint Symphorien les Ponceaux, près d’un croissement. Il y a un restaurant au coin.
Q - Quelle date ?
R - Le 3 Septembre 1977.
Q - C’était un endroit habité ?
R - Non, des bois avec quelques fermes dispersées.
Q - Pendant combien de temps avez-vous vu cette lumière ?
R - Sur 500 m, ce qui fait 2 à 3 mn (Certainement une erreur de distance ou de durée)
Q - Voyiez-vous tout le temps l’objet ?
R - Oui, bien qu’il passait derrière la tête des arbres.
Q - Etait-il loin de vous ?
R - Non, le long de la route un peu en retrait.
Q - Comment était la nuit ?
R - Bien claire.
Q - Avez-vous la Lune ?
R - Je ne me souviens pas, mais il y avait des étoiles.
Q - Comment était l’objet ?
R - Ca me faisait penser à une lampe, ce qui m’a frappé, c’est qu’en ouvrant les fenêtres nous n'avons pas entendu de bruit, bien que nous soyons pas loin.
Q - L’objet était-il brillant par rapport à la Lune ?
R - Bien moins.
Q - Comment étaient les bords ?
R - Bien nets.
Q - Quelle couleur ?
R - Rouge.
Q - A quelle vitesse allait-il ?
R - Comme nous, 80-90 Km/h.
Q - Vous vous êtes arrêté ?
R - Non, nous ne l’avons plus vu après le carrefour.
Q - A quelle distance était-il de vous ?
R - Moins d’un kilomètre, mais plus de 100 m, peut-être 200 m, ce n’était pas très loin.
Q - Combien étiez-vous dans la voiture ?
R - 3, mes parents et moi, après nous avons téléphoné à la base, on nous a dit qu’il n’y avait pas de vol de nuit (Base aérienne 705)
Q - Quelle était la grosseur apparente de cette lumière, par rapport à la Lune ?
R - C’était plus petit, comme un phare vu de près.
Q - Avez-vous aperçu quelque chose derrière ?
R - Non, pourtant la nuit était claire.
Q - Quelle forme avait cette lumière ?
R - Un peu comme un écusson.
Q - Quelle type de voiture avez-vous ?
R - Une citroën GS.
Q - Est-ce que la luminosité changeait ?
R - Non.
Q - Avez-vous entendu des chiens hurler ?
R - Non.

Heure : 21h00 T.U
Météo : Nuit claire selon les témoins.
Station météo :Plafond 1300 m - Nuages 5/8
Visibilité de 20 Km - Température : 12°4 - Vent 30° 5/Kn
Pression : 1009 mb - Lâcher de ballon : Aucun.
Aucune explication ne semble convenir, un ballon situé à haute altitude aurait continué à « suivre » la voiture après le carrefour. De formation scientifique, deux des témoins n’ont pu identifier leur observation.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 75

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Luzillé - 10 Septembre 1977 - 22h00 - Sphère orange.
Le Samedi 10 Septembre 1977, M. et Mme X. roulent sur une route de campagne proche de la localité de Luzillé, il est 22h00. Brusquement, ils voient passer dans le sens Sud-Nord une sphère orange-rouge aussi grosse que la pleine Lune. Elle passe à basse altitude et semble se diriger vers le sol. M. X. veut aller voir, mais sa femme l’en dissuade.

Heure : 20h00 T.U
Météo : Beau temps selon les témoins.
Station météo :Temps clair.
Visibilité de 20 Km - Température : 10°1 - Vent 30° faible
Pression : 1012 mb - Lâcher de ballon : 6h.
Cette observation peut-être expliquée par une rentrée de météore, compte tenu de la faible durée de vie et de la couleur de l’objet.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 76
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 25 Sep - 09:50 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Tours - 30 Octobre 1977 - 20h30 - Sphère.
Le Dimanche 30 Octobre 1977 vers 20h30, des employés des PTT entrent dans un café de la rue Edouard Vaillant pour signaler qu’un engin insolite est visible dans le ciel. Les clients du café sortent pour vérifier les dires et c’est un total de 6 personnes qui observent une sphère rouge luminescente qui descend vers le sol. L’objet leur apparait gros comme deux fois la Lune. Les témoins voient comme des sortes de pieds sous la sphère. Ils pensent qu’elle est descendue de Saint Avertin, deux autres personnes seront témoins du phénomène, elles habitent une tour du carrefour de Verdun. Elles l’ont vu le même jour à la même heure, c’était également une sphère rouge, plus petite que la Lune, qui descendait leurs semble-t-il vers Larcay.

