Touraine Insolite Forum Index

Touraine Insolite
Mystères & Etranges


Massacres et mutilations d'animaux en France.

 
Post new topic   Reply to topic    Touraine Insolite Forum Index -> Généralités & Autres sujets -> Les Mutilations animales & Co
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Mikerynos
Administrateur

Offline

Joined: 26 Feb 2008
Posts: 5,253
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

PostPosted: Wed 26 Aug - 10:41 (2020)    Post subject: Massacres et mutilations d'animaux en France. Reply with quote

Mystérieuse vague de massacres et de mutilations de chevaux en France (2020)

Pour mémoire, les mutilations sur les équidés ne datent pas d’hier. Il existe de nombreux cas dans le passé, comme par exemple dans les Yvelines le 2 janvier 2013 ou encore à Beaucourt-sur-l'Hallue (Somme) le 28 Mars de la même année. Plus ancien en 2011, dans la Drôme provençale et de l'Enclave des Papes ou le journal le « Dauphiné Libéré » du 3 décembre 2011, titré « Y a-t-il un tueur de chevaux dans L'enclave des papes ? » C’est également la même année que des chevaux sont aussi mutilés en Belgique. Pour l’Europe on signal également des cas en Allemagne. La vague de mutilation en Suisse en 2005 avait « débordé » en France, avec la mutilation d’un Poney au lieu dit « Les Fessay » en Haute Saône (coupe nette et prélèvement des organes sexuels) le 7 Août 2005. Il semble qu'aucun média français n’ait vraiment reprise cette info à l’époque concernant les mutilations en Suisse, a part LCI le 18 août 2005 et l’émission 7 à 8, France 3… Quoi qu’il en soit, aucun coupable, aucune condamnation à la suite des ces affaires. J’écarte ici volontairement les cas américains qui ne semble pas répondre au même mode opératoire. En Grande Bretagne il existe énormément d’affaire concernant des chevaux mutilés, la plus connu étant celle du massacre du Dartmoor en 1977 concernant des poneys sur lequel un livre a été écris.

 

Les enquêteurs du Service central du renseignement territorial tentent de faire des recoupements entre les dizaines de cas d’équidés retrouvés morts, partout en France, avec l’oreille coupée... Dans le Puy-de-Dôme, une enquête préliminaire a également été ouverte au printemps et confiée aux gendarmes des Ancizes pour deux faits similaires qui ont eu lieu à six mois d'intervalle entre fin 2018 et juin 2019 dans le même village « Mais les propriétaires n'avaient pas porté plainte dans un premier temps, avant que d'autres affaires soient médiatisées en France » avait indiqué le procureur de la République de Clermont-Ferrand, Eric Maillaud. La commune d'Usson-en-Forez avait été touchée en janvier 2014 par des premiers cas semblables. Une jument du centre équestre les Fougères avait été tuée et mutilée atrocement : oeil arraché, oreille ciselée, crinière coupée, mais il s'agissait alors à l'époque d'un cas isolé...

Les enquêteurs ont également envoyé des demandes d’information en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Belgique, où des affaires similaires ont eu lieu par le passé. En Angleterre, une trentaine d’attaques en 1992 et 1993 sont restées inexpliquées.

Les Ancizes-Comps (63770)
Dans le Puy-de-Dôme, une enquête préliminaire a été ouverte au printemps pour deux attaques similaires qui ont eu lieu fin 2018 et en juin 2019. « First Avenue » Une pouliche de 3 ans a été découverte sans vie, Son oreille était coupée net, le 1er décembre 2018, à Loubeyrat (Puy-de-Dôme) au lieu-dit « Le Colombier »

Château-Salins (57170)
« Gold des Luthiers » un cheval âgé de 4 ans retrouvé mort le 12 février au matin (8h00) dans un pré du lycée agricole de Château-Salins, une oreille méticuleusement découpée. Un acte qui a été perpétré à la ferme de la Marchande. L’animal se trouvait en quasi-liberté avec quinze autres chevaux dans un enclos. La clinique vétérinaire Le Lézard Bleu de Château-Salins a été mobilisée pour déterminer les causes de la mort de l’animal.

Le Girouard (85150)
Le 15 février, le trotteur « Démon du Médoc » disparaissait selon le même scénario, au centre d’entraînement équestre de Girouard. Mort dans son paddock, l'oreille coupée à ras du crâne. Son corps ne portait aucune marque de coups violents. « L’autopsie a fait état d’un arrêt cardio-respiratoire et de l’absence de poison dans le sang », révèle Philippe Boutin. L’entraîneur a déposé plainte auprès de la gendarmerie. Le cheval de course était estimé à 130 000 euros.

Quierzy (02300)
Le 22 avril 2020, une pouliche de 2 ans est retrouvée mort l'oreille coupée. Deux autres pouliches ont été blessées mais sont en vie « Une est blessée à la tête et l’autre au bout de la hanche. Ce n’est pas un accident, c’est un acte de cruauté », souffle Stéphanie Gachelin, en s’appuyant sur les premières constatations menées par la gendarmerie scientifique. Installée depuis dix ans à Quierzy-sur-Oise en tant que « centre de pré-entraînement pour les galopeurs », elle n’avait jamais vu ça. Les atrocités commises sur Sainte Riquet, une pouliche « qui allait avoir deux ans. C’est ma fille de 10 ans qui l’a découverte morte, mercredi, à 7 h 30», ont été constatées cette semaine dans un champ situé derrière le centre.

Berny-en-Santerre (80200)
Le 13 puis le 16 mai, dans la même pension, une jument de 24 ans puis un poney appartenant à deux propriétaires différents sont tués et mutilés. Le poney a été retrouvé mort, dimanche, dans une pension pour chevaux, à Berny-en-Santerre « Quend Plage » près de la gare TGV Haute-Picardie, dans la Somme. l’animal avait l'oreille droite sectionnée.

Martin-Église (76370)
Le 6 juin, « Lady » une jument de 16 ans est retrouvée morte, son oreille droite est méticuleusement découpée. L’animal a été mutilé en pleine journée selon sa propriétaire Pauline Sarrazin « Les policiers ne m'ont vraiment pas prise au sérieux au départ et m'ont même affirmé que ça devait être des corbeaux », fustige-t-elle. Encore en vie et attaqué en pleine journée , elle s’éteint peu de temps après. Pauline Sarrazin s'investit depuis pour identifier de nouveaux cas. Elle affirme qu'il y en aurait en réalité une vingtaine sur le territoire français depuis 2014. L’animal exangue et « Curieusement » elle n'a relevé aucune trace de sang au sol, décrit-elle au Figaro. « Celui ou ceux qui font cela savent ce qu'ils font et savent très bien le faire » assure-t-elle.

