Touraine Insolite Index du Forum

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Les Mutilations animales & Co
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikerynos



Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798

MessagePosté le: Jeu 25 Juil - 17:32 (2013)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

Revue du message précédent :

Fernández, Santiago Del Estero (Argentine) Le 23 Juillet 2013.
Mutilation d’un cheval.

Possible mutilation dite « classique » d’un cheval qui se trouvait à 30 mètres de la maison de son propriétaire, et qui a été retrouvé mutilé près de la ville de Fernández, située dans la province de Santiago Del Estero. Une des particularités de ce cas, est que l’animal est âgé. L’animal git sur le côté gauche et montre une coupure nette dans la peau de la cuvette de l’œil de 2 cm environs, l’œil est manquant. Une autre zone de coupe est visible dans la région anale, de forme circulaire, elle mesure 18 cm de diamètre, avec un décollement des poils de la queue. Les coupures semblent irrégulières et ne sont pas incompatibles avec la lame d’un couteau. Il faut noter que près du corps, sur le sol sont visible des traces de sabot de l’animal mourant, de nombreux coups et de marques.


Le propriétaire du cheval exprime sa surprise et déclare n’avoir jamais rien vu de pareil. Au cours de la nuit, il n’a pas entendu de bruit et n’a trouvé trace de prédation ou de charognard le lendemain matin. Il déclare que sur son exploitation, les chiens n’ont pas aboyés cette nuit là. Un vétérinaire de la région doit se déplacer et le cas reste en suspend pour le moment.




________________________
Source : Carlos Figueroa
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 25 Juil - 17:32 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 7 Sep - 14:21 (2013)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

Reconquista, Santa Fé (Argentine) Le 2 Août 2013.
Mutilations de 30 bovins.


L'incidence actuelle de la découverte d’animaux morts et mutilés n'a jamais pris une telle importance ces derniers temps dans la communauté des éleveurs et vétérinaires de la localité de Reconquista, une ville située dans province de Santa Fé, elle-même située dans le département de General Obligado, à 325 km au Nord-Est de la capitale provinciale.

« Il est difficile d'expliquer une énigme »
« Nous devons trouver une explication complète concernant les mutilations découvertes dans le Nord de la province depuis plusieurs années», a déclaré le vétérinaire Horacio Peressón. Cela fait 10 ans que le docteur Peresson et son équipe mènent leurs propres recherches sur ce qui se passe avec les soi-disant « animaux mutilés » et n’ont pas encore trouvé d'explication scientifique. «Nous avons fait des études depuis les premiers cas dans la région d'El Arazá, et les premiers cas la région ont toutes les mêmes caractéristiques semblables à celles qui ont lieu ces jours-ci », a déclaré le professionnel. « Les animaux sont mutilés sans effusion de sang, la langue coupée, les lèvres presque chirurgicalement coupés, des coupes comme faites avec un bistouri électrique, prélèvement de l'anus, de la vulve, jusqu'à présent, tout est un mystère, il n'y a rien pour nous guider vers ce que nous devons chercher » déclare Peresson le 24 Août dans le journal « Portal Del Norte Santafesino »


Reconquista se trouve le long de la route nationale 11, la région est consacrée à l’élevage de bovins avec de vastes pâturages, et plus particulièrement des races Hereford et Aberdeen Angus. Le secteur laitier n’est pas développé et n’approvisionne pas le marché local. L’histoire de cette région concernant les mutilations de bétail est ancienne, de nombreux cas y ont été observées. Il y a quelques mois, de nombreuses plaintes ont été enregistrées concernant des faits similaires. Un éleveur indiquant y avoir perdu 30 de ses bêtes. Silvia Pérez Simondini et son équipe à pris contact avec cet éleveur, alerté par le nombre important d’animaux en cause. Elle a tenté de contacter le producteur, propriétaire des animaux et le vétérinaire qui a traité l'affaire. La chance n'a pas l'accompagné dans cette recherche, trouvant, à son tour, une forte résistance à parler de façon générale. Cependant elle a trouvé un soutient inattendu de la part de Juli Riquel, le producteur et directeur de la Radio Diez, de Gustavo Raffin et de Laura Santos intéressé eux aussi par ce phénomène. Les photographies sont de Jesica Paula Das Neves.