Heure : 19h30 T.U
Météo : Beau temps, ciel étoilé selon les témoins.
Station météo :Temps clair.
Plafond : 8000 m - Nuages 7/8
Visibilité de 10 Km - Température : 12°7 - Vent 270°/5 Kn
Pression : 1010 mb - Lâcher de ballon : Aucun.
Le second témoin a comparé sont observation à une fusée de signalisation, ce qui est tout à fait possible. Il est remarquable que la presse ait oublié de parler de cette observation alors qu’elle s’est produite en plein centre ville à une heure peu avançée de la nuit. La triangulation permet de situer la « chute » près du pont de l’autoroute qui enjambe le Cher. (Epoque des Orionides et des Taurides)

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 77

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Tours - 23 Octobre 1977 - 18h10 - Sphère rouge.
Le Dimanche 23 Octobre 1977, vers 18h10, M. et Mme X. ont vu une sphère rouge-vif s’élever au-dessus du quartier de Beaujardin. Le soleil venait de se coucher, la Lune était visible, il faisait beau. Aucun bruit n’était perceptible, la luminosité de l’objet était moyenne. La sphère a disparu à haute altitude au bout de quelques minutes.

Heure : 17h10 T.U
Météo : Très beau temps selon les témoins.
Station météo :Ciel clair.
Plafond : 8000 m - Nuages 7/8
Visibilité de 20 Km - Température : 14° - Vent nul
Pression : 1012 mb - Lâcher de ballon : 11h.
Un ballon éclairé par le soleil couchant (Ouest-Est) pourrait expliquer cette observation. Le même jour à 22h30, un habitant du Mans a observé une très grosse étoile de couleur rouge. Le témoin a distingué un engin en forme d’haltère muni d’un feu orange à l’avant et blanc à l’arrière.

Source :
LDLN No 171
Le « Maine libre » du 26 et 27 Octobre 1977.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 78

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Tours - Octobre 1977 - 21h00 - Point lumineux.
Au mois d’Octobre 1977, vers 21h00, Mme X. regarde par sa fenêtre située au 4eme étage d’une tour du champ de Mars. Elle voit une nébulosité de teinte jaune-verdâtre stationnée au-dessus de la Riche. Sa grosseur apparante est supérieure à Venus, au bout de 30 secondes, la luminosité disparait brusquement. Le temps était couvert, mais il ne pleuvait pas. Le témoin estime la distance qui le séparait de l’objet à 1 Km. Météo temps couvert et sec selon le témoin. Ce dernier qui a été intrigué par une lumière brillante qui est restée ponctuelle. Altaïr (Magn 0,77) était visible pendant une grande partie du mois près de l’objet. Un nuage a pu la faire disparaitre rapidement.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 79
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 26 Sep - 11:27 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Tours - 30 Novembre 1977 - 23h00 - Fusée blanche/Sphère.
Le Mercredi 30 Novembre 1977, Mme X. sort pour promener ses chiens, il est 23h00, le film télévisé vient de se terminer. Le témoin, habitant les bords de la Loire, marche dans la rue de Lipowski peu loin de chez elle, quand tout à coup son attention est attirée par une sorte de « fusée » blanche qui éclate dans le ciel. A l’emplacement du point de départ de la fusée, s’allume une grosse lune d’un blanc-jaune comportant 3 points noirs sur sa surface. Quelques secondes après, la sphère s’éteint et une nouvelle « fusée » en sort laissant un petit nuage emporté par le vent. La sphère se rallume et ainsi de suite. Le témoin appelle alors un jeune voisin avec qui elle regarde le phénomène qui se répète encore trois fois. Apeurés, les témoins quittent leur poste d’observation et rentrent chez eux. M. X estime l’objet au-dessus de Montlouis sur Loire. Elle l’a observé pendant 5 mn, aucun bruit n’était perceptible.

