Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Castellum Gallo Romain de Larcay

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Archéologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 671
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 16 Juil - 18:36 (2011)    Sujet du message: Le Castellum Gallo Romain de Larcay Répondre en citant

Le Castellum Gallo Romain de Larcay

Le Castellum de Larçay est situé sur le coteau qui domine la vallée du Cher et offre une excellente vue sur toute la plaine alluviale au nord ainsi que sur une grande étendue au sud. Le fortin a peut-être été construit entre 256 et 270 après J. C., mais aucune datation précise n'a pu être établie. Cet édifice de caractère militaire se trouvait à l'intersection de deux voies romaines. Une grande partie de ce fortin est encore visible sur trois côtés. Cette construction défensive tardive est en partie établie sur des éléments gallo-romains plus anciens, dont sans doute, une base de mausolée. A 35 mètres au sud-est du Castellum existait également une importante villa qui fut occupée aux IIe et IIIe siècles.


Il peut s'agir ici du cantonnement d'un corps militaire, peut-être composé de soldats fédérés (Germains intégrés dans l'Empire pour sa défense). Dans les périodes troubles du Bas-Empire, après les premières invasions de la fin du IIIe siècle, ce fortin, situé à faible distance du chef-lieu des Turons, l'actuelle Tours, occupait une position stratégique.

Architecture
Le Castellum de Larçay est le troisième monument gallo-romain d'Indre-et-Loire par son ampleur (après la pile de Cinq-Mars et l'aqueduc de Luynes), et sans doute le fortin le mieux conservé de la région et même du nord de la Gaule.
Il s'agit d'une fortification de forme trapézoïdale dont les dimensions maximales au sol sont de 81 x 66 mètres. La hauteur actuelle des murs varie entre 5 et 6 mètres et leur épaisseur est de 3,5 mètres. Ce bâtiment est flanqué de six tours pleines à l'est et à l'ouest et par deux tours plus petites qui encadrent l'entrée principale sur la façade sud.

La construction est caractéristique de la période gallo-romaine. Les murs dont on voit encore les pierres de petit appareil liées par du mortier, alternent avec des chaînages de briques. L'ensemble repose sur un soubassement formé par des demi-fûts de colonnes sciés dans le sens de la longueur et posés alternativement sur la face plane et sur la face convexe. Sans doute des subdivisions existaient-elles à l'intérieur du Castellum mais elles ont aujourd'hui disparu.

Les fouilles archéologiques
Entre 1984 et 1987, des fouilles archéologiques furent effectuées à l'intérieur du Castellum par Jason Wood. Les vestiges fouillés au sud du Castellum ont révélé les restes d'un podium carré surmonté d'une grande rotonde cylindrique. Celle-ci était vraisemblablement décorée à l'origine par des colonnes, des blocs de tuffeau taillés et d'autres fragments sculptés trouvés en réemploi et visibles aujourd'hui dans les fondations du Castellum. La structure pourrait avoir été une version grandiose d'un type de mausolée courant à la fin de la République ou au début de l'Empire. De telles structures furent souvent érigées en monuments commémoratifs, comme celle de la Turbie, près de Monaco.

Il apparaît maintenant que le mur nord n'a jamais été terminé au-dessus de ses fondations. De plus, l'absence de traces de construction d'aucune sorte à l'emplacement présumé de l'angle nord-ouest du Castellum et sur les alignements qui y conduisent, suggère fortement que l'on a abandonné l'idée de fermer le quadrilatère au profit d'un tracé plus direct rejoignant la tour intermédiaire ouest à un point situé à la moitié de la ligne du mur nord. On ignore si une tour devait être construite à cet endroit. Les fouilles n'ont pas révélé de subdivisions à l'intérieur du Castellum ni même de traces d'occupations importantes. Le site semble avoir été abandonné au Bas-Empire, avant que la construction de l'enceinte même dans sa forme réduite ne soit terminée. Les 21 monnaies récoltées à l'intérieur du fortin s'échelonnent entre 120 et 320 après J.C..
Un bâtiment carré découvert au nord-est du castellum et plusieurs fosses et sépultures à l'intérieur même, attestent d'une réutilisation du site de la période mérovingienne jusqu'au XVe siècle, mais nullement dans un but défensif.