Les faits.
Début Août 2013, dans le domaine de Cañada Ombú a 228 km au NE de Resistencia, à la limite de la frontière de Chaco, trente animaux ont été retrouvés morts, dans le même pâturage à la grande surprise de l’éleveur. Les animaux sont tous des vaches retrouvées mutilées et exsangues, au sol, selon l’éleveur, il n’y avait pas de trace de sang et aucune odeur n’était présente. Aucun charognard n’a approché les carcasses. Dans la commune de Nicanor Molinas, à 40 Km à l’Ouest de la ville de Reconquista, dans le domaine de El Arazá, une autre vache à été retrouvé mutilée. Angel Furrer le propriétaire de l’animal constate que les mamelles avaient prélevé, le système reproducteur et la langue étaient manquantes, un sabot était également absent. Là aussi, les charognards ont délaissé la carcasse. Ces derniers jours, c’est entre 35 et 38 animaux qui ont succombé aux mutilateurs fantômes dans la région de Los Amores.


Dans la région de Lanteri, un autre cas est aussi à signaler, l’éleveur Héctor Yoris a retrouvé lui aussi deux vaches mutilées dans son domaine de San Manuel. Parallèlement à ces histoires de mutilations, des cas d’observations de créatures étranges aperçus à quelques kilomètres à l’Ouest de Reconquista alimentent la rumeur du « chupacabras » Un témoin natif de Los Laureles, lors d’un déplacement entre Garcese et Malabrigo, a observé à environ 40 mètres de lui, une créature ressemblant à un chien qui avait des ailes, sortant d’un fossé.
______________________________
Source: Silvia Pérez Simondini
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 18 Mai - 18:53 (2014)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

General Acha, La Pampa (Argentine) Le 11 mai 2014.
Mutilation d’une vache.

Nouvelle Mutilation de bétail proche de la localité de General Acha dans la province de La Pampa, un bovin à été retrouvé mort. Une grande partie de la peau de la mâchoire est manquante, ainsi que la langue. Il semblerait aussi que les organes géniteur de la vache (l'anus et le vagin) ont été aussi prélevés, ainsi qu’une partie de la peau sur le dos. Les coupes sont très étranges et le vétérinaire n’a pas encore exprimé son opinion. La découverte aurait eu lieu il y a trois jours dans une exploitation.

____________________
Source: http://tn.com.ar/
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 29 Mai - 09:34 (2014)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

Mutilation de bétail associé à des lumières
et des observations d’OVNI en Argentine, le 23 Mai 2014.


Cette affaire contient des conditions presque idéales, mais l'incapacité d'accéder à l'expertise réalisée sur place, a nui à l’enquête. Néanmoins, nous tenons à souligner, que les faits qui suivent font parties des rares cas où l'apparition d'une lumière dans le même laps de temps, et que son emplacement géographique peuvent être associé à une mutilation animale. L'équipe de chercheurs est composé des membres suivant :Walter TAULADA (Photographie), Vicky ZEIGLER (Enquêteur de terrain), Martín, BERTOCHI (Enquêteur de terrain), Andrea PEREZ Simondini (Enquêteur de terrain) et Silvia PEREZ Simondini (Enquêteur de terrain)

C’est Martin Bertochi et Vicky Ziegler qui ont découvert cette histoire sur la base du témoignage de Maria Antonia qui affirme avoir observé des lumières dans le ciel, alors qu’elle descendait de son bus qui l’avait emmené de Concordia à Calabacillas, une localité située dans le district de Yerua à 5 km de la route nationale No 14, à 6 km du fleuve Uruguay. Donc, lorsque qu’elle descend de son bus, elle aperçoit des lumières dans le ciel, elle prend peur et court vers sa maison. Dans sa course, Maria trébuche et se blesse. Maria raconte son observation à son fil, ce dernier porte un intérêt à l’ufologie et contact des enquêteurs. Lorsque Martin et Vicki prennent connaissance de ce témoignage, ils effectuent une visite chez le témoin. Ils apprennent que ce n’est pas la première fois que des lumières sont observées dans la région.


Ils découvrent aussi, que la ferme en face de la maison de Maria, a subit une mutilation animale. Le propriétaire au moment de la découverte du Corps de l’animal, avait été éclairé par un puissant faisceau de lumière. La famille qui habite cette ferme, est composé de « Cacho » et de sa femme. Martin et Vicki ont reçu un accueil chaleureux, comme c’est la coutume à la campagne dans cette région. Interrogé par les deux enquêteurs, Cacho semble anxieux lors de la narration de son histoire, avec un mélange d’excitation en soulignant la véracité de son expérience. Il ne se souvient pas de la date exacte, sans doute en Février de cette année (2014) Comme c’est son habitude, il se trouve dans sa cour la nuit tombée, cela fait partie de sa routine quotidienne. Il observe un puissant faisceau de lumière qui éclaire comme en pleine journée, il réalise ensuite, qu’il y a deux faisceaux. Il téléphone immédiatement à la police, car dans un premier temps, il pense que des voleurs de bétails sont à l’œuvre dans les pâturages. Il note que le policier à l’autre bout du fil, hésite a venir chez lui.