Heure : 22h00 T.U
Météo : Beau temps, on voyait Vénus selon les témoins.
Station météo :Ciel clair.
Plafond : 900 m - Nuages 8/8 Strato-cumulus
Visibilité de 10 Km - Température : 1°9 - Vent 60°/ 10 kn
Pression : 998 mb - Lâcher de ballon : 6h.
Divers : Neige de 14h30 à 19h10.
En premier lieu le temps ne correspond pas à la description du témoin, en effet le ciel était nuageux. Cependant, le témoin se souvient de Vénus (Mais c’était Mars ou Pollux, puisque situé plus à gauche de la Lune) C’est donc qu’il existait des trous dans la couche nuageuse. Si un trou découvre Jupiter (Fusée) puis la Lune (Objet) puis un autre trou avec Jupiter, ect... C’est là une explication plausible du phénomène, d’autant plus que des trouées nuageuses sont possibles dans le flux froid du Nord-Est. Cette observation ressemble à celle du 14 Décembre 1973 (Cas No 27)

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 80

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------   

Azay sur Cher - Novembre 1977 - 15h00 - Boule de feu.
A la fin du mois de Novembre 1977, entre 15h00 et 16h00, M. X a vu passer une boule de feu dans le ciel au-dessus de l’horizon. Celle-ci estimée à 1 m x 2 m (valeurs subjectives) était suivie d’une trainée de feu. Elle se dirigeait vers le Nord-Ouest à grande vitesse : Sa disparition fut instantannée. Météo inconnue selon le témoin. Cette observation a l’aspect physique d’une rentrée de météore ou de débris de fusée. Cepandant, plus de renseignements auraient pu le confirmer (Epoque des Taurides)

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 81

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------   

Tours - Décembre 1977 - 16h30 - Deux sphères.
Un après-midi du mois de Décembre 1977, Mme. X. revient de son travail en voiture, elle emprunte l’avenue de Grammont, il est 16h30. Le temps est couvert, mais il fait encore jour. A la hauteur de la piscine municipale, elle lève les yeux et voit deux sphères lumineuses d’un blanc pâle, un peu jaune, stationnée lui semble-t-il au-dessus du bâtiment nord du lycée Grandmont. Leur luminosité est comparable à celle d’un lampadaire. Leur grosseur apparente est un peu inférieure à la pleine Lune. Mme X. continue sa route voyant toujours le phénomène. Arrivée au sommet de la large côte de l’Alouette, elle estime en être éloignée de 500 m environ. Elle doit alors se pencher vers la vitre gauche pour les voir. Ensuite les maisons cacheront les objets, l’observation a duré une minute. Météo : Temps couvert et sec selon le témoin.
Dès les premiers instants, les lumières auraient pu être des lampes d’éclairage du stade tout proche, mais celles-ci ne sont pas visibles de la côte de l’Alouette. Il ne semble pas qu’il ait été effectué des expériences de physique sur la terrasse du lycée et qui auraient comporté des radômes ou des sphères pouvant réflectoriser le soleil. D’autres témoignages seraient nécessaires pour confirmer l’étrangeté de ce phénomène.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 82

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------   

Tours - 17 Décembre 1977 - 23h00 - Nuage de feu.
Le Samedi 17 Décembre 1977, entre 23h00 et 23h30, M. X. promenait son chien, arrivé rue du Docteur Chaumier à Tours, il regarda en direction de l’Ouest. Soudain, dans l’espace qui sépare deux immeubles, il vit un immense nuage de feu comparable à l’explosion d’une citerne d’essence. A l’intérieur, des parties sombres ressemblant à des planches volaient en tous sens. Le nuage de feu se déplaça alors vers le Sud et se trouva caché par les immeubles.
Heure : 22h15 T.U
Météo : Très beau temps selon le témoin.
Station météo :Ciel clair.
Visibilité de 8 Km - Température : +3°6 - Vent 5/kn Sud-Est
Pression : 1012 mb - Lâcher de ballon : 12h.
Ce genre d’observation semble difficilement explicable, et pourtant, c’est le même jour, à la même heure et dans la même direction qu’une rentrée atmosphérique de fusée a été visible. L’interprétation du témoin vient certainement du fait qu’il a vu le phénomène très peu de temps, celui-ci étant rapidement occulté par des bâtiments. (Epoque des Taurides et des Geminides) Cette observation, dans la rubrique astronomie au début de cette étude, pourrait être décrite ainsi : « Une forme globulaire blanche bleutée suivie d’une queue, se déplaçant très vite dans le sens Nord-Sud et s’éteignant après quelques secondes de combustion »