Étude du site.
Le site romain de Larçay occupe une position dominante au sommet d'un escarpement abrupt de craie sur la rive gauche du Cher, à environ 10 km au sud-est de Tours. Les principaux vestiges visibles sont les murs d'un petit fort ou castellum du Bas-Empire, identifié et examiné au milieu du XIXème siècle, mais n'ayant jamais fait l'objet de fouilles ou de relevés précis. A proximité, se trouve une grande villa romaine, découverte et fouillée partiellement pendant les années soixante-dix, mais maintenant presque totalement détruite par un nouveau lotissement. Un programme de recherches préliminaires en 1984 permit le relevé d'un plan précis des vestiges et des structures préalablement mises au jour ainsi que la réalisation d'une étude géophysique et d'analyses pédologiques et géologiques du site et ses environs, accompagnées de sondages stratigraphiques.

Bien que des tronçons des murs du castellum ne soient plus visibles ou soient partiellement englobés dans des constructions modernes et malgré l'absence d'une grande du parement, les vestiges in situ permettent de restituer le plan au sol de la fortification. L'enceinte forme un trapèze irrégulier d'une surface de 0.3 ha environ. Six des tours sont encore visibles. Les deux grosses tours intermédiaires des murs Est et Ouest ne sont pas liaisonnées avec le rempart et ont probablement été ajoutées dans une seconde campagne de construction du casrellum. La courtine et les tours subsistent par endroit sur une hauteur de 5 à 6 m. On suppose que l'entrée du castellum devait se trouver dans le mur sud, mais rien n'indique son emplacement ni sa forme exacts.


Des mesures de résistivité furent réalisées sur une superficie de plus de 7 000 m2 comprenant la plus large portion de l’enceinte possible en utilisant la méthode du double dipôle. Trois méthodes de cartographie ont été testées afin de distinguer les zones perturbées du reste de la superficie étudiée. On distingue aussi-une certaine organisation des anomalies par delà les différentes utilisations du sol et indépendantes du castellum. L'activité la plus importante semble concentrée à l'intérieur et à l'Ouest du castellum mais aucune structure particulière n'a été repérée. Autour du site, quelques tranchées de sondage furent creusées afin d'examiner la coupe du sol et du substrat géologique, et de prélever des échantillons pour flottation et analyse de phosphate. A l'intérieur du canellum, des carottages furent pratiqués sur certaines zones pour tenter une estimation de l'épaisseur du sol sur le sol naturel, et évaluer le degré de conservation des données archéologiques et écologiques. En raison de la faible acidité et du bon drainage naturel du sol, il y a peu de chances de retrouver des restes végétaux, cependant les conditions sont favorables à un échantillonnage des mollusques.

Une fouille limitée a permis pour la première fois de découvrir les fondations en pierre du mur Nord de l'enceinte. Rien ne vient étayer la datation du mur qui a été récupéré à l'époque mérovingienne. Une tranchée peu profonde dans la moitié Ouest du castellum a permis la découverte des fondations d'un mur qui ont été coupées par des fosses postérieures. Ni les fondations, ni les fosses postérieures n'ont livré d'élément de datation, cependant le mode de construction employé ainsi que l'orientation du mur suggèrent qu'il s'agit là d'une structure contemporaine de la fortification. En outre, des observations purent être effectuées pendant les terrassements pour la construction des maisons du lotissement, 150 m au sud-est du castellum. Dans les tranchées creusées à la pelle mécanique, on a pu fouiller et enregistrer un tronçon du mur d'enclos Nord de la villa et une fosse à déchets romains.

Les résultats de ces observations et un nouvel examen des travaux antérieurs, plans, cartographie géophysique et photographies aériennes inédits, permettent de proposer un nouveau plan de la villa. L'existence d'au-moins deux structures séparées établies sur des orientations différentes de celle de la villa paraît maintenant très probable. L'examen des fragments de céramique récoltés en prospection de surface ainsi que des découvertes non stratifiées des fouilles de 1975 confirme une occupation au IIème siècles, mais fait également apparaître la présence d'une occupation au Ier siècle ainsi que du Bas-Empire à I’ époque médiévale.
___________________________________________
Source : Larçay (Indre-et-Loire). « La Tour » et « Bellevue », castellum du Bas-Empire et villa gallo-romaine, Wood Jason - Revue archéologique du Centre de la France, Année 1985, Volume 24, Numéro 1

Localisation:


_________________


Dernière édition par Mikerynos le Mer 29 Jan - 19:29 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 16 Juil - 18:36 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 671
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 16 Juil - 18:39 (2011)    Sujet du message: Le Castellum Gallo Romain de Larcay Répondre en citant

Photographies Mikerynos - Le 16 Juillet 2011.











_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:35 (2017)    Sujet du message: Le Castellum Gallo Romain de Larcay

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Archéologie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com