Cacho qui est habitué à se promener dans la campagne et dans l'obscurité, décide de se rapprocher et emprunte la piste, mais les lumières disparaissent. Entre temps, sa femme a appelé sa tante pour qu'elle puisse aussi être un témoin. Ils ont ensuite téléphoné à leur fils à Concordia pour le mettre au courant des événements. Malgré sont scepticisme, ce dernier vient à la propriété de ses parents pour glaner plus d'informations sur l'événement. Quelques semaines plus tard, au même endroit et dans la même direction, deux lumières réapparaissent à travers la campagne avant de disparaître. Un peu plus tard, une autre lumière apparaît dans le ciel, et Cacho s’empare de son appareil photo, franchis une barrière à bétail et essai de photographier le phénomène sans succès. La lumière a disparu sans être capturé sur la pellicule.
Concernant les animaux mutilés, nous ne pouvons commencer à transmettre les faits, sans indiquer d’abord, que le témoin a été interrogé avec difficulté, étant donné la surexposition de l'histoire avec sa propre femme. Nous avons donc décidé de le réinterroger, encore et encore, sur les détails de l'événement pour obtenir l'histoire de sa propre expérience. Plusieurs enregistrements audio et vidéo du récit de l’affaire sont disponibles.

Le témoignage de l’époux.
« J’étais à cheval et j’ai pu voir une lumière brillante qui se promenait dans le pâturage, alors que je faisais ma ronde habituelle. Quand je suis arrivé dans l’un des angles du périmètre, j’ai découvert un animal étendu sur le sol, il ‘agissait d’une vache. Je me suis approché de l’animal et à ce moment précis, je baignais dans une source lumineuse dont la provenance se situé au-dessus de moi. J’avais de l’argent dans ma poche, et ma première pensée et que quelqu’un voulais me voler. Je me suis enfui à pied et ne sachant comment, je me suis retrouvé devant les portes du corail et sur le chemin de ma maison… »
« La lumière était un peu bleu, elle était agréable. Quand je suis descendu de cheval, j’ai réalisé que ce dernier avait vu la lumière qui s’approchait et il tira les rênes. C’est là que je l’ai cravaché. La lumière nous couvrait complètement quand j’ai sauté du cheval… »
« Les vaches couraient hors de leur enclos. Les animaux ne pouvaient pas supporter de voir cette lumière unique. Il fallait voir le sentiment de désespoir avec lesquelles elles se sont mises à courir… »

Le témoignage de l’épouse.
« Quand il est rentré, il m’a demandé si j’avais entendu quelque chose, et j’ai répondu que non. Je voyais bien qu’il avait très peur. Il est rentré par la forêt d'eucalyptus et je ne sais pas comment il a fait… »

La Mutilation.
« L’animal était mort, je l’ai vu vivant le matin même. Le lobe de l’oreille avait été mutilé et brulé. Tous les organes génitaux ont été enlevés, et il n’y avait pas une goutte de sang. Ils ont également enlevé son œil. Voilà comment l’animal a été retrouvé… Le vétérinaire municipal, le docteur Olivera, est venu de Concordia. La première chose qu’il a fait, c’est de couper la tête de l’animal. Il n’y avait aucune blessure au museau, mais la langue était manquante, ils ont également pris. Je ne sais pas comment ils ont fait, c'était une chose étrange… »

« J’ai trouvé l’animal vers 20h, et je suis sur qu’il était vivant le matin. Les policiers de Concordia ont accompagné le vétérinaire. Ils ont emmené avec eux 14 chiens, mais aucun ne voulait approcher de la carcasse, ils ne voulaient pas en manger non plus. Une analyse de l’herbe a été effectuée… »
L’épouse : « On avait l’impression que l’animal avait été hissé et tué ensuite.. Parce que l'animal n'a pas même donné un coup de sabot.. »
Cacho « La vache était enceinte, et quand le vétérinaire à enlever le fœtus qui était encore présent, ce dernier ressemblait à une chose desséché, ou comme s’il avait été brulé. Il avait des taches. Selon le docteur Olivera, cela ressemblait à des traces faites avec un laser ou un tisonnier… »

Une semaine après la carcasse était encore présente, il était encore possible de bouger les articulations de la vache, comme si elle était morte récemment. La carcasse a complètement disparu au bout de 3 mois. Les animaux qui sont morts ici, ont leurs os sont encore visibles pendant 4 à 5 ans. Mais ceux-ci ont complètement disparu.