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 83

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Tours - 23 Décembre 1977 - 19h30 - Sphère.
Le Vendredi 23 Décembre 1977, vers 19h30, M. X. se dirige vers son domicile en empruntant le boulevard Preuilly à Tours, soudain, il voit une sphère lumineuse qui travers le ciel. Sa dimension apparente est un peu inférieure à la Lune. Elle est très brillante, de couleur blanc bleuté, suivie par une multitude de petits points rouges comparables à des étincelles. Ces points sont disposés en triangle et bien espacés de la sphère. Sa vitesse est supérieure à celle d’un avion. Elle se déplace en ligne droite, du Sud vers le Nord. Le témoin l’à estimée à 400 mètres d’altitude et l’a vue sous un angle de 45° La durée de l’observation est de quelques secondes.
Heure : 18h30 T.U
Météo : Très beau temps selon le témoin.
Station météo :Ciel clair.
Plafond : 1600 m - Nuages 7/8 Cirrus - 3/8 Cumulus
Visibilité de 15 Km - Température : +13°1 - Vent 15/Kn Sud (Rosée)
Pression : 1009 mb - Lâcher de ballon : Aucun.
Cette observation concerne très certainement une rentrée de fusée ou de météore. Noter une nouvelle fois la sous estimation de la distance par le témoin.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 84
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 26 Sep - 11:30 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

La Membrolle - 24 Décembre 1977 - 4h40 - Sphère.
Le Samedi 24 Décembre 1977, M. X et Mme X. dorment dans leur salle de séjour au rez-de-chaussée d’un pavillon de la Membrolle, ils ont laissé leur chambre à leurs enfants venus passés les fêtes avec eux. Vers 4h40, Mme X. est réveillée par un bruit d’origine métallique, elle ouvre les yeux et voit la pièce illuminée. Pensant que son fils a laissé la lampe extérieure allumée, elle se lève pour l’éteindre. Arrivée dans le couloir, elle actionne l’interrupteur qui va à l’inverse de son attention et allume la lampe. Elle l’éteint et regarde par un interstice du verre de l’oculus de la porte d’entrée. Elle voit alors, une sphère lumineuse orange, un peu allongée verticalement qui éclaire les environs de la maison. Celle-ci est stabilisée au-dessus d’un petit bois, situé de l’autre côté de la rue à environ 200 m du témoin. L’altitude de l’objet est d’une quinzaine de mètres. Ne s’inquiétant pas le moins du monde de cette vision, Mme X. se rend aux toilettes et retourne se coucher, sans réveiller son mari Une fois allongée, elle commence à réfléchir et à trouver son observation plutôt étrange. Elle se relève, mais arrivée dans le couloir la lueur disparait et le témoin se recouche. C’est le lendemain qu’elle va vraiment prendre conscience de ce qu’elle a vu et de sa réaction, face à un tél phénomène. En effet, elle est plutôt craintive et n’explique pas sa tranquillité d’esprit alors qu’elle était bien réveillée, ayant le sommeil léger.

Heure : 3h40 T.U
Météo : Inconnue selon le témoin.
Station météo :Ciel clair.
Plafond : 4000 m - Nuages 6/8 Alto-cumulus translucides lenticulaires
Visibilité de 20 Km - Température : 12°8 - Vent 230° 10/Kn
Pression : 1009 mb - Lâcher de ballon : Aucun.
Il faut remarquer que la Lune était près du site de l’observation. La couleur était différente de la Lune et l’oculus étant en verre jaune, il peut y avoir confusion. Une occultation subite par les nuages est possible. Le dernier quart de Lune était le 22, ce qui justifierait la position verticale de l’objet.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 85

