Touraine Insolite Forum Index

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Le Prieuré Saint-Nicolas de Fréteval (XIIe-XVIe)

 
Post new topic   Reply to topic    Touraine Insolite Forum Index -> La Touraine -> Insolites & Archéologie Région Centre
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Mikerynos
Administrateur

Offline

Joined: 26 Feb 2008
Posts: 5,195
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

PostPosted: Mon 2 Dec - 19:27 (2019)    Post subject: Le Prieuré Saint-Nicolas de Fréteval (XIIe-XVIe) Reply with quote

Le Prieuré Saint-Nicolas de Fréteval (XIIe-XVIe)

L'église est dédiée à Saint Nicolas, elle était à l'origine la chapelle d'un Prieuré disparu fondé par l'Abbaye de Marmoutiers près de Tours...


La fondation du prieuré Bénédictin de Fréteval est à peu près contemporaine de celle de Francheville (Morée) Deux frères, Robert-Michel et Almarus, donnèrent à Marmoutier ce qu'ils possédaient en terre, prés et eau, depuis le château de Fréteval jusqu'à Vernouillet, et l'emplacement d'un moulin à Morée. Rainaud le Roux, dans le fief duquel se trouvaient les biens donnés, consentit à cette fondation faite à Vendôme. Nevelon, seigneur de Fréteval, et sa femme Milesende, y consentirent également. Quelque temps après, en 1096, les deux frères vinrent à Marmoutier, reçurent l'assurance qu'ils participeraient aux prières des religieux et renouvelèrent leur donation, dont ils déposèrent l'acte sur le maître-autel (Carta 151). Cette possession, considérée comme l'origine du prieuré de Fréteval, acquit une véritable importance par suite des libéralités des seigneurs de Fréteval.

Pour aider au nouvel établissement des religieux, Nevelon de Fréteval leur donna près de son château une certaine étendue de bois à défricher et différents droits d'usage sur ses terres. Nevelon était fils de Foucher le Grand et d'Hildeberge, fille de Guillaume Gouet et frère d'Hamelin, devenu seigneur de Montigny par suite de son mariage avec Comtesse, veuve de Ganelon II de Montigny. En partant pour la croisade, en 1096, il se rendit à Marmoutier et renouvela sa donation, à laquelle il fit souscrire son frère Hamelin, sa soeur Agnès, femme de Hugue III, vicomte de Châteaudun, et son fils Ursion (Carta 84) Premier prieur Antelmus en 1186.

Église Saint-Nicolas de Fréteval
(Cadastre 133-134) 47°53'19.2"N 1°12'39.7"E

Elle succèda dit-on au XVIIe siècle à une autre église plus ancienne, dont il reste une partie. Cette primitive église devait être simplement la chapelle du prieuré. Devenue église paroissiale d'abord pour les habitants intra-muros puis en remplacement des églises Saint-Victor (détruite pendant les guerres de religion dont les ruines rasées au XVIIIe siècle) et Saint-Lubin-des-Prés. Donc l'église, du XIIe, se compose d'une grande nef de 30 x 11 mètres, suivie d'un choeur carré, puis d'un sanctuaire plus étroit encore et d'une abside hémi-circulaire. Au XVe, de grandes baies en tiers-point ont remplacé les baies romanes étroites. Au XVIe, l'église est coiffée d'une haute toiture à deux pans, qui abrite un lambris à entraits apparents. Le choeur a été recouvert de peintures au XIXe. Le clocher, dans l'angle sud-ouest de la nef, est surmonté d'un dôme octogonal en charpente couronné par une flèche. Un vitrail rapelle l'entrevue à Fréteval entre Henri II Plantagenet et Thomas Beckett. Cette entrevue s'est tenue dans un pré, proche de Fréteval, surnommé par la suite le Pré des Traitres. Un autre vitrail évoque l'assassinat de Thomas Beckett, sur les marches de sa cathédrale de Canterbury par quatre gentilhommes dont l'un était probablement, Renaud, le fils d'Ursion de Fréteval. Au XIIe siècle, l'église Saint-Hilaire-la-Gravelle dépend de l'abbaye de Marmoutier et du prieuré de Saint-Nicolas de Fréteval.


Le presbytère
(Cadastre 133) 47°53'18.4"N 1°12'40.4"E

Au Sud, l'église conserve son prieuré attenant, réaffecté en presbytère. La façade Est présente des baies du XVIe siècle, mais la construction est antérieure. La grange aux dîmes a aussi été conservée. Le bâtiment du prieuré naguère servait encore d’école, il est inoccupé depuis 1895. Monsieur le curé de Fréteval en a la garde. Dans l’édifice, on remarque une chambre dont le plafond est soutenu par d’élégantes solives sculptées et fouillées avec soin dans le goût du XVe siècle. Dans cette chambre, sur une poutre, se voit un écusson dont les supports deux lions paraissent bien guerriers pour que l’on puisse en toute sécurité attribuer ces armes au prieuré lui-même. Nous ne savons si c’est intentionnellement ou par ignorance que le sculpteur a fait les queues de ces lions passées entre leurs pattes et remontant le long de la poitrine. Les lions ainsi « troussés » paraissent inconnus à l’art héraldique, en effet le dictionnaire du blason de l’encyclopédie est muet à cet égard. Ce sont là peut-être les armoiries du prieur en titre le jour de la reconstruction du prieuré au XVe siècle « De une à trois feuilles de chêne dressées 2 et 1 » Parmis les familles du pays qui blasonnaient ainsi leurs armes se trouve la famille de Saint-Mesmin.