La lumière.
« La lumière était comme le soleil, c'était une belle lumière bleuâtre.. Une lumière que vous voyais rarement. Il y avait une scierie d'eucalyptus à proximité, et quand je suis arrivé sur place, Ils voulaient m'emmener chez le médecin, mais j'ai refusé. Pour quoi faire ? Puis, je me suis allongé sur un lit et il a regardé ma jambe droite. J’avais une blessure… C’est la première fois que nous voyons des animaux mutilés. Nous n'avons pas entendu nos voisins en avoir. Il n'y avait pas de marques sur le terrain… »

Incident impliquant le cheval.
A plusieurs reprise, sur le cheval sont apparues des marques, comme si le sang avait été prélevé. Des petites taches apparaissent aussi, elles sont grasses et même huileuses. A deux ou trois reprises, il y avait comme de l’huile partout sur son dos, elle était de la même couleur que la peau, mais plus sombre.

Voilà donc la déclaration faite par les témoins sur ces événements porté à la connaissance des enquêteurs. Il faut savoir que ce que vous venez de lire n’est jamais apparu dans la presse nationale, seulement dans les médias locaux à travers la station de radio LT15 de Concordia qui se trouve dans la province d'Entre Ríos.
_____________________________________
Source: http://inexplicata.blogspot.fr
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 9 Sep - 18:15 (2014)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

Reconquista, Santa Fe (Argentine) Le 11 et 18 Août 2014.
Mutilation de deux bovins.

Le premier cas concerne celle d’un bovin à Villa Adela, dans l’élevage Osvaldo Marega, dans le district de Villa Ocampo. Le second cas, à 20 Kilomètres dans un pâturage appartenant à la famille Miranda proche la localité de Tartagal. Dans les deux cas de nombreuses similitudes ont été découvertes, mais aussi avec d’autres événements survenue les derniers mois dans les différentes zones de cette communauté du Nord de Santa Fe. L’événement a été couvert par la station de radio locale « Amanecer »


Pour le premier cas, a été découvert par Gustavo Nardelli qui est le propriétaire d’un terrain dans le district d’El Sombrerito dans la zone rurale « Quecho » Il déclare que le vendredi il est passé voir ses vaches comme il le fait tous les jours, même chose pour le vendredi, où il n’a rien remarqué de particulier. Le vendredi il a trouvé un jeune taureau mutilé la bouche ouverte et la langue manquante. Il n’y avait pas de corbeau ou de vautour sur la carcasse. Au sol pas de trace n’indiquant une subite attaque, aucune empreinte d’un autre animal, il est tombé d’un coup. Le chien qui accompagné Gustavo a essayé de le manger. Dans le deuxième cas, le propriétaire affirme que l’animal était très nerveux et tremblant le vendredi 15 Août et le retrouva mort et mutilé le lundi 18 Août. Déjà en 2013, dans la région de Santa Anna, d’autres animaux étrangement mutilés avaient été découverts ; dans le Nord de Santa Fe, sans aucune explication concrète des faits.


Une série d’animaux mutilés, d’abord la découverte d’un porcelet mort avec les caractéristiques d’une mutilation classique à Guadalupe Norte Dans la porcherie, aucune trace de sang n’a été retrouvée sur le sol. L’animal portait de nombreuses coupes profondes.


Puis celle d’une chienne appelée «Laica » le 26 Août 2014, à Santiago Del Estero. La victime avait 12 ans, les fait se sont produit dans la maison de la propriétaire Mariana Quinteros, elle l’a découvert le vendredi après-midi alors qu’elle partait la nourrir dans la cour de la maison. La découverte est macabre, l’animal à toute la peau de la tête enlevée du museau a l’encolure jusqu'à l’os. Les muscles sont manquant et il n’y a pas une seule goutte de sang sur le sol. Mariana a consulté un vétérinaire, ce dernier lui a dit que la veine jugulaire avait été sectionnée et qu’il a perdu beaucoup de sang, que sa chienne n’a pas été tuée à l’endroit ou elle a été découverte. La grand-mère de Mariana lui a dit que «Laica » la nuit d’avant, aboyait, hurlait et pleurait beaucoup, mais pas seulement elle, les chiens du voisinage aussi. Ce cas rappel celle d’un autre chien mutilé le 11 Juillet 2002 à Catamarca. Les coupes propres et nettes sont identiques à celles que l’on retrouve sur les bovins.


Note perso : Les deux cas cités sont un peu éloignés du sujet principal qui sont les mutilationd de bovins, il peut ici s’agir d’un rituel comme l’umbanda, et cette hypothèse n’est pas à exclure.
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 9 Sep - 18:16 (2014)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

Las Tunas, Entre Rios (Argentine) Le 29 Août 2014.
Mutilation d’un veau.