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Marcilly sur Vienne - 14 Janvier 1978 - 21h15 - Sphère.
« C’était le vendredi 14 Janvier 1978, il était 21h15 environ et je me dirigeais vers mon domicile. Environ 1 km avant d’y arriver, à la sortie d’un virage, je fus ébloui par une sorte de flash. Aussitôt, j’ai perdu le contrôle de ma voiture et je me suis retrouvé dans le champ qui borde le côté droit de la route. Celui-ci était fraîchement remué et j’ai pu en retirer mon véhicule, je suis donc descendu de ma voiture, me demandant ce qui avait bien pu m’arriver. Aussitôt, j’ai repris la route à pied pour rentrer chez moi. Je n’avais pas fait dix mètres que je vis un brouillard lumineux, blanc opaque, très brillant, partir d’un fourré à gauche de la route, pour se diriger vers le bois qui se situait vers l’autre côté. Surpris et même effrayé, j’ai continué mon chemin et j’ai vu dans le lointain au-dessus des bois qui limitent l’horizon, une sphère lumineuse orange qui s’éteignait pour laisser place à des éclairs. Elle se rallumait un peu plus, puis des éclairs, ect... Je suis enfin arrivé chez un voisin qui n’avait rien vu car les arbres cachaient alors le phénomène »