Grumesnil (76440)
Quelques jours après l’agression de Martin-Eglise, au niveau du bois Merlet « Scipion » un l’âne de Loïc Crampon âge de 14 ans est retrouvé mort avec une oreille coupée, un oeil enlevée et des blessures aux nasaux.

Loubeyrat (63410)
Le 16 juin, « Oasis » une jument, était retrouvée morte avec un trou béant à la place de l’oreille droite, dans un pré situé à proximité des écuries de l’établissement, à Loubeyrat. La partie découpée n’a pas été retrouvée. « Nous étions stupéfaits. La découpe de l’oreille était nette. Oasis avait encore de l’herbe dans la bouche. Elle a dû mourir sur le coup » déclare Clothilde Paret, codirectrice de l'école nationale d'ostéopathie animale de Châtel-Guyon.

Saint-Germain-lès-Arpajon (91180)
Le 3 août, des membres de la communauté des gens du voyage portent plainte après la découverte de l'un de leurs poneys de race shetland tué et mutilé. Selon les forces de l'ordre, il y aurait même eu une tentative d'éviscération. Les autres chevaux possédés par la famille ne présentent aucune blessure. L’animal appartenait à Raymond Gurême. « Notre propriété donne sur le champ, décrit Viviane Gurême, une des filles du résistant qui a hérité des poneys à son décès. Dans la nuit, nous avons entendu les chevaux hennir mais nous avons pensé qu'un chien était rentré dans le pré. Ce n'est que le lendemain que mon fils a découvert, mort, l'animal. C'était le préféré de mon père. Il appartenait à un de ses neveux qui est décédé...»

Cortambert (71250)
Le 8 août, « Jade » une pouliche de 18 mois est retrouvée mutilée, l'oreille droite coupée, les yeux et les organes génitaux arrachés. Virginie Martinot peine à trouver ses mots. Deux jours après la macabre découverte, elle est toujours sous le choc. « Vendredi soir, mon mari a fait le tour des prés. Il y avait 7 pouliches de 18 mois. Le lendemain, il a découvert la pouliche tuée dans le pré. La propriétaire décrit un acte de barbarie. « A priori, elle a été attrapée au lasso puisqu'il y avait des marques. Elle a été poignardée au coeur. Ils ont enlevé tout le globe oculaire de façon quasi-chirurgicale. Ils ont retiré tout l’appareil utérin très proprement également » Aucun message n'a été découvert. Les 6 autres pouliches n'auraient pas été touchées. Virginie et Jean-Michel Martinot sont éleveurs de bovins et de chevaux de compétition. Pauline Sarrazin, qui travaille en milieu hospitalier, une chose est sûre. « La découpe des organes était chirurgicale »

Thoiria (39130)
Le 14 août, une jument de 24 ans est attaquée, tuée et mutilée à Meussia dans le Jura. Un œil et une châtaigne, excroissance formée par de la corne et localisée sur les jambes des chevaux ont été retirés. Selon la presse locale, il s’agit du deuxième cas en Bourgogne-Franche-Comté en moins d’une semaine.

Sainte-Colombe-sur-Gand (42540)
Dimanche 16 août, un propriétaire de chevaux découvert sa jument morte à Sainte-Colombe-sur-Gand. Le propriétaire trouve son cheval mort dans un pré. La mort paraît naturelle. Il déplace alors l’animal en bordure de pré, pour qu’il soit plus accessible pour l’équarrisseur. Lundi matin, alors que le propriétaire du cheval repasse devant son pré pour voir si la carcasse a été enlevée, il aperçoit le cheval toujours sur place. En s’approchant, il fait une terrible découverte, le cheval est cruellement mutilé : oreille coupée, un œil enlevé et le museau coupé.

Plouzélambre (22420)
« On a découvert le cheval de notre fille dans la matinée mardi. Il était allongé dans le champ à côté de notre ferme. Quand on s'est approché, on a constaté qu'il avait été égorgé » témoignent les propriétaires de la ferme du Lesneun à Plouzélambre, dans les Côtes-d'Armor. Le pur sang, âgé de 7 ans, a été tué dans la nuit du lundi 17 au mardi 18 août « Nous n'avons rien entendu » explique le couple, qui explique que le cheval était précisément visé : « il vivait dans le champ avec des génisses qui, elles, n'ont pas été agressées » L'agression à Plouzélambre n'est pas un cas isolé dans les Côtes-d'Armor. Un autre équidé a été mutilé au niveau des oreilles à Lannion : Élodie Ollivier est choquée par les blessures infligées à Cybelle, son cheval de 29 ans, mardi 18 août 2020. Ses deux oreilles ont été mutilées, à une dizaine de jours d’intervalle.

Moncé en Belin (72230)
Le 22 Août, La brigade de recherches de la gendarmerie du Mans a notamment été saisie d'une enquête pour actes de cruauté sur animal après la découverte d'un veau mort mutilé samedi dans la Sarthe, a-t-on appris lundi auprès du parquet. Le veau a été retrouvé mort dans un champ avec « l'oreille droite coupée et des lacérations sur ses appareils génitaux », a précisé le parquet du Mans. Les faits se sont sans doute produits dans la nuit de vendredi à samedi, selon le propriétaire.

Ranchette (39200) - Leschères (39293)
Dans le weekend du 22 au 23 Août, Dans le secteur de Saint-Claude dans le Haut-Jura, deux juments, qui ont survécu, ont été attaquées à Ranchette et à Leschères, et ont subi des mutilations au niveau des parties génitales, a précisé le procureur de la République de Lons-le-Saunier. Des prélevements ont été réalisés indique le Procureur. La médecine vétérinaire légale permettra peut-être de fournir quelques éléments à l'enquête. Attaque de nuit pour Ranchette et de jour pour Leschères.

Mauléon (79700)
Le 24 Août, Ce lundi matin, à Mauléon dans les Deux-Sèvres, une jument a été retrouvée morte, l'oreille droite coupée, par son propriétaire. Selon le maire de la commune qui confirme l'information, les chevaux se trouvaient dans un champ éloigné des habitations. Le corps de la jument retrouvée morte et mutilée dans un champ à proximité du lieu-dit Les Grandes Heulles à Saint-Aubin-de-Baubigné a été transféré hier en fin de journée vers le service national vétérinaire à Maisons-Alfort, en région parisienne. La nécropsie a débuté ce mardi 25 août dans l'après-midi. Dans un premier temps, c'est un cabinet vétérinaire de Cerizay qui a été mandaté pour effectuer les premières constatations sur l'animal. Outre l'oreille mutilée et manquante, l'animal aurait subi d'autres sévices que la nécropsie complète devra confirmer.

