Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Château de Comacre.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 673
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 15 Nov - 18:26 (2011)    Sujet du message: Le Château de Comacre. Répondre en citant

Le Château de Comacre (Saint Catherine de Fierbois)
Canton de Sainte-Maure-de-Touraine.


Le château de Comacre se trouvait à la sortie Sud bourg, à environs 700 mètres. Elevait à la place d’une forteresse qui portait autrefois le nom de Retail ou du Verger, c’était un fief relevant de Saint Maure. Il fut possédé au XVe siècle par la famille du Retail puis par les Comacre qui laissèrent leur nom au domaine, enfin par les Deschamps, les Cantineau et les familles de la Haye, de Bridieu et de Lussac.


« Une veuve qui s’est remariée à un M. de Lussac vient de faire bâtir dans la terre de son mari un château gothique où il y a des figurines autant que de statues dans la cathédrale de Milan. J’irai voir cela car toute la Touraine en parle !... Ce château s’appelle Comacre. Il ne faut pas oublier le nom de ce château de l’amour qui est d’ailleurs sur la route d’Espagne » Lettre à Madame Hanska de 1848, Honoré de Balzac.

Une belle gravure du livre Balzac en Touraine de Paul Métadier (No 135) montre le caractère à la fois original et classique de ce monument aujourd’hui disparu. Classique, parce qu’il était de bon ton pour les gens riches, en 1845, date du début de la construction, d’édifier des manoirs ou des châteaux néo-gothiques. Original, parce qu’a l’instar de l’étonnant palais épiscopal conçu par Gaudi Astorga en Espagne, auquel il ressemblait. Il était de style gothique flamboyant, le style Tudor du XVe siècle, mais revu par la période romantique, ce qu’on appelle parfois le « Gothique troubadour » Dans cette construction de l’architecte Châteignier, on remarquait les tours élancées au nombre de quatre par façade, les pinacles, des lucarnes à gâbles et une avancée encadrée de deux tours terminées par un perron et dotée d’un toit pyramidal perpendiculaire au toit principal, couronné d’un fin campanile avec deux balcons circulaires, lui-même surmonté d’une flèche rappelant celle des cathédrales.

Le château de Comacre avait été conçu pour les réceptions, la majeure partie de ces pièces étaient des salons et des chambres d’apparat. On y trouvait des boiseries en chêne massif, richement sculptées, des solives ornées, des caissons, des portières et des tentures. Son entretien nécessitait un nombreux personnel : Songez que les boiseries, dans les derniers temps où il fut habité (jusqu’en 1960) était dépoussiérées à la brosse à dents.


La famille de Lussac décida de le détruire parce qu’elle ne pouvait plus l’entretenir et, sans doute, en payer les impôts, ce qui fit quelque bruit. Les belles boiseries, œuvres d’un sculpteur italien, furent déposées et vendues. A. Montoux nous a signalé qu’une partie des communs de La Giraudière, à Beaumont en Véron, en hérita ainsi que d’une cheminée rachetée après la destruction du château. Celui-ci vidé, à la fin de Février 1964, on fit tomber les murs en les tirant avec des câbles. A cette époque, plusieurs châteaux du Centre-Ouest furent livrés aux démolisseurs ou même détruits à l’explosif comme un château dans le département des Deux-Sèvres que le propriétaire avait offert en vain à une collectivité.


Il ne reste plus à Comacre qu’un élément d’une construction plus ancienne, en ruine en 1855 : Le Rétail ou Le Verger, la tour Bouricaut avec chemin de ronde et haut lanternon, jouxtant les anciens communs du XIXe siècle constitués de deux bâtiments parallèles reliés par une grande aile percée de cinq arcades. C’est dans cet ancien château que le père du dessinateur Jules Barie qui y naquit en 1825, reçut les hommes en renom de l’époque comme Arago et la Cécilia. Ainsi, la plus vieille des demeures a-t-elle laissé quelques traces alors que la plus récente s’est évanouie comme un rêve.
_________________________
Source : La Touraine Insolite, vol.2 de Jean-Mary Couderc
La touraine archeologique, R. Ranjard

Localisation.






_________________


Dernière édition par Mikerynos le Mer 7 Jan - 11:48 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 15 Nov - 18:26 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 673
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 19 Jan - 22:09 (2014)    Sujet du message: Le Château de Comacre. Répondre en citant



La Chapelle-de-Comacre. Cne de Sainte-Catherine-de-Fierbois. Sainte Catherine. Au château de Commacre appartenant à M. de Commacre ; le corps de chapelle peu soigné ; le reste en bon état ; elle est fondée ; fondée ; accordé en faisant les réparations dans 6 mois, sinon interdite, 1775 (A.D. 37-G 14, fol. 11 r°) ; Au château de Commacre appartenant à M. de Commacre, en bon état ; fondée, 1787 (A.D. 37-G 14, fol. 29 r°) ; Sainte Catherine. Château de Commacre à Mr le marquis de Lussac. Permission et prorogation avec payement 14 février 1849, 8 janvier 1853, 19 septembre 1861. Nulle trace de payement en 1857. Aux questions faites à ce sujet, Mr le marquis a répondu qu’il avait versé les 50 f. entre les mains soit de Mr Vincent ? soit de Mr le curé (Maubois). Le 9 octobre 1865, nouvelle prorogation à partir du 19 septembre, soldé le 10 janvier. Droit expiré le 19 septembre 1869. Droit continué jusqu’au 19 septembre 1873. Nouvelle prorogation du 19 septembre 1873 au 19 septembre 1877 ; dû 100 f., avec permission d’y confesser. Nouvelle prorogation jusqu’au 19 septembre 1881, avec permission d’y confesser ; dû 50 f. (A. du Diocèse de Tours-3 C 1430, n° 58) ; Paroisse de Sainte Catherine de Fierbois, Chapelle domestique du Château de Comacre, M. le marquis de Lussac, 19 septembre 1877, 1er septembre 1906 (A. du Diocèse de Tours-3 C 1430, fol. 31) ; Paroisse de Sainte Catherine de Fierbois, Chapelle domestique du Château de Comacre, Mr le marquis Max de Lussac, 1er novembre 1911, 1er novembre 1915 (A. du Diocèse de Tours-3 C 1428, fol. 112) ; Paroisse de Sainte Catherine de Fierbois, Capelle du Château de Comacre, 24 juin 1922 (A. du Diocèse de Tours-3 C 1428) ; Paroisse de Sainte Catherine de Fierbois, Mme la marquise de Lussac, Oratoire de Comacre, 21 décembre 1932 (A. du Diocèse de Tours-3 C 1431) ; Paroisse de Sainte Catherine de Fierbois, Mme la marquise max de Lussac, Sainte Réserve permise, inult n° 5549/30, 29 octobre 1933, 1er janvier 1933, 1er janvier 1950 (A. du Diocèse de Tours-3 C 1428, fol. 112) ; Paroisse de Sainte Catherine de Fierbois, Mme la marquise de Lussac, Comacre, 1950 (A. du Diocèse de Tours-3 C 1430). Chapelle domestique desservie au château de Comacre.
_________________


Dernière édition par Mikerynos le Ven 6 Mar - 10:05 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 673
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 6 Mar - 09:51 (2015)    Sujet du message: Le Château de Comacre. Répondre en citant

Cadastre 1832.





Index denisjeanson

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:59 (2017)    Sujet du message: Le Château de Comacre.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> La Touraine -> Vestiges & Patrimoines disparus. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com