Entretien avec le témoin.
Q - A quelle vitesse rouliez-vous ?
R - Pas plus de 80/90 Km/h.
Q - Le flash du départ vous a-t-il semblé puissant ?
R - Oui, très.
Q - Voyiez-vous des points lumineux, comme lorsque vous vous frottez les yeux, en sortant de voiture ?
R - Non du tout, normalement j’aurais dû rester ébloui.
Q - Est-ce que l’éclair du flash avait une forme précise ?
R - Non, ce n’était qu’une lumière très violente.
Q - En avez-vous la source ?
R - Non, de la lumière c’est tout, très blanche, elle n’a duré qu’un instant sans bruit.
Q - Vous êtes-vous aperçu de quelque chose de particulier en descendant de votre voiture ?
R - Non, je me demandais simplement ce qui m’arrivait.
Q - Qu’avez-vous fait ensuite ?
R - J’ai marché 20 ou 30 mètres et j’ai vu partir devant moi une bande lumineuse très blanche à travers laquelle on voyait les arbres comme s’ils étaient radiographiés, on aurait pu en compter 5 ou 6.
Q - Je ne comprends pas bien votre image...
R - C’est-à-dire qu’on ne voyait que les troncs... On ne voyait plus les branches, la lumière ressemblait à un néon (tube fluorescent) derrière un plastique blanc.
Q - D’où partait le faisceau ?
R - D’un buisson, il est monté (à 30°) vers le haut, comme une torche allumée.
Q - De quel endroit ? Devant ou derrière ?
R - Je ne me souviens plus.
Q - Quelle forme avait-il ?
R - Comme le faisceau d’une torche, avec un départ de 1,5 m à 2 m et 3 m à l’extrémité. L’arrière n’était pas net, il ressemblait à l’arrière d’un avion à réaction lorsque l’on voit l’air chaud qui en sort.
Q - De quelle couleur était-il ?
R - Comme les feux d’une voiture allemande, très blanc, comme la couleur d’une étoile lorsqu’il gèle.
Q - Était-il lumineux ?
R - Oui très, d’ailleurs cette fois, j’ai été ébloui et j’ai mis quelques secondes pour voir clair.
Q - Est-ce qu’il était plus lumineux qu’un phare d’avion ?
R - Beaucoup plus, je connais les phares d’avion, car je suis un ancien parachutiste.
Q - Étiez-vous loin du faisceau ?
R - Quatre à cinq mètres (distance mesurée sur le lieu : 30 à 35 m)
Q - Pendant combien de temps l’avez-vous vu ?
R - Quelques secondes (Temps sur le lieu : 15 secondes)
Q - Sa vitesse était-elle importante ?
R - J’ai eu le temps de faire quelques mètres en marchant vite, peut-être 20 km/h (Vitesse évaluée : 200 m de déplacement du faisceau en 15 secondes, soit valeur de 50 Km/h)
Q - Comment étaient les bords du faisceau ?
R - Très net, sauf la base.
Q - Sa forme a-t-elle changé durant son passage ?
R - Non, pas du tout.
Q - Éclairait-il autour de lui ?
R - Oui, comme une torche posée sur le sol, partout ou il passait.
Q - Comment a-t-il disparu ?
R - Cela, je suis incapable de le dire. Il est parti de ma gauche pour aller vers ma droite, on aurait dit que ça éclairait le ciel. Après, je n’ai plus rien vu, je ne l’ai pas vu s’éteindre, je comprends pas.
Q - Restait-il quelque chose à la place du brouillard ?
R - Je n’ai rien vu, sauf peut-être comme un brouillard, mais cette fois, j’étais ébloui.
Q- Avez-vous entendu du bruit ?
R - Absolument rien, ça m’a choqué d’ailleurs.
Q - Avez-vous senti une odeur particulière ?
R - Non.
Q - Avez-vous constaté des changements sur les arbres éclairés par l’objet et êtes-vous allé derrière le buisson ?
R - Non, je voulais surtout rentrer chez moi.
Q - Êtes-vous revenu sur les lieux par la suite ?
R - Oui, j’y passe souvent, mais je n’ai jamais regardé.
Q - Qu’avez-vous fait après cette observation ?
R - J’ai repris mon chemin et j’ai alors vu au-dessus des bois qui masquaient l’horizon, une boule de couleur rouge, qui s’arrêtait, il y avait des zigzags puis la boule réapparaissait...
Q - Pourriez-vous préciser les zigzags ?
R - Comme une étincelle.
Q - A quelle distance de vous ?
R - Oh ! C’était loin, moitié de Châtellerault (86) à ici.
Q - Où se trouvait cette sphère ?
R - Au-dessus d’un bois, je voyais une boule, un éclair, une boule, ect... Ensuite tout a été caché par les bois.
Q - Que faisiez-vous ?
R - Je marchais sur la route.
Q - Est-ce que la sphère vous a paru plus grosse en approchant ?
R - Non.
Q - De quelle couleur était-elle ?
R - Orange, couleur d’une peau d’orange.
Q - Et les éclairs ?
R - Exactement de la même couleur.
Q - Est-ce que la luminosité de la sphère était importante ?
R - Non.
Q - Par rapport au faisceau ?
R - Bien moins.
Q - Par rapport à la Lune au zénith ?
R - Moins brillante.
Q - Comment étaient les bords ?
R - Bien arrondis, sans bavures.
Q - Quelle grosseur ?
R - Pas très grosse.
Q - Par rapport à la Lune ?
R - Plus petite, la moitié peut-être.
Q - Et les éclairs ?
R - 50 cm.
Q - Par rapport au diamètre de la Lune ?
R - 1 lune et demie.
Q - Par rapport à la sphère ?
R - On aurait pu mettre deux sphères dans les éclairs, trois au maximum.
Q - Comment disparait la sphère ?
R - Elle s’éteignait d’un seul coup, après elle partait en éclairs, tout droit sans ramification.
Q - D’où partait l’éclair ?
R - Du bord de la boule. La boule réapparaissait au bout d’un éclair.
Q - Combien de temps voyiez-vous la sphère ?
R - une seconde (mesuré : 2 secondes)
Q - Et l’éclair ?
R - Pareil à peu près ((mesuré : 3 secondes)
Q - Combien de temps au total avez-vous observé le phénomène ?
R - Quelques minutes, 3 ou 4 mn (mesuré : 1 mn 30)
Q - Est-ce que la vitesse de « déplacement » était grande ?
R - Non, ça allait doucement, comme une mécanique bien réglée.
Q - Avez-vous vu en même temps l’éclair et la sphère ?
R - Non, l’éclair remplaçait la sphère, lorsque je voyais l’éclair, la sphère disparaissait.
Q - Quel temps faisait-il ?
R - Beau.
Q - Est-ce qu’il y avait de la brume ou du brouillard ?
R - Non.
Q - Comment s’est terminée l’observation ?
R - Les arbres à l’horizon ont caché la sphère et je suis rentré chez moi.