Seule certitude, le corps du cheval comportait « plusieurs blessures » selon la procureure de la République de Niort, notamment une au niveau du jarret selon nos informations, en plus de l’oreille coupée. Localement toutefois, le cas du cheval tué suscite beaucoup d’interrogations car il était avec d’autres équidés dans un pré n’offrant que très peu de visibilité pour une personne de passage. « Ce qui m’étonne beaucoup, c’est que la route qui longe le pré est fermée. Ce pré est assez grand mais de la route, on ne voit pas les chevaux. C’est une énigme de plus », observait Pierre-Yves Marolleau, le maire de Mauléon. Même étonnement pour Yves Chouteau, le maire-délégué de Saint-Aubin-de-Baubigné. « C’est étonnant, cette route est coupée à la circulation depuis le mois de juin. Et c’est une parcelle laissée dans son état naturel qui ne ressemble pas d’emblée à un pré pour chevaux avec plusieurs hauteurs de ruban électrique. Là, il n’y a rien de tout cela. Il fallait vraiment savoir qu’il y avait des chevaux ici. »

Villefranche-Saint-Phal (89120)
Deux individus armés de couteaux ont été surpris par un éleveur en train de s'en prendre à son cheval dans l'Aillantais au « Ranch de l'espoir » dans la nuit du lundi 24 au mardi 25 août. Le propriétaire du cheval a été alerté pendant la nuit par les aboiements de son chien. Il a été blessé à l'avant bras en défendant ses poneys. Les deux individus ont pris la fuite après avoir porté plusieurs coups à l'équidé. Les blessures sont heureusement superficielles. Les gendarmes ont pu reconstituer le portrait-robot de deux personnes âgées de 40 à 50 ans, avant de le diffuser. L'enquête a été confiée à la brigade de recherches d'Auxerre.Cependant, le parquet avance « qu'aucun élément » ne permet de « faire le lien » avec les précédents cas.

Ploumilliau (22300)
Dans la nuit du lundi 24 au mardi 25 août, un cheval a été mutilé. « Il est bien là, il n’a pas perdu l’oreille mais en l’occurrence c’est lacéré », raconte au téléphone cette habitante du Trégor aux gendarmes ce mercredi matin. Cette propriétaire a passé six nuits blanches à surveiller ses bêtes. À la septième nuit, elle décide d’aller dormir vers 2 h du matin. Au réveil, c’est la stupéfaction. Un de ses chevaux a été attaqué. La blessure aurait été causée par un couteau ou un scalpel d’après le vétérinaire. Un prélèvement sanguin a été fait. Le cheval aurait été aussi drogué…

Courlans (39170)
Lundi 24 août 2020, un nouveau cheval a été la cible d’un acte de cruauté à Courlans, dans le Jura, dans la nuit du dimanche 23 au lundi 24 août. Au total, en une dizaine de jours, quatre chevaux ont fait l’objet d’attaques dans le département du Jura. L'animal a survécu à ses blessures. « Le mode opératoire est similaire » à celui constaté près de Saint-Claude sur deux juments blessées aux parties génitales.

Puyvert (84095)
Une jument a été retrouvée morte éventrée dans un champ de Puyvert (Vaucluse) Son propriétaire a également découvert l’un de ses poneys avec l’oreille gauche sectionnée mais encore en vie. Ces actes ont été relevés, mercredi 26 août, par le propriétaire mais les animaux auraient été attaqués quelques jours plus tôt, dans la nuit du 22 au 23 août. « Opale » était âgée de 20 ans et le poney « Fly « a 27 ans. La gendarmerie de Pertuis a à été contacté pour des faits de mutilation sur ses animaux. L'enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie de Cadenet.

Saint-Vallier (71230)
Une ponette âgée de 14 mois a été retrouvée morte et mutilée dans son pré avec l’oreille droite coupée proche du village de Saint-Vallier, en Saône-et-Loire, le jeudi 27 août. De source policière, son crâne a également été fracassé et une partie de son museau tranchée. Elle a été complètement vidé de son sang. L’autopsie révèle aussi que le diaphragme de l’animal à été explosé, laissant penser qu’une ou des personnes auraient sauté dessus. L’enquête est menée par les policiers de Montceau.

Bannalec (29380)
Deux chevaux, un pur-sang anglais et une jument arabe de 17 ans ont été mutilés dans la nuit du jeudi au vendredi 28 août. « Vers 3 h 30 du matin, dans la nuit de jeudi à vendredi, ma mère a entendu du bruit. Cela a duré 15 minutes et ça s’est arrêté. Et vendredi matin, lorsqu’on s’est rendus au hangar pour sortir les chevaux, il était entrouvert, les parpaings debout contre les portes » indique la propriétaire, qui souhaite conserver l’anonymat. Elle comprend alors que le hangar a été forcé et découvre ses chevaux, attachés avec du fil électrique accroché, tous les deux, au même sabot. Le pur-sang anglais a été relativement épargné. On est sur des blessures superficielles.Néanmoins, la jument a été mutilée au niveau du poitrail avec de multiples taillades et un crochet d’ardoise enfoncé dans l’œil.Vendredi après-midi, le pronostic vital de la jument était engagé.

Vendredi, le Club hippique de Deauville a fait un même triste constat dans la matinée. Un ou plusieurs chevaux du centre équestre ont subi des blessures. Le responsable ne souhaite pas entrer dans les détails et évoque à demi-mot des coupures au niveau des oreilles.
_________________


Last edited by Mikerynos on Fri 16 Oct - 10:11 (2020); edited 2 times in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 26 Aug - 10:41 (2020)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Mikerynos
Administrateur

Offline

Joined: 26 Feb 2008
Posts: 5,253
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

PostPosted: Mon 31 Aug - 10:50 (2020)    Post subject: Massacres et mutilations d'animaux en France. Reply with quote

Droiturier (03120)
Les faits se sont produits le samedi 29 Août. Une ponette a été mutilée dans un pré à Droiturier, dans l'Allier. C'est ce samedi matin que la gardienne a constaté l'impressionnante entaille sur le flanc de cette ponette. L'animal avait une plaie béante de 23 centimètres de long. Rapidement sur les lieux, un vétérinaire a recousu la plaie. L'animal est sain et sauf. Pour autant, y'a-t-il un lien avec les diverses affaires de mutilations de chevaux en France ? Rien n'est moins sûr, car l’enquête ne fait que démarrer.

Rairies (49430)
Une jument a été retrouvée mutilée ce samedi 29 août dans la commune des Rairies (Maine-et-Loire), à proximité de la commune sarthoise de Bazouges-sur-Le Loir. L’animal, qui a été tailladé au niveau de l’encolure, est toujours vivant. Les faits se sont produits dans la nuit de vendredi à samedi chez des éleveurs de trotteurs et de galopeurs aux Rairies, dont le haras touche l’hippodrome de Durtal. Rien ne prouve un quelconque lien avec l’actualité nationale sur les mutilations de chevaux. Des investigations sont en cours.