Un nouveau cas de mutilation a été rapporté dans la petite communauté de Las Tunas, à quelques kilomètres de la ville de Ciudad de Viale, dans la province d'Entre Rios. L’animal appartenait à Juan « Negro » Bruno, ce dernier à découvert la carcasse à 500 mètres de la route le matin du vendredi 29 Août. Il s’agissait d’un veau nouveau-né âgé de 2 jours, sur le corps de l’animal, il manquait l’oreille et l’œil droit. Les organes génitaux avaient aussi été prélevés, ainsi que les sabots. La langue a été tranchée à la moitié et la coupe ressemble à une brûlure, voir une cautérisation. Sur les lieux, aucune trace de sang n’était visible. Le propriétaire de l’élevage a décidé de couper la tête afin de nourrir ses chiens. Lors de cette opération, il restait du sang dans la tête, mais les mouches ne se sont pas approchées. Bruno à été surpris par le comportement de la mère qui n’a pas approché le corps de son veau, c’est très rare indique l’éleveur. L’événement à été couvert par la chaine de télévision Canal 6 par l’intermédiaire de son journaliste Nicolas Dorsch présent sur les lieux.


Photo No 1, la langue coupée et cautérisée
Photo No 2, l’oreille et l’œil manquante.

_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 19 Sep - 08:50 (2014)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

Un phénomène qui mérite toute notre attention.

Petite piqure de rappel 12 ans après les faits… Il revient de temps en temps, ce phénomène que l’on nomme, les mutilations animales. Les blessures sont similaires, les coupes régulières…L’intelligence qui œuvre semble avoir un but. Lequel ?

En 2002, ce phénomène se manifeste en Argentine avec une force sans précédent. Cette vague débute en Avril et atteint son apogée en Juin, en particulier dans la province de Buenos Aires et de la région de la Pampa. Les ouvriers agricoles, les éleveurs et les résidents locaux se réveillent le matin pour découvrir des vaches mortes et mutilées, des bovins de toute race, de tout âge… Des dizaines de carcasses reposent près de cercles d'herbe aplatie, à proximité de réservoirs d'eau vides (drainé par on ne sait quoi et pour quelle raison) d'autres dans des circonstances inhabituelles. La découverte de plus de deux cents cadavres d'animaux mutilés a été signalée en moins de trois mois… Ces décès n'était pas dus à des causes naturelles, et l'activité des prédateurs a été rejetée par beaucoup de vétérinaires. Fernando Kravetz, professeur titulaire d'écologie à l'École des sciences exactes et naturelles de l'Université de Buenos Aires considère que si trois cents mutilations ont été signalés, l'existence d'un total de deux mille carcasses peut être estimé.

Le 1er Juillet 2002, l'organisme officiel, le Service national de la sécurité alimentaire et de la qualité (SENASA) blâme la météo et les charognards… Puis un rongeur (Oxymycterus) Un mystère élucidé et cautérisé ! Quelques jours plus tard, l’agence dévoile le résultat des autopsies effectuées sur vingt animaux découvert dans quinze fermes différentes de différentes zones de la province de Buenos Aires. La conclusion : Les bovins sont morts de Pneumonie, malnutrition, maladies métaboliques ou infectieuses. Les incisions énigmatiques causées par divers animaux charognards, souris Oxymycterus comprises. Ainsi, le mystère a été réduit en partie. Ce rapport du SENASA contient deux pages rédigés à la hâte, ne pouvait être pris au sérieux avec une telle apathie… Les médias devront se satisfaire de cette explication qui devrait permettre d'enterrer l'affaire.

Le SENASA n’était pas la seule agence à parvenir à une conclusion prosaïque, la section de la santé animale de l'Institut national des techniques d'élevage (INTA Balcarce) a étudié dix cas. La conclusion indique les mêmes causes que celles fournit par l'organisme officiel. Le SENASA a négligé de faire, sans parler d'autres organismes officiels, de répondre au mystère et de trouver une hypothèse qui serait en mesure de répondre aux nombreuses questions des éleveurs qui savaient que certaines incisions étaient qualitativement différentes de celles causés par des prédateurs.

Les questions restent les mêmes et rien n'a changé depuis 12 ans…
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 20 Oct - 17:16 (2014)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

Carlos Tejedor, Buenos Aires (Argentine) le 2 Octobre 2014.
Mutilation d’une vache.