Cette maison possède ouvrant au Nord, deux fenêtres du XVe siècle assez joliment fouillée. Une d’elles repose sur une assise faite d’une pierre provenant probablement d’un édifice plus ancien. Cette pierre porte des personnages sculptés d’un pied de hauteur environ, dont le costume parait être du XIIIe siècle. Elle devait former un montant de fenêtre ou de porte. Elle était alors debout probablement et les personnages aussi. Elle est présentement couchée, et les personnages sont donc dans la position horizontale. Cette pierre est sous l’appui de la fenêtre. Ses sépultures servent ainsi de motif d’encadrement. Ces deux fenêtres suffisent à donner une certaine élégance à cette façade. Le dernier curée de Fréteval est le sieur Yvon Constant (1829-1904) actif dans la paroisse de 1877 à 1882.


La loi de 1905, révisée en janvier 1907, rend aux communes la libre disposition des presbytères tant pour leur destination que pour les prix de location et le choix des locataires en l’absence d’association cultuelle autorisée, ce qui est le cas de l’Église catholique. Elle précise que les ministres des cultes n’auront plus la jouissance gratuite des presbytères communaux. Il en résulte des situations variables selon les paroisses, en fonction des décisions des conseils municipaux. Le presbytère de Fréteval, probablement situé rue des Prêtres, près du mail, est loué 300 F par la municipalité, par 6 voix sur 11, les autres conseillers demandant 100 F, voire 120 F. Vers 1910, le jardin du presbytère est loué à M. Genevée, grand-père de Monseigneur et du colonel Verrier, qui ont bien voulu me de précieux renseignements. Le curé s’installe dans la belle maison située près de l’église et mise à sa disposition gratuitement par le marquis de Kernier ; l’abbé Clemenceau y résida avec son père.


« Toutefois, lorsqu'au 1er janv. 1907 le curé (le sieur Hangazeau) occupait le presbytère à titre purement précaire et que cette occupation a pris fin dès les premiers jours de l'année par application dés dispositions de la loi du 9 déc. 1905, il ne peut être considéré comme ayant le presbytère à sa disposition, et il est fondé à demander que son imposition soit calculée d'après la raison des faits existant au 1er janvier, considérant qu'il résulte de l'instruction et qu'il est reconnu par le requérant qu'il occupait, au 1er janv. 1907, le presbytère de la commune de Fréteval, que si, par application de la loi du 9 déc. 1905, il a dû abandonner la jouissance de cet immeuble à la date du 21 mars 1907 »

« le rôle de la commune de Fréteval, considérant, d'ailleurs, que l'arrêté attaqué ne fait pas obstacle à ce que le sieur Hangazeau, s'il se croit fondé à prétendre que la contribution mobilière due par lui au moment où il a dû abandonner le presbytère doit être imputée sur les fonds de non-valeur, adresse une demande en remise ou modération au préfet du département du Loir-et-Cher qui, d'après l'arrêté du 24 flor. an 8, est compétent pour statuer sur cette demande.. »


______________________________________
Le Prieuré-Saint-Nicolas-de-Fréteval. Cne de Fréteval. Prioratum de Fracta Valle, cum ecclesia Sancti Nicolai et Capella de Castro, vers 1190 (A.D. 28-H 2234) ; Prioratui Sancti Nicholai de Fracta Valle, février 1196 (Cartularium Dunense, charte 202, p. 189) ; Le Prieuré de Saint Nicolas de Fréteval, diocèse de Chartres, 1646 (Dom Martène, Histoire de Marmoutier) ; Vendomois, Prieuré de Saint Nicolas de Freteval, le titulaire est chargé de 3 portions congrues, Freteval, Saint Lubin et Saint Hilaire, charges acquittées, présentateur le Roy ay lieu de l’abbé de Marmoutier, 1748 (B.M. de Blois, Ms 123, Pouillé de Blois, fol. 23 r°). Prieuré régulier, puis simple, dépendant des bénédictins de l’abbaye de Marmoutier. Les 2 frères Robert Michelet et Alinarus donnent à l’abbaye de Marmoutier ce qu’ils possèdent du château de Fréteval à Vernouillet, vers 1096 (Cartulaire Dunois de Marmoutier, charte 151). En 1105, donations de Guillaume, fils d’Hugues de Mondoubleau, et autres, mentionnant la présence d’un moine résidant au prieuré (Cartulaire Dunois de Marmoutier, chartes 69-72). A.D. 41-16 H 77-78.


Cadastre 1835

_________________
Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 2 Dec - 19:27 (2019)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Touraine Insolite Forum Index -> La Touraine -> Insolites & Archéologie Région Centre All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group