Miniac-sous-Bécherel (35190)
Un cheval a été retrouvé, près de Miniac-sous-Bécherel, blessé au flanc, au sabot et à la lèvre, lundi 31 août au petit matin. Il s’agit du premier cas retrouvé en Ille-et-Vilaine. Un couple d'éleveurs a fait à son tour la triste découverte de blessures volontaires sur un de ses cinq chevaux qui se trouvaient dans un enclos. D’après le propriétaire, les blessures seraient légères et ne nécessiteront pas d’actes chirurgicaux. L’enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie de Hédé-Bazouges.

Val-Revermont (01370)
Une jument a été découverte mutilée dans l’Ain. La jument se trouvait dans un grand champ très isolé près du lieu-dit Cuisiat. C’est le propriétaire de l’animal qui a constaté les faits mardi 1er septembre. L’équidé mutilé a survécu à ses blessures et une autre jument qui se trouvait dans le même pré a été retrouvée indemne. Le bout de la queue de l’animal mutilé était sectionné et sa vulve présentait plusieurs coupures, incompatibles avec des blessures accidentelles, a conclu le vétérinaire appelé par le propriétaire.

Couëron (44220)
Un cheval a été mutilé par deux fois dans un pré à Couëron en Loire-Atlantique. Sa propriétaire a déposé deux plaintes auprès de la gendarmerie. « Ambitieux » a 10 ans. Eloïse Lang (19 ans) qui est la propriétaire depuis trois ans déclare « Il y a eu une première agression dans la nuit du 23 au 24 août ... A 9 heures du matin, j'ai retrouvé mon cheval complètement paniqué au fond de son pré, poursuit-elle, il avait des blessures au niveau du postérieur, de la tête » Une semaine plus tard, Ambitieux a été la cible de nouvelles mutilations. « Mardi soir (1er septembre) je suis sortie à 22 heures de chez moi pour aller le nourrir et j'ai entendu les chevaux galoper dans le pré » explique Eloïse. « j'y suis allée car j'ai senti que c'était quelque chose de pas normal » Elle a alors aperçu deux lumières dans le pré. En ouvrant la clôture en bas, j'ai dû faire du bruit, on m'a entendu et donc ils ont lâché mon cheval qui est arrivé vers moi en galopant »
Le cheval présente une dizaine de plaies superficielles, dont certaines longues de 30 cm, sur le flanc et les épaules.

Saint-Tugdual (56238)
Dans la nuit du mardi au mercredi 3 septembre, à Saint-Tugdual, une jument âgée de 11 ans (bretonne de trait) était victime de mutilations graves (appareil génital entaillé, oreille coupée) et tuée, dans un pré jouxtant des habitations. La jument appartenait à un petit centre équestre local « l’école d’attelage de Tro Coet » D'autres chevaux, qui se trouvaient à proximité, n'ont eux pas été blessés, d'après la même source. Comme souvent, il y a eu un bruit, au milieu de la nuit. Mais, une fois dehors, dans l’obscurité épaisse, le propriétaire de cette école d’attelage n’a rien vu à l’horizon. Ce n’est qu’à l’aube qu’il a découvert la scène macabre. Des vétérinaires et une brigade de recherche ont fait le déplacement sur cette parcelle visitée et occupée par cinq chevaux

Châtillon-sur-Indre (36700)
Premier cas de mutilation a été enregistré dans l’Indre le 3 septembre. Blessé grièvement, l'équidé présentait une « entaille profonde » une blessure grave qui heureusement n'a pas touché d'organes vitaux. Entre 2010 et 2013, Jérôme Seiller un éleveur du Blanc, dit avoir retrouvé plusieurs poulains morts, avec une oreille coupée, toujours la même «Chaque année, j'ai eu quatre poulains retrouvés morts. L'un avait été égorgé à la jugulaire. Les autres, je n'ai jamais su comment ils étaient morts. À part l'oreille coupée, ils étaient morts sans trace extérieure. » déclare-t-il. Une enquête a été ouverte par le parquet de Châteauroux.

Carqueiranne (83320)
Dans la nuit de mercredi à jeudi 3 septembre, un poney prénommé « Sansibar » a été découvert les membres postérieurs lacérés et l'oreille abîmée. ce mercredi 2 septembre, vers 1 heure du matin, un chien donne l'alerte, les propriétaires sortent alors de leur domicile et trouvent un de leur poney blessé. Eve, la propriétaire déclare « On pense qu'il a été endormi, des prélèvements ont été fait. On a super peur pour nos animaux et pour nous aussi, nous sommes stressés depuis... » Selon les premières constatations, ses entailles étaient profondes de cinq millimètres à deux centimètres. L'animal se trouvait alors toujours dans son enclos électrifié avec un autre cheval. La clôture a été "manipulée" selon les premiers relevés. Cela s'est déroulé dans le quartier des Roubauds à Carqueiranne. Sur place, les équipes de la police nationale basées à Hyères et l'identification judiciaire se sont déplacés. Des examens vétérinaires sont commandés.

Arnac-la-Poste (87160)
Le jeudi 3 septembre, vers 8 h 30 un habitant d'Arnac-la-Poste a retrouvé sa jument âgée de 20 ans, gisant dans un pré. Mutilée aux oreilles, aux yeux et à l'arrière-train. L'animal, un hongre barbe-arabe, n'a pas survécu à ces sévices. Selon les informations, les mutilations à la tête n'ont laissé aucune trace de sang. Et pourtant, l’endroit n’est pas facile d’accès, isolé en bordure d’une départementale, même si l’autoroute A20 passe à une poignée de kilomètres. « C’est incompréhensible » reprend Jean-Paul Doirisse, membre de l’association des Amis du cheval d’Arnac. Il faut vraiment repérer l’endroit, car on ne le voit pas de la route. Les trois chevaux de la famille sont dans un pré, à une trentaine de mètres de la maison, où il y a un chien. Le site a été bouclé et une dizaine de gendarmes de la brigade de recherche et de la section de recherche de la gendarmerie de Limoges sont sur place. Une équipe cynophile ainsi que des techniciens d'identification criminelle ont été mobilisés.

Pinel-Hauterive (47380)
Un alpaga, animal appartenant à la famille des lamas, a été retrouvé mort jeudi 3 septembre dans un champ du Lot-et-Garonne. L'animal s'est fait sectionner une oreille et présente des blessures à la face. La femelle alpaga a été découverte jeudi matin par son propriétaire dans son champ, à Pinel-Hauterive, près de Villeneuve-sur-Lot, où vit un autre alpaga. Le propriétaire, cité dans Sud Ouest sous le couvert de l'anonymat, spéculait que l'animal avait dû être tué avant d'être mutilé, les alpagas étant, selon lui, des animaux vifs, rapides et difficiles à attraper « C'était tranché net comme si cela avait été fait par une lame » a indiqué son propriétaire.