La ville de Carlos Tejedor est située dans le Nord-Ouest de la province de Buenos Aires, le jeudi 2 Octobre, une génisse de 400 Kg a été découverte morte et mutilée sur la propriété de Juan Briccola qui se situé à 10 km de cette localité. Selon l’éleveur, l’animal était en bonne santé, bien nourri et bien traité. Découvert dans son pâturage le jeudi matin, l’animal gisait sur le flanc gauche. Juan Briccola en a discuté avec son épouse Mirta qui pense que c’est l’ouvre d’un Puma. Ce dernier n’étant pas convaincu à porté plainte. De nombreuses personnes ont donc fait le déplacement : Le commissaire de police Sergio Zaratiegui, son second, le sous-commissaire Bartolomé et Carlos Ortellado un officier de police. Ont également fait le déplacement, deux vétérinaires de General Pico : Le Dr. Matías Macazaga et son assistant, le Dr Juan Muñoz.


Ce que l’on peut remarquer sur la carcasse de l’animal :
- L’absence de la langue.
- L’absence de peau sur la mâchoire et la partie droite de la lèvre inférieure droite.
- L’absence d’organe auditif interne de l’oreille droite.
- L’absence de la peau du cou jusqu'à la nuque, avec une coupe ressemblant à une brûlure. La chair découpée est noire, les vertèbres sont visibles.
- Les coupes horizontales et verticales sont en ligne droite sans aucune courbure.
- Les coupes sont particulières, fines, dentelées et propres.
- Les os du nez et de la mâchoire semble poli et lisse, contrairement au reste du squelette.
- Au niveau de la poitrine, on remarque un grand cercle découpé comme si le cuir avait été brûlé.
- Selon Juan Briccola, l’intérieur de la vache était vide, il manquait les organes internes.
- Un ergot était manquant dans l’une des pattes avant (la droite), et des muscles ont été extrait par cette ouverture.
- Les yeux sont présents.


La carcasse présente sur le site depuis 5 jours n’a pas attiré les charognards ou les chiens errants. Les médias ont repris l’information à partir du 11 Octobre. L’enquête est toujours en cours. Le phénomène n’est pas nouveau dans cette grande région de la province de la Pampas, les statistiques mensuelles indiquent une perte entre 4 et 12 animaux par mois selon le Center for UFO Studies (CUFOS)
__________________________
Des photographies HD sont disponibles sur la page facebook de radiadorespablo.


_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 2 Mai - 08:55 (2015)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

Villa Mantero, Entre Rios (Agentine) Le 17 Avril 2015.
Mutilation d’un taureau.

Le mercredi soir du 17 Avril, un taureau de 260 kg qui été enfermé dans un enclos situé à 17 Km au Sud de la localité de Villa Mantero (Province de Entre Rios) a été découvert mort avec de multiples mutilations gisant sur le sol. Aucune trace de sang n’était présente. Sur l’animal, une oreille, et œil et les testicules avaient été prélevés. Les coupes sont profondes, en particulier celle concernant l’anus, mesurant 30 centimètres. Une incision formant un ovale dans le cuir de l’animal. Un membre de la famille, gérant l’exploitation, déclare qu’aucun prédateur n’est capable de tuer de cette manière un animal de cette taille, sans laisser de trace.


Realicó, Cordoba (Agentine) Le 24 Avril 2015.
Mutilation d’une vache.

Selon José María González, a quelques kilomètres de la frontière entre les provinces de La Pampa et le Sud de Cordoba, dans un pâturage proche de la ville de Realicó, au hameau de Watt, un éleveur à découvert le matin du 24 Avril, l’une de ses vaches mortes, avec des coupes caractéristiques de mutilation animale. Sur la carcasse, la peau de la mâchoire a été prélevée avec une coupe chirurgicale parfaite, les yeux sont absents et la langue coupée, les organes génitaux sont également manquant. Selon les riverains, cela fait dix ans qu’une affaire de ce type n’avait pas eu lieu dans la région.


_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 9 Juin - 10:26 (2015)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

Malabrigo, province de Santa Fe (Argentine) le 11 Mai 2015.
Mutilation de 4 veaux.

L’enquête de terrain a été menée par Francisco Luis Villanueva. A l’aube du lundi 11 Mai 2015, dans un pâturage de Malabar au lieu dit « Los Laureles » la carcasse de quatre bouvillons. Le propriétaire du terrain qui est également l’éleveur préfère garder l’anonymat, déclare que ces blessures ne sont pas l’œuvre d’un prédateur ou d’un acte de boucherie clandestine. Ce n’est malheureusement pas la première fois que de tels événements se produisent dans les environs de Malabrigo. Mais de nombreux cas ne sont pas connu et non signalé par peur du ridicule, et beaucoup ne croient pas à ces histoires. Mais certains riverains déclarent voir des lumières dans la nuit. Sur le terrain, il n’y a pas de traces inhabituelles le long des carcasses. Les animaux portent coupes caractéristiques et classiques d’une mutilation, découpe de la peau du museau en ovale, organes internes manquants.


