Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Sous terrain refuge La Jugeraie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Le Monde Souterrain
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 8 Déc - 19:15 (2010)    Sujet du message: Sous terrain refuge La Jugeraie Répondre en citant

La Jugeraie.
Saint Maure de Touraine.


Au Nord-Est de la Jugeraie, ancien fief relevant du château de Saint Maure de Touraine, s’ouvre dans un taillis, l’entrée d’un souterrain refuge assez élaboré. L’une des trois ouvertures semble être l’entrée originelle, et c’est par celle-ci que nous commencerons l’exploration. Elle débouche juste après une feuillure (F3) dans un couloir. Sur la gauche après un coude, une nouvelle feuillure (F2), celle-ci remplie de madrier, bloquait aisément le passage. Lorsque cet obstacle était franchi, juste après le coude suivant, un aménagement semblable bloquait de nouveau les assaillants, les maintenant ainsi dans l’axe de deux trous de visée, percés dans la paroi gauche.

Après ce système de défense classique et ingénieux, on pénètre dans une petite salle (C). Les occupants du souterrain devaient y séjourner comme le montre le trou d’aération (ta) foré dans le plafond. Le petit banc occupant l’angle du Sud-Ouest et la niche à lampe taillée dans la paroi. Se situant au débouché du couloir d’accès et à proximité du départ du double trou de visée (Tv), cette salle servait probablement de salle de garde. Ces deux trous parallèles devaient donner aux défenseurs une grande efficacité, car ils leur permettaient de se relayer, l’un tirant pendant que l’autre rechargeait son arme. Ils ne se gênaient pas comme ils l’auraient fait en se relayant au niveau d’un trou unique.


De plus, ces deux trous sont creusés de telle façon, qu’ils ne laissaient aucune chance à un ennemi bloqué par la feuillure (F1) dans ce couloir de 80 cm de large. Un blessé immobilisé en cet endroit empêchait tout passage et il fallait s’exposer au tir pour l’évacuer. Au plafond de la salle voisine (B) sont forés trois trous d’aération, dont deux inachevés, mais c’est au Nord de la salle que se trouve l’aménagement le plus étonnant : Un conduit situé au ras du sol et dans l’alignement du mur, relie les salles (B) et (C). Ce conduit semble d’origine naturelle, mais sa section carrée nous indique qu’il a été surcreusé. A l’Ouest, il est visible sur quelques mètres et semble se poursuivre sur une grande longueur. On peut penser à une conduite d’eau, mais aucun aménagement particulier ne permet de le confirmer.

Au Sud, après avoir franchi un petit muret taillé dans le roc, on pénètre dans la salle voisine (A) Celle-ci possède une ouverture sur l’extérieur résultant sans doute d’un éboulement. Revenons au niveau de l’entrée et empruntons le couloir vers l’Est. Le boyau débouche dans la salle (D) éclairée au Sud par une large ouverture due à un éboulement du coteau, comme en témoigne les blocs jonchant le sol à l’extérieur. Au bas des parois, un petit rebord taillé dans la roche, plus ou moins bien conservé, suit le contour de la salle. Bien que son rôle soit difficile à déterminer, on peut penser qu’il servait à dresser un plancher, isolant les occupants de la roche froide et humide. Dans l’angle Nord de cette pièce, se trouve le départ légèrement surélevé d’une chatière. Son entrée pouvait être obstruée par une feuillure. Les assaillants, qui après avoir défoncé le barrage de rondins s’engageaient dans la chatière, ne pouvaient espérer échapper aux défenseurs. En effet un trou de visée, ingénieusement disposé tangentiel à la courbe du goulot, permettait aux réfugiés de prendre en enfilade toute la longueur de l’étroiture.

C’est sans soute cette partie du souterrain qui a donné un nom évocateur au lieu-dit « L’étrangloir » ce nom pouvait aussi désigner un lieu mal famé, où il était facile de se faire trancher la gorge. L’étroiture donne dans la salle terminale (E) qui devait être l’ultime refuge des occupants. Cette dernière salle, encombrée de déblais, possède une large niche destinée sans doute, à recueillir des provisions ou objets, ainsi qu’un puits donnant en surface. Celui-ci, sans doute agrandi par des éboulements, a sûrement servi à l’évacuation de blocs lors du creusement de la salle. Ce souterrain possédant des systèmes défensifs très évolués, est étonnamment dépourvu d’aménagement utilitaire. Il appartient cependant, sans aucun doute, à la catégorie des souterrains refuges. Il était probablement, vu sa situation, rattaché à l’ancien fief de la Jugeraie, offrant ainsi aux habitants un refuge sûr et bien dissimulé à peu de distance de leurs habitations.
________________________________________
Source:
Souterrains Refuges de Touraine de J.M Machefert et J & L Triolet (1987) Page 61

Localisation:


_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 8 Déc - 19:15 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Le Monde Souterrain Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com