Barenton (50720)
Deux juments ont été blessées dans la nuit du jeudi 3 au vendredi 4 septembre dans un haras de Barenton, dans le sud Manche. L'une présente une grosse plaie à l'épaule, l'autre à la cuisse « Les deux chevaux étaient dans les prés, pas très loin de la maison. Il y a avait une quinzaine de chevaux en tout » explique Alicia Colletti, la propriétaire des lieux « Depuis plusieurs jours, ma fille fait des rondes deux à trois fois dans la nuit. Vers minuit et quart, en passant sa lampe, elle s'est aperçue qu'une des juments était blessée. Et en regardant les autres, il y avait donc deux poulinières qui étaient blessées » ajoute Alicia Colletti.
Une des poulinières a été touchée à l'épaule et l'autre sur la cuisse. Il s'agit de grandes estafilades qui font entre 30 et 40 centimètres. Selon les premiers éléments, elles ont du être faites au cutter ou au scalpel. « C'est très net, très ouvert. Une est plus profonde. Le muscle a été atteint. Mais les jours des juments ne sont pas en danger. On espère que ça cicatrise, sans séquelles » explique la propriétaire.

Soulgé-sur-Ouette ( 53210)
Un nouveau cas d’agression, après celle d’une jument à Brecé le 22 août 2020, a été signalé en Mayenne. Une autre jument a été la cible d’une attaque, elle a été lacérée au jarret gauche. La date précise de l’agression n’est pas connue, même si la gendarmerie table sur la nuit de mercredi 2 au jeudi 3 septembre 2020.

Busséol (63270)
Une ponette a été retrouvée morte dans un pré le jeudi 3 septembre 2020 . Une enquête est en cours. « Ketchup » une ponette shetland du centre équestre de Combassat, sur la commune de Busséol, a été découverte morte avec l’oreille droite sectionnée, un œil arraché et les parties génitales coupées, jeudi dernier, dans un pré. Autre élément troublant : l’absence totale de sang sur et autour de l'animal. D'après David Néri, le propriétaire du centre équestre, le corps a ensuite été transporté à la Direction des services vétérinaires, où des analyses plus poussées seront pratiquées.

Riom-ès-Montagnes (15400)
C'est une macabre découverte qui a été faite ce samedi 5 septembre au soir. Les propriétaires du Gaec de Gioux, à Riom-ès-Montagnes (Cantal), ont retrouvé un de leurs chevaux mort, victime d'une mutilation au niveau de l'appareil génital (une mamelle coupées) et de l'oreille droite. Emmanuel Chauvet, le propriétaire déclare « Nous en avons une trentaine, celle-ci avait pouliné il y a un mois, nous ne l'avions pas encore remis avec les autres » Le samedi 5 septembre au soir, son père entame le tour des prés pour voir si tout va bien et découvre cette jument, morte. Le pré est situé à une cinquantaine de mètres seulement de la maison où ils résident. Encore plus étonnant, la jument a été retrouvée couchée à l'exact opposé de l'endroit où elle dormait d'ordinaire. D’après les premiers éléments de l’autopsie, les sévices auraient été commis post-mortem. En début de semaine on devrait connaître les résultats d’analyses de prélèvements. Ils devraient déterminer si un empoisonnement a eu lieu
_________________


Last edited by Mikerynos on Fri 11 Sep - 10:53 (2020); edited 7 times in total
Back to top
Mikerynos
Administrateur

Offline

Joined: 26 Feb 2008
Posts: 5,253
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

PostPosted: Sun 6 Sep - 19:43 (2020)    Post subject: Massacres et mutilations d'animaux en France. Reply with quote

Attignat-Oncin (73610)
Un veau a été retrouvé mort mercredi 9 septembre à Attignat-Oncin (Savoie) dans un champ isolé, une oreille coupée. Le lendemain, un cheval est découvert blessé sur la commune. Le maire de la commune, Thomas Ilbert indique que des animaux peuvent aussi se blesser eux-mêmes. « Dans le monde agricole, on sait très bien que des accidents peuvent arriver » complète-t-il « Il ne faudrait pas confondre un malheureux accident, et le prendre pour un acte criminel »

Cantenay-Épinard (49460)
Ce dimanche 13 septembre, un agriculteur de Cantenay-Épinard, près d’Angers, a découvert l’une de ses génisses morte dans un fossé. La joue et l’oreille gauche de la génisse ont été découpées. La bête a été retrouvée morte dans un fossé délimitant un champ isolé de la commune. Les gendarmes de Montreuil-Juigné ainsi qu’un vétérinaire se sont rendus sur place. Selon leurs constatations, il semblerait que l’animal ait reçu un coup de dague quelques jours plus tôt avant que les auteurs des faits ne reviennent sur place pour procéder à différentes mutilations.

Champvoux (58400)
Dans la nuit du jeudi au vendredi 18 Septembre, un cheval au pré a été tué puis mutilé dans la plus grande discrétion. « La jument était couchée sur le flanc gauche, son oreille droite a été sectionnée et n’a pas été retrouvée, une joue et une partie de ses naseaux ont été découpés et n’ont pas été retrouvés. Ses parties génitales ont été également été mutilées » a précisé la procureure de la République de Nevers, Alexa Carpentier, en fin d’après-midi. Ce matin, la propriétaire a découvert peu avant 8 h sa jument de 15 ans gisant inerte sous un grand chêne.

Le colonel Baudoux, commandant le Groupement de gendarmerie de la Nièvre s'est rendu sur les lieux sans tarder : « Comme vous le savez, ce n'est pas un acte inédit de ce type en France, même si c'est le premier dans la Nièvre », a souligné le colonel. « On met de gros moyens parce qu'il y a une enquête nationale et que l'on apprend les uns des autres. »

Marcillé-Robert (35240)
Dans la nuit du jeudi 1er au vendredi 2 octobre 2020, une vache a été retrouvée morte et mutilée à Marcillé-Robert (Ille-et-Vilaine). L'agriculteur local est « sous le choc » Régis Arondel est agriculteur à Marcillé-Robert, il est installé au lieu-dit Trozé depuis 2007. Rejoint par sa compagne Stéphanie Chabot en 2018, le couple est à la tête d’un cheptel d’une cinquantaine de vaches laitières. L’une d’entre elle, qui s’appelait Irish coffee, âgée de 7 ans et qui était pleine de sept mois, a été retrouvée par Régis Arondel morte et mutilée « C'est arrivé entre minuit et 2 h du matin. Je le sais parce qu’elle a un collier pour le robot de traite. Je n'ai rien vu et rien entendu pendant la nuit, à part la tempête et le vent qui soufflait. Je l'ai retrouvée au petit matin avec les trayons avant coupés, un œil arraché et de grosses coupures à la langue... »