Mme X. « Oui, il est arrivé en disant « C’est la fin du monde » On lui a demandé ce qui lui arrivait, on ne le croyait pas, pourtant il semblait choqué » Cette observation à été faite près de Marcilly sur Vienne.
Heure : 20h15 T.U
Météo : Beau temps selon le témoin.
Station météo :Ciel clair.
Plafond : 700 m - Nuages 6/8 Strato-cumulus
Visibilité de 20 Km - Température : +5° - Vent 20/Kn Nord-Est
Pression : 1005 mb - Lâcher de ballon : Aucun.
Ce que le témoin nomme « beau temps » est certainement un temps sans pluie car en fait le ciel était complètement bouché. Le témoin a vraisemblablement inventé cette histoire pour justifier son accident. Le luxe de détails qui sont superflus à la crédibilité rend le récit intéressant.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 86
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 26 Sep - 11:32 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Fondette - 27 Avril 1978 - 0h30 - Lueur bleutée.
Le Jeudi 27 Avril 1978, vers 0h30, M. et Mme X. sont réveillés par un bruit sourd de sonnerie. Celui-ci semble venir de l’extérieur de la maison. Quelques minutes plus tard, le bruit recommence. Mme X. se lève et décroche le téléphone situé dans la salle de séjour, mais personne n’est au bout du fil. Elle retourne se coucher après avoir entrouvert la porte d’entrée et n’avoir rien vu. Un quart d’heure plus tard, la sonnerie retentit de nouveau. Mme X. se relève plus rapidement que la première fois. Elle veut allumer la lumière, la lampe ne fonctionne pas, elle va cependant dans l’entrée et voit soudain une lueur vive bleutée qui dure quelques secondes, éclairant tout le couloir. Son mari qui est resté dans le lit, voit une forme bleutée allongée se dessiner sur le mur de l’entrée, ce qui est certainement la forme de l’œil de bœuf à travers lequel est passée la lumière.

M. X se lève et ouvre la porte extérieure, il n’y a rien dehors. Les témoins se recouchent. Ils entendront de nouveau le bruit un quart d’heure après et reverront la lueur. Quelques secondes séparaient les lumières et bruit. La chienne du voisin a hurlé à la mort après le premier bruit, ce qui ne lui arrive jamais.

Heure : 23h30 T.U
Météo : Inconnue selon les témoins.
Station météo : Plafond : 6/8 à 1000 m - 6/8 à 300 m - Nuages 8/8
Visibilité de 10 Km - Température : 8° - Vent 220° 5/Kn
Pression : 987 mb - Lâcher de ballon : 11h.
Un amorçage électrique pourrait expliquer ce cas dont l’observation est indirecte.

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 87

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Tours - 25 Juillet 1978 - 20h45 - Cylindre.
Le Mardi 25 Juillet 1978, vers 20h45, de nombreux tourangeaux ont vu un objet volant que la majorité d’entre eux n’a pu identifier. Celui-ci avait une forme cylindrique plutôt effilé vers le haut. Son aspect était métallique, il réfléchissait le soleil couchant. Certainement à haute altitude, il se déplaçait à faible vitesse vers l’Ouest, après être resté à la même place environ un quart d’heure.

Heure : 18h45 T.U
Météo : Inconnue selon les témoins.
Station météo : Plafond : 8000 m - Nuages 5/8 Cirrus - 2/8 Alto-cumulus
Visibilité de 30 Km - Température : 23°8 - Vent 200°
Pression : 999 mb - Lâcher de ballon : 5h, 12h.
Ceci ressemble beaucoup à un ballon sonde réflectorisant les rayons du soleil encore visible à cette altitude. La direction de la station météo locale qui avait vu l’objet nous a confirmé cette hypothèse. Un habitant du département de la Vienne a également rapporté cette observation, citée dans la revue « Ouranos » No 24 :
« A 21h15, au-dessus du massif de Rocreuses, quartier maire de Châtellerault, un témoin a vu venant de la Roche-Possay, un gros cylindre de forme conique vers le haut. Il était métallique et réfléchissait les derniers rayons du soleil. Resté immobile pendant 30 secondes, il est reparti vers l’Ouest à faible allure. Le témoin aurait été suivi entre la Roche-Possay et Châtellerault avec des périodes stationnaires en direction du Sud-Ouest »

Source :
Journal « La nouvelle république » du 26 Juillet 1978.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 88

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 564
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 26 Sep - 13:50 (2010)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN. Répondre en citant