_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 1 Juil - 13:46 (2015)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

Nogoya, Entre Rios (Argentine) Le 29 Juin 2015.
Mutilation d’une génisse.


La police du district de Entre Rios, la DDR (Dirección Delitos Rurales) et la BRA (Brigada Abigeato Nogoyá) enquêtent sur la mort mystérieuse d’une vache à la demande d’un éleveur (Carlos, 66 ans) qui a retrouvé dans son ranch d’une superficie de 120 hectares dénommé « San Miguel » dans la région de Algarrobito. Dans ses nombreuses années d’élevage et de vie rurale, Carlos n’avait jamais vu quelque chose d’aussi bizarre. Compte tenu de l’étrangeté du cas, le commissaire Gabino Pandian, accompagné du docteur Pablo Seeling (vétérinaire de la DDR) ont fait le déplacement.

Ce dernier est un expert, et ses premières constatations sont que l’animal est mort il y a 36h, voir 48h au plus. La carcasse commence est en état de putréfaction avancé. La tête orientée vers le Nord et la queue vers le sud. Le corps n'a pas l'odeur caractéristique de soufre. La cause de la mort n’a pu être déterminé, mais elle n’est pas violente. Il n’y a pas de blessures classiques, ni de trace de lutte. Cependant des traces de sang sont présentes. La vache de race Heifer était enceinte. La peau de la mâchoire est manquante et les coupes présentent un bord brûlé. La langue est manquante ainsi qu’un œil, malheureusement, l'état de décomposition n’a pas permis de déterminer si le pavillon de l'oreille et l'organe auditif étaient encore présent.


Cette affaire est d'un intérêt particulier, car le sang était coagulé (Présomption d'Anthrax (Bacillus anthracis) ou de vaccination) et que le veau était manquant. Le fait particulier est que le bouchon qui permet la naissance, était encore en place.

Le Dr. Seeling a observé personnellement plus de 70 cas, y compris certains dans des conditions similaires à ce cas. D’après les statistiques, les mutilations ont tendances à débuter pendant les périodes chaudes, en débutant en Avril avec des pics dans les mois d'hiver, laissant des cas isolés jusqu'à la fin de l'année. Ces statistiques sont basées sur les cas signalés directement par des vétérinaires, des agents de la police rurale et des éleveurs.
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 18:42 (2015)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

Calchaquí, Santa Fe (Argentine) Le 29 Juin 2015.
Mutilation de 3 vaches.


De nouveaux cas de mutilations ont été découverts dans la partie Nord de la province de Santa Fe, plus précisément près de la ville de Calchaquí à quelques kilomètres de Vera, et dans la zone de Malabrigo et de Reconquista. Des mutilations qui ont eu lieu entre le 29 et le 30 Juin dans des pâturages différent mais parallèles entres-eux. Les propriétaires des animaux ont prévenu les enquêteurs du groupe VO, de Silvia Pérez Simondini, qui ont fait le déplacement. Les animaux étaient morts entre 8 à 9 jours quant ces derniers sont arrivés sur place. Sur les animaux, étaient absente la langue avec l'enlèvement de l'os hyoïde, les yeux, les glandes mammaires, la peau de la mâchoire, la zone rectale jusqu'aux pattes arrières. Des traces de sang étaient présentes autour du premier animal.


Simondini Silvia Perez, a réussi à trouver le propriétaire du terrain, et sur place ils ont constaté les éléments les plus importants de l'affaire. Ce dernier préfère garder l’anonymat et nous l’appellerons Gloria :

Silvia: Quant exactement les animaux ont été retrouvés mutilés?
Gloria: Les animaux, le lundi 29.
Silvia: Combien d'animaux ?
Gloria: Il y avait trois animaux dans trois domaines différents.
Silvia: Tout le même jour ?
Gloria: Deux trouvé le même jour. Pour le troisième, le propriétaire du champ était absent, mais ses neveux pensent que c’était le même jour.
Silvia: Vivant la dernière fois ?
Gloria: Le dimanche 28 juin, l’animal était en bonne santé.
Silvia: Vous l’avez trouvé à quel moment de la journée ?
Gloria: Nous l'avons trouvé dans la matinée.
Silvia: Y avait-il du sang sur l'herbe ?
Gloria: Il n'y avait pas de sang, pas de signe de quoi que ce soit. Habituellement, ils laissent des marques sur l'herbe, les animaux creusent le sol avant de mourir, il n'y avait rien ici. Ils n’ont pas été attaqués par des corneilles ou des vautours. Ici l’herbe est haute, nous avons examiné le site et rien trouvé. Il ya quelques années est apparu un cercle brûlé, l’herbe n’a pas repoussé pendant longtemps.
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 18:44 (2015)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

Ceibal, Santa Fe (Argentine) Le 16 Juillet 2015.
Mutilations de vaches.