Lagarde-d'Apt (84060)
Suite à l'autopsie pratiquée ce dimanche  et après être mort avec « une plaie par balle » cet équidé est finalement décédé naturellement. La jument âgée de 29 ans  a succombée à une hémorragie pulmonaire. Les traces de mutilations constatées sont le fait de charognards après le décès de l'animal. C'est sur ces conclusions que la Brigade de recherche de la gendarmerie d'Apt met fin à l'enquête. Pour info, une jument  été découverte morte le jeudi 8 octobre vers 13h dans son enclos à Lagarde-d'Apt. C'est son propriétaire qui l'a retrouvée dans un pré à Puyvert dans le Luberon. La jument présente des traces de mutilation mais aussi une plaie par balle, une de ses oreilles a été coupée, l’animal a également été éventré. Plusieurs prélèvements ont été réalisés par un vétérinaire.
 
Audelange (39024)
Un veau a été retrouvé mort avec des traces de mutilations ce lundi 12 octobre, dans un pré à Audelange. L’animal aurait été mutilé, puis tué, dans la nuit, très tôt ce lundi matin. « Ce n’est pas accidentel, il y a des traces réelles », se désole Bernard Guerrin, maire de la commune. Le veau, âgé de 2 à 3 mois, a été agressé : un œil lui a été arraché et une partie de sa langue a été coupée. Le propriétaire de la ferme l’a découvert en début d’après-midi dans une pâture proche de la carrière d’Audelange. Aucun autre bovin de la ferme n’a été attaqué. Plusieurs prélèvements ont été effectués et une enquête a été ouverte.

Marnoz (39315)
Dans le Jura, c'est le cinquième cas de mutilations de chevaux officiellement attribué à l'homme, dont le deuxième mortel. Fanny, paisible jument de 27 ans, a été découverte sans vie et empêtrée dans des fils barbelés, mercredi 14 Octobre par ses propriétaires dans un pré à Marnoz (Jura) Elle ptésente de nombreuses blessures, des lésions à la vulve et un oeil arraché. Une nécropsie (autopsie de l'animal) et des analyses sanguines ont été ordonnées par le parquet.

Saint-Léger-sous-Beuvray (71990)
Un premier veau de 6 mois a été retrouvé mort jeudi 15 octobre, la langue et la queue coupées, à Saint-Léger-sous-Beuvray et le même jour, un autre veau a été découvert mort à Saint-Eugène, la langue coupée et les yeux enlevés. Tout s'est passé entre 15h et 15h30 à moins de trente kilomètres d'écart. La brigade de recherche d'Autun et la section de recherche de la gendarmerie de Dijon ont été saisis de l'enquête. Pour les gendarmes, le lien entre les attaques sur les équidés et celles sur les bovins ne fait plus guère de doute.

Poullaouen (29227)
« Mina a été retrouvée morte ce dimanche 18 Octobre au centre Finistère (29) avec une oreille et un œil en moins.. le maire est venu le dimanche avec un gendarme qui voulait déjà la classer en mort naturelle. Mes parents ont écouté les personnes d'autorité publique et ont suivi la démarche imposée. Moi personnellement, je suis très en colère par la procédure suivie... Comment, avec le contexte actuel, ces deux personnes non expertes peuvent-elles directement présumer une mort naturelle sans l'avis d'un expert ?? Le gendarme n'a pas jugé nécessaire d'appeler immédiatement le vétérinaire et a attendu le lendemain midi.... Avec tous les faits similaires commis partout en France depuis plusieurs mois et bien que l'autopsie faites visuellement dans le champ en ouvrant le ventre (organes : perforation de l'intestin et nécrose du rein) ait révélé une mort naturelle, j'aurais espéré une enquête plus approfondie avec des experts pour l'œil, l'oreille (test salivaire) + prise de sang avant de définitivement classer l'affaire....affaire bâclée. Perforation de l'intestin pourrait être du à un gros stress? »

Rancy (71290)
Ce mardi 20 octobre dans la matinée, l'employé communal qui entretenait les fossés a découvert un veau mort et mutilé. Alerté vers 11 heures, le propriétaire, qui est agriculteur à Ménetreuil, s'est immédiatement rendu sur place accompagné d'un vétérinaire, qui officiait ce jour-là sur l'exploitation. Et dont le diagnostic ne s'est pas fait attendre : « Il m'a tout de suite dit qu'il s'agissait d'un veau mutilé » confie l'agriculteur.
La bête avait en effet l'oreille, un bout de langue, et les parties génitales coupés. Le propriétaire a immédiatement alerté les gendarmes qui se sont rapidement dépêchés sur place. Une enquête a été ouverte. Les militaires ont été épaulés par leurs collègues techniciens en identification criminelle de Mâcon qui sont également venus sur place.
_________________


Last edited by Mikerynos on Sun 25 Oct - 19:49 (2020); edited 14 times in total
Back to top
Mikerynos
Administrateur

Offline

Joined: 26 Feb 2008
Posts: 5,253
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

PostPosted: Sun 6 Sep - 19:49 (2020)    Post subject: Massacres et mutilations d'animaux en France. Reply with quote

A suivre...
_________________


Last edited by Mikerynos on Sun 25 Oct - 19:50 (2020); edited 3 times in total
Back to top
Mikerynos
Administrateur

Offline

Joined: 26 Feb 2008
Posts: 5,253
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

PostPosted: Mon 7 Sep - 14:21 (2020)    Post subject: Massacres et mutilations d'animaux en France. Reply with quote

Conclusion provisoire.
S’il y a un mois, j’émettais des doutes sur un fait divers horrible (mais banal) celui de la mort d’un cheval dans des circonstances étranges. Maintenant que ce phénomène prend de l’ampleur, couvrant à cette date presque tout le territoire, j’ai finalement changé mon point de vu... Il s’agit bien d’une vague hors norme. Je classerais ces faits en deux catégories :

La première : Les animaux qui ont succombés à leurs mutilations et qui ont eu une oreille coupé font partie du premier groupe, celle qui pose le plus de problème, car certains éléments sont proches, voir très proches des mutilations classiques que l’on retrouve principalement aux USA et en Argentine. Mais ici pas de bovins, a part celui mutilé dans la Sarthe. Effectivement dans cette catégorie on trouve des actes chirurgicaux, d’une carcasse exsangue, d’oreilles coupées, oeil manquant, organes génitaux... Dans le cas de Saint-Vallier le diaphragme de l’animal à été explosé (choc lié à une chute ?) et une partie de son museau tranchée ( ?) Dans ce cas précis, ne serait-ce pas la peau du museau qui est manquante ? C’est un reproche, peu de détail filtre dans les médias sur les coupes ou les blessures. Encore moins de photos... Des pâturages parfois peu connus, sauf des mutilateurs.

