Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Vrai ou faux pictogramme ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Les Crop Circles & Co
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 529
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 2 Fév - 22:45 (2012)    Sujet du message: Vrai ou faux pictogramme ? Répondre en citant

Vrai ou faux pictogramme ?
Article & Synthèse de Mikerynos

Crop circle : Les principes simples de base permettant d’identifié rapidement une formation faite « mécaniquement »

Les éléments visuels.

Cette question revient régulièrement dans les débats sur le phénomène dit « crop circle » : En effet l’aspect visuel seul (tel que la perfection, l’esthétique ou la complexité) d’un pictogramme, ne suffit pas à valider la provenance « humaine » ou « exotique » des créateurs. Cependant dans certains cas le motif représenté, et des erreurs grossières, suffisent à valider ou invalider une des deux possibilités. Il faut bien sur, que ces « défauts » soient flagrants et repérables au premier coup d’œil. Mais il faut aussi garder en tête que les irrégularités du terrain et le type de support (céréale ou plante) font que certains défauts peuvent être « naturels » La date de la découverte, souvent plusieurs jours après la date théorique ou alléguée de la création est importante. Bien sur, ces « grosses imperfections » ne sont visibles que sur les photographies aériennes, elles permettent d’éliminer bon nombre de cas.

Après les vues aériennes, seule l’étude de terrain permet d’avoir une certitude. Certains indices permettent en effet d’éliminer une des deux hypothèses, simplement en y regardant de plus près. Dans une moindre mesure, des photographies haute définition, en gros plan des éléments concernés (sol, tiges) permettent aussi de mettre en évidence ces indices:

- Les différentes traces laissées par les « circlemakers » (1) (lignes de construction, raté dans le tracé, trace de pas, ect...) Permettent de faire un trie, mais parfois ces éléments sont involontairement détruit par les premiers visiteurs. En effet, les promenades régulières des badauds sur le site pendant plusieurs jours, peuvent fausser ces indices. La méthode utilisée par les « circlemakers » est décrite dans le rapport VECA (2) pour mémoire, on peut citer :

- Le trou au centre du cercle, qui indique qu’un bâton (ou un piquet) à été utilisé. Ces trous peuvent être de différents diamètres, les plus petits sont naturellement plus difficiles à trouver (Ils servent pour le traçage et le repérage) d‘autres techniques évitent aujourd’hui ce type de trace.
- Les lignes de construction qui servent à dessiner l'ensemble de la formation et recouverts ensuite par des céréales couchées, sont parfois visibles.
- Les traces de boues sur les tiges et les empreintes de pas, mais seulement lorsque le terrain est humide, suite d’une averse pas exemple.
- L’aspect visuel et la finition : Même si ce n’est pas un critère fiable, certaines formations parlent d’elles-mêmes (défauts flagrants de géométrie ou de symétrie, motif représenté)
- La façon dont la culture est couchée : Matthew William (2008) avec photo a l’appuie, montre cet aspect visuel, qui en forme de « peigne » permet d’identifier un couchage mécanique : Il affirme que les lignes de blé forment des stries à la façon d’un peigne dans des cheveux : Entre ces lignes, des épis restent debout de façon anarchique.

- Certaines cultures fragiles « marquent » plus facilement que d’autres (le colza par exemple) Les fameuses traces « mécaniques » de la planche, du rouleau ou d’un autre accessoire n’impacte pas de la même façon le support. Les traces de planche sont nettement visible sur les tiges, « la ligne blanche » c'est de la cire (le bloom) celle de la pruine (3) part avec un simple contact, même quand les tiges se frottent les unes aux autres. Une fois que les tiges de la culture sont sèches, elles prennent la forme de pliures plusieurs heures après. Aujourd’hui les rouleaux évitent ce type de trace.

Pour le colza, l'effet de la planche ou du rouleau sur les tiges de cette culture ne se comporte pas tout à fait de la même façon que pour celles du blé ou de l'orge. Les tiges étant plus grosses et donc plus difficiles à aplatir, l'effet généré par la pression mécanique est plus visible et l'évidence saute aux yeux. Pliures, fractures, éraflures sont légions. C’est un phénomène « traumatisant » pour la plante, difficilement contournable pour les « circlemakers » dans une parcelle a maturité.