Plusieurs animaux ont été découvert mutilés dans le hameau de El Sombrerito, situé à 10 km de la ville de Ceibal. Le propriétaire du champ est surnommé « Coco » est un producteur bien connu dans l’Ouest de la région associé avec Walter Baiz, un autre éleveur local. Ce sont les travailleurs agricoles qui ont fait la macabre découverte, il s’agit ici d’une vache, et de deux génisses sur lesquelles des coupes propres et nettes ont trouvé, particulièrement au niveau de la tête. Les oreilles sont manquantes, un cercle parfait au niveau de la découpe des tissus est visible. Il y a une extraction du globe oculaire, avec une coupe circulaire extérieure de la paupière. Sur l’une des génisses, la langue et les yeux sont manquant. La queue a été également prélevée. Sur le site, il n’y a pas de trace de sang. Les charognards ont délaissé les carcasses. Les deux producteurs ont un total de quelque 120 têtes. Chaque animal coûte 5000 pesos.


Walter Baiz était dans son pâturage comme d’habitude, lorsqu’il a trouvé ses vaches mortes le jeudi 16 Juillet. Deux génisses gisaient dans le bas de la montage, la troisième un peu plus loin. Sur l’une était manquante une oreille et un œil, sur l’autre la langue et les deux yeux. Une des vaches semble avoir été tiré vers l'arrière, il n’y a pas de trace de sang, pas d'empreintes, rien…


A chaque oreille de l’animal, une boucle agréée et fournie, elle comportant un numéro national d’identification, Les étiquettes d'oreille sont généralement utilisées pour l'identification des animaux au sein des troupeaux. Les étiquettes peuvent être en métal ou en plastique (de polyuréthane) En argentine, chaque oreille possède une étiquette (directive SENASA) Dans le cas présent une étiquette a été retrouvée, près du corps de l’animal. L’étude visuelle de celle-ci montre qu’elle a été découpée sous la forme de dentelure et qu’une partie a subit un échauffement. Cette matière est facilement inflammable lorsqu'elle est exposée à une température ou à un rayonnement.
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 18:46 (2015)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

Viale, Entre Rios (Argentine) Le 20 Juillet 2015.
Mutilation d’une génisse.


De nouvelles mutilations de bétail, cette fois-ci dans la province d’Entre Rios, proche de la localité de Viale. L'animal a été retrouvé dans un champ situé à côté de la route de campagne qui la relie avec Tabossi Viale. Ce champ se trouve dans une épaisse forêt, près d’un étang. A quelques mètres de l'animal, un l’os de la mâchoire, car effectivement, il ne reste plus rien de la tête qui a disparu avec son coup. Il manquait également la queue. Aucune trace de sang n’est visible sur la zone. Des brûlures sont visibles sur la peau de la vache. Sa mort remonte à 5 jours, c’est à dire le 15 Juillet. Des mouches étaient présentes sur la carcasse. Il s’agit d’une génisse noire de 250 Kg.


Les deux éleveurs, Benitez Cristian et Capiel Cristian, ont déposé une plainte au commissariat, la police est intervenu sur place et débute l’enquête… Ainsi que le Dr. Gladis Uzman, un vétérinaire qui déclare « J’ai vu d'autres cas similaires dans la région, et certains ne sont même pas signalés, la mort est médicalement très étrange, il est difficile de déterminer qui ou quoi en est la cause »
_________________
Revenir en haut
Mikerynos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 4 798
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 18:47 (2015)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3 Répondre en citant

Pehuajó, Buenos Aires (Argentine) Le 21 Juillet 2015.
Mutilation d’un veau.


Déjà en 2002, puis en 2003 des mutilations de bétail avaient eu lieu dans les environs de la ville de Pehuajó, cependant malgré l’inquiétude des éleveurs locaux de l’époque, rien n’avait bougé… Puis, de nombreuses plaintes ont eu lieu ces derniers jours. C’est Alberto Alemanno qui détaille sur la radio FM « del Sol » (100.5) la découverte d’un veau de 180 Kg mutilé dans le paturage de son frère situé dans la périphérie de la ville, anciennement appelé « boliche el Tigre » La peau de la mâchoire a été découpée proprement en forme d’ovale. Les parties génitales sont manquantes et le corps est exsangue, mais aucune trace de sang n’a été retrouvé sur le site. La carcasse est restée trois jours sur place sans aucuns charognards ne s’approchent d’elle…




_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:08 (2017)    Sujet du message: Mutilations de bétail en Amérique du Sud – Partie 3

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Touraine Insolite Index du Forum -> Généralités & Autres sujets -> Les Mutilations animales & Co Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com