La deuxième catégorie : Les animaux qui ont survécus à leurs blessures, lacérations, griffures, entailles... Des blessures non létales, différentes et « brouillons » qui ne correspondent pas avec la première catégorie. Ces diverses agressions couvrent en quelques sorte la première catégorie. L’affaire des deux individus mis en fuite à Villefranche-Saint-Phal semble atypique et unique : Un seul témoignage fait de nuit, deux hommes non cagoulé parlant une langue étrangère, une serpette, un portrait-robot... Des Barbouzes ?

Enfin, le veau et l’alpaga mutilés écartent la piste satanique liée au culte du cheval, ou de la célébration de la Saint-Winebald comme nous avons pu le lire dans certains médias. Ecarte également les sectes pour des questions (a cette échelle) d’organisation, de logistique et surtout de personnel... Enfin, je pense que le ou les coupables ne seront jamais inquiétés et que cette vague s’arrêtera d’elle-même. Le débat est ouvert...

__________________________________________________
Notes:
Jument morte à Sainte-Colombe-sur-Gand le 16 Août « des expertises ayant exclu toute intervention humaine » ont indiqué jeudi 27 août les gendarmes. Les mutilations, qui pouvaient avoir une apparence rituelle (oreille coupée, œil retiré et museau tranché), résulteraient de petits rongeurs ou d'un animal de plus grosse taille tel que le blaireau. Des analyses de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) ont exclu toute intervention humaine, accréditant plutôt la thèse d'une action animale nécrophage sur la carcasse du cheval. Le dossier a été classée sans suite.

6 Mois après, on nous propose le portait robot d’un suspect qui serait un des deux mutilateurs impliqués au « Ranch de l'espoir », mais cela ne ressemble pas au mode opératoire que l’on peut observer dans les autres mutilations. Idem pour la rumeur concernant un 4x4 blanc qui serait également impliqué dans ces mutilations. Même chose à Sainte-Gemme-Moronval, près de Dreux, ou une jument a été gravement blessée au cou à plusieurs reprises dans la nuit du 20 au 21 Août par des individus, un fait beaucoup plus proche d’un acte de vengeance. Psychose et inquiétude chez les propriétaires de chevaux qui pourrait amener à des dérapages...

Voir: https://fr.wikipedia.org/wiki/Mutilations_d'équidés_de_2020_en_France
_________________


Last edited by Mikerynos on Sun 25 Oct - 19:49 (2020); edited 1 time in total
Back to top
Mikerynos
Administrateur

Offline

Joined: 26 Feb 2008
Posts: 5,253
Localisation: Tours
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

PostPosted: Sun 25 Oct - 19:48 (2020)    Post subject: Massacres et mutilations d'animaux en France. Reply with quote

Des drones observés...
Alors que la série d’attaques contre les équidés angoisse les propriétaires d’animaux, plusieurs habitants ont signalé un engin suspect volant, mardi 1er septembre, au-dessus des élevages de chevaux, près de Paule (Côtes-d’Armor). Un étrange drone également aperçu de nuit dans la commune voisine de Plévin. Mardi soir vers 20 h, au-dessus du village de Keroulaire, à Paule, un objet volant, vraisemblablement un drone, est remarqué par des habitants, en vol stationnaire au-dessus des chevaux de l’éleveur. C’est là que des témoins remarquent l’un des chevaux couché au sol. Selon Xavier Le Stang, « il venait de manger, il était couché, c’est tout, je n’imagine pas autre chose… mais je n’ai pas fait venir de vétérinaire. » La même nuit, vers 3 h du matin, le drone est à nouveau remarqué au-dessus d’autres chevaux, mais cette fois à Plévin. Mercredi, un cheval tué et mutilé est découvert à Saint-Tugdual (Morbihan). Quelques jours plus tôt, un cheval avait été mutilé à Bannalec (Finistère), soit deux communes assez proches.

« En stationnaire au-dessus des élevages »
Selon Xavier, ce drone « se met en stationnaire au-dessus des élevages, il est blanc avec un faisceau rouge » ce que confirment plusieurs témoins. Les horaires sont souvent les mêmes, le soir et en pleine nuit vers 3 h du matin. L’engin aurait encore été remarqué dans la nuit de mercredi à jeudi, mais cette fois à Motreff (29) Les gendarmes confirment avoir eu le signalement d’un drone suspect et ont lancé des vérifications pour déterminer son origine.
Source: Ouest-France

Dans la nuit de dimanche à lundi 7 Août 2020, un drone a été observé de nuit au-dessus d’un pré, au nord du bourg de Baulon (Ille-et-Vilaine) « Il est vraisemblable qu’il ne s’agit pas d’une surveillance réalisée par les éleveurs, et encore moins par la commune », souligne Christophe Véron, le maire. Un tel survol au-dessus de chevaux n’est pas sans nourrir l’inquiétude quant à un éventuel repérage de malfaiteurs. Ces observations ne sont pas isolées. D’autres communes les signalent. « Un drone a survolé un champ de génisses il y a une dizaine de jours. Au petit matin, elles étaient apeurées », rapporte Norbert Saulnier, maire de Goven. Le survol par des aéronefs est très réglementé ( poids, hauteur de vol…), encore plus la nuit, et reste incompréhensible « sauf à posséder des caméras thermiques », notent les maires.

Dans le cas des chevaux sédaté en Bretagne : Le commissaire principal de Quimper José Trupin confirme que deux plaintes ont bien été enregistrées. Toujours selon nos informations, deux propriétaires de Ergué-Gabéric (29500) auraient expliqué avoir récemment entendu au-dessus de leurs prés des bourdonnements, faisant penser à un ou plusieurs drones. De quoi renforcer un peu plus encore l’état de psychose.

Vendredi 04 septembre 2020
Un drone inquiète les éleveurs dans le Centre-Bretagne.
Alors que la série d’attaques contre les équidés angoisse les propriétaires d’animaux, plusieurs habitants ont signalé un engin suspect volant, mardi 1er septembre, au-dessus des élevages de chevaux, près de Paule (Côtes-d’Armor). Un étrange drone également aperçu de nuit dans la commune voisine de Plévin « Quelle drôle d’époque », voilà les premiers mots de Xavier Le Stang, éleveur et propriétaire de chevaux de course. Mardi soir vers 20 h, au-dessus du village de Keroulaire, à Paule, un objet volant, vraisemblablement un drone, est remarqué par des habitants, en vol stationnaire au-dessus des chevaux de l’éleveur.