- La trace « fantôme » visible d’un pictogramme d’une année à l’autre est parfaitement expliquée par le piétinement des visiteurs, les graines tombées se remettent à germer et l’herbe pousse ou à l’endroit où le blé a été piétiné. C’est un phénomène naturel qui se met en place, si la parcelle n’a pas été labourée l’année suivante, et les exemples sont nombreux.

Les éléments visuels à indice d’étrangeté.
- Un couchage particulier (voir les crop dans le colza) suggérant un affaissement des cultures (4)
- Géométrie impossible : Les lignes de construction situées assez loin et en dehors des tramlines et qui ne sont pas visibles.
- La durée et les conditions de la création : Rapidité d’exécution, météo (pluie), terrain boueux... comme par exemple pour le crop circle d’East Field (5)
- Des insectes (mouches) et plus rarement des animaux morts.
- La fameuse « cavités d’expulsion » sur les nœuds des tiges concernant les céréales, ainsi que leurs allongements, dont nous reparlerons plus loin, et qui sont parfois visibles à l’œil nu.

Les autres éléments d’étrangeté.
- Un effet « micro onde » (chaleur) au niveau des nœuds des tiges, et une accélération de la croissance. (6)
- Les travaux de Eltjo Haselhoff (7) sur le crop circle de Hoeven (Pays-Bas) qui a réuni ses observations dans un article, proposé à une revue scientifique « Physiologia Plantarum » spécialisé dans la biophysique et la psysiologie des plantes.
- Les théorèmes mathématiques découverts par Gérald S. Hawkins (8)
- Les traces magnétiques (9)

Les éléments sujet a caution.
Dans la moindre mesure:
- Les quelques témoignages ou écrits concernant l’ancienneté du phénomène, ainsi que sa durée sur plusieurs années.
- Une influence biologique sur les humains ou les animaux.
- Des anomalies électromagnétiques.
- Les différentes énergies dites « spirituelle » qui seraient présentes.
- Les « messages » délivrés ou subliminaux.

________________________________
(1) « circlemakers » (faiseurs de cercle) groupe de personnes responsables de la création de certains crop circle.
(2) Pour ce qui est de la méthode de dite « mécanique », c’est à dire humaine, il suffit de ce reporter au rapport VECA (en ligne sur le site du GEIPAN) Ce rapport n’est pas un document scientifique, mais une étude basée principalement sur l’observation de terrain. Cette étude visuelle n’a porté que sur des pictogrammes réalisés dans du blé ou de l’orge. Ce rapport commence à beaucoup dater, mais il a le mérite d’exister. Reconnaissons aussi le travail effectué par ses auteurs. Aucune autre étude n’a été faite depuis.
(3) La pruine (du latin pruina) est une couche cireuse, légèrement poudreuse, présente sur l'entre-noeud supérieur de la tige.
(4) Pictogramme de « Golden Ball Hill » (Wiltshire, Angleterre) du 1er Mai 2005 et Pictogramme de « Rutlands Farm » (Wiltshire, Angleterre) du 23 avril 2009. Voir dossier de Anne Moro sur le site Culture Crop.
(5) East Field, Alton Barnes, Wiltshire (Grande Bretagne). Le 7 juillet 2007. Un Crop circle de 315 mètres apparu dans une parcelle de blé en 90 minutes.
(6) Une étude scientifique qui date un peu :
Levengood, W.C (1994) Anatomical anomalies in crop formation plants, Physiologia Plantarum (1994)
Levengood, W.C & Burke, John A (1995) Semi-Molten meteoric iron associated with a crop formation, Journal of Scientific Exploration.
Levengood, W.C & Talbott Nancy P. (1999) Dispersion of energies in worldwide crop formations, Physiologia Plantarum (1999)
(7) Eltjo Haselhoff est docteur en physique expérimentale et théorique. Il a travaillé dans plusieurs laboratoires de recherches, dont les célèbres Los Alamos Laboratories, aux USA. Il s'est ensuite consacré à l'étude des agroglyphes.
(8)Gérald Stanley Hawkins (1928–2003), président du département d’astronomie de l’université de Boston. Chercheur à l’observatoire de Havard. Connue pour ses travaux en 1965 sur Stonehenge.
(9) Voir l’étude du pictogramme de Cherhill dans le Wiltshire le 8 Août 1993 par le Dr Levengood, W.C

A Suivre...
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 2 Fév - 22:45 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Les Crop Circles & Co Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com