Saint Branchs - 31 Octobre 1978 - 18h00 - Sphère rouge.
Le Mardi 31Octobre 1978 vers 18h00, la famille X. Empruntait la route qui relie Saint Catherine de Fierbois à Saint Branchs. Arrivés au lieu-dit « Les Bandits » les témoins virent une lueur dans le ciel à travers le pare-brise, pensant à un nuage, ils s’arrêtèrent pour mieux observer. Ils s’aperçurent à ce moment que ce n’était pas un nuage, mais une flamme verticale de teinte orangée qui oscillait sans se déplacer. Après 15 mn d’observation, la flamme se mit à osciller vers la gauche des témoins (Nord-Est) très lentement jusqu’à l’horizontale. Ils distinguèrent alors nettement en tête une sphère rouge, tandis que la couleur jaune orangée de l’ensemble s’effaçait pour laisser place à une trainée blanche comparable à celle produite par les avions à réaction à haute altitude.

Cette trainée suivait la sphère en s’effaçant derrière elle, puis de balane, la condensation devint noire et la boule rouge disparut ne laissant qu’une croix noire. Ensuite, la trainée noire s’effaça, la croix se dissipa graduellement environ 40 secondes après. Le ciel était clair avec quelques nuages poussés par le vent, ce qui permet de penser que la « flamme » était fixe dans le ciel. Le soleil se couchait à l’opposé du phénomène. L’observation a duré 30 minutes. Une femme qui habite le même lieu-dit, a également vu l’objet 20 minutes environs.

Heure : 17h00 T.U
Météo : Très beau temps avec des nuages selon les témoins.
Station météo : Plafond : 8000 m - Nuages 2/8 Cirrus
Visibilité de 6000 m - Température : 12° - Vent 110° Faible
Pression : 1011 mb - Lâcher de ballon : Aucun.
On peut faire les remarques suivantes :
- L’objet était à haute altitude (Condensation)
- Il était fixe au départ (par rapport aux nuages)
Un ballon expliquerait bien cette observation, mais pas la trainée de condensation. Le changement de teinte de la trainée et certainement lié avec le coucher du soleil, ce qui expliquerait également son extinction progressive. Reste l’hypothèse de la montgolfière...

Source :
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 89

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Septmes - 2 Janvier 1980 - 19h30 - Sphère.
A Septmes, le Mercredi 2 Janvier 1980 vers 19h30, M. X sort de sa cour et regarde le ciel comme il le fait d’habitude. Il voit alors une sphère lumineuse de teinte orangée se déplacer lentement vers l’Ouest. Il observe le phénomène quelques secondes puis appelle sa femme et un jeune homme qui se trouve chez lui. Ces nouveaux observateurs voient que l’objet se déplace vers l’Ouest avec des mouvements allant de droite à gauche et diminue de taille en s’éloignant. M. X se munit d’une paire de jumelle (diam. 40) sans indication de puissance (certainement x4) La sphère apparait alors plus lumineuse et plus grosse, entourée de scintillements comparable à du feu. Au plus près, sa taille apparente est un peu inférieure à celle de la Lune au zénith, mais sa brillance est supérieure. Elle est également plus brillante qu’un astre situé à sa droite. L’observation a duré 10 minutes jusqu’a la disparition de la sphère.

Heure : 17h00 T.U
Météo : Très beau temps selon les témoins.
Station météo : Plafond : 8000 m - Nuages 2/8 Cumulus
Visibilité de 10 km - Température : 1° - Vent 270° Faible
Pression : 1013 mb - Lâcher de ballon : Aucun.
L’observation d’un ballon réflectorisant éclairé par le soleil couchant est à prendre en compte. Ce cas est proche de l’observation faite par de nombreux témoins le 25 Juillet 1978 vers 20h45 (cas No 88) :
- Faible vitesse.
- Couleur du soleil couchant.
- Mouvements lents.

Source :
Journal « La nouvelle république » du 4 Janvier 1980.
Enquête de gendarmerie.
IRAME (Institut de Recherches et d’Applications de Méthodes Psycho-Educatives - Tours) Cas No 90

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------    



_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:30 (2017)    Sujet du message: Catalogue Tourangeaux des observations de PAN.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Ufologie Tourangelle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com