C’est là que des témoins remarquent l’un des chevaux couché au sol. Selon Xavier Le Stang, « il venait de manger, il était couché, c’est tout, je n’imagine pas autre chose… mais je n’ai pas fait venir de vétérinaire. » La même nuit, vers 3 h du matin, le drone est à nouveau remarqué au-dessus d’autres chevaux, mais cette fois à Plévin. Mercredi, un cheval tué et mutilé est découvert à Saint-Tugdual (Morbihan). Quelques jours plus tôt, un cheval avait été mutilé à Bannalec (Finistère), soit deux communes assez proches.

« En stationnaire au-dessus des élevages »
Dans le centre Bretagne, l’inquiétude est grande, chez les éleveurs. Un autre s’exprime : « Moi je me suis levé cette nuit pendant une heure pour surveiller ».Xavier Le Stang, laisse désormais son chien à l’extérieur : « S’il aboie, au moindre signe, je me lève » dit-il. La gendarmerie a rencontré Xavier, l’enquête suit son cours. Selon Xavier, ce drone « se met en stationnaire au-dessus des élevages, il est blanc avec un faisceau rouge » ce que confirment plusieurs témoins. Les horaires sont souvent les mêmes, le soir et en pleine nuit vers 3 h du matin. L’engin aurait encore été remarqué dans la nuit de mercredi à jeudi, mais cette fois à Motreff (29) Les gendarmes confirment avoir eu le signalement d’un drone suspect et ont lancé des vérifications pour déterminer son origine.

Chevaux sédatés : une dizaine de cas à Guengat et Plogastel-Saint-Germain
Dans le cas des chevaux sédaté en Bretagne : Le commissaire principal de Quimper José Trupin confirme que deux plaintes ont bien été enregistrées. Toujours selon nos informations, deux propriétaires de Ergué-Gabéric (29500) auraient expliqué avoir récemment entendu au-dessus de leurs prés des bourdonnements, faisant penser à un ou plusieurs drones. De quoi renforcer un peu plus encore l’état de psychose.

Dans la nuit de dimanche à lundi 7 Août 2020, un drone a été observé de nuit au-dessus d’un pré, au nord du bourg de Baulon (Ille-et-Vilaine) « Il est vraisemblable qu’il ne s’agit pas d’une surveillance réalisée par les éleveurs, et encore moins par la commune », souligne Christophe Véron, le maire. Un tel survol au-dessus de chevaux n’est pas sans nourrir l’inquiétude quant à un éventuel repérage de malfaiteurs. Ces observations ne sont pas isolées. D’autres communes les signalent. « Un drone a survolé un champ de génisses il y a une dizaine de jours. Au petit matin, elles étaient apeurées », rapporte Norbert Saulnier, maire de Goven.

Le survol par des aéronefs est très réglementé ( poids, hauteur de vol…), encore plus la nuit, et reste incompréhensible « sauf à posséder des caméras thermiques », notent les maires.

Ille-et-Vilaine. La nuit, de mystérieux survols de drones au-dessus de la campagne rennaise
Des drones volant en pleine nuit dans la campagne de Rennes. Une dizaine de signalements ont été recensés ces derniers jours par la gendarmerie, préoccupée par l’augmentation de ces vols destinés, a priori, à prévenir les attaques. Treffendel, Talensac, Baulon, Orgères… Des vols de drones en pleine nuit ont été signalés, ces derniers jours, dans ces communes situées au sud-ouest de Rennes. « Nous avons reçu une dizaine de signalements au total », rapporte le lieutenant-colonel Frédéric Bozec, commandant adjoint au groupement de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine.

Des drones utilisés par des agresseurs d’animaux ? Pour l’officier, cette hypothèse est peu vraisemblable : « On voit mal les auteurs de ces agressions risquer de se faire repérer en utilisant ces drones. »

Des vols préventifs « contreproductifs »
Les gendarmes penchent plutôt pour des drones pilotés par des propriétaires de chevaux ou de vaches pour surveiller les déplacements suspects et se prémunir d’éventuelles agressions. Pas facile en pareille circonstance d’identifier le propriétaire du drone. « Nos recherches sont menées la nuit et il peut y avoir parfois plusieurs kilomètres entre le drone et l’utilisateur. »

Sauf que la multiplication de ces survols nocturnes préoccupe la gendarmerie. « D’abord parce que c’est interdit la nuit, ensuite parce que ces vols de surveillance sont contre-productifs, car ils mobilisent des patrouilles qui pourraient être affectées à d’autres missions de prévention des attaques. »

Chevaux mutilés : échanges houleux entre gendarmes et propriétaires équins à Languidic
Comme à Gourin, le matin, et à Pontivy, l’après-midi, les gendarmes avaient à cœur, « d’avoir un échange de proximité » avec les professionnels et les propriétaires d’équidés, venus à Languidic en soirée. Organisée par la compagnie de Lorient, la troisième rencontre du jour a été sous haute tension, ce vendredi 4 septembre 2020. « On a des signalements quotidiens de toutes sortes depuis que les cas de mutilations sur des chevaux ont gagné la Bretagne. On nous parle tantôt de drones, tantôt de voitures suspectes, détaillait en amont le chef d’escadron Colle. Nous voulons, à la fois, adresser un message préventif et recenser au plus près les parcelles et propriétés, pour pouvoir adapter au mieux notre surveillance et identifier des questions que nous n’avons pas encore anticipées ». Un message que le commandant de la compagnie de gendarmerie lorientaise a martelé, avec le soutien de plusieurs maires du secteur, durant les deux heures de réunion. Quelques idées (comme l’utilisation des drones thermiques de Lann-Bihoué) ont bien été évoquées. Mais pas moyen de faire retomber la pression.

Fin septembre, voici le premier bilan d’après les autorités : Sur les 344 signalements de chevaux blessés, sur près de 200 cas, il est établi qu'il s'agissait d'accidents ou d'automutilations... Acte de cruauté pour 55 faits avérés sur une vingtaine de chevaux morts depuis février dernier.

Le 2 Octobre 2020 : La liste des signalements de chevaux mutilés s’est encore allongée, passant en une semaine de 339 à 380, le 28 septembre. Les enquêteurs ont écarté 204 cas (53,7 %), avec une cause naturelle ou accidentelle démontrée. Pour un cas sur six (60 faits, soit 15,8 %) en revanche, l’intervention humaine dans les blessures constatées ne fait guère de doute et une enquête judiciaire se poursuit. Les 116 dossiers restants (30,5 %) sont « en attente d’analyses complémentaires », rapporte la direction générale de la gendarmerie.


A suivre...
_________________
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Touraine Insolite Forum Index -> Généralités & Autres sujets -> Les Mutilations animales & Co All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group