Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Ossuaire du Bec des deux Eaux.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Archéologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 13 Jan - 14:39 (2011)    Sujet du message: Ossuaire du Bec des deux Eaux. Répondre en citant

Ossuaire du Bec des deux Eaux (Port de Piles)
Port-de-Piles est une commune française, située dans le département de la Vienne. L’ossuaire large de 230 centimètres et long de 290 centimètres, profond de 80 centimètres à été découvert fortuitement à la suite d’un labour, près du confluent de la Vienne et de la Creuse. Plusieurs corps y ont été déposé dans une sorte de fosse délimitée par des blocs de pierres calcaire disposés sur le chant. Près des squelettes se trouvaient diverses offrandes, dont des céramiques, des objets en silex, des haches polies, des outils divers et des briquets, des gaines de haches en bois de cerf, des pendeloques en pierre polie, une canine de loup perforée et divers éclats de silex.

Le 9 novembre 1946, M. Leblanc Abel, cultivateur au Bec-des-Deux-Eaux (confluent Creuse et Vienne), se résolut à arracher une pierre qui gênait le passage de sa charrue. Il la découvrit presque à fleur de sol et elle lui sembla de petites dimensions. Il se mit à l'extraire, s'aperçut en creusant que cette pierre, assez régulièrement rectangulaire quoique brute, était placée debout et il travailla à la dégager. Sortie du trou elle avait 105 centimètres de hauteur sur une largeur moyenne de 50 centimètres et une épaisseur à peu près uniforme de 20 centimètres. C'était un grès. Près de cette pierre, s'en trouvait une seconde, de même nature, ayant 65 centimètres de hauteur, 40 centimètres de largeur et Une épaisseur très régulière de 5 centimètres. A la suite de ces blocs, à 25 centimètres environ de la surface du sol, se trouvait un blocage de pierres calcaires, brutes, cubant quelques décimètres cubes, pierres ne provenant pas du sol environnant pas plus que du sous-sol proche puisque ce dernier est composé de sable sur une épaisseur de plus de 3 mètres, mais ayant dû être apportées de la colline voisine située à 500 mètres environ. Ces pierres sont en tuffeau blanc du Turonien inférieur.

Ayant soulevé ces pierres de blocage, M. Leblanc découvrit de nombreux ossements humains. Il remarqua que ces ossements n'étaient pas disposés en position anatomique quoiqu'un crâne toucha presque la première pierre debout (crâne qu'il ne put retirer sans le briser). Les ossements se trouvaient pêle-mêle, mélangés à des pierres calcaires, comme s'ils avaient été jetés sans ordre. Et en fouillant il s'aperçut que la fosse était remplie d'os, de poteries, de silex, le tout mélangé de terre arable et non de sable comme il eut semblé normal puisque dans toute la plaine le sable pur se trouve à une trentaine de centimètres de la surface du sol. M. Leblanc recueillit de son mieux tout ce qu'il trouva, faisant effort pour ne.pas briser les vases. Cependant il n'en retira aucun entier. C'est une poterie épaisse, grossière, noire, mélangée de sable et de lamelles brillantes de mica.

Il trouva ainsi un fort beau vase à fond arrondi, ayant 13 centimètres à l'ouverture, non loin de la pierre debout, puis deux autres un peu plus loin et enfin un quatrième plus à l'intérieur de la tombe. De nombreux fragments de poteries furent également ramassés ; une trentaine (fonds ou bords de vases) sont assez importants. Dans le vase à fond arrondi se trouvait un sable très, fin qui fut jeté. Un peu partout dans la fosse, dit M. Leblanc, se trouvaient des silex : une belle lame retouchée sur l'un de ses bords et mesurant 16 cm. 5 de long, une pointe de flèche à tranchant transversal, des grattoirs, des pointes, des éclats. (Tous ces silex sont semblables à ceux recueillis en surface et signalés par nous à la Société Préhistorique Française en 1936.) Avec les silex se trouvait une pendeloque formée d'une canine de loup perforée à la base. M. Leblanc signala le 10 novembre sa découverte à M. le Maire de Ports et, alerté, je me rendis au Bec-des-Deux-Eaux le dimanche 17 novembre, accompagné d'un de mes amis, M. Pierre Geslin, membre de la Société Préhistorique Française.

Le site.
La tombe est située exactement au centre du gisement néolithique connu, dans une parcelle appartenant à Mme Gaillard et cadastrée sous le numéro 872, lieu-dit. « Le Bec-des-Deux-Eaux » Tout autour de l'excavation nous remarquâmes les pierres trouvées debout, (grès glauconieux calcaire du sommet dû Cénomanien), les pierres du blocage et un grand nombre d’ossements humains, tous brisés. Ces os étaient en bon état de conservation apparent mais ils s'effritaient à l'air et se brisaient facilement. Nous avons cherché dans la terre remuée et bouchant en grande partie le trou. En dehors de nombreux débris d'ossements, nous n'y avons trouvé qu'un morceau de poterie (une anse), deux silex sans forme définie et d'assez nombreuses dents humaines.
______________________
Source : Bulletin - Amis du vieux Chinon. 1948. Page 38.

Localisation.


_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Jan - 14:39 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